AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Jézabel Kremer [membre supprimé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Jézabel Kremer [membre supprimé]   Mer 15 Mai - 9:46


Jézabel Kremer


CARTE D’IDENTITÉ


Âge : 16 ans
Sexe : Féminin
Activité : Étudiante, classe sportive
Statut scolaire : Interne
Capacités :
Spoiler:
 
Club : Aucun
Classe et cursus : Sophomore,  Spécialité Athlétisme.




DOSSIER MÉDICAL

Groupe sanguin : O-
Taille : 1.65 m
Poids : 48 kg
Allergies : //
Handicaps : //
Troubles : //
Phobies : Astraphobie.




PORTAIT ROBOT

Description Physique :

Jézabel, Jiji ou Bella, c'est cette fille un peu banale d'un mètre soixante- cinq qui se promène le long de la route avec le regard pleins d'étoiles sur le monde qui l'entour. Bella, c'est cette nana un peu zarbi qui s'habille avec extravagance, portant des Cosplay de Maid ou de personnage de jeu vidéo. Jezabel, c'est cette demoiselle farouche qui cache bien son jeu devant les gens qui l'entour. Bella, c'est ce regard de couleur de saphire qui vous scrute de haut en bas, vous dévisageant sans gêne. Bella, c'est ce petit bout de femme qui arbore fièrement plusieurs formes généreuses sur le corps, à vous de découvrir où exactement. Jézabel, c'est ce genre de fille un peu décomplexée qui chante d'une voix de rossignol quand personne ne regarde. Jiji, c'est la taille mannequin, mais mange trop de sucreries et de Junk Food. Jiji, c'est des Cheveux Bleu portant sur le vert, toujours coiffé en deux coups de brosse. Bella, c'est la fille zéro défauts, mais au prix de nombreux sacrifices, comme faire du sport chaque jour et entretenir sa peau. Jézabel, c'est cette attitude outrageuse et ce regard charmeur et mystérieux, qu'on dévore et désire. Jézabel, c’est un sourire ravageur, un sourire mignon, un sourire effrayant ou sadique.

Jiji, c'est ce petit bout de femme, qui profite de la vie et qui ne regrette aucun de ses gestes ou actions, mais au contraire va les revendiquer haut et fort.

Style Vestimentaire :

Tu ne te démarques pas par un style vestimentaire extravagant. Préférant être bien dans tes bellerines que belles dans des talons, tu choisiras le confort à l'esthétique. C'est pourquoi on te voit souvent - en dehors des cours - en petit haut simple, des ballerines banals et un short étrangement court. A part celui-ci, seul une paire de chouchous en forme d'étoile que tu portes souvent pourrait faire tâche. Mais bon, comme cela va bien avec le reste, on ne relèvera pas. Elle va de paire avec ta jolie petite tête ....Blanche? et tes cheveux souvent coiffés à la va vite. Pour toi, 2/3 coups de brosses et tes couettes te sont suffisantes. Une frange assez longue pour cacher ses yeux rouge sang
Ni trop féminine ni pas assez, et pourtant. Cela fait partit de ton "charme", charme invonlontaire bien sûr. Autre partie qui révèle ton charme : tes yeux rouge hypnotique, ils pétillent de joie. Ils révèlent ta candeur et ta curiosité. Mais ce qui pourrait vraiment faire craquer les gens, c'est ton sourire. Il ne se passe pas une journée sans celui-ci. Il faut dire aussi que tu souris tout le temps, même quand il n'y a rien de spécial. Un sourire sincère, aimable, virant au sadisme surmonté de petites fossettes roses à croquer. Non, tu ne mets pas de maquillages, tes joues légèrement rougis sont toutes aussi naturelles que ton teint de porcelaine.


Description Mentale :

• La colère ?
Tu l'es presque tout le temps. Parce que la colère, c'est la seule chose qui te fasse vibrer. Tu ne vis que grâce à ce sentiment puissant, orgasmique, jouissif. C'est l'extase pour toi de t'en prendre aux autres. En tout cas, cette émotion, tu la ressens du lever au coucher, non-stop. Tu es une sanguinaire, tu frappes sans réfléchir aux conséquences. De plus tu adores le sang…

• La tristesse ?
Sentiment de remords et de regrets, tu ne l'es quasiment jamais, triste. S'il t'arrive de disjoncter, tu fais tout pour te déconnecter de la réalité et passer à autre chose, le plus vite possible. Il t'es arrivé de pleurer pour un rien, de faire un caprice d'enfant, mais très vite tu te remets d'aplomb. Verser des larmes ne sert à rien, c'est pour les faibles. Personne n'a réussi à percer ton mur. Du moins pour l’instant…

• L’envie ?
Des envies, tu en as des tonnes. Et ça change tout les jours, à chaque heure, chaque minute. Envie de te mettre à la guitare ? Tu le feras. Envie d'aller danser toute la nuit ? Tu le feras aussi. Envie de sauter d'un pont ? Tu le feras également. Envie de quelqu’un ? Tu trouvera un moyen de l’avoir, fille ou garçon peu importe ! Vous avez compris le principe, quand tu as envie de quelque chose, il faut que tu l'ais, tout de suite, sans plus attendre.

• La folie ?
Pour être folle, tu l'es. Que voulez-vous, tu as eu une vie difficile et un parent absent. Tu n'en fais qu'à ta tête, oublie les souvenirs du passé et vit ta vie comme tu l'entends, tu te répètes cette devise chaque jour qui passe. Sinon, ta personnalité est complexe, indéchiffrable. Lunatique, étrange, schizophrène, dépressive, malade mentale.. Sont les adjectifs qu'utilisent les autres pour te qualifier.

• La Haine ?
Elle ne devrait pas éxister...cette femme devrait mour... !

• La dépression ?
Certains jours où tu te réveilles, tout va de travers. Tu te lèves en retard pour les cours, tu rates ton bus, ton Ipod ne marche plus, t'as oublié de te coiffer... Bref, tu ressembles à une épave et tu déprimes d'être aussi décalquée. Tu t'assieds sur un banc, regarde les passants affluer et tu songes à ta misérable vie monotone. Mais très vite tu reprends du poil de la bête et te casse.

• Perdu ?
Étrangers qui te regardent comme si t'étais un alien venu d'un autre monde. Tu parles la langue, connaît les coutumes mais malgré cela les regards et les rumeurs à ton sujet ne cessent jamais. Tu t’accommodes des autres, te sens presque forcé de faire parti de leur petit univers. Parfois tu te sens paumée et tu évites les autres. Mais la plupart du temps, t'es intégrée dans leur groupe.

• La fatigue ?
Les courbatures, les membres ankylosés et les cernes de trois kilomètres font parti de ton petit quotidien. T'es flemmarde et tu sais entretenir ce côté-là de ta personnalité avec brio. Toujours à te plaindre que t'es fatiguée alors que tu fais rien de tes journées, à part frapper des innocents, manger des Pocky et sécher les cours.

• La Famille ?
C'est Jéricho, son demi frère, sa famille. La seule et l'unique. Celui qu’elle à côtoyé  pendant  9 ans avec sa belle mère et son père.

• Le Silence ?
Quand tu es vexée, tu préfères t'enfermer dans ton mutisme, ce qui a le don d'énerver tes proches. Le silence n'est pas réellement ton point fort, mais quand tu en as besoin, tes lèvres restent scellées. Tu es une excellente confidente, tu connais les plus sombres secrets de tes amies.

Les petits trucs en plus : Elle craque littéralement pour les Lapins, elle a peur des transports, elle aime les Pocky, se balader en pleine nuit dans les entrailles de l’académie, les bastons, l'alcool fort comme l'absinthe. Guitariste à ses heures perdues. Pratique la Boxe depuis des années. Le sang. Elle n'apprécie pas de parler d'elle ou de son passé.

Niveau Scolaire : Niveau convenable. Quelques difficultés en Maths et Sciences.
Rêves : Pour l'instant elle vie sa petite vie comme bon lui semble.



BIOGRAPHIE

Passé :

Des éclats de rires et des cris, de l'adrénaline et de la sueur ; de la fatigue et de l'envie, des sourires et de la peur. Le corps qui frémit, le coeur qui bat à cent à l'heure. Et quand on croit que c'est finit...il y en a encore.


Fête foraine, quelque part en Allemagne | Jézabel a 16 ans :
"Bonjour, une barbe-à-papa s'il vous plait."
"Bien sûr ma p'tite dame, ça arrive tout de suite !"
L'odeur du sucre flottait dans l'air, se mélangeant à la poussière. Tu regardais la machine tourner et lentement, la magie s'opéra : un gros nuage rose s'enroula autours du bâton. Tu aimais bien regarder les gens travailler. Tu espérais un jour faire comme lui : travailler une fête foraine. Rendre les gens heureux étaient absolument merveilleux. Ton père prit la sucrerie au vendeur et te la tendit, puis s'éloigna avec toi  pour te demander :
"Jézabel ma chérie, tu te souviens de se que nous avons parlé hier ?" Tu détournas la tête et dit d'un ton bas :
"Hier ? ...N-Non..."
"Ne joue pas l'innocente, tu te souviens très bien de notre discussion." Tu pris alors un ton solonnel, levant une main et posa l'autre sur ta poitrine :
"Je vous jure que non mon général, parole de scout !" Ton père grogna alors :
"Qu...tu n'es même pas une scout, comment tu pe...Herm, tu te souviens de cette école non ? Celle qui t'as envoyé cette lettre là...Je ne me souviens même plus du nom..." Il se gratta le menton et réfléchit un moment.
"Harvard ! C'est ça, non ?" Dis-tu avec plein d'entrain.
"Non bien sûr que non...ça commençait par un F...Faivi ? Non, Fayder ? Non, Fo… ? Rah ! Aides-moi !" Tu regardas par terre, bouda, et lui répondis dans un murmure :
"Fairy papa..."
"Ah oui ! Fairy Tail  !" Semblait-il se réjouir. Tu fixas tes ballerines et attendit la suite, sachant pertinemment que cela ne te plairais pas.
"Alors, tu t'es enfin décidée ?" Tu le regardas et fronça les sourcils.
"Décidée à quoi ?" Il soupira et posa une main sur sa hanche.
"Jiji...tu devrais vraiment y aller, c'est une belle opportunité pour toi...tu pourrais rencontrer d'autres personnes, des gens comme toi ! Rester ici n'est pas la meilleure solution. Ne fais pas la même erreur que Jéricho. Coincée dans une École sans avenir...Qu'en penserais ta mè..."
"Ne mêle pas cette femme la dedans !"
"Mais Jéz..."
"Je vais voir où est grand-frère, il commence à se faire tard. On reprendra cette discussion plus tard...ou jamais..." Tu tournas alors les talons et laissa ton père, complétement déconcerté face à ta réponse et commença à chercher ton frère à travers les manèges.

Cette femme ? Tu ne la supporte pas. Au point que même son nom te fait hérisser les poils. Cette femme qui porte le statut de « mère » juste parce qu’elle t’a enfanté ! Elle le porte par obligation mais, toi tu ne la considère comme une étrangère, un simple passage dans ta vie. Tu la remercie de t’avoir donné la vie mais sa s’arrête là. Rien d’autre. Elle ne mérite même pas tes larmes. Ce qu’elle à fait ta brisé pour toujours et tu ne lui pardonnera jamais ..Oh grand jamais !  
Vous vous demandez ce que cette femme a bien pu faire à Jézabel pour qu’elle la haïsse à un tel point. Rien n’est plus simple que le mot « Abandonner », cette jeune mère, mannequin, marié à son père pour la seule et unique raison de sa grosse fortune de celui ci, elle est tombée enceinte en plein milieu de sa carrière. Une chose inadmissible pour un mannequin de sa trempe, un corps déformé par une grossesse ? Une véritable catastrophe… voulant avorter avant le temps impartie elle fut stoppé net par son époux qui la menaça de mettre fin à ça si importante carrière d’une façon ou d’une autre si elle touchait au bébé, sachant que Monsieur Kremer a le bras assez long elle a gardé avec regret le bébé . Jézabel née, elle n’a rien trouvé de mieux que de la rejeter. Déjà aillant eu une grossesse à risque, elle ne manquait pas une seule occasion pour faire une fausse couche mettant le bébé en danger ….elle avait réussi en quelque sorte de se venger, Jézabel née avec une maladie enfantine qui son coeur. Obligé de prendre une batterie de médicaments elle vécu depuis son plus jeune âge avec cette partie défaillante. Refusant tout aide, elle ne veut pas effacer cette cicatrice. Comme une marque à vie de la haine qu’elle porte à cette femme.
Divorçant elle laisse Jézabel à son père pour retourner à sa carrière qui malheureusement ou heureusement fut écourtée. Rejetant la faute sur la pauvre enfant elle ne supportait pas de voir même son visage en photo. Coupant littéralement les ponts avec Monsieur Kramer et Jézabel. Elle s'affiché dans les bras de ses nouveaux amours sur les papiers glacé des magasines people, Jézabel alimente jour après jours la haine qu’elle a envers cette femme … Son père essayent toujours de relativiser les choses en la calmant, voit bien que celas ne sert à rien malgré tout ses efforts, et celas le peine de la voir ainsi. Remarié avec une médecin, Jézabel se voit entourer d’une belle-mère et d’un demi frère âgé de 5ans de plus qu’elle. Une belle mère douce, charmante, attentionnée une vrai mère qui considère Jézabel comme ça propre fille, et un frère, un grand frère. Qui la protège, l’amuse, lui remonte le moral un garçon exceptionnelle. Enfin elle peu dire qu’elle a trouvé ça place.

« Tu fait quoi ? » Regardant d’un air perplexe Jéricho, tu mangeais ta sucrerie. Essayant de voir ce qui attirant tellement son attention.
« Chutttt , cache toi je chasse là ! » Il chasse ! Oui il chassait, les filles ! Dragueur du dimanche il essuyait sans cesse des refus mais ne se décourageait pas pour autant au contraire il revenait à la charge de plus belle !
« Tu sait qu’elle a déjà un copain…je dis ça je dis rien… » Tu détourne la tête pour regarder les environ un peu blasée par l’attitude puérile qu’offrait ton frère.
« Raaaaa…. Pourquoi tu me casse toujours mes coups ? » Malgré l’air dépité du jeune homme il finissait par te faire un grand sourire en ébouriffant t’es cheveux comme à son habitude.
« Je veux pas que tu tombe de haut idiot…aller vient ont rentre papa nous attend » Attrapant son bras tu l’emmenais vers là ou tu avait quitté ton père, le laissant manger une bonne partie de ta barbe-à-papa.
« Il ta parlait de ton école ? » les bras derrière le crane, avec son attitude décontracté qu’il avait tout le temps il te fixait de ses 1.80 un sourire en coin.
« Tu ne va pas t’y mettre toi aussi, ce n’est pas vrai ! » Comme a ton Habitude tu passe ta petite colère sur la première chose qui passe, ici la barbe-à-papa que tu avais dans les mains ce voit écrasé au sol de façon violente.

« calme … calme, je t’es dit d’arrêter de t’énerver comme ça ! » secouant les mains devant son torse il essayait de calmer ta colère futile et sans raison.

« Tu croit que je doit vraiment y aller ? » Baissant la tête tu commençais, pour la première fois à réfléchir à ton avenir. En fait la seul chose qui te retenait de ne pas y aller c’était eux, ton père, ta belle mère et Jéricho. Sortir de ton petit confort te fessais peur mais t’excitait d’un autre côté. Voir du pays, rencontrer de nouvelles personnes.

« Tu sais je vais pas te dire ce que tu doit faire tu est la seule à le savoir moi tout ce que je peut faire c’est t’encourager, te soutenir et être là pour t’aider… et puis qui sait Magnolia est une ville plutôt agréable, je pourrais trouver du travail la bas …et les filles doivent être charmante dans ce coin »

Il avait cette façon de dire les chose de façon si sérieuse et touchante qui pouvait faire changer d’avis même le plus têtu des homme. Et sa pointe d’humour qui te fessait toujours sourire même si tu dois te l’avouer sa ne vole pas très haut. Intégrer Fairy tail HightSchool ? Voilà un choix qui pourrait changer ta vie. Mais le change ment est une bonne chose ! Après tout tu aime chambouler ton quotidien, vivre de nouvelle chose, découvrir de nouveaux horizon. Alors c’était le moment de ce lancer ! Sans le savoir tu avais prit ta décision ! Tu allez faire ta rentré dans l’académie des fée !


Liens :


Jericho Aiezer
Jeune homme de 22 ans. Demi Frère, ils n'ont pas la même Mère ni le même père, une famille reconstruit en somme. Mais celas n'affecte en aucun cas leur lien, leur complicité et l'amour qu'ils se portent. Véritable frère "poule" Jericho s'occupe de sa soeur tel un majordome et sa princesse. Elle aussi aux petits soins pour lui, a encore un peu de mal à voir son frère au bras d'une demoiselle de son âge... de peur que celle ci brise leur fraternité tardive mais si bien ancré entre eux. Et lui n'en parlons même pas,  il n'imagine pas un seul moment que sa petite soeur puisse trouver du réconfort ou de l'amour au bras d'un idiot du même âge quelle. Prenant les jeunes hommes de l'âge de Jezabel pour des  petits pervers.







JOUEUR

Niveau de RP : Passable.
Comment as-tu découvert ce site ? Si tu le découvre je t'offre une boite de Pocky.
Autre : Fait attention à mes envies....†




Crédits : code by Matteo Calvetti
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Jézabel Kremer [membre supprimé]   Dim 19 Mai - 10:53

Bienvenue~

Alors voilà tout lu, tout est bon ! Fait attention juste à ne pas faire d'histoire trop Rp, là ça passe mais limite un peu plus lors d'une éventuelle prochaine fois. Je te valide, bon jeu~

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
 
Jézabel Kremer [membre supprimé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» IMPORTANT: Pétition pour ne pas que Napoléon soit supprimé des programmes d'Histoire
» Le centième membre inscrit
» Présentation d'un nouveau membre du forum : Haero!
» Mission pour un membre du Cipher Pol
» Une nouvelle membre parmi vous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Généralités :: Inscriptions :: Rejetés-
Sauter vers: