AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   Ven 26 Avr - 19:37

Le stress commençait à se faire petit à petit oppressant. Matteo avait repoussé sa couverture, les mains sur la tête à retenir son souffle en regardant la porte. Il était tard, dans la même soirée il avait appris qu'il avait à présent un colocataire, son précédent colocataire ayant quitté l'établissement puisque ayant achevé ses études. Mais, évidemment, le nouveau colocataire n'avait pas connaissance de sa claustrophobie. Matteo redressa un peu la tête, sentant une goutte de sueur perler sur son front. Est-ce qu'il dort ? Matteo se leva avec prudence. Ouvrir la fenêtre était bien sûr proscrit avec la pluie - ou plutôt l'orage - qu'il y avait au dehors. Il posa la pointe de ses pieds sur le sol froid, et alla à tatillon jusqu'à la porte qu'il entrouvrit, très doucement...

Criii...

Il rentra la tête dans les épaules à l'entente de ce très léger grincement. Il était très minime mais... Matteo tourna la tête vers son colocataire. Celui-ci, légèrement éclairé par une veilleuse allumée dans le couloir des dortoirs, semblait encore dormir à poing fermés. L'italien lâcha un long soupir de soulagement, retournant plus paisiblement dans son lit. Mais alors qu'il allait se rendormir il entendit le grincement des ressors d'un lit, des pas discrets... et une forme qui se ferme. Nouvelle montée d'angoisse, le cœur qui bat aux oreilles. Dum, dum, dum. Matteo rouvrit les yeux. La porte était à nouveau fermée, évidemment, et la pièce était à nouveau plongée dans l'obscurité totale. Une boule dans sa gorge vint obstruer sa respiration tandis qu'il resserrait ses doigts sur les draps de lit. Il se décida, trop impatient pour attendre que son colocataire s'endorme, à se lever d'un bond pour ouvrir précipitamment la porte. Nouveau soupir de soulagement, il retourne s'asseoir sur son lit. À peine assis que l'autre écossais se lève d'un air tout à fait naturel pour aller la refermer. Mais je rêêêêve ?! Voilà qu'il se lève pour rouvrir la porte, l'autre qui la referme. Ouvrir, fermer...

"Raaaah !!"

Matteo se tourne alors violemment vers son sac tandis que l'autre referme la porte et, y fouillant frénétiquement d'un air à semi-paniqué, en extrait une bombe d'assez faible ampleur de sa propre confection. S'il trouve de quoi répondre à ça... Il colla l'objet à la porte, attrapant l'autre par les épaules pour le forcer à aller derrière son lit, puis une explosion survint. Tant pis pour ceux qui dormaient, les anciens sont habitués et les nouveaux ne tarderont pas à comprendre que c'est tout à fait normal et quasi-quotidien lorsque l'on se retrouve dans le même établissement qu'un certain italien aux cheveux blancs. Après tout il y en a bien qui se battent à coup de bouffe dans toute l'académie, pourquoi lui il ferait pas exploser des trucs ? Le problème de la porte enfin réglé envers et contre toutes les plaintes que pouvait lancer son colocataire - de toutes manières il n'avait qu'à pas reboucher le trou dans le mur d'en face, Matteo prendra le temps de le refaire demain matin - il retourna vers son lit pour se recoucher paisiblement...

Enfin, paisiblement était un grand mot en cet instant, car même si à présent la chambre était définitivement ouverte, la porte ayant été littéralement éradiquée pour laisser place à un trou béant laissant voir la porte de la chambre d'en face, il ne se sentait pas pour autant à l'aise. Il s'était enroulé dans ses draps, le souffle court, le regard fixe, le cœur battant toujours plus vite et jouant de ses doigts sur un pan de tissu de son haut. Pourquoi tant de nervosité ? Il ne parvenait pas encore à se l'expliquer. Il se retourna dans son lit, tentant de se calmer, mais se retourna aussitôt pour fixer la porte d'en face. Il pinça les lèvres, sentant son visage se réchauffer peu à peu. ... J'ai besoin de le voir... Il se releva doucement, le souffle coupé, passant une main moite dans ses cheveux. Qui donc ? À son esprit cela semblait être un évidence, pourtant son nom lui échappait, comme beaucoup d'autre choses. Bon sang, ça devrait pas être permis de se sentir si mal... !

Pour la deuxième fois ses pieds effleurèrent le sol froid. Il attrapa un gilet d'intérieur qu'il laissait toujours traîner sous son lit - son colocataire avait beau vouloir le forcer à ranger il ne réussirait jamais jusqu'au bout - et se dirigea hors de la chambre, clopin-clopant, sautillant presque sur un seul pied dans son empressement. Il jeta prestement un regard derrière lui sans vraiment réussir à savoir s'il était observé par son colocataire, trop pressé pour y prêter plus d'attention. Il s'arrêta devant la porte d'en face, refermant un peu d'une main son gilet qu'il avait à peine posé sur ses épaules dans sa précipitation, la capuche enfoncée sur la tête néanmoins, et prenant une grande inspiration leva la main pour donner quelques rapides coups très légers contre la porte en bois. Le silence s'ensuivit... Il sentit un frisson le parcourir avant que soudain la porte ne s'ouvre, lui dévoilant celui qui se trouvait dans la chambre. Il sentit à nouveau ses joues chauffer fortement alors qu'il se mettait à balbutier nerveusement en gesticulant d'embarras.

"Aaah, je... j-j-je vou-vou... voulaiis... j-j-... Ah... J-j-j'voulais j-juste p-p-pré... -v'nir p-p-pou..."

Il indiqua d'un geste convulsif, rentrant la tête dans les épaules d'embarras, la porte éradiquée de sa chambre. Bon, concrètement il s'en foutait comme de l'an quarante de ce que pouvaient en penser les autres académiciens, et n'était pas du tout sorti pour ça... Il releva les yeux vers le visage de celui qui se trouvait dans la chambre, le visage pris d'une large grimace de gêne. Qu'est-ce que je fous... ?

"Euh... T-tu n'as pas de co... colocataire hein ?"

Dio, c'est quoi cette question que je lui sers moi ?!

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 


Dernière édition par Matteo Calvetti le Sam 8 Juin - 21:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   Sam 27 Avr - 12:51

Allongé sur son lit le bras sur son visage. Il regardait d'un oeil à moitié endormie le plafond. Je me demande ce qu'il fait en ce moment.... Il?...Voilà que Shin pensait à ce garçon donc il avait tenu la main plus tôt cette après midi! Ce garçon qu'il a violenté pour se libérer de ça poignet de main. Voilà qu'il souriait bêtement en pensant au visage de ce jeune homme qu'il venait de rencontrer. Une petite boule de poile sauta sur son lit en ronronnant. Tout en caressant Orion il lui parlait de sa journée mouvementé. Le petit chaton ce blottie contre lui pour s'endormir. Basculant sur le côté il se recroqueville sur lui même, rien que le fait de l'imaginer rendait ses joues toutes rouges.

Spoiler:
 

"Tu croit qu'il dort ? "

Shin se retourna sur l'autre côté bousculant son petit Orion qui partie presque vexé. Il fixait la porte de ça chambre, en effet celui qui hantait ses pensées se trouvait à quelques mètres seulement de son lit derrière cette porte fermée. Il fermait les yeux et il n'avait que lui en tête. Serrant plus fort son cousin il s'imaginait que c'est lui qu'il serait dans ses bras. Une sorte de vibration lui traversait le corps, c'était très agréable, le fait de songer à ce garçon lui donner un sentiment de bien être et d'apaisement. Il adorait ça et voulait absolument le voir. Ça en devenait presque vital... soupirant il fixait cette porte qui l'est séparaient. BOOOOM... Une détonation à faire lever un mort venait de raisonner dans tout le dortoir. L'explosion semblait proche de sa chambre. Se relevant d'un bon il regardait en face de lui avec de grands yeux étonnés, mais se rallonge aussi vite. Ici il se passait des choses plus bizarres les unes que les autres alors une explosion ou personnes ne s'inquiète de ce que c'est, c'est pour dire chose commune. Dans un soupire il se remit à fixer le plafond blasé. Voilà qu'on frappait à la porte, à cette heure ci ? Ce levant doucement il se dirigeait vers la porte sans grande motivation. Ouvrant cette fameuse porte un miracle ce se tenait devant lui. Capuchonné dans sa veste, le garçon à qui il venait de passer sont temps à imaginer se tenait devant lui. Au vu de ses joues légèrement Shin rosé esquissa un sourire devant ce visage.

"Aaah, je... j-j-je vou-vou... voulaiis... j-j-... Ah... J-j-j'voulais j-juste p-p-pré... -v'nir p-p-pou..."

Gesticulant dans tout les sens on pouvait sentir qu’il était nerveux et embarrassé. Shin le regarda avec un air étonné, un sourcil levé il ne comprenait pas un mot de ce qu’il disait mais n’écoutait pas vraiment. Il ne pouvait pas s’empêcher de regarder ce visage qu’il attendait temps de voir. Tout à coup il fixa la direction que le jeune homme indiqué. Une porte…Enfin l’emplacement de ce qui était autre fois une porte. Shin fixait la le trou un peut déconcerté et choqué. Il à fait exploser la porte ? C’est une blague ? il reposa les yeux sur son camarade qui lui semblait un peu gêné, avec un sourire forçait.

"Euh... T-tu n'as pas de co... colocataire hein ?"
" Hein ? "


Shin se retourna pour regarder le lit vide qui se trouver à côté du sien par réflexe. Un colocataire ? Il à fait tout ce chemin pour me parler d’un colocataire, à cette heure ci en plus… Il le fixa d’un air un peut blasé. Surprit par ça demande il se décala de la porte et le regarda dans les yeux.

" Ben non j’ai pas encore de colocataire, Pourquoi ça t’intéresse ? "

Après cette phrase Il lâcha un petit rire. Un bruit de clochette se fit entendre derrière lui. En se retournant il vit que la boule de poile qui profitait de cette entrevu pour vouloir s’échapper. Attrapant le bras de son interlocuteur il le tira dans la chambre et referma brusquement la porte pour empêcher le chaton de vagabonder dans les couloirs du dortoir. Soupirant il prit Orion dans les mains et le réprimanda de façon plutôt cocasse. Retournant le visage vers le garçon il s'approcha de lui il lui tendit la main pour le saluer. C'est la seule chose qui lui venait en tête. Enfin c'est la seule chose convenable qui lui passait en tête. Si ça ne tenait qu'à lui il l'aurait pris dans ses bras mais il ne voulait pas lui faire peur et le faire fuir. Après tout qui dit qu'il ressent la même chose pour lui. Détournant la tête il ne le regardait pas en face quand il lui parlait avec ses joues encore roses

"Shin..."
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   Dim 28 Avr - 20:16

" Hein ? "

Haha, j'n'aurai pas dis mieux... Le jeune homme aux lunettes de soudeur se retourna comme pour vérifier. Matteo profita du fait qu'il s'était très légèrement décalé de l'encadrement de la porte dans ce geste pour risquer un regard dans la pièce : d'un côté, un lit semblait avoir déjà servi, sans doutes celui de son interlocuteur, mais en face l'autre lit semblait tout à fait inutilisé. Aucune autre présence ne se faisait sentir dans la pièce, pour le moment du moins. Car en effet, alors que le jeune homme se décalait de la porte avec pour toute réponse cette simple phrase :

"Ben non, j’ai pas encore de colocataire... Pourquoi, ça t'intéresse ?"

Matteo allait s'empresser de se corriger, les joues de plus en plus rouges et l'air embarrassé - il ne pouvait pas abandonner l'autre écossais si maladroit comme ça sans prévenir de toutes manières - ne comprenant qu'un peu trop tard la blague à l'entente du rire de son interlocuteur, qu'un tintement retentit. Les deux académiciens se stoppèrent un court instant avant qu'une silhouette ne se précipite dans leur jambe. L'asiatique eut juste à temps de réflexe de tirer Matteo dans sa chambre, non sans lui arracher un cri de surprise et sans manquer de le faire tomber tant il s'emmêla les pieds dans cet empressement forcé, pour refermer la porte et ainsi garder enfermé la petite bête démoniaque qui tentait de s'échapper. Qu'est-ce que... ? Matteo baissa les yeux sur la petite bête qui à présent miaulait devant l'obstacle avec de grands yeux fixés sur les deux grands hommes qui se trouvaient dans la même pièce.

Le maître du chaton se baissa pour prendre le petit félin, lequel n'avait à peine que les moustaches qui dépassaient quand il l'avait dans les deux mains, pour le réprimander bien que ce fut de manière assez ironique, cocasse en somme. Matteo était tant absorbé dans l'observation du petit animal si adorable que non seulement il en oublia le fait que la pièce était complètement close - et heureusement d'ailleurs - mais qu'il sembla d'autant plus surpris quand une main apparu dans son champ de vision. Il releva les yeux vers le visage du possesseur de cette grande paluche de mécanicien, ne parvenant pas à capturer le regard fuyant de celui-ci qui semblait dans un état bien étrange. Embarrassé, rougissant... ... c'en est presque mignon... presque...

"Shin...
-Hein ?"


Matteo mis un instant à calculer le sens du mot avant d'enfin finir - un peu tard mais pas assez pour l'empêcher de rire un instant de son ridicule - par comprendre que ceci était le nom du géant japonais qui se trouvait devant lui. Ainsi donc il s'appelait Shin ? L'italien releva un sourire vers lui après avoir cessé de rire, prenant enfin sa poignée de main pour y répondre assez vigoureusement, bien moins embarrassé que plus tôt.

"Matteo. Matteo Calvetti, ravis de te connaître, Shin."

Il baissa les yeux après avoir dit ce nom, retenant un peu sa respiration. Alors quoi ? Ce n'était pas comme s'il avait réussi à confectionner une bombe d'exception quand même ! Et pourtant. Matteo centra alors son attention sur la petite boule de poil ronronnante dans les mains de Shin. Les animaux étaient pourtant interdits dans les dortoirs non ? Quoique, pas vu pas pris, et puis personne ne serait capable de refuser la compagnie d'un animal si adorable. Mais tandis que toute son attention semblait capturée par les grands yeux adorables du chaton, le bref silence qui s'était installé fut coupé par le grognement résonnant de l'orage qui, bien qu'encore lointain, laissait se déferler une pluie diluvienne contre les vitres des fenêtres fermées.

Ce simple bruit retentissant suffit à faire se rendre compte à Matteo de la situation : fenêtres et portes closes, aucune ouverture sur l'extérieur ou sur une autre pièce qui pourrait un tant soit peu apaiser notre claustrophobe. Complètement coincé. Matteo regarda frénétiquement en direction de la porte. Hors de question de la rouvrir, la pauvre bête s'échapperait, autant Matteo ne pouvait concevoir de vivre dans une pièce close depuis cette horrible époque, son enfance, autant sa passion pour les chats mêlée à un autre sentiment ressentit envers Shin l'empêchait de faire du tord à ce dernier en laissant la petite bête s'enfuir. Ouvrir la fenêtre. Et laisser l'orage détremper tout ce qui se trouvait à sa portée dans la pièce ? Certainement pas. Matteo laissait son poids faire des allés retours de sa jambe gauche à sa jambe droite, son regard passant très rapidement dans chaque coin de la pièce. Rien, il n'y avait rien à faire, du moins aucune idée accessible à son esprit si embrouillé à l'instant. Un bruit à l'intérieur de la pièce le fit sursauter, se décider si soudainement...

"... D... D-désolé..."

Sans vraiment crier gare, Matteo avait sentit ses jambes quasiment le lâcher et s'était raccroché à Shin, lui sautant presque littéralement dans les bras. Non, bien sur que non, il ne l'avait pas fait... Ou peut-être que si ? Tremblant de terreur, l'italien ne semblait pas décidé à lâcher Shin, les larmes commençant à lui monter aux yeux. Il avait l'impression d'avoir mal partout, réminiscences douloureuses des mauvais jours aux côtés de ses parents génitaux, dans ce brouillard de fumée de cigarette qui empêchait de voir les visages. Par réflexe à cette pensée, il releva les yeux vers le visage de Shin, comme pour s'assurer qu'il était toujours là. La gêne lui remonta soudainement à la gorge, lui faisant étouffer dans un presque couinement des excuses répétitives. Mais quel idiot, quel idiot !

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   Lun 29 Avr - 9:14

Avec un sourire sur les lèvres le jeune répondit d’une poignet de main des plus vigoureuses. "Matteo. Matteo Calvetti, ravis de te connaître, Shin." Matteo ? Ce doit être un italien. Nul doute vu son accent, qui soit dite en passant et plutôt agréable à entendre.

« Enchanté aussi... » Il l'avait dit si doucement que même lui ne savait pas si Matteo l'avait entendu ou pas. Il ne décrochait pas son regard des yeux émeraude de cet Italien. Qui part chance était obnubilé par Orion et ne voyait pas Shin fixé sur lui. Comme perdu dans ses pensées il continué à lui tenir la main, au fond il ne voulait pas la lâcher. Après quelques secondes ce calme il remarqua que Matteo semblait perturbé, regardant de façon agitée la porte et la fenêtre. Juste avant ce retournement de comportement l'orage avait éclaté dans un grondement qui fit même fuir Orion sous le lit. Il a peur de l'orage ? Il semblait paniqué et apeuré, Shin ne savait pas trop quoi faire. Le calmer, il fallait le rassurer. Tout à coup un bruit de chut se fit entendre dans la chambre sans comprendre ce qui se passait Shin se retrouva avec Matteo dans les bras, le voyant tombé vers lui il avait eu le réflexe de le retenir pour éviter qu'il ne se fasse mal. "... D... D-désolé..." Shin ne put retenir un sourire, non pas pour ce moquer mais pour trouver avoir trouvé la scène vraiment mignonne. Lui qui ne pensait depuis le début que de pouvoir le toucher le tient à présent dans ses bras. Par réflexe il resserre ses bras autour de Matteo comme pour le blottir contre lui, le réconforter, le calmer car le pauvre garçon tremblait de tout son corps depuis tout à l'heure. Jetant un coup d'oeil derrière, il vit un bouquin par terre, un livre était tombé, voilà d'où venait le bruit.

D’une voix calme et douce, il passa une main dans les cheveux Blanc du jeune homme avant de le rassurer. « C’est rien juste un bouquin….ça va aller ? »

Il sentait des petites gouttes sur sont avant bras qui coulait, voyant le visage du jeune homme se relever vers lui il le regarda surpris et attendrit. Matteo le regardait avec les larmes aux yeux. Shin cligna des yeux avant de le sourire, d'un geste délicat il essuya d'une main les larmes qui lui coulaient sur les joues tout en le tenant fermement de l'autre. Voyant qu'il avait encore du mal à se tenir debout Shin décide de le conduire sur le lit pour qu'il s'asseye. Le posant comme une petite chose fragile il ne le quittait pas des yeux avec un visage attendrit pour le rassurer. Sortant un paquet de mouchoir de la table de nuit il le lui tend pour qu'il sèche ce gros chagrin. En même temps à cause du gros orage qui tombait dehors les lumières commençaient à clignoter. Dans un réflexe que même lui ne s'expliquait pas il attrapa Matteo dans ses bras et lui chuchota.

« T’inquiète pas je suis là »
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   Lun 29 Avr - 14:51

HRP:
 

Son visage était bien là, encore présent autant étrangement dans sa mémoire que devant ses yeux. Matteo, se soulagement, se resserra un peu contre Shin, lequel l'observait avec un léger sourire. Qu'y avait-il pour qu'il sourie autant d'un sourire si doux ? Matteo se sentit virer au rouge en sentant que l'autre resserrait encore ses bras autour de lui, et rentra la tête dans les épaules d'un air embarrassé. Son cœur battait de plus en plus vite, incompréhensible, enfin il était évident qu'il connaissait à peine Shin - de nom et de tempérament pour avoir goûté à sa force un peu plus tôt à cause de cet événement étrange au centre commercial - et qu'en plus il était loin d'être homosexuel - le dernier qui avait tenté sa chance l'année précédente avait finit à l'infirmerie - mais malgré tout cela il ne pouvait pas s'empêcher de vouloir rester contre lui à ce moment là. Non non non ! C'est juste la peur, c'est juste parce que j'ai peur... À cette pensée il baissa les yeux d'un air angoissé tandis que Shin regardait à l'arrière de la chambre.

"C’est rien, juste un bouquin… ça va aller ?
-C'est... pas tout à fait... ça..."


Matteo détourna les yeux avec embarras, mais sentant quelque chose passer sur son visage les releva aussitôt vers Shin : ce dernier essuyait avec douceur les quelques larmes de terreur qui avaient échappé à l'italien. Matteo baissa les yeux en repensant à ce qu'il avait pensé de lui plutôt : un barbare ? Finalement il était bien plus doux qu'il n'aurait pu l'imaginer. Comme quoi l'habit ne fait pas le moine. Il laissa Shin littéralement le porter - puisque ses jambes ne pouvaient qu'à peine le soutenir tant elles tremblaient encore - jusqu'au lit où il l'assit pour pouvoir fouiller dans la table de nuit. Matteo regarda ses mains qui tremblaient encore fortement, fixant avec inquiétude cette porte fermée. Une fois de plus il se trouva surpris quand ce fut cette fois-ci un mouchoir qui apparu dans son champ de vision. Il leva un regard un peu intrigué vers Shin mais prit l'objet en lui murmurant des remerciements, tentant de se détendre un peu.

Mais impossible de se débarrasser de cette peur qui lui collait à la peau. Il leva les yeux au plafond en entendant la lampe grésiller, la lumière menaçant de s'éteindre dans un clignotement inquiétant. L'orage continuait à gronder dehors. Il sentit soudain la chaleur revenir : Shin l'avait de nouveau pris dans ses bras, le surprenant. Il écarquilla les yeux, manquant de lâcher son mouchoir. M-m-m-maiiis...

"T’inquiète pas je suis là..."

Le silence répondit à ce doux murmure à son oreille. Matteo baissa un instant la tête, l'air toujours très surpris. Le temps d'un calcul il finit par comprendre pourquoi la situation l'embarrassait vraiment, même si le résultat ne l'enchantait pas au fond dans un premier temps : attends, lui ?! Avoir des sentiments pour... pour un mec ?! Et lui qui le tenait en plus dans ses bras, comme ça, comme si c'était normal après une premi... Après une première rencontre ? Il se recula par réflexe, mais en voyant le visage de Shin vira à nouveau au rouge en se mettant à balbutier une fois de plus, perdant complètement ses moyens mais oubliant au moins une fois de plus la situation de la pièce close. Une image de la journée lui revint à l'esprit : dans le centre commercial, cette fille...

"La f... ?!"

Matteo plaqua sa main sur sa propre bouche en prenant un air blasé. Évidemment, si Shin avait regardé dans la direction de cette fille et du garçon de tout à l'heure au complexe, ce n'était pas juste pour le principe de regarder une fille, surtout pas avec ce genre de regard. Mais, un instant, poser la question comme ça tout d'un coup sans formes ni précédents ça faisait un peu trop... flagrant ? Tendancieux ? Il pris le temps de remettre les mots de son esprit dans l'ordre, un temps durant lequel le regard de Shin sur lui lui suffit à à nouveau le rendre nerveux si bien qu'il baissa d'un ton, à la limite du murmure.

"Je sais que c'est la faute à personne mais désolé de t'avoir mis dans l'embarras tout à l'heure... au centre, quand on se tenait la main... devant ta... copine..."

Il sentit un petit coup de colère monter en lui à ce mot. ... Pas le moment d'être jaloux, bon sang, c'est un garçon ! Il se serait donné des baffes si Shin n'était pas encore en train de le regarder avec attention. Il se contenta donc de relever la tête vers lui, le fixant avec grande attention en l'attente de la réponse fatidique...

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   Lun 29 Avr - 16:59

Spoiler:
 


Le geste de recule surpris Shin qui le regardait de façon tellement dérouté, pas juste pour le geste de Matteo, mais aussi pour l'attitude qu'il venait d'avoir. Enlacer un garçon ? Qu'est ce qui lui arrive, ça ne va pas... Il ne pouvait pas s'empêcher de ressentir cette attirance pour lui malgré ses questions dans ça tête. Regardant Matteo avec de grands yeux écarquillés il ne savait plus quoi dire ni quoi faire, il restait assis à quelques centimètres de celui qui se trouvait dans ses bras il n'y que quelques secondes auparavant

"La f... ?!"

Levant le sourcil il fixait son visage rougit de gêne, il s'était subitement interrompu dans ce qu'il voulait dire. Cela intriguait grandement Shin. Pourquoi c'est il stoppé, qu'est ce qu'il voulait dire ? La f... La ferme ? Shin plissait les yeux comme s'il recherchait quelque chose chez le garçon. Au bout d'un instant il baissa les yeux et commençait à croire qu'il effrayait plus qu'autre chose le jeune homme. Ce qu'il ressentait devenait un peu confus. Shin n'avait jamais ressenti ça, surtout pour un homme. Le silence fut interrompu par Matteo qui se mit nerveusement et doucement à lui parler.

"Je sais que c'est la faute à personne mais désolé de t'avoir mis dans l'embarras tout à l'heure... au centre, quand on se tenait la main... devant ta... copine..."

Ma copine ? Qu’elle copine ? Tout à coup il se rappelait qu'il avait vu Eiko au centre commerciale lors de leur première rencontre, quelques peu chaotique... au rappel de ce qui c'était passé il se mit à rougir et baisser la tête pour la violence dont il avait fait preuve sur ce pauvre garçon. Tournant le regard il ne savait pas comment expliquer le lien entre lui et Eiko, car lui non plus ne savait pas réellement ce qu'il y avait entre eux. Balbutiant des bouts de mots il ne pouvait pas sortir une phrase correcte, mais ne voulait pas perdre le peu de crédibilité qu'il avait devant lui. Cherchant à détourner la conversation il se souvient que lui était en compagnie d'une fille au centre commerciale. Soupirant et reprenant une attitude posée il passa sa main dans les cheveux pour sortir ses lunettes et ce caler contre le dossier de son lit en face de Matteo. Passant ses bras derrière sa tête, il lui répondu d'un air étonné.

« Ma copine ? Je comprend pas…» il lâcha un petit rire gêné pour éviter de s’expliquer en tournant la tête fessant croire qu'il ne savait de quoi il parle. Il répliqua sans lui laisser le temps de répondre.

« C’est moi qui m’excuse, j’ai été brutal avec toi sans chercher à comprendre…. Et désoler de t’avoir fait honte devant ta petite amie… »

Au plus profond de lui il voulait savoir pour une raison qui une fois de plus l'échappait, si le jeune italien était vraiment avec cette jeune fille blonde. Car il faut dire que l'attitude qu'il avait avec l'autre fille aux cheveux bicolores était surprenante sachant qu'il était avec l'autre jeune fille. Et au vu de ça réaction quand elle a vue Matteo toucher les cheveux de la chanteuse on pouvait vite se dire qu'elle le remettait en place par jalousie.
En attendant la réaction du jeune italien, ils furent surpris par une petite clochette qui sauta sur le lit. La petite boule de poile venait reprendre ça place au côté de Shin, tournant retournant, il décide de se diriger vers Matteo à la grande surprise de Shin qui se mit à sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   Lun 6 Mai - 17:41

Le regard de Shin se teinte de surprise et d'incompréhension pendant un court instant, avant qu'il ne baisse la tête en rougissant. Je m'en doutais... Matteo détourna la tête avec embarras, le regard un peu triste et les joues rosées. Comment avait-il pu penser un seul instant avoir une chance auprès de Shin, après tout c'est un homme et en plus ils ne se sont connus que dans la journée. Il ne parvenait même pas à comprendre ce même-pas-coup-de-foudre qu'il avait eu soudainement en repensant à lui ce soir-là, aussi pensa-t-il à tout oublier aussi vite. Mais ce n'était pas aussi facile à oublier qu'un simple visage ; il se trouvait même pour une fois qu'il ne parvenait pas à effacer les traits du visage de Shin. Il retint un sourire qui devint une grimace : c'était une cause perdue d'avance pourtant...

"Ma copine ? Je ne comprends pas..."

Matteo releva un regard surpris vers Shin. Celui-ci s'était mis à son aise contre le dossier du lit, les bras croisés derrière la tête. Il lâcha un petit rire gêné alors que l'italien avait du mal à se remettre de cette grosse surprise. Pourtant n'avait-il pas rougit plus tôt lorsque Matteo avait parlé de "sa copine" ? Il s'apprêtait à manifester sa surprise mais Shin ne lui laissa pas le temps de placer le moindre mot, enchaînant aussitôt :

"C’est moi qui m'excuse, j’ai été brutal avec toi sans chercher à comprendre... Et désolé de t'avoir fait honte devant ta petite amie..."

Matteo loucha légèrement. Petite amie ? Quelle petite amie ? Il leva les yeux au plafond tout en réfléchissant. Il voulait parler de Rasberry ? C'est vrai que Matteo se montrait plutôt entreprenant avec elle, de là à dire qu'il était amoureux c'était un peu plus gros à avaler. Il l'avait à peine rencontrée à la soirée d'intégration. Remarque j'ai rencontré Shin aujourd'hui... pensa-t-il en détournant les yeux avec un sourire jaune. Il se rappela alors de la douloureuse intervention de Miha lorsqu'il parlait avec Rasberry. Attends, ce serait d'elle que Shin parlait quand il parlait de petite amie ? Cette fois-ci l'italien braqua un air surpris sur Shin.

"Attends, tu parles de Miha là ? Cette brute blonde ?"

Il retint difficilement un rire, entre le soulagement et l'amusement.

"C'est juste une amie de l'an passé. Encore que le terme d'amie soit..."

Il laissa sa phrase en suspend, prenant un air légèrement blasé en revoyant se dérouler dans son esprit chaque passage de l'année où Miha s'était défoulée sur lui ou l'avait frappé sans plus de raisons que cela. Excuse-moi de t'avoir comparé à CE genre de barbare, Shin... Alors qu'il pensait cela, il sentit une présence à côté de lui, qui n'était évidemment pas Shin. Baissant les yeux vers la petite créature curieuse du nom de chat qui s'était approché de lui, ses yeux s'illuminèrent un instant d'une petite lueur. Un chat ! Il approcha sa main de la petite bête avec un sourire digne d'un enfant, commençant à la caresser avec une horrible envie de prendre le chaton dans ses bras. Mais en pensant à cela lui revint alors à l'esprit l'image de Shin l'ayant plus tôt pris dans ses bras et l'italien rougit alors plus vite qu'une tomate gorgée de soleil (Zapetti !). Si Shin n'avait pas de petite amie, et lui non plus d'ailleurs, alors... est-ce qu'il pouvait voir quelque chose à travers ce geste ou était-il tout de même anodin ? Pourtant on ne pouvait pas dire au centre commercial qu'il se soit montré enchanté de tenir la main de Matteo, il était impossible de l'imaginer ainsi tactile au point de prendre quelqu'un aussi facilement dans ses bras.

L'italien risqua un regard embarrassé vers Shin, mais en voyant son sourire détourna aussitôt les yeux. Haa, ça va pas du tout là, pas du tout ! Ayant un peu chaud à force de rougir autant retira la capuche de son gilet et le laissa retomber un peu de ses épaules, rentrant la tête dans les épaules en se triturant les méninges, mais plus il réfléchissait et plus les mots devenaient incompréhensibles à son esprit. Il tenta de former des phrases mais les seules qui lui venaient étaient "Alors tu n'as pas de copine ?", "C'est moi ou il fait chaud ?" ou encore "T'es du genre affectueux ou... ?", mais en pensant à cela il se mit à s'embrouiller encore plus, fixant toujours le chat en le caressant de plus en plus doucement pour ne pas s'emballer à cause de son embarras et risquer de terrifier la petite bête. Pendant ce temps un blanc avait pris place dans la discussion, gênant de plus en plus le jeune homme qui finit pas se racler la gorge en balayant la chambre du regard :

"... Hum... tu... aimes jouer... n-n'est-ce pas ?"

Attends, non seulement c'est stupide mais ça a un double sens ! Il baissa la tête honteusement. Il avait fait cette remarque en voyant les boîtes de jeu qui parsemaient le sol mais son esprit était tellement embrouillé qu'il n'avait pu former de phrase bien correct pour relancer la conversation. Il leva les yeux au plafond pour éviter de paraître trop nerveux, prenant l'air le plus innocent et détendu possible bien que ce ne fut pas très évident. Il va me prendre pour un idiot...

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   Mar 7 Mai - 12:21

Shin avait mis le doigt que quelque chose, voyant Matteo prit de court il semblait réfléchir à pleins régime. Il cherchait une excuse ? Où alors il ne comprenait pas ce que Shin venait de lui demander ! Regardant le plafond puis subitement un regard surprit sur celui qui venait de lui poser cette question l’Italien lui répondit "Attends, tu parles de Miha là ? Cette brute blonde ?" avec un petit rire amusé qui fit aussi sourire Shin. "C'est juste une amie de l'an passé. Encore que le terme d'amie soit..." Une simple amie alors ? Pourquoi c’est il subitement arrêté dans sa phrase… Il avait l’air songeur et dans cet pensé, un lien peut être spéciale les unissaient qui sait. Shin ne voulu pas en savoir plus…en faite ça ne lui rapporterait pas grand choses, car au fond de lui que le jeune homme soit en couple ou non se qu’il ressentait pour lui se renforcer encore plus depuis sa présence dans la chambre. Il s’entait son cœur battre rien quand le dévisageant. Depuis qu’il l’avait brutalement tenue dans ses bras lors de la coupure d’électricité il ne pensait qu’à recommencer son action. Mais ne voulait pas encore une fois le surprendre et le faire fuir. L’avoir le plus longtemps possible auprès de lui était déjà très réconfortant pour Shin.

Le fixant sans décrocher son regard de son doux visage il vit que celui-ci rougissait tout à coup en compagnie du petit Orion qui n’était pas avide de caresses. Shin esquissa un sourire au vu de ce charmant petit tableau. Le jeune homme semblait tendu regardant la chambre dans tout ses recoin il fini par ce racler la gorge et briser le blanc qui ‘était installer. "... Hum... tu... aimes jouer... n-n'est-ce pas ?"

« Jouer ? »

Le regardant en clignant des yeux il ne saisi pas tout de suite le sens de sa question, il tourna la tête vers ce que Matteo regardait avant de parler et vit les jeux vidéos étalé sur le sol et lâcha un petit rire. S’approchant doucement avec comme excuse de vouloir lui aussi jouer avec sa petite boule de poile qui prenait ses aise entre les deux hommes. Il passa sa jambe gauche derrière le dos du jeune homme et l’autre pendant sur le rebord du lit. Plutôt assez proche de lui son cœur commençait à s’emballer, des frissons lui parcouraient le corps. Une sensation plutôt agréable se fessait sentir dans son estomac. Shin ne le regarder, jouant avec la petite bête un sourire en coin.

« Oui je suis un grand fan de jeux vidéos comme tu peu constater le cimetière de jaquettes qui se trouve dans ma chambre » Shin se mit à rire en regardant les jaquettes en question.

Mais cela n’était pas le but de son rapprochement. Il devenait de plus en plus impatient, Shin lui-même ne se reconnaissait pas. Tout cela était un peu nouveau pour lui mais pas désagréable du tout. Au contraire il en avait vite prit gout voyant le jeune Italien les joues rosées il passa délicatement un doigt sur celles-ci en rapprochant son visage du sien. Près de son oreille il lui chuchota.

« Tu a fait tout ce chemin en pleine nuit pour me parler de colocation et de jeux vidéos ? »

Se penchant un peut plus sur son camarade l’espace entre eux ce réduisait comme peau de chagrin, au point que le petit Orion sauta par terre pour ne pas être écrasé entre les deux garçons. Profitant de la fin de sa phrase il passa un bras autour de la taille de Matteo regardant avec amusement la réaction du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   Mer 8 Mai - 20:54

"Jouer ?"

Shin dévisagea Matteo d'un air surpris. L'italien baissa aussitôt les yeux d'une mine légèrement boudeuse : mais pourquoi il était si nerveux, c'était pourtant pas difficile de faire des avances si ? Il y était allé de manière si instinctive face à Rasberry qu'il n'avait pas calculé ses sentiments pour elle, et de loin ils étaient bien pitoyables par rapport à ceux qu'il éprouvait pour Shin. Mais cela faisait depuis si peu de temps, pouvait-il nouer des liens si rapidement avec lui ? Matteo se concentra sur le chat de Shin, quand la main de ce dernier apparu près du chat. Il releva la tête et eut un mouvement de recul sous l'effet de la surpris. Il est proche... Le jeune homme avait passé son genou derrière Matteo, l'autre jambe pendant dans le vide à côté du lit, alors qu'il balayait du regard la pièce tout en caressant le chat. Ses yeux retombèrent sur les jaquettes que regardait plus tôt Matteo.

"Oui je suis un grand fan de jeux vidéos comme tu peux constater le cimetière de jaquettes qui se trouve dans ma chambre", avoua-t-il avec un rire.

Matteo lui adressa un petit sourire pour toute réponse mais baissa aussitôt les yeux d'embarras. Il sentait son cœur s'emballer et son souffle devenir court. La petite bête entre les deux jeunes hommes avait été délaissée par leurs mains pour que celle de Shin vienne délicatement chatouiller la peau brûlante de la joue de Matteo. Celui-ci sursauta, mais n'eut pas le temps de se tourner vers son interlocuteur, son souffle tout près de son visage lui arrachant un frisson qui le fit se figer. Le murmure de Shin parcourait son échine pour allait se nicher dans le creux de son oreille :

"Tu as fait tout ce chemin en pleine nuit pour me parler de colocation et de jeux vidéos ?"

L'italien sentit bientôt le contact du corps de Shin, tentant de garder ses yeux fixés au sol, mais quand le chat sauta à terre et que les mains de l'asiatique vinrent se poser atour des hanches de Matteo il se sentit bien forcé de croiser son regard. Il avait un sourire qui voulait tout dire à l'instant. Je ne suis pas homosexuel hein, c'est juste euh... euh... Juste lui hein ? Il baissa un peu la tête mais ses yeux restaient fixés dans ceux de Shin tandis qu'il pinçait les lèvres avec embarras. Son désir se fit sentir quand il les glissa doucement vers les lèvres de l'autre. Il paraît que je suis touche-à-tout, on ne m'en voudra pas de goûter ? Mais malgré ses pensées, Matteo n'était pas tout à fait sincère envers lui-même, s'abstenant de tout premier pas malgré l'impatience dont il faisait preuve en temps normal. Il ramena son doigt entre le visage de Shin et le sien, posant son autre main derrière lui pour se pencher un peu en arrière avec un sourire taquin.

"Tout ce chemin dis-tu ? Ce n'est jamais que quatre petits mètres qui nous séparent au final... Normalement j'étais venu te prévenir pour ma porte afin d'éviter toute surprise demain."

Il se tut un instant puis baissa à nouveau les yeux vers les lèvres de Shin, se sentant à nouveau rougir.

"Mais..."

Il retira son doigt d'entre eux, passant cette fois-ci assez rapidement sa main derrière la nuque de Shin pour le rapprocher. Je déteste attendre. Trop impatient pour attendre ne serait-ce qu'un instant de plus, il avait supprimé totalement la distance qui le séparait de Shin pour lier ses lèvres aux siennes. Son cœur manqua un battement quand une pensée bien trop vraie lui vint à l'esprit : c'était bien plus doux que ce qu'il se serait imaginé d'un baiser, bien plus doux qu'un baiser avec une fille. Il entrouvrit un œil, se décidant à approfondir le baiser. Se penchant doucement en avant, il se serait presque mis à califourchon sur Shin si un frisson ne l'avait pas retenu lorsque, glissant sa langue entre les lèvres du jeune homme, il effleurait celle de l'autre. Il se stoppa à cet instant même, se reculant d'un air embarrassé avec une grimace de gêne.

"Bon sang c'est pas vrai, c'est trop bon...", murmura-t-il comme si lui seul pouvait s'entendre.

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   Jeu 9 Mai - 11:49

"Tout ce chemin dis-tu ? Ce n'est jamais que quatre petits mètres qui nous séparent au final... Normalement j'étais venu te prévenir pour ma porte afin d'éviter toute surprise demain."

Dans une pose décontractée, un bras en support pour qu’il puisse se penche en arrière. Louchant sur le doigt entre eux deux il lâcha un sourire sur le coin de ses lèvres en voyant l’attitude du jeune homme. Une bouffée de chaleur envahie son corps lorsque celui ci vit le regarde de l’Italien.

"Mais..."

Tout c’est passé si vite le voilà en une fraction de seconde collé aux lèvres….au lèvres charnue que dit je du jeune homme, surprit mais pas mécontent il se laisse faire avec plaisir. Fermant les yeux sous le baiser, son corps frissonnait au contacte du corps de Matteo qui se rapprochait de plus en plus qu’il aurait pu être à califourchon sur lui. Voyant l’Italien assez entreprenant il se laissa allez dans l’élan de son baiser. Une seconde vaque de chaleur traversa tout son corps quand il sentit la langue de celui-ci effleurer la sienne. Tout était parfait quand brusquement Matteo s’arrêta net et recula avec un air embarrassé. Shin le regarda en clignant des yeux très surprit avant de touchant ses lèvres avec ses doigts comme pour se rassurer de ce qui venait de ce passé. « Qu’est ce qui ce passe, j’ai fait quelque chose de mal… » Les yeux cachés sous les mèches de ses cheveux il rougissait n’osant pas tout de suite poser son regard sur son camarade.

« Heu..je… »

Shin commençait à être gêné mais tout à coup lorsqu’il entendit les paroles de Matteo, "Bon sang c'est pas vrai, c'est trop bon..." une pensé lui traversa l’esprit et comme une pulsion caché se déclencha, ni une ni deux il lui attrapa le bras gauche et le tira vers lui en poussant le jeune homme paume droite sur son torse pour le plaquer sur le lit. Se mettant au dessus de lui il passa une jambe entre celle du Jeune homme, tenant son bras gauche au dessus de sa tête fermement comme pour pas qu’il ne lui échappe il approcha sa tête de son oreille en effleurant la joue de celui-ci du bout du nez.

« Alors pourquoi s’arrêter en si bon chemin… »

Lui mordillant délicatement le lobe de l’oreille il embrassa son cou puis entama un tendre suçon. Ne perdant pas le fil il décide sous l’impulsion du moment d’ouvrir doucement la fermeture éclaire de la veste du jeune homme et passa ça main sous le t-shirt de Matteo. Caressant sa peau comme du velours il remonta sa main jusqu’à la partie haute de son torse, s’attardant sur certaines zones. Son esprit se vidait peu à peu, une seul idée était fermement encrée dans sa tête celle de « l’avoir » …il avait envie de lui et n’allait pas laisser passer cette chance.

Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   Jeu 9 Mai - 14:44

Matteo gardait la tête baissée, enfermé dans son monde. Il craignait quelque peu ce désir qui s'était emparé de lui et ne comprenais pas sa précédente folie. Shin lui avait semblé un court instant gêné, est-ce qu'il avait fait quelque chose qui ne lui plaisait pas ? Mais pendant cette fraction de seconde durant laquelle toutes ces pensées coulèrent à flot, il n'avait pas pris le temps de se mettre sur ses gardes, aussi un cri lui échappa lorsqu'il fut tiré en avant et se retrouva soudain retourné comme une crêpe, étalé sur le dos sur le lit. Il rougit d'embarras en sentant Shin remonter sa jambe le long de sa cuisse jusqu'à son bas-ventre qui devenait considérablement de plus en plus chaud. Fuir ! Il allait essayer de s'échapper, trop embarrassé par la situation, mais laissa échapper un couinement de surprise lorsqu'il fut pris de court par le brun qui retint ses bras au dessus de sa tête. Il rougit de plus belle, le fixant avec un air légèrement choqué, mais perdit cet état de surprise quand il sentit son souffle à nouveau sur son visage, fermant les yeux avec un frisson qu'il délectait et à la fois redoutait.

"Alors pourquoi s'arrêter en si bon chemin... ?
-A-ah...awa..."

Matteo balbutiait, bégayait, tentait de s'exprimer en vain mais plus aucun son ne sortit d'entre ses lèvres quand il sentit les dents de Shin taquiner le lobe de son oreille, la peau de son cou. Il retenait son souffle, les yeux fermés, se sentant terriblement honteux en le laissant marquer la peau de son cou d'une magnifique marque rouge qui ne passerait certainement pas inaperçue le lendemain. Il pinçait les lèvres, la gorge nouée tandis que ses pensées devenaient de plus en plus incompréhensibles même pour lui. D'une part il pensait à le repousser, priait pour qu'il arrête, voulait le repousser, l'insultait de tous les noms d'oiseaux, et d'un autre côté il s'extasiait, se sentait à l'aise, se rassurait que c'était réciproque. Réciproque ? Il eut un frisson à cette pensée, frisson qui se prolongea lorsqu'il sentit Shin glisser ses doigts si froids sous son haut, le long de sa peau brûlante.

Rouvrant les yeux, il chercha un moment ceux du brun, l'air terriblement gêné. Il sentait les caresses de Shin s'attarder par endroits sur son torse et plusieurs fois voulu détourner les yeux, mais il ne parvenait pas à les détacher du visage de celui qui l'embarrassait et lui donnait à la fois un certain plaisir. Il lui sembla que ni lui ni Shin n'étaient en capacité de réfléchir à cet instant, et pourtant son esprit continuait de bouillonner. Il ne lui serait jamais venu à l'idée une situation pareille il y a encore quelques heures, et pourtant à présent... Il se surpris à se laisser aller en plongeant son regard dans celui de Shin, à faire des choses qu'il n'aurait jamais pensé : inconsciemment sur son visage s'était dessiné un sourire taquin alors qu'il jouait avec son pied à caresser le mollet de Shin, lui murmurant avec un petit rire :

"Enlève-le si ça te gêne..."

Tout en prononçant ces quelques mots il se redressa légèrement, se contorsionnant presque dans ce geste pour se rapprocher un peu de Shin, effleurant de ses lèvres celles du jeune homme, fébrile.

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   Jeu 9 Mai - 15:59

Sa peau brulante sous les doigts il ne se laçait pas de la caresser. Sa bouche se délectant sur la peau douce de son cou, Shin ne s’imaginait pas qu’il prendrait autant de plaisir sur un jeune homme lui qui ne se voyait qu’en compagnie de filles. Remontant son T-shirt petit à petit il découvrait le corps du jeune homme à son plus grand plaisir. Son regard dans le sien il l’admirait avec une certaine tendresse, voyant le sourire plutôt taquin de l’italien il ne fallait pas être un génie pour comprendre que celui-ci prenait autant de plaisir que Shin, d’ailleurs il n’offrait pas beaucoup de résistance face au actions de Shin et de plus lui aussi participait à leur échange en jouant avec son pied contre le mollet de Shin. Baissant les yeux sur le torse découvert de Matteo il esquissa un sourire comme ravi de la vue qu’il avait. Levant les yeux sur le visage de Matteo il fut surprit par le chuchotement de son compagnon de jeu.

"Enlève-le si ça te gêne..."

Enlever ? Enlever son T-Shirt ou autre chose ? Shin commençait à s’emballer sérieusement, qui aurait cru que ce jeune Japonais était aussi…..accro ? Le plaisir de la chaire était tout nouveau pour lui, et il y prend plutôt vite gout. Affichant un large sourire, il remonta sa main qui lui tenait toujours le bras gauche, arrivait sur la paume de l’italien il entrelaça ses doigts avec les siens. Le voyant se courber pour prendre une autre position il le laissa faire. Il se rapprocher de Shin, leur lèvres s’effleuraient, et Shin ne put résister à ragoûter cette gourmandise. Posant délicatement ses lèvres sur les sienne il resserra en même temps sa main gauche dans celle du jeune homme. S’aventurant dans la bouche de l’italien, des frissons traversaient le corps de Shin de haut en bas pendant que leurs langues se mélangeaient dans une danse envoûtante. Posant sa main droite sur le torse presque nu de son camarade il se releva doucement pour retarder le plus la fin de ce baiser, enleva lui-même son T-shirt, puis prit celui de l’italien pour le retirer aussi. Se repositionnant au dessus de lui il colla son corps contre le sien, un bras supportant son poids pour ne pas écraser le jeune homme et l’autre posé sur sa joue, le pousse jouant sur les lèvres de Matteo. Le regardant dans les yeux avec un sourire satisfait.

« Tu a raison sa me gênait… »

Passant la main qui jouait avec ses lèvres sur son cou il remonta le menton de celui-ci pour y déposer des baisers délicats du bout des lèvres. Le long du cou, descendant sur le torse, le ventre puis le nombril. Arrivé à la ceinture du jeune homme il ramena sa tête au niveau du visage de Matteo, posa ses deux bras d’un côté et de l’autre de sa tête, toujours avec un regard délicat sur lui.

« Je ne vais pas trop vite j’espère…. »

Lui dit t-il en murmurant.
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   Dim 19 Mai - 21:57

Réaction presque immédiate de Shin qui arracha un léger frisson à Matteo, tout en dessinant sur ses lèvres un sourire de contentement : le brun vint à nouveau goûter ses lèvres, enserrant de ses longs doigts la main gauche de l'italien qui vint passer son bras libre autour de ses larges épaules pour se rapprocher de lui. Il failli de peu lâcher complètement prise tant le frisson fut intense quand il sentit la langue de Shin s'aventurer dans sa bouche. Il se tendit, se détendit, répétant ainsi cet état sans trop savoir s'il devait avoir honte ou s'abandonner au plaisir, il ne savait plus du tout où il en était et se laissa aller à cette cacophonie de sentiments incontrôlables. Il laissa son bras retomber quand Shin mit fin au baiser, retirant son propre haut sous le regard à mi-chemin entre la surprise et l'admiration de Matteo qui ne se lassait pas de l'observer. Il se redressa, se rapprochant un peu de lui tandis que le brun lui retirait également son débardeur, et apprécia la chaleur de son corps en l'enlaçant avec un sourire. Il attarda son visage dans le cou de Shin, respirant son odeur un long moment avant de se séparer un peu de lui, plongeant ses yeux dans son regard.

"Tu a raison sa me gênait..."

Matteo laissa échapper un rire. Il avait beau sembler plus grand en taille, Shin ressemblait à un enfant à son esprit, capricieux et puéril. En un instant il avait l'impression de le connaître mieux qu'il ne l'aurait connu en apprenant à faire connaissance en tant que camarades de classe. Il retint un nouveau rire quand les cheveux de Shin vinrent lui chatouiller le visage tandis qu'il lui dévorait littéralement le cou de baiser. Il laissa par sa suite, après cette caresse sur sa joue, sa nuque retomber en arrière tandis que le brun descendait peu à peu le long de son corps, tantôt l'effleurant à peine des lèvres, tantôt y déposant des baisers plus enflammés. Matteo posa ses mains sur les épaules de Shin, un sourire dessiné sur son visage et laissant échapper un soupir d'aise, mais alors que cela devenait intéressant le brun s'arrêta, se redressant en mettant ses bras de chaque côté du visage de l'italien qui le fixait d'un air légèrement déçu.

"Je ne vais pas trop vite j’espère...
-Tu appelles ça..."

Sans crier gare ni mettre de fin convenable à sa phrase, Matteo fit levier des épaules de Shin, tirant la gauche vers lui, repoussant assez violemment la droite, profitant de l'emplacement également de sa jambe pour retourner le brun comme une crêpe, se mettant à califourchon sur lui. Il passa une main dans ses cheveux argents pour les tirer en arrière avec un rire amusé, la main bien ancrée en plein milieu du torse de l'autre. Il daigna enfin achever sa phrase avec un murmure sensuel :

"... trop vite ?"

Disant cela, il se glissa un peu en arrière, descendant en une caresse sa main le long du corps de Shin pour doucement avec un sourire presque supérieur glisser sa main le long de la hanche du brun dans son vêtement pour le faire glisser le long de sa cuisse dans l'optique de s'en débarrasser, le faisant tout de même avec une lenteur taquine, ne souhaitant qu'exacerber les désirs de son amant...






Un bip agaçant retentit, forçant l'italien à sortir la main de son lit pour l'abattre sur le réveil criard. Sept heures, le temps de se lever pour aller en cour sans risquer un retard. La lumière traversait le verre de la fenêtre pour aller se glisser dans le lit de Shin. L'orage de la veille avait vite était remplacé par un soleil éclatant qui ne manqua pas d'arracher un grognement d'exaspération à Matteo, lequel ramena sa couette sur ses cheveux d'argent avec un soupir. Dans ce geste qui le fit rentrer la tête dans les épaules, son nez effleura une touffe de cheveux mal coiffés. Il entrouvrit les yeux à l'abri dans l'ombre de la couette, reconnaissant sans difficulté la rousseur de son colocataire. Pourtant l'odeur du lit était complètement différente... Sortant la tête de sous la couette, attendant un instant de s'accoutumer à la lumière, il eut le temps de s'éveiller à toutes les sensations : bien qu'il se sentait éperdument à l'aise, une douleur exaspérante lui déchirait le bas du dos. Ses yeux se posèrent alors sur la deuxième personne qui partageait "son" lit : Shin était là, recroquevillé sous sa couette, semblant dormir à poing fermés comme un enfant. Son regard passa du japonais à l'écossais tandis que les petits rouages de son cerveau se mettaient en route. La veille lui revint petit à petit : la porte explosée, son exportation "involontaire" dans le lit de Shin, des confidences silencieuses... et un réveil avec cet idiot de Logan qui se servait encore de lui comme d'une peluche de fortune.

Il ne lui fallu pas si longtemps que cela pour reconstituer complètement le puzzle. Connaissant assez bien l'écossais depuis quelques jours, il savait pertinemment que celui-ci finissait TOUJOURS dans son lit, non de manière si tendancieuse que l'on pourrait l'imaginer mais par la faute d'un exaspérant somnambulisme. De là, à ce qu'il soit capable de venir squatter le chambre de Shin alors que c'était la première fois que Matteo s'y retrouvait... J'étais pourtant persuadé que la porte était fermée À CLÉ... Il tourna la tête vers la porte grande ouverte pour constater avec évidence que tous ceux qui passaient dans le couloir pouvaient observer que les trois garçons avaient fait colocation à trois cette nuit. Dans le même lit pourtant simple accessoirement... Matteo poussa un soupir rageur, se retournant de telle manière que Logan fit face à un réveil forcé, précipité de force au bas du lit. Il lui adressa un regard sévère :

"Lève-toi gamin, va faire le p'tit-déj tiens !"

Il le regarda, pas le moins traumatisé du monde, et sortir tranquillement en direction de leur chambre. Il ne prit même pas la peine de lui dire de fermer la porte, celui-ci eut le réflexe évident de le faire, provoquant de la même manière la levée instinctive de l'italien qui se précipita pour ouvrir la fenêtre. Il resta un moment planté devant le décor d'une magnifique fenêtre ouverte, poussant un soupir rassuré, avant de se retourner vers Shin pour l'observer avec un léger sourire. Il s'approcha de lui, s'agenouillant au pied du lit, jouant avec les cheveux du brun.

"Belle aux bois dormant..."

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   Lun 20 Mai - 12:43

Le rire de l’italien fessait sourire Shin, le réconfortant dans ce qu’il entreprenait. Ayant remonté au niveau de son visage il se plongeait dans ses yeux émeraudes. Sa main se balade sur son torse au contact de celle-ci brûlante de chaque parcelle de sa peau qu'il effleure.

-Tu appelles ça..."

L’italien devint subitement très entreprenant ne se souciant même pas de finir ça phrase, ce qui ne déplus pas le moins du monde pour Shin. Se retrouvant dans la position inverse lui en dessous et Matteo sue son corps, la bouche ouverte du jeune brun par sa respiration devenait trop forte pour être normale. La chaleur s’emparait de son corps, le désire mais aussi de la tendresse pour son compagnon. Caressant la joue de celui-ci il avait posé sur le jeune homme un regard plein de chaleur. Passant sa main dans ses cheveux blancs, il surprit Shin avec un petit rire amusé qui décrocha un sourire presque narquois des lèvres du Japonais. Sentir sa main sur son torse l’adrénaline lui monte à la tête et son corps frissonne.

"... trop vite ?"

Il avait enfin fini sa phrase, disant celle-ci d’un murmure sensuel qui fit frissonner Shin et faire monter son envie du jeune homme d’un cran supérieur. Au même moment il se recula un peu en arrière en caressant le corps de Shin avec une délicatesse presque excitante. Le sourire de l’italien rassurait Shin qui se librement aller en le laissant faire. Sentant la main du jeune homme s’aventurer dans son jean, il avait le souffle court et le corps de plus en plus brulant, difficile de cacher son plaisir sachant très bien ce qu'il allait faire. Un peu tard pour cacher son excitation et même si il était quelque peu anxieux il mentirait en disant que qu’il n'avait pas une envie folle de sentir sa bouche dessus. Il défait la ceinture dans une lenteur calculé presque une torture.

"Belle au bois dormant."

Ouvrant difficilement les yeux avec un soleil vraiment éblouissant. Clignant doucement des yeux il s’entait quelque chose dans ses cheveux, sa le chatouillait ce qui le fessait sourire dans son état encore un peu brouillon. S’étirant il regarda à côté de lui et remarque une tête aux cheveux blancs au chevet de son lit. Le regardant en écarquillant les yeux il était quelque peut perdu. Le fixant il a le reflexe de poser sa main sur sa joue. C’est alors que sa soirée lui revient en tête, en pensant à tout ce qui c’est passé un grand sourire s’affiche tout seul sur son visage à moitié réveiller et un frisson lui traversa le corps. Passant sa main dans ses cheveux pour retirait les mèches qui se battait sur ses yeux, il fixa Matteo avec un visage attendrit et une douce voix calme et mielleuse.

« Hey.. ça va? »

Se redressant en s’adossant à la tête de lit il regarde l’heure en soupirant, la couette qui le couvrait tombe un peu dévoilant son torse nu. Un peu surprit il soulève la couette et voit qu’il n’est que dans son simple appareille. Rebaisse vite fait la couette les joues un peut rosées, toussotant il pointe son caleçon du doigt et d’une petite voix.

« T..Tu peux me le passer s’il te plait ? »

Le regardant quelque peut gêner sur le coup. Il regardait Matteo et une pulsion soudaine lui prit le corps et l’esprit. Ne laissant pas quelques secondes s’écouler entre sa phrase et son geste, il attrapa Matteo par le bras et le rapprocha violemment de lui, posant ses lèvre sauvagement sur les siennes. Le gardant quelques minutes collé à lui il finit par le relâcher et murmure.

« Laisse je vais aller le chercher »

Se levant il laisse glisser la couette et s’avance nu vers ses vêtement un peut éparpillés pour enfiler son caleçon assez moulant, qui dévoilait des formes matinal naturelle qui s’accentuaient par le mélange de quelques envies intimes en voyant son amant de hier soir. Se retournant vers Matteo il s’approche et se penche sur lui. Prenant le menton de celui-ci pour lever sa tête vers son visage.

« Tu fait quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   Mar 4 Juin - 11:00

Shin sembla avoir du mal à ouvrir les yeux, arrachant un rire à Matteo. Il cligna de nombreuses fois des yeux sans sembler tout de suite voir Matteo malgré un sourire flottant sur ses lèvres. S'étirant tel un gros chat, toujours bien enroulé dans ses draps malgré tout, il écarquilla les yeux en les reposant sur Matteo qui avait croisé les bras sur le bord du lit pour l'observer se réveiller, comme s'il était intrigué par la manière dont Shin pouvait bien se lever. L'italien releva la tête avec un petit sursaut quand "la marmotte" posa alors sa main sur sa joue, semblant un instant plus surpris qu'autre chose de voir cet étrange jeune homme aux cheveux blancs au chevet de son lit, avant d'afficher un grand sourire sur son visage dont l'expression trahissais ses difficultés à bien se réveiller. Matteo eut un petit rire, ramenant sa main sur celle de Shin.

"Hey.. ça va?
-Physiquement je vais avoir du mal à m'asseoir mais... ça va.", répondit Matt avec un petit rire.

Ils se redressèrent tous deux, Shin s'adossant à la tête de lit tandis que Matteo s'asseyait au bord du matelas en cherchant ses vêtements des yeux. Réussissant à mettre la main sur son caleçon, il releva les yeux vers Shin qui semblait avoir découvert avec surprise et embarras sous ses draps que son corps était complètement nu. Il ramena sa couette sur lui, rougissant, pointant son propre caleçon qui avait dû voler un peu plus loin dans la chambre. Matteo releva un sourcil avec un sourire moqueur, attendant tranquillement que le japonais exprime ce qu'il souhaitait, ce que celui-ci ne tarda pas à faire après s'être raclé la gorge, parlant à demi-voix :

"T-tu peux... me le passer s'il te plait ?"

Matteo tourna la tête vers le caleçon, se retenant de rire devant la gêne que son interlocuteur éprouvait dans le fait d'être nu. Il allait se relever pour aller ramasser le vêtement quand il se sentit soudain tiré en arrière, retenant un cri qui de toutes manières fut étouffé par les lèvres de Shin. Sur le coup de la surprise, Matteo vira au rouge, restant un instant balbutiant quand il se détacha enfin de lui.

"T-t-t-t-tuuu...
-Laisse je vais aller le chercher."

Et, comme si de rien n'était, Shin se releva, délaissant le drap derrière lui pour aller chercher le sous-vêtement. Idiot de jap..., pensa Matteo qui malgré tout avait du mal à retenir un sourire. Il fixait le dos de Shin - un peu plus bas que le dos en réalité mais on ne pouvait en être que difficilement surpris en réalité de sa part - tout en enfilant lui-même son caleçon, attrapant son pantalon qui avait manqué de disparaître sous le lit quand, alors qu'il remontait le bas sur ses hanches, une main se glissa sous sa mâchoire pour relever son visage. Il croisa le regard de Shin, le fixant un instant avec curiosité.

"Tu fait quoi ?
-Je m'habille pour aller en cours"
, répondit Matteo du tac au tac.

Face au silence qui lui répondit suite à cette phrase lâchée presque sèchement, l'italien laissa échapper un rire, finissant d'enfiler son bas avant de passer sa main dans la nuque de Shin pour le faire se pencher un peu plus et déposer un rapide baiser au coin de ses lèvres, lui adressant un sourire doux.

"J'aurai bien voulu rester mais un professeur m'a demandé de passer le voir aujourd'hui. On n'a qu'à se voir pour la pause, ça marche ?"

Il passa ses bras autour du torse de Shin pour l'enlacer, d'abord prestement à son esprit, puis finalement resta collé à lui en lâchant un long soupir. Il colla sa tête dans le cou de sa "peluche improvisée", s'exclamant d'une voix puérile et plaintive :

"Haaan, c'est tout chaud !♥"

Et en plus c'est tout doux ! Il garda néanmoins cette dernière pensée pour lui, cherchant des yeux par dessus l'épaule de Shin son haut et son gilet qui avaient été envoyés un peu plus loin avec le reste des vêtements. Il se dit qu'il devait se lever pour aller les chercher et... et finalement resta le postérieur bien collé au matelas et les bras bien accrochés autour de Shin, fixant bêtement les vêtements sans bouger d'un poil, comme s'ils allaient venir à lui juste parce qu'il les regardait.

"Et toi, tu as prévu quelque chose ?", souffla-t-il sans se décoller de Shin.

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   Dim 16 Juin - 19:18

Se retournant pour le regarder et attendre sa réponse, "Je m'habille pour aller en cours" Un peut déçu le jeune Japonais ne pouvait pas le fixer sans un sourire inscrit sur ses lèvres. Attrapant son pantalon qui trainait par la et un t-shirt, ils les tenaient et pensait a les enfiler vite fait bien fait. Sa tête était remplie des scènes de hier soir, contrairement à ce qu’il pensait avant cette nuit il se surprend à a voir plus que apprécié ce qui c’était passé entre eux deux. Et d’après ce qu’il voyait son compagnon de nuit ne semblait pas être perturbé ou dégoûte. Au contraire il lâcha un petit rire pour ensuite attraper sa nuque pour l’abaisser à son niveau afin de lui déposer un baiser furtif sur le coin des lèvres avec un doux petit sourire. Rougissant légèrement son sourire lui, celui du brun ne fessait que s’accentuer passant au sourire taquin.

"J'aurai bien voulu rester mais un professeur m'a demandé de passer le voir aujourd'hui. On n'a qu'à se voir pour la pause, ça marche ?"

« Je comprends tu t’es engagé auprès de ton professeur, ca me va, on se voit à la pause. Je te retrouve devant ta salle ? »

Surprit par l’italien qui passait ses bras autour de son torse, c’était chaud, doux et tendre. Par réflexe Shin resserre ses bras autour de lui pour le blottir contre lui. Sa tête dans la nuque il posa sa joue contre son front pour le sentir plus proche de lui. Il trouvait cela vraiment agréable et apaisant. Se demandant si il ressentirait la même chose si sa avait était une demoiselle. Restant immobile pour profiter de ce câlin matinal. Il fermait un peut les yeux avant d’entendre son petit Italien s’exclamer.

"Haaan, c'est tout chaud !♥"

Chuchotant  tendrement à son oreille avec un sourire, il passait sa main dans ses cheveux.

« Ben reste alors… »
"Et toi, tu as prévu quelque chose ?"

Un petit sursaut et les yeux écarquillés il lâche un petit rire et lui caresse le dos. Lui répondant d’une voix presque mielleuse.

« Je compte aussi aller en cours et bien sûr venir te voir à la pause, sinon pas grand choses »

S’approche de nouveau de son oreille pour lui susurrer

« J’espère te voir plus que lors d’une pause… »

Se décollant gentiment et doucement de lui il fixait le réveil et commençait à s’habiller, plutôt mollement, mais surement ! Jetant des petits regards discrets sur Matteo pour voir ce qu’il fessait il finit par s’habiller et se pose devant lui. Passant ses mains dans ses cheveux pour rapidement les coiffer, il enfile ses chères lunettes de travers et lui touche la joue.

« On y va ? »

Le laisse pas répondre et passe devant lui pour ouvrir la porte et se tenir entre l’intérieur et l’extérieur, tenant la porte pour laisser tranquillement sortir le Vénitien.
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   Jeu 20 Juin - 15:32

Shin eut un petit sursaut de surprise, l'air un bref instant incrédule. Matteo cligna des yeux avec curiosité sans se décoller ne serait-ce qu'un peu de lui, attendant simplement une réponse de sa part. Sa curiosité amplifia quand il l'entendit rire, sentant une caresse dans son dos qui le fit fermer à demi les yeux. S'il avait été un chat il aurait sans doute ronronné tout son saoul.

"Je compte aussi aller en cours et bien sûr venir te voir à la pause, sinon pas grand chose."

Youpi, pas de fille à l'horizon ! Matteo se surpris à penser aussi égoïstement, mais finalement s'accommoda de sa jalousie : il ne se serait pas imaginé si jaloux mais d'un autre côté il ne se serait pas imaginé homosexuel. Rectification ! Il n'était pas homosexuel, certainement pas, Shin était une exception voilà tout. À cette pensée il sourit, se serrant un peu plus à lui sans songer au temps qui passait.

"J’espère te voir plus que lors d’une pause…, murmura Shin à son oreille.
-Quoi, tu veux que je te prenne à mes cours ? Ce sera pas un peu trop difficile pour toi jeunot ?", plaisanta Matteo avec un rire.

D'un autre côté il ne savait pas l'âge de Shin et ne pouvait pas se douter réellement que celui-ci avait trois ans de plus que lui... Ah merde mais en fait il est vieux... Okay okay okay, je me tais, pas taper ! Ils se décollèrent l'un de l'autre - même si Matteo aurait bien fait le caprice de rester comme ça, mais décidément ses vêtements n'allaient pas accourir vers lui sur leurs petites pattes en coton - et chacun se remit à s'habiller. L'italien ramassa ses vêtement avec un léger soupir discret et les enfila aussi sec. Il pourrait peut-être faire un passage rapide pour aller chercher des vêtements plus corrects dans sa chambre ? Remarque peut-être qu'après la nuit passée il valait mieux qu'il se contente d'une tenue décontractée comme celle-ci, il devait juste attraper des chaussures au passage. Il lorgnait par ailleurs sérieusement sur les coussins de Shin, se demandant s'il n'allait pas lui en dérober un pour la journée. Ça va paraître bizarre...

Il fut coupé dans sa réflexion quand Shin se mit face à lui, enfilant ses lunettes de soudeur. Matteo les fixa un instant : il devait les mettre plus pour le style qu'autre chose évidemment, et étrangement ça lui allait terriblement bien, notre fana de mode devait bien l'avouer. Il sursauta avec un petit air surpris en ramenant sa main sur sa joue après que Shin l'ai touchée pour le faire sortir de ses pensées.

"On y va ?"

Matteo le suivit du regard alors qu'il se dirigeait vers la sortie de la chambre, lui ouvrant la porte et la tenant pour le laisser sortir. L'italien eut un sourire railleur. Quel gentleman, pensa-t-il ironiquement avec un petit rire amusé intérieur. Mais gentleman ou pas Shin restait Shin, et cela lui plaisait malgré tout. Il allait le rejoindre mais finalement fit main basse sur un oreiller après quelques pas, cachant sa mine gênée derrière une bouille décidée.

"Et pas de commentaire !", ajouta-t-il en tentant de lui lancer un regard dur.

Il détourna aussitôt les yeux, rentrant très rapidement dans sa chambre en face pour enfiler une paire de baskets qui traînait dans un coin quand il en avait besoin et qui généralement ne servaient qu'en intérieur, puis rejoignit aussitôt Shin. Sans lui demander son avis, il pris sa main avec un sourire amusé, le tirant hors des dortoirs.

"J'ose espérer que pour te faire "pardonner" tu vas passer me voir chaque fois que tu en auras le temps, hein ?~"

Il sourit avec amusement à cette phrase, le tirant hors du dortoir en se réjouissant de la "magnifique journée" qui allait se dérouler.

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Portes et fenêtres closes [Y - Pv Shin Yoshida]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SOS pour le fleurissement de mes fenêtres !
» La porte ouverte à toutes les fenêtres [Ethel]
» [TUTO] Fenêtres.
» La relation très ambiguë de Konoka et Setsuna.
» [Tuto] Les fenêtres du Client extension

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Sujets supprimés :: Archives :: Sujets Abandonnés-
Sauter vers: