AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Un froid de Canard [Fête de Noël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sato Maeda
« Oh oui, vas-y, mord-moi♥ »
avatar

Activité : Actif
Messages : 37
Date d'inscription : 25/04/2013

Carte d'identité
Capacité Active: Peut intervenir dans n'importe quel RP concernant le club de football.
Capacité Passive: Sait se montrer très persuasif grâce à sa face psychopathe.
Relations:

MessageSujet: Un froid de Canard [Fête de Noël]   Mer 23 Déc - 22:50

À l'extérieur, un tapis blanc recouvrait entièrement les sols alentours, quand il n'en tombait pas du ciel témoignant directement d'une bagarre qui devait se tenir sur le toit de l'établissement, certainement encore due aux deux mêmes étranges personnages qui couvraient généralement les murs de la cantine de sauce tabasco et sirops pour glace pilée. Pour une fois au contraire, les murs de cette même cantine étaient d'une propreté incroyable, fait appuyé par le sourire rayonnant de l'agent d'entretien qui achevait d'astiquer un coin du sol en chantant joyeusement : s'il avait su que ces sols ne resteraient pas bien longtemps si propres. Des rires se firent entendre à l'extérieur, lui faisant dresser l'oreille - pour ceux qui n'ont pas compris, essayez de vous souvenir qui est le concierge à Fairy Tail - tandis que les voix s'approchaient. Un groupe de jeunes gens se pressaient vers la porte en se frottant les bras et les jambes, visiblement pris de court par le froid qui s'était soudain abattu avec la chute des neiges et se faisait ressentir à présent que leurs corps n'étaient plus échauffés par l'entraînement. La porte vitrée s'ouvrit et des dizaines de chaussures boueuses vinrent repeindre les sols. Le concierge qui tenait son balais à deux mains le brisa net, tiquant de l’œil d'un air choqué derrière sa grosse écharpe rose.

« Place ! Place ! Faites de la place pour les pâtisseries ! »

Sato passa au milieu du petit groupe, permettant à deux membres du club qui tenaient lesdites pâtisseries d'entrer dans la pièce et de les déposer royalement sur les tables centrales. Un peu plus tôt dans la journée, une fille du club avait ramené ses deux amies qui n'étaient pas rentrées chez elle pour Noël, et celles-ci avaient décidé de faire quelques pâtisseries pour encourager le groupe. Ainsi, à l'approche de midi, les sportifs avaient cessé leur entraînement pour rejoindre au plus vite une salle libre, la cantine qui était assez vide pour ces vacances puisque beaucoup préféraient manger dans les dortoirs ou dehors s'était très vite imposée comme étant le meilleur choix. Le concierge examinait l'entrée particulièrement boueuse tandis que le club s'extasiait devant les nombreuses pâtisseries qu'ils déposèrent au centre, quand Sato remarqua quelques figures familières à l'extérieur qui courraient littéralement sur place pour tenter de se réchauffer ou flânaient sans trouver d'occupation. Il revint vers l'entrée et ouvrit la porte, faisant de grands signes :

« Coiiiiiiiiiin ! On organise une petite fête de Noël, tout le monde est invité ! »

L'appel sembla attirer suffisamment l'attention, car bien vite plusieurs petits groupes s'approchèrent, et le peu de boue que le concierge avait réussi à essuyé était de retour, le poussant à déchirer un torchon avec ses dents dans un coin de la pièce pour contenir sa rage alors que Sato observait avec un sourire tout le petit monde qui entrait dans la pièce et admirait les pâtisseries. Certains avaient même décidé d'apporter leur petite contribution.

_________________


Vous connaissez la Piou Invasion ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ella Blow
« Je farme mais je drope rien, buff-moi »
avatar

Activité : Actif
Messages : 32
Date d'inscription : 25/03/2013
Localisation : À ton avis, baka ?

MessageSujet: Re: Un froid de Canard [Fête de Noël]   Jeu 24 Déc - 12:18

Tenue:
 

Coiiiiiiiiiin ! On organise une petite fête de Noël, tout le monde est invité !

Coin ? Qu'est-ce que c'est cette histoire ? Ella était en pleine infraction, à cheval sur le mur de l'établissement à tenter de se hisser dans l'arbre le plus proche pour descendre avec plus de délicatesse qu'elle ne l'avait fait ces derniers jours tandis qu'elle cherchait un moyen de s'infiltrer dans l'établissement pour tout en découvrir lorsqu'elle entendit cette voix. Elle tourna la tête cherchant la provenance de la voix : à l'entrée d'une grande pièce aux murs vitrés qui devait certainement être la fameuse cantine, un jeune homme blond à la peau légèrement bronzée - comment faisait-il en plein hiver ? - faisait de grands gestes pour inviter les élèves à entrer en caquetant comme un canard. Qu'est-ce que c'était, une sorte de Princesse Tutu version mâle ? Genre le petit canard qui est tombé amoureux d'une jolie jeune fille à l'allure princière et qui s'est transformé en humain pour rejoindre le même établissement ? Et il allait se transformer en danseuse étoile pour le sauver ? Il faut vraiment qu'Ella arrête de regarder cet anime de fille.

Elle attrapa une branche, s'y hissa et CRACK ! Celle-ci se brisa immédiatement sous son poids et l'envoya tomber cul par dessus tête par terre. Elle se redressa difficilement en se plaignant douloureusement : elle n'avait pourtant pas grossit bon sang, fichues branches qui devenaient cassables en hiver au premier coup de gel ! Une douce odeur sucré attira son attention. Attends, par fête de Noël il entendait... gâteaux ? Bondissant sur ses pieds la rouquine couru comme si sa vie en dépendait en direction de la cafétéria, ce qui n'était pas entièrement faux compte tenu du fait qu'elle avait juste mis son blouson Enderman qui était le plus chaud qu'elle avait mais n'avait pu se résigner à mettre autre chose qu'une petite jupe qui mettait en évidence libérait ses jolies petites jambes.

Mais comme une maladresse ne vient pas toute seule, arrivée à l'entrée de la cantine tout le monde se poussa juste à temps pour la laisser passer et trébucher de façon particulièrement exagérée - ce qui ne veut pas dire qu'elle l'ait fait exprès, elle l'aurait peut-être fait s'il y avait Natsu ou Gaïas mais c'est pas le cas, y'a que Princesse Tutu. Elle battit des ailes, titubant d'avant en arrière avant de lamentablement s'étaler sur Princesse Tutu, faisant voler sa jupe - pas à Princesse Tutu, celle d'Ella - qui laissa apparaître... un short. Quoi, je laisse pas mon personnage se promener cul nu dans la neige !

Ah !! J'ai écrasé Princesse Tutu !

_________________

Ssss...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miha Rasu
« I believe I can fly !♫ »
avatar

Activité : Occupé
Messages : 115
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 21
Localisation : Si c'est pour que tu le dises à mon frère je préfère me taire...

Carte d'identité
Capacité Active: Elle peut faire un saut incroyable, mais a la malchance de toujours retomber sur quelqu'un après un saut hors salle de sport
Capacité Passive: Peut ressentir tout ce que ressent son frère, aussi bien mentalement que physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Un froid de Canard [Fête de Noël]   Jeu 24 Déc - 23:52

HRP:
 

« Coiiiiiiiiiin ! »

Quel étrange appel. Je sortais à peine du gymnase, mon sac sur l'épaule et l'écharpe remontée jusqu'au nez quand la voix de cet élève résonna dans la cours. Il semblait être accompagné de plusieurs autres sportifs qui se bousculaient dans la cafétéria. Qu'est-ce qu'ils étaient en train de préparer là-bas ? Il n'était pas rare que des élèves mettent le bordel un peu partout, alors je ne comptais pas vraiment y prêter attention et me contentais tout en le regardant du coin de l’œil de me baisser pour arranger les lacets de mes chaussures. Je me sentais bien plus à l'aise ce jour-là puisque la moitié de ma tenue était composée de vêtements sportifs, le reste étant dans le sac suite à l'entraînement quotidien de saut en hauteur. J'aurai bien voulu que ce soit Professeur Haros qui se charge de nous aujourd'hui encore, malheureusement il ne semblait pas avoir eu le temps de se libérer pour nous à l'approche des fêtes. Ma camarade sortit derrière moi, tournant immédiatement la tête vers celui qui faisait signe en caquetant comme un canard.

« Tiens, c'est Sato.
-Qui ?
, laissais-je échapper avec un air perplexe.
-On organise une petite fête de Noël, tout le monde est invité ! »

Le visage de ma camarade s'illumina alors qu'elle s'empressait de se diriger vers la cantine. Une fête de Noël ? Il était vrai que je n'avais même pas pensé à en organiser moi-même, souvent mes amies m'invitaient à une soirée pyjama à l'occasion, ou je m'infiltrais dans le dortoir des garçons pour jouer la mère Noël avant d'aller offrir le reste dans le dortoir des filles, mais pour une fois je n'avais rien organisé et j'avais préféré ne pas rentrer à la maison. Mon amie se tourna vers moi, rayonnante. Elle avait les joues légèrement rougies et se dandinait sur place. Est-ce que ce... Sato ? Est-ce que ce Sato lui plaisait tellement ? Je reportais un bref instant mon attention sur l'intéressé tandis qu'elle me parlait.

« Ça a l'air sympa, on y va ?
-... »


Il était plutôt grand et costaud, assurément ce garçon avait une sacré carrure sportive. En fait il était même habillé dans une tenue sportive qui laissait apparaître ses jambes particulièrement musclées. Il devait faire un sport de course, non ? Quoique le nombre d'élèves dans la même tenue que lui me laissa très vite penser qu'ils faisaient un sport d'équipe, et constatant qu'ils portaient des chaussures très particulières je me rendais à l'évidence : c'était certainement le club de football. J'avais entendu dire qu'ils étaient plutôt doués, comme le club de basket, et entretenaient une très grande rivalité avec l'école adverse. De toute évidence ce Sato devait être une des coqueluches de ce club, vu la réaction d'un certain nombre de filles qui se pressèrent sur les lieux. Je soupirais et me relevait, adressant un grand sourire à mon amie.

« D'accord, allons-y.
-Ouii ! »


J'avais au moins fait une heureuse. Elle se précipita aussitôt en direction de la cafétéria, un grand sourire d'enfant sur le visage. On aurait dit une petite collégienne amoureuse, franchement. Je la suivais à distance raisonnable quand soudain un éclair noir passa devant elle. Une élève venait de se précipiter à une vitesse folle sur les lieux de la fête ; c'était une coureuse professionnelle ou quoi ?! Néanmoins très vite je la voyais s'emmêler les pinceaux...

« Écartez-vous ! »

À mon avertissement, un grand nombre d'élèves s'écarta de toutes part, la laissant trébucher sur une pierre invisible. Elle écarta les bras, tenta de nager dans l'air, de voler ou qu'en sais-je afin de se rééquilibrer mais bien vainement car son corps s'était penché vers l'avant, envoyant tout son poids du mauvais côté et la poussant à s'étaler de tout son long sur ledit Sato. Je fermais un œil en serrant les dents : aïe, si elle est mal tombée il risque d'y avoir des pertes... J'avais retenu mon amie qui à présent avait ramené ses mains sur sa bouche, choquée et s'inquiétant de la santé de son cher et tendre. Un soupir m'échappa : la connaissant, elle n'oserait pas aller prendre connaissance de son état. Je lui faisais signe d'attendre, lui murmurant avec un sourire se voulant rassurant que j'allais l'aider, et me pressant vers l'entrée je me baissais vers les deux serpillères par terre.

« Hé, vous allez bien ?
-Ah !! J'ai écrasé Princesse Tutu !
-Princesse... Tutu ? »


Je relevais un sourcil. C'était qui cette fille ? Enfin, visiblement elle allait plutôt bien puisqu'elle aussi s'inquiétait plus de l'état de... Princesse Tutu... que du sien. Je retournais donc mon regard vers Sato, lui tendant la main avec un sourire.

« Euh... Restez pas par terre, sinon y'en a d'autre qui vont vous écraser... »

Je suis persuadée qu'il y en a qui n'attendent que ça.

_________________


Feat "Ino Yamanaka" from Naruto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miharasu.skyrock.com/
Cyrus Haros
« Donne-moi un verre de Vodka, ça va passer »
avatar

Activité : Occupé
Messages : 24
Date d'inscription : 10/05/2013

Carte d'identité
Capacité Active: Sort une batte baseball en aluminium quand il est énerver pour taper la source de ses ennuis, que celle ci soit matériel ou organique.
Capacité Passive: Est bourré au premier verre d’alcool qu'il boit, mais le deviens de moins en moins à force de boire.
Relations:

MessageSujet: Re: Un froid de Canard [Fête de Noël]   Lun 28 Déc - 17:03

Le froid hivernal avait pris sa place tant attendu pour certain, bien content de voir son beau drap blanc recouvrir le paysage, et bien moins apprécié d'autre, tel que ce chère professeur tant aimé d'athlétisme : Cyrus Haros, qui ne voyais en la chose encore une bonne occasion à ses parents pour se papouiller dans la demeure familiale du clan, l'impossibilité de prendre sa tendre moto pour allez travailler, les nombreuse tête à queue en venant travaillé et la rupture de stock d'alcool dans l'appartement qui ne lui avait permis de bois depuis son réveille à peine vingt cinq centilitre de vodka. Bref une véritable catastrophe planétaire pour notre jeune professeur qui maudissait, tout en titubant de droite à gauche dans l’ensemble de l'établissement, ce jours depuis son réveille. Même le passage au loin de son bien aimé Jihad-sama♥ n'avait eu raison de sa mauvaise humeur, une seul chose en tête : trouver "UN VERRE D'ALCOOL EXTRA FORT !"

Mais tous vient à point à qui sait attendre, enfin plus vite ça arrive mieu c'est, et il semblait que l'heure tant attendu *depuis le réveille* était enfin arrivé. Une douce voix venue du ciel venais de se faire entendre, ou plutôt venue de la cantine.

-Coiiiiiiiiiin ! On organise une petite fête de Noël, tout le monde est invité !

En réalité si on pouvait entrer dans le cerveau de Cyrus pour entendre ce qu'il avait entendu ça aurais donné ça, à ce moment précis :

-Fête, alcool à volonté !!!

Ni une ni deux il fit volte face et commença a se dirigé d'un pat déterminé, et pas des plus droit, en direction de la terre promise. Il manqua de justesse de se prendre un "petit truc noir informe" mais ne manqua pas l'arbre dont le dit truc était tombé. Le choc ne fut gère douloureux, il faut dire que sous comme il était pas grand chose n'aurais était douloureux. Il pris l'arbre dans ses bras, en fit le tour avant de se retourner en prendre de l'élan sur celui ci pour se propulsé dans la direction d'origine. Il ne tarda pas a distingué, tous n'est qu'une affaire de distinction et d’analyse de forme non conventionnelle pour se diriger, l'entré de "la cantine enfin !"

Toute présence à l'instant même était indétectable seul chose dans le champ de vision : la table ou devais se trouver les vivres. Mais pour le coup mieux aurait-il valus que les présences se face savoir, quoi que si elles l'avaient fait ça n'aurais pas changé grand chose à la suite. Il se pris les pied dans un "truc!" qui trainé et tomba sur un tas plus ou moins moue face contre terre. Une fois le visage relevé mais toujours aussi affalé sur le tas il tourna la tête pour essayer de voir au tour de lui. Une forme flou..., il se rapproche, un visage..., il se rapproche...

- GUEULE D'AMOUR !


Il attrapa le visage de Sato et l’embrassa avant de frotter frénétiquement sa joue sur la sienne. Oui un Cyrus qui n'a presque rien bus, ce qui pourrais correspondre a rien tout court, ça donne ça ! Un homme totalement gaga avec les personne qu'il apprécie avec une tendance a embrasser tous ce qui passe devant lui, y compris son jeune colocataire

- C'est toi qui apporte la grande parole du saint alcool pour me sauver ! Tu sais que je t'aimeeeee ! tous ça en continuant à se frotter sur son visage tous en l'écrasant lui et le truc noir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-petits-papiers-de-moon.blogspot.fr/
Sato Maeda
« Oh oui, vas-y, mord-moi♥ »
avatar

Activité : Actif
Messages : 37
Date d'inscription : 25/04/2013

Carte d'identité
Capacité Active: Peut intervenir dans n'importe quel RP concernant le club de football.
Capacité Passive: Sait se montrer très persuasif grâce à sa face psychopathe.
Relations:

MessageSujet: Re: Un froid de Canard [Fête de Noël]   Mar 29 Déc - 0:33

« Écartez-vous ! »

L'appel avait été direct et très compréhensible. Sato se retourna avec un air interrogatif dans la direction de la voix, il n'eut qu'à peine le temps d'apercevoir la fameuse Miha qui l'intriguait tant qu'une autre jeune fille vint se placer dans son champ de vision. Tout le monde s'était écartés sauf elle qui en vérité venait de trébucher et battait des bras dans le vide. Sato la fixa bêtement, commençant à calculer le pourcentage de chances pour qu'elle tombe : ah, elle se redressait... non, elle penche, elle penche, elle penche ! Ah ! Elle s'est renvoyée en arrière ! Ah non... Oui mais non mais envoyer le postérieur en arrière mademoiselle ça ne permet pas de se redresser, la tête est plus lourde que le derrière, enfin sauf chez certains. Sato écarquilla les yeux à la dernière seconde en se rendant compte de la trajectoire exacte de la rousse, mais avant qu'il n'ait eu le temps de se décaler elle s'était déjà étalée sur lui de tout son long.

« Quack ?!
-Ah !! J'ai écrasé Princesse Tutu ! »


Est-ce qu'il y avait une autre fille qui s'était trouvée entre Sato et l'inconnue ? Pas à sa connaissance, et pourtant il avait bien observé la jeune fille sous tous les angles dans sa chute. Mais alors qui était cette...

« Princesse... Tutu ? »

Exactement. Sato releva soudain la tête pour remarquer que Miha s'était approchée, visiblement soucieuse de leur santé. Elle tendit une main dans leur direction.

« Euh... Restez pas par terre, sinon y'en a d'autre qui vont vous écraser... »

Pas faux, mais en fait à peine avait-elle dit ça qu'un autre énorme poids vint s'ajouter à la pile de deux après avoir shooté dans le pied de Sato en lui arrachant un « Quack ?! » de surprise. Entre les cheveux de la rousse qui lui chatouillaient le nez et ce nouveau venu quelque peu imposant, Sato avait du mal à s'en sortir sur le coup, tentant de comprendre ce qui lui arrivait. Une voix lui permit de ranger les pièces du puzzle que l'intéressé lui-même avait envoyées valser dans sa chute.

« GUEULE D'AMOUR !
-Cyr... ?! »


Tiens, il y a des visages qui ont changé de couleur. Attends, blanc, rouge, vert... Bon, c'est assorti à Noël quand même, oh tiens un bleu il est resté trop longtemps dans la neige lui. Et le visage de Sato ? Impassible, parfaitement, alors que Cyrus venait de l'embrasser avec plus ou moins de passion à la façon d'une limace. Il réagit avec un peu de retard alors que le professeur frottait sa joue contre la sienne comme un gros matou, levant les bras à la recherche de quelque chose pour se tirer du tas alors qu'un autre ne vienne ajouter du poids sur eux et l'empêcher de fuir un Cyrus parfaitement bourré. Il s'arrêta en se rendant compte que tout le monde s'était écarté de leur passage et que rien ne se trouvait, évidemment, près d'une porte vitrée.

« Aaaah, il sent pas l'alcool !!, réagit-il soudain en le pointant du doigt en criant comme un canard qui venait de trouver un couteau.
- C'est toi qui apporte la grande parole du saint alcool pour me sauver ! Tu sais que je t'aimeeeee ?
-Pas de panique, c'est mon colocataire »
, expliqua-t-il à Miha en reprenant un air impassible.

D'ailleurs, il lui semblait oublier quelque chose. En fait, il lui semblait que quelque chose manquait, comme... une petite respiration.

« Quack ?! Princesse Tutu ?! Princesse Tutu ! »

Ah oui, elle avait disparu elle dans tout ce tas.

_________________


Vous connaissez la Piou Invasion ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ella Blow
« Je farme mais je drope rien, buff-moi »
avatar

Activité : Actif
Messages : 32
Date d'inscription : 25/03/2013
Localisation : À ton avis, baka ?

MessageSujet: Re: Un froid de Canard [Fête de Noël]   Sam 2 Jan - 19:36

Princesse... Tutu ?

Une voix féminine venait de retentir, attirant l'attention d'Ella. Devant elle se tenait une grande blonde aux longues jambes musclées et aux yeux bleus. En fait, un de ses deux yeux étaient caché sous une épaisse frange blonde qui retombait sur le côté de son visage. Elle tendait la main vers... Princesse Tutu. Et Ella, elle sent le pâté peut-être ?! Mais non, elle tend la main vers le milieu. Alors c'est au premier qui l'attrape, c'est ça ?

Euh... Restez pas par terre, sinon y'en a d'autre qui vont vous écraser...

Ella s'apprêtait à se jeter avec un esprit de compétition enflammé sur la main qui lui était tendue pour l'attraper avant Princesse Tutu quand la blonde dit ceci. En fait, à peine l'eut-elle dit que soudain un énorme poids s'écrasa sur Ella, la collant contre le torse de Princesse Tutu à nouveau alors qu'elle se mettait à battre des bras et des pieds - Ella, pas Princesse Tutu, oui ça devient difficile quand on féminise un homme - pour tenter de se libérer. L'énorme poids sur son dos ne semblait pas se décider à se relever, en fait il semblait plus concentré sur la princesse...

GUEULE D'AMOUR !
Cyr... ?!

... Sa princesse ? Sur le coup, Ella se sentait particulièrement gênée, mais elle n'eut pas le temps de manifester son embarras qu'elle se sentit encore plus écrasée alors que le gros truc lourd se jetait sur la princesse pour l'embrasser et l'enlacer en étranglant de plus en plus Ella sous son poids. Bientôt, Ella était devenue rouge à force de s'agiter puis aussi bleue que le mec qui était resté trop longtemps dans la neige, complètement à bout de souffle. Elle n'entendait plus ce qui se disait autour d'elle, comme si la roulette contrôlant le son de son casque audio avait lentement glissé sur le côté pendant qu'elle jouait, même si c'était beaucoup moins drôle puisqu'elle ne pouvait ni le remonter ni respirer en fait... Oui, en fait ça n'avait aucun rapport, il fallait juste que je fasse une référence aux jeux vidéos. C'était bas niveau, okay, je l'admet, attends je retente... Ouais c'est ça, en fait Ella avait l'impression d'expérimenter IRL Drowning Simulator, le simulateur de noyade. Brrr...

Quack ?! Princesse Tutu ?! Princesse Tutu !

C'est toi Princesse Tutu ! Enfin, c'est ce qu'Ella aurait voulu dire lorsqu'elle entendit soudain Princesse Tutu l'appeler ainsi avec un air paniqué. Elle l'avait entendu seulement parce qu'il criait, incapable de percevoir autre chose que ça et les jambes de la grande blonde qui paraissaient dans son champ de vision. Elle tendit une main tremblante aux os grinçants en direction de ses deux grandes perches élégantes, doucement, très doucement puis referma ses doigts crochus sur le tibia de la jeune fille. Cette fois-ci elle avait l'impression d'être le Boogeyman sorti de dessous un lit pour attaquer une petite fille, sauf qu'elle était plus petite que la petite fille et que le lit l'étouffait présentement. Elle tira de toutes ses forces pour s'extirper du lit, ignorant ce que cela pourrait produire chez la blonde et parvint après de nombreux efforts à sortir la tête, capturant une grande bouffée d'air pour tenter de reprendre des couleurs.

Palutena merci !!

Après cette exclamation de soulagement, Ella releva la tête pour observer ce à quoi elle s'était accrochée. Tiens, elle n'avait pas remarqué que le visage de la blonde avait quelque chose de très familier. Il faut dire aussi que sans sourire ça ne semblait pas évident comme ça mais... Elle la pointa du doigt, les yeux écarquillés :

... Ino Yamanaka ?!

Elle en avait légèrement oublié le gros truc lourd qui l'écrasait et Princesse Tutu. Juste un instant.

_________________

Ssss...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miha Rasu
« I believe I can fly !♫ »
avatar

Activité : Occupé
Messages : 115
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 21
Localisation : Si c'est pour que tu le dises à mon frère je préfère me taire...

Carte d'identité
Capacité Active: Elle peut faire un saut incroyable, mais a la malchance de toujours retomber sur quelqu'un après un saut hors salle de sport
Capacité Passive: Peut ressentir tout ce que ressent son frère, aussi bien mentalement que physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Un froid de Canard [Fête de Noël]   Mer 6 Jan - 17:21

HRP:
 

Sato semblait quelque peu étourdi par ce qui venait de se passer, à dire vrai je voyais dans son regard qu'il n'avait même pas le courage de se blâmer pour n'avoir pas réagit à temps et préférait se concentrer sur le sujet le plus étrange qu'il y avait pour l'instant : Princesse Tutu. Je dis en effet pour l'instant, car à peine m'eut-il rendu mon sourire et tendu légèrement la main comme dans l'intention de se redresser par mon aide qu'il poussa un nouveau caquètement de canard qui non seulement me rappela qu'il y avait autre chose de bizarre en ces lieux - lui, au cas où vous ne l'auriez pas compris - puis me fit remarquer juste à temps la forte masse de muscles qui s'abattit sur lui en me laissant à peine le temps de reculer suffisamment la main pour ne pas me faire coincer les doigts. L'étrange rouquine en sweet noir venait de disparaître sous une personne de bien plus grande taille donc la carrure sportive était fort mal cachée sous un costume sérieux noir qui contrastait grandement avec sa chevelure d'or. Je sentais des rougeur d'embarras me venir sur les joues, plus dues à la surprise que venait de me faire le nouveau-venu qu'à la découverte de son identité néanmoins, car en effet je ne connaissais qu'un adulte blond sportif en costard cravate dans cet établissement...

« GUEULE D'AMOUR !
-Mons...
-Cyr... ?! »


Aussi bien Sato que moi n'avions eu qu'à peine le temps de débuter nos phrases qu'à la fin de la première syllabe déjà Monsieur Haros - si vous n'aviez pas déjà compris une fois de plus allez vous recoucher - s'était emparé avec fougue du visage du footballeur pour lui croquer les lèvres à la surprise générale. Mon amie avait viré au rouge légèrement bleuté comme un certain nombre d'autres filles sans compter celles qui criaient à nous faire penser que nous étions au milieu d'un poulailler. Quelques garçons aussi semblaient violets, tandis que l'autre moitié mixte des gens présents avaient viré au vert. Quant à moi, j'étais devenue, je dois l'avouer, rouge écrevisse même si mon regard était redevenu d'une impassibilité sans bornes que seul celui de Sato en cet instant pouvait égaler. Monsieur Haros, ne me dites pas que...

Je commençais à perdre le fil de ma pensée, ne sachant trop que poser comme question à mon professeur en cet instant. Est-ce qu'il venait vraiment de faire ça devant tout le monde ? Est-ce qu'il était conscient que Sato est un élève ? Est-ce qu'il sortait donc avec un élève malgré les interdits ? Est-ce qu'il s'était cogné la tête quelque part ? Tandis que mon cerveau buguait sérieusement sur la scène du baiser tandis que Monsieur Haros s'était mis à frictionner la joue de Sato avec la sienne. L'élève quant à lui tentait désespérément de s'échapper en battant des bras dans le vide en direction de tout objet qui semblait un tant soit peu proche, mais en dehors de moi tous les élèves avaient reculé d'un grand pas et aucun objet ne pouvait être attrapé au dessus de Sato, la porte se situant plutôt à ses pieds. Il cessa soudain de remuer et lança la réponse à toutes mes questions :


« Aaaah, il sent pas l'alcool !! »

Étrange en effet, il me semblait que Monsieur Haros sentait constamment l'alcool pourtant par le passé, à tel point que j'en avais pensé que cela pouvait provenir de son parfum. Mais, si vous me permettez l'expression, quel était le rapport avec la choucroute au juste ? Non parce que tant qu'à parler de ce qui n'a pas rapport avec la situation présente on peut peut-être aborder la question de la nourriture. Je crois que mon cerveau ne s'en est pas remis...

« C'est toi qui apporte la grande parole du saint alcool pour me sauver ! Tu sais que je t'aime ?, s'exclama Monsieur Haros avec la voix d'un alcoolique tandis que Sato tournait la tête vers moi.
-Pas de panique, c'est mon colocataire »

Merci, mais à dire vrai c'était le cadet de mes soucis en cet instant. Entre autre, cela ne me rassurait guère, à moins qu'il considère que ce soit normal que j'aille rouler un patin à ma colocataire - n'en ayant pas officiellement, comprenez Lucy qui squatte ma chambre - je ne pense pas que cela soit naturel de saluer ou même de remercier la personne avec qui l'on partage un appartement tout en l'appelant "gueule d'amour", et bien que Sato soit en effet plutôt charmant je ne ressentais pas le besoin express de l'embrasser comme Monsieur Haros venait de le faire, réduisant les raisons de cet acte à zéro dans ma tête.

« Quack ?! Princesse Tutu ?! Princesse Tutu ! »

Tiens, nous l'avions oublié celle-ci. En effet, il ne restait de la petite inconnue que les bras et les jambes qui dépassaient de part et d'autre du torse de Monsieur Haros, ou à la rigueur une touffe de cheveux roux qui chatouillaient le menton des deux zigotos qui la prenaient en sandwich actuellement. Je reportais un temps mon attention sur mon professeur dans l'intention de la convaincre de se bouger ou à défaut de lui proposer de l'aider à se relever de manière plus ou moins forcée, mais je sentais soudain quelque chose de crochu se refermer sur ma jambe ; je poussais un cri de terreur. La chose semblait me tirer, et la surprise ne tarda pas à me faire tomber sur le séant, observant la scène avec terreur : un visage blanc parut devant moi... celui de la gamine qui venait enfin de se sortir de là et respirait à présent comme un bœuf.

« Palutena merci !!
-... »


Je vais finir par faire un meurtre. La petite - parce que je remarquais qu'elle était incroyablement petite en vérité - releva enfin les yeux vers moi tandis que je lui accordais un regard menaçant, mais elle n'y prêta de toute évidence pas attention car elle me pointa du doigt avec la bouche grande ouverte.

« ... Ino Yamanaka ?!
-Pardon ? »


Je rêve ou sans même prendre le temps de s'excuser elle venait de m'affubler d'un nom de personnage de fiction tiré d'un quelconque manga ou jeu vidéo que j'avais vu traîner dans le rayon console de salon dans lequel je m'étais perdu à la recherche du rayon ordinateur ? Cette question est particulièrement longue... Dans un coin de mon cerveau, une toute petite part de moi se rassurait de voir que la gamine retrouvait des couleurs après avoir réussi à reprendre sa respiration hors de ce tas de muscles et de bisous, mais actuellement la grande majorité de mon cerveau se concentrait sur une seule et même chose : trouver un moyen de faire évacuer ma frustration avant que je ne fasse un meurtre, et si possible avec violence. Je finissais d'agacement par abattre mon pied libre directement dans la figure de la rouquine avec toute la délicatesse dont j'étais capable dans cet état - comprenez proche de 0% - afin de la faire lâcher prise. Si je parvenais en plus à l'enfoncer à nouveau dans le tas de muscles, j'en serais ravie. Je me relevais finalement une fois ceci fait, poussant un soupir de soulagement tout en époussetant mon bas.

« Bon, où en étions-nous... Ah oui. »

À présent parfaitement relevée et arrangée, j'écartais très légèrement les pieds pour prendre une position avec un bien meilleur équilibre pour empêcher la rouquine de me refaire tomber si elle tentait de s'échapper, et ramenait les mains sur mes hanches dans une pose sévère. Je dardais un regard foudroyant sur mon professeur : le respect a ses limites, et à présent elles étaient largement enfreintes.

« Nous sommes en attente d'explications, monsieur Haros », déclarais-je d'une voix traînante et particulièrement grinçante traduisant tout le manque de patience dont je faisais à présent preuve.

_________________


Feat "Ino Yamanaka" from Naruto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miharasu.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un froid de Canard [Fête de Noël]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un froid de Canard [Fête de Noël]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monture sang-froid et homme lézard
» MAIGRET DE CANARD AUX POMMES ET MIEL
» J'ai jeté un froid !!!
» Famille, Amitié, Sang, bataille, réunion ... [PV mon Canard ( Titigre)]
» Elim CrockWeel : Le vilain petit Canard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Premier étage :: Cantine-
Sauter vers: