AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Rivalités Amoureuses [Pv. Sato Maeda, Masaru Satake et Fuko Wuhu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Janus Voliakov
« Détective Fée mène l'enquête ! »
avatar

Activité : Actif
Messages : 42
Date d'inscription : 18/12/2014

Carte d'identité
Capacité Active: Feule et griffe quand il s'énerve
Capacité Passive: Base de données ambulante
Relations:

MessageSujet: Rivalités Amoureuses [Pv. Sato Maeda, Masaru Satake et Fuko Wuhu)   Mer 11 Nov - 13:49

Janus grimaça en voyant le travail qui était laissé à nouveau dans la salle de journalisme : il allait encore devoir faire appel à de l'aide extérieur s'il voulait rattraper tout ce retard, les autres membres s'étaient déjà enfuis pour participer à d'autres clubs en laissant derrière eux des morceaux d'articles inachevés. Le chef du club soupira longuement, commençant à faire le tri dans les papiers quand son regard s'arrêta sur une note : l'un des membres n'avait même pas laissé son article, mais plutôt à la place un petit mot d'excuse lui expliquant qu'il n'avait pas pu se rendre dans les clubs sportifs pour récupérer le moindre article pour la rubrique sportive. Une veine apparu sur le front de Janus qui jeta le papier sur la table :

Blyad !

Il s'empressa de ranger les articles dans son sac à dos de secours qu'il laissait toujours dans un coin de la salle du club, puis se précipita au dehors, carnet de note en main et stylo entre les dents. Il savait parfaitement qui il devait aller voir si il voulait avoir toutes les informations nécessaires en le moins de temps possible, il ne pouvait pas se permettre d'attendre le lendemain pour récupérer toutes ces informations s'il voulait préparer les articles ce soir-même et achever la maquette le lendemain. Il descendit les marches d'escalier en courant et allongea le pas jusqu'à la sortie arrière de l'établissement pour arriver près du gymnase. Il passa à côté de celui-ci en jetant un œil à l'intérieur pour s'assurer que sa cible n'était pas parti squatter un autre club ce-jour, mais finalement abandonna son observation pour trotter jusqu'aux terrains. Sur ceux-ci, quelques jeunes s'entraînaient, ballon au pied, supervisés par un joueur hors du commun. Janus se précipita vers celui-ci, lui donnant une grande tape dans le dos en arrivant sans retenir sa force.

SA-TOOOOO~

Il afficha un grand sourire au blond : il y a quelques temps de cela, il passait son temps à tenter de blesser Sato en croyant que celui-ci faisait partie du harem de Catherine Heaven, celle qu'il considérait comme sa petite amie, mais après avoir découvert qu'il était gay et qui plus était masochiste il s'était vite calmé, se liant d'amitié avec le grand chef du club de football. Il lui planta le bloc note sous le nez comme pour appuyer ses propos, lui laissant à peine le temps de répondre à la salutation :

J'ai besoin de ton aide !

Rabaissant le carnet, il détacha son stylo qu'il avait accroché à la poche de sa chemise et fit mine de s'apprêter à noter, un grand sourire aux lèvres.

Mon rédacteur sportif n'a pas fait d'article pour le journal cette fois-ci, il faut à tous prix que je trouve quelque chose avant ce soir ? As-tu quelques secrets croustillants ?

Se penchant vers lui avec un clin d'œil complice, il ajouta en ricanant :

Évidemment c'est du donnant-donnant, je te donne toutes les informations que tu veux sur les garçons que tu vises ! Ça marche ?

Il appuya sa demande d'un regard de chien battu en liant ses mains en un geste de prière.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sato Maeda
« Oh oui, vas-y, mord-moi♥ »
avatar

Activité : Actif
Messages : 37
Date d'inscription : 25/04/2013

Carte d'identité
Capacité Active: Peut intervenir dans n'importe quel RP concernant le club de football.
Capacité Passive: Sait se montrer très persuasif grâce à sa face psychopathe.
Relations:

MessageSujet: Re: Rivalités Amoureuses [Pv. Sato Maeda, Masaru Satake et Fuko Wuhu)   Mer 11 Nov - 23:00

L'entraînement durait depuis à présent plusieurs longues minutes, faisant suite à un échauffement qui lui avait déjà valu le surnom d'"entraîneur démoniaque". Non pas que Sato soit particulièrement sadique... Bon, si, il l'était vraiment, mais coin, il devait les laisser se faire des foulures à cause de mauvais étirements ? Même s'il fallait avouer qu'il n'était pas nécessaire de pousser les petits jeunes à avoir des courbatures jusqu'au bout de l'orteil. Campé au haut de la pente menant aux terrains, le blond observait le match qui se déroulait alors. Il profitait du fait que la plupart des seniors d'autres classes et que les juniors n'étaient pas présents pour faire un entraînement intensif aux plus jeunes. Le soucis étant évidemment que pendant qu'il supervisait il ne pouvait pas vraiment se permettre de se jouer à eux s'il voulait vraiment analyser les défauts et qualités de chaque joueur. Il soupira d'ennui en croisant les bras, se mettant à se balancer d'avant en arrière, du talon à la pointe du pied en sifflant un air quelconque qu'il avait entendu la veille dans l'appartement de Cyrus. Grand mal lui pris d'être si peu attentif à son entourage autre que le match, car il reçu alors une grande tape plutôt violente dans le dos, lui procurant tout d'abord une agréable surprise avant qu'il ne se rendre compte de son manque d'équilibre et chute donc cul-par-dessus-tête avec un cri, se retrouvant à plat sur le dos un peu plus bas.

« Ahahaouh... ! »

Malgré sa grande résistance à la douleur - pour ne pas détailler le plaisir que cela lui procurait - il fallait avouer qu'il était encore un peu secoué d'avoir fait une galipette maladroite. Il releva le nez pour constater qu'un grand dadais aux cheveux rose criait son nom avec un énorme sourire stupide : Janus Voliakov.

« SA-TOOOOO~ »

Sato afficha un sourire désabusé. Oui, bon, le journaliste s'était rendu compte il y a un bon moment de cela que Sato ne craignait pas la douleur et même l'appréciait, le tout après lui avoir tendu toutes sortes de pièges en le pensant lié amoureusement avec Catherine qui l'avait en fait harcelé pour qu'ils partagent des numéros de garçons, mais ce n'était peut-être pas une raison pour l'envoyer valser à chaque rencontre. Néanmoins le chef de l'équipe de football se contenta de lâcher un rire en se relevant aussitôt, époussetant son pantalon pour retirer le peu d'herbe et de terre qui s'y était accroché, mais redressa aussitôt la tête en manquant de peu de se prendre un bloc-note en plein dans le nez.

« J'ai besoin de ton aide !
-... Bonjour ? »


Le blond se redressa avec un soupir rieur en se rappelant aussitôt du comportement de son "ami" qui ne manquait pas de lui proposer toutes sortes d'échanges puisqu'il faisait parti des "élèves populaires" d'après une rubrique de son journal. Sato posa ses mains sur ses hanches en attendant la question de Janus, le voyant s'emparer de son stylo ornant la poche de sa chemise, rayonnant.

« J'aurai jamais deviné, ironisa-t-il. C'est pour quoi cette fois ?
-Mon rédacteur sportif n'a pas fait d'article pour le journal cette fois-ci, il faut à tous prix que je trouve quelque chose avant ce soir ! As-tu quelques secrets croustillants ? »


Bingo. Sato leva le nez tout en fermant les yeux, les bras croisés en faisant mine de réfléchir bien que cela sous-entendait évidemment qu'il attendait de savoir quel serait le compromis que l'autre trouverai pour lui faire lâcher ses informations. Janus se pencha aussitôt avec un sourire complice vers lui pour lui passer discrètement :

« Évidemment c'est du donnant-donnant, je te donne toutes les informations que tu veux sur les garçons que tu vises ! Ça marche ? »

Sato entrouvrit un oeil pour le détailler afin de s'assurer de son honnêteté. N'importe quel garçon ? Voyant l'autre le supplier du regard, il referma aussitôt l'oeil en tapant du pied. C'était tentant. Extrêmement tentant. Entendant des cris du côté du terrain annonçant qu'un débutant était parvenu à marquer un but, il se retourna aussitôt pour admirer la scène avant d'apporter ses doigts à ses lèvres, produisant un sifflement puissant pour attirer l'attention des joueurs.

« Bien ! Prenez tous une pause, on reprend dans quelques minutes, les juniors ne devraient pas tarder à rejoindre et ceux qui ont cours devraient se dépêcher de se changer ! »

S'assurant que tous avaient bien compris et voyant les sportif se diriger vers les vestiaires en papotant ou rire sur le terrain, il se retourna vers Janus avec un sourire amusé, prenant son menton entre ses doigts en une pose de réflexion.

« C'est franchement tentant ! Mais laisse-moi te tester un peu avant d'accepter... »

Il réfléchit un court instant. Évidemment qu'il faisait confiance à la réputation de base de données de Janus, mais il appréciait de tester l'autre, comme dans un défi sous-entendu. Et quoi de mieux que de lui lancer de défi de connaître une information que lui-même avait eue avant tout le monde ?

« Si je te dis... Wataru Ankô ? »

_________________


Vous connaissez la Piou Invasion ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janus Voliakov
« Détective Fée mène l'enquête ! »
avatar

Activité : Actif
Messages : 42
Date d'inscription : 18/12/2014

Carte d'identité
Capacité Active: Feule et griffe quand il s'énerve
Capacité Passive: Base de données ambulante
Relations:

MessageSujet: Re: Rivalités Amoureuses [Pv. Sato Maeda, Masaru Satake et Fuko Wuhu)   Sam 14 Nov - 20:17

Tiens, une réaction ! Sato venait d'ouvrir l’œil, faisant relever la tête d'un air plein d'espoir à Janus. Lorsqu'il le referma, le journaliste rentra aussitôt la tête dans les épaules en étirant sa bouche comme s'il était sur le point de pleurer. Évidemment qu'il était assuré du fait que Sato allait accepter, il ne ratait jamais une occasion d'avoir des informations sur ses cibles, mais Janus ne parvenant jamais à afficher la bonne expression sa mine impatiente se traduisait par une tête de chien battu à deux doigts de pleurer pour avoir son os. Le footballeur se retourna soudain pour siffler bruyamment à l'attention de ses joueurs excités :

-Bien ! Prenez tous une pause, on reprend dans quelques minutes, les juniors ne devraient pas tarder à rejoindre et ceux qui ont cours devraient se dépêcher de se changer !
-Quel sérieux !

Sa tâche accomplie, Sato revint vers Janus en souriant d'un air intéressé.

-C'est franchement tentant ! Mais laisse-moi te tester un peu avant d'accepter...
-Roger !

Janus ramena sa main à son front avec un grand sourire. Il restait perplexe quant à ce test, Sato connaissait très bien ses capacités, alors il devait avoir quelque chose en tête. Il continua de le fixer avec une banane, jusqu'à-ce que survienne la question.

-Si je te dis... Wataru Ankô ? »

Le journaliste perdit son sourire pour prendre une mine boudeuse, sa tête quand il réfléchissait. Il se tourna un peu sur la droite, fit le geste de fouiller dans des dossiers : ses capacités presque hypermnésiques se réveillaient lorsqu'il faisait le geste de chercher dans son casier. Il réfléchit un instant avant de commencer à sortir des informations, faisant le geste de changer de casier et d'écarter des dossiers.

-Élève en année Senior, classe... sportive. C'est un escrimeur.

Il attrapa un dossier et le sorti du casier, se tourna dans l'autre sens et ouvrit le dossier, les yeux fermés tandis qu'il se remémorait les informations.

-Il s'est inscrit en cours de cursus suite à un grave accident provoqué avec sa hache qu'il porte sans cesse avec lui et a assez peu de liens pour l'instant. Il est sportif dans l'âme mais a un niveau qui fait yoyo, son défaut se trouve au niveau des langues...

Tournant une ou deux pages il releva soudain la tête vers Sato comme s'il avait eu une illumination.

-Ah, ça marchera pas avec lui ! Il est casé avec une fille depuis quelques temps, une fille qui est en Junior Littéraire, classe artistique. C'est officialisé depuis peu de temps mais ils sont souvent sortis ensembles avant ça.

Relevant un sourcil avec son grand sourire de perplexité, il ajouta à l'intention de Sato :

-Tu le savais, capitaine, hein ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sato Maeda
« Oh oui, vas-y, mord-moi♥ »
avatar

Activité : Actif
Messages : 37
Date d'inscription : 25/04/2013

Carte d'identité
Capacité Active: Peut intervenir dans n'importe quel RP concernant le club de football.
Capacité Passive: Sait se montrer très persuasif grâce à sa face psychopathe.
Relations:

MessageSujet: Re: Rivalités Amoureuses [Pv. Sato Maeda, Masaru Satake et Fuko Wuhu)   Ven 20 Nov - 19:26

Sato croisa les bras avec un sourire au coin des lèvres tandis que le maestro de l'information mettait à l’œuvre toute son incroyable capacité : cela restait quelque peu divertissant de l'observer jouer des mains dans le vide comme s'il était face à son fameux casier qui donnait l'impression que tout le monde pouvait y accéder mais que bizarrement seul lui utilisait et connaissait par cœur, des casiers qui contenaient toutes les informations qu'il était possible de recueillir par l'entourage des élèves ou les journaux locaux, il était donc impossible d'échapper au regard vif de Janus. Sato aurait bien voulu profiter de la fierté que lui offrirait avec n'importe quel autre informateur l'optique de se trouver au dessus de lui et de savoir quelque chose à propos de quoi il ne pouvait être au courant, mais c'était du chef du club de journalisme de l'Académie des Fées que l'on parlait et non d'un journaliste lambda.

« Élève en année Senior, classe... sportive. C'est un escrimeur. Il s'est inscrit en cours de cursus suite à un grave accident provoqué avec sa hache qu'il porte sans cesse avec lui et a assez peu de liens pour l'instant. Il est sportif dans l'âme mais a un niveau qui fait yoyo, son défaut se trouve au niveau des langues... »

Sato écoutait avec attention, partagé entre une certaine terreur mêlée à une grande admiration : les dossiers de Janus ne contenaient pas seulement les informations scolaires, mais aussi des traces du passé que les gens préféraient oublier. Certes il s'était douté du fait que Wataru n'était sans doutes pas entré dans l'établissement volontairement à l'origine d'après son arrivée en cours de cursus, mais il n'aurait pas vraiment imaginé que ce fut le fait d'un accident dû à son arme quand il le voyait la transportait partout où il allait. Il prit son menton entre ses doigts d'un air penseur, écoutant d'une oreille distraite la suite, presque évidente, des informations que Janus lui accorda après avoir semblé se rappeler du plus important :

« Ah, ça marchera pas avec lui ! Il est casé avec une fille depuis quelques temps, une Sheila Phénix qui est en Junior Littéraire, classe artistique. C'est officialisé depuis peu de temps mais ils sont souvent sortis ensembles avant ça. Tu le savais, capitaine, hein ? »

Sato releva la tête comme si on l'avait sorti de ses pensées, ce qui était pour le moins proche de la vérité bien qu'il eut écouté les paroles de Janus.

« ... Coin ? »

Il fixa un instant le chef journaliste en clignant des yeux, reconstituant la question sous-entendue dans sa tête avant de soudain taper à son tour du poing dans la paume de main, ramenant celle-ci derrière sa nuque avec un rire bruyant face à sa bêtise et accompagnant sa confession avec un faux air désolé très mal imité et ne cachant que bien trop peu son grand amusement face à la situation mêlé à une pointe de déception de ne pas avoir pu piéger Janus.

« Ah ! ... Haha, oui, je le savais plus ou moins. Il m'en a parlé avant même d'aller se déclarer, mais je ne savais pas que ça s'était concrétisé, cool pour lui ! C'est con il avait une bonne bouille, mais bon le type torturé par ses actions passées c'est pas mon genre tout compte fait ! »

Il adressa un clin d'œil complice au rose, ajoutant en tirant la langue :

« Je suis tout de même ravi de savoir que tu ne connais toujours pas mes goût mon lapin !♥ »

Il reprit aussitôt son sérieux sans parvenir néanmoins à détacher son sourire jovial de ses lèvres tandis qu'il se redressait, croisant les bras avec un hochement de tête confirmant que Janus avait passé son épreuve.

« Bien, chose promise chose due, je te donne ton article et tu me donnes mes informations. Je suppose que si je te file les tuyaux ça te suffira pour trouver le contenu de ta rubrique, n'est-ce pas ? »

Réfléchissant un bref instant, il lui indiqua le gymnase derrière lui :

« Le club de volley a une nouvelle joueuse d'enfer si tu cherche une recrue prometteuse à interviewer, en vue de leur prochain match contre l'école adverse ce serait sans doutes intéressant de prendre de l'avance en faisant une petite descente chez eux pour quelques informations. Sinon pour ceux qui ne sont pas très ballons, tu peux aller jeter un œil du côté des terrains le soir quand Sagittarius-sensei prend sa classe en main : il y a quelques nouveaux et les championnats arrivent bientôt. Après évidemment si c'est une entrevue avec un prof que tu veux, je peux t'arranger une rencontre avec Cyrus, mais tu te débrouilles pour tout ce qui suit, je fais pas information et assurance à la fois. »

Son petit exposé achevé, il prit à nouveau un air que l'on pourrait qualifier de "tout fier de lui" face à la situation qui lui offrait l'occasion d'obtenir des informations sur ses cibles, bien qu'il prenne tout de même toutes les précautions en demandant par avance :

« Bien ! Tu me donnes combien d'informations sur combien de jeunes hommes ?♥ »

_________________


Vous connaissez la Piou Invasion ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janus Voliakov
« Détective Fée mène l'enquête ! »
avatar

Activité : Actif
Messages : 42
Date d'inscription : 18/12/2014

Carte d'identité
Capacité Active: Feule et griffe quand il s'énerve
Capacité Passive: Base de données ambulante
Relations:

MessageSujet: Re: Rivalités Amoureuses [Pv. Sato Maeda, Masaru Satake et Fuko Wuhu)   Lun 23 Nov - 15:51

Sato ne semblait pas du tout avoir écouté la question de Janus, car il releva la tête avec un caquètement de canard. Janus fronça les sourcils en agitant son dossier imaginaire sous le nez de son ami avec agacement :

-Dis-donc, t'as écouté mes informations ?!
-Ah ! ... Haha, oui, je le savais plus ou moins. Il m'en a parlé avant même d'aller se déclarer, mais je ne savais pas que ça s'était concrétisé, cool pour lui ! C'est con il avait une bonne bouille, mais bon le type torturé par ses actions passées c'est pas mon genre tout compte fait !

Après sa confession qui mêlait plein de sentiments différents qui avaient perdu Janus dont les bras retombait à présent le long du corps suite à un long soupir de désespoir, Sato lui fit un clin d'oeil bien à lui avant de déclarer :

Je suis tout de même ravi de savoir que tu ne connais toujours pas mes goût mon lapin !♥

Janus rougit d'embarras et d'énervement : il n'y avait rien qu'il ne savait pas dans cet établissement ! Débouchant son stylo avec les dents et s'emparant de son bloc-note un peu laissé à l'abandon dans la discussion, il rejeta les pages les unes après les autres pour arriver à une feuille libre et se mit à y griffonner quelques mots :

-Les garçons torturés ça te plais pas, BON, c'est bon, j'ai compris ! Je savais déjà que tu préférais les torturer toi-même mais bon..., glissa-t-il pour se venger.
-Bien, chose promise chose due, je te donne ton article et tu me donnes mes informations. Je suppose que si je te file les tuyaux ça te suffira pour trouver le contenu de ta rubrique, n'est-ce pas ?

Janus prit un air peu satisfait de la proposition mais ouvrit tout de même grand les oreilles pour la suite :

-Le club de volley a une nouvelle joueuse d'enfer si tu cherche une recrue prometteuse à interviewer, en vue de leur prochain match contre l'école adverse ce serait sans doutes intéressant de prendre de l'avance en faisant une petite descente chez eux pour quelques informations. Sinon pour ceux qui ne sont pas très ballons, tu peux aller jeter un œil du côté des terrains le soir quand Sagittarius-sensei prend sa classe en main : il y a quelques nouveaux et les championnats arrivent bientôt. Après évidemment si c'est une entrevue avec un prof que tu veux, je peux t'arranger une rencontre avec Cyrus, mais tu te débrouilles pour tout ce qui suit, je fais pas information et assurance à la fois.
-Je devrais y arriver, s'il accepte les numéros de professeurs féminins en échange des informations, essaya Janus.

Sato semblait déjà se frotter les mains intérieurement tandis que Janus achevait ses notes en quelques coups de stylo rapides, notant sur un plan les lieux intéressant et réfléchissant à ce qu'il pourrait en faire.

-Bien ! Tu me donnes combien d'informations sur combien de jeunes hommes ?♥
-Ben du coup tr...

Janus s'arrêtant, baissant le nez pour prendre son menton entre ses doigts d'un air de réfléchir.

-Attends, non... J'ai une idée !

Il avait relevé fièrement d'un air élémentaire son stylo en disant cela, un grand sourire d'enfant se dessinant sur ses lèvres alors qu'il était des plus sérieux en cet instant. Pointant Sato de son stylo, il ajouta avec son air bougon qui voulait dire qu'il se concentrait :

-Je veux tester quelques trucs à ton propos moi aussi ! Tu vas m'accompagner dans le gymnase pour discuter avec miss volley-ball, je vais l'interviewer pendant que toi tu vas observer, et tu m'indiqueras tout ce qui peut faire complément d'information. Pour chaque supplément, tu auras droit à une information !

Il croisa les bras avec un air fier, levant le nez et les sourcils en gloussant :

-Ensuite on reviendra ici, tu me donneras deux informations sur le professeur Haros et je te donnerai deux informations supplémentaires. Et enfin !

Il dessina un très grand geste dans les airs avec son stylo avant de pointer en direction du terrain de Sagittarius, une main ramenée sur la hanche d'un air décidé.

-Ce soir rendez-vous sur le terrain d'équitation et on reproduit le même schéma qu'avec le match de volley, chaque complément est une information !

Janus acheva son exposé en se penchant vers Sato avec un clin d’œil moqueur :

-Alors, cela convient à monsieur l'assistant ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sato Maeda
« Oh oui, vas-y, mord-moi♥ »
avatar

Activité : Actif
Messages : 37
Date d'inscription : 25/04/2013

Carte d'identité
Capacité Active: Peut intervenir dans n'importe quel RP concernant le club de football.
Capacité Passive: Sait se montrer très persuasif grâce à sa face psychopathe.
Relations:

MessageSujet: Re: Rivalités Amoureuses [Pv. Sato Maeda, Masaru Satake et Fuko Wuhu)   Lun 23 Nov - 23:38

Malgré le véritable jet négligeant d'informations que Sato venait de faire auprès de Janus pour se débarrasser au plus vite de sa tâche afin d'obtenir les informations qui l'intéressaient lui réellement, Janus sembla parfaitement dans un premier temps satisfait de ce qu'il venait d'entendre, prenant son élan pour répondre à la question posée par Sato qui s'arrêta pourtant en plein saut bien que sa réponse initiale ne fit aucun doute, laissant le chef du club de foot un instant dans la confusion :

« Ben du coup tr... »

Trois ! C'était plus que bien, il pouvait du coup demander des informations sur le beau garçon du club de... Attends, qu'est-ce qu'il venait de dire là ? Sato retint son souffle tandis qu'il s'apprêtait à sortir un nom, accroché aux lèvres de son ami qui semblait plongé dans sa réflexion d'après sa soudaine mine boudeuse. Venait-il de se douter que Sato avait tenté de minimiser l'effort pour maximiser la récompense ?

« Attends, non... J'ai une idée ! »

Le blond fit un bond en arrière pour éviter de se faire empaler à coup de stylo par le maladroit Janus qui semblait avoir eu l'idée du siècle. Un gros "Eureka" venait d'apparaître en lettres lumineuses au dessus de sa tête, arrachant une mine blasée au sportif : qu'est-ce qu'il allait encore sortir comme idiotie ? Une véritable banane venait de se dessiner sur le visage du rose tandis que Sato exécutait un nouveau mouvement de recul pour éviter une nouvelle attaque à coup de stylo. Eh bien, si la hache de Wataru était dangereuse, elle n'était rien à côté du stylo de Janus.

« Je veux tester quelques trucs à ton propos moi aussi ! Tu vas m'accompagner dans le gymnase pour discuter avec miss volley-ball, je vais l'interviewer pendant que toi tu vas observer, et tu m'indiqueras tout ce qui peut faire complément d'information. Pour chaque supplément, tu auras droit à une information ! »

Des informations supplémentaires ! Attends, non, c'était pas bon, qu'est-ce qu'il comptait tester à son propos au juste ? Sato fronça le nez en prenant un air méfiant, n'appréciant pas trop de servir de la sorte de sujet d'observation. Il semblait que Janus avait une idée derrière la tête, il cherchait à savoir quelque chose de précis, mais quoi ? Cependant, n'ayant pas terminé son exposé, le journaleux poursuivit en rangeant son arme :

« Ensuite on reviendra ici, tu me donneras deux informations sur le professeur Haros et je te donnerai deux informations supplémentaires. Et enfin ! »

Sato avait baissé sa garde et ne vit que trop tard le stylo ressortir de sous le bras de Janus. Il fit un mouvement de recul, un second, esquivant tout dans un premier temps mais lorsqu'il se décala pour laisser le journaliste pointer en direction du terrain d'équitation il finit par tout de même se prendre un coup de stylo, faisant un bond en arrière tandis que ses yeux s'écarquillaient sous ses sourcils froncés.

« AH !
-Ce soir rendez-vous sur le terrain d'équitation et on reproduit le même schéma qu'avec le match de volley, chaque complément est une information ! »

Bien qu'ayant tout de même entendu les propositions de Janus, Sato était à présent trop concentré sur son haut pour offrir la moindre réponse. Il avait tiré sur le bas de celui-ci et s'appliquait à présent à détailler la large trace de stylo que Janus avait laissé dans son agitation persistante, un magnifique trait noir sur jaune que personne n'aurait pu manquer même avec la meilleure volonté du monde.

« Alors, cela convient à monsieur l'assistant ?
- Mon T-shirt !! »


Sato releva une mine boudeuse vers Janus, visiblement vexé d'avoir eu son haut taché dans l'exposé de la proposition du journaliste. Cependant, un rapide calcul du nombre d'informations qu'il pouvait gagner en acceptant la proposition le fit admettre qu'il valait mieux lui accorder cette erreur plutôt que de passer tout de suite au stade de la torture, le faisant croiser les bras d'un air de réflexion intense.

« Mh... D'accord, mais alors pour cette tache sur mon haut je veux au moins une information sur-le-champ ! »

Il ne fallait pas non plus abuser, une tache était une tache et toute erreur méritait son lot de punition. Celle-ci était bien douce car Janus n'allait pas mourir de céder une information à propos d'une personne qu'il ne connaissait même pas personnellement. Du moins, Sato était certain qu'il ne connaissait pas celui-ci personnellement, puisque celui dont il voulait le plus les informations était un nouvel élève, et loin d'être de ceux qui se faisait le plus remarquer : de quoi obtenir facilement des informations sans que Janus n'en sache trop à propos de Sato lui-même.

« Alors, je veux tout savoir à propos de... mh... voyons... »

Sato préféra mimer l'hésitation, on ne savait jamais quelles informations Janus pouvait tirer de la moindre expression du visage d'autrui. Il était difficile de comprendre les expressions du journaliste puisqu'elles ne s'accordaient jamais à ses sentiments, mais cela ne signifiait pas que lui était incapable de lire dans celles des autres comme dans un livre ouvert. Fichu fouineur. Après avoir hésité un moment, ne voulant pas non plus que son hésitation soit trop longue de peur que Janus ne se doute de quelque chose, et ayant laissé un peu de silence pour ne pas surjouer, le blond finit par taper du poing dans sa paume de main avant d'accorder à son ami un clin d'œil complice.

« Je veux que tu me donnes toutes les informations que tu peux m'offrir à propos d'un de mes kouhai ! »

Croisant les bras, il finit par lui accorder le nom du jeune homme en question. Si vous connaissez Sato, vous vous doutez que celui dont il parle n'est autre que...

« Masaru Satake. »

_________________


Vous connaissez la Piou Invasion ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masaru Satake
« Squick ! »
avatar

Activité : Actif
Messages : 33
Date d'inscription : 15/04/2013

MessageSujet: Re: Rivalités Amoureuses [Pv. Sato Maeda, Masaru Satake et Fuko Wuhu)   Sam 28 Nov - 13:32

Cela n'avait pas été aisé de convaincre Fuko de son innocence, mais à présent elle était en train de marcher derrière Masaru tandis qu'ils descendaient les étages de Fairy Tail High School tranquillement. Il avait sa journée pour se reposer, aussi étaient-ils tous les deux en tenue de détente, mais d'une certaine manière Masaru se sentait extrêmement mal à l'aise d'être ainsi vêtu soudainement. Il jeta un œil aux élèves de part et d'autre du couloir : certains semblaient fixer Fuko avec intérêt. La jeune fille portait un tailleur, ou un uniforme peut-être, si sévère et pourtant si classe qu'il n'était pas étonné qu'elle se fasse remarquer de la sorte. Rien d'extravagant, au contraire elle était très élégante et sérieuse ainsi vêtue, de quoi la confondre avec une véritable déléguée de classe. Masaru tourna la tête pour pouvoir jeter un œil par dessus son épaule : avec ses longs cheveux violets attachés par un ruban, elle était plutôt jolie il fallait l'avouer, mais personne n'oserai l'aborder avec le regard froid qu'elle avait sur le visage. Enfin, il pouvait parler lui. Il concentra son attention devant lui : quand on pense qu'il l'avait abordée simplement parce qu'elle l'accusait d'être un pervers, c'était assez ironique, difficile de l'imaginer faire cela.

Lui au contraire, il n'apparaissait pas du tout classe. Mais que voulez-vous, il n'avait jamais eu bon goût d'après ses camarades, pourtant lui trouvait cela très confortable. Rien à faire, quoiqu'il faisait, il se retrouvait avec des vêtements, selon autrui, définis comme "bizarres". Déjà qu'il était parfaitement naturellement débraillé, il ressemblait à un quelconque élèves aux habitudes douteuses avec son par-dessus orange citrouille beaucoup trop grand qui lui retombait sur le pantacourt - bleu, comme s'il avait fait exprès d'assortir deux couleurs opposées - comme s'il avait porté une robe, ce à quoi heureusement cela ne ressemblait pas tant le pull était inélégant. Il tira sur son foulard à carreaux rouges pour enfouir son nez dedans : avec un peu de chance personne ne le reconnaîtra d'ici qu'il atteigne les terrains. Il avait proposé d'aider Fuko, qui s'avérait être une freshman comme lui, en lui faisant rencontrer un senior très au courant de tout dans l'établissement et qui serait capable de l'aider si d'aventure elle se perdait d'une quelconque façon et pour une quelconque raison. Ce senior, vous vous en doutez, n'est autre que Sato Maeda, chef du club de foot dans lequel était Masaru.

En cette belle après-midi ensoleillée, il devait se trouver sur le terrain de football pour entraîner ceux qui en avaient besoin, soit ceux qui n'avaient certainement pas cour non plus à cette heure-ci, les plus jeunes. De toutes manières, quoiqu'il arrive, quand il y avait une pause Sato était indéniablement aux terrains. Aussi Fuko et Masaru sortirent-ils du bâtiment par la porte arrière, arrivant face aux terrains et au gymnase. De nombreux clubs avaient pris place pour s'amuser ou s'entraîner. Vers le centre, deux équipes de football composées de Freshmen et Sophomores, ainsi que quelques autres élèves plus âgés, étaient en train de s'affronter dans un match sans pitié. En haut du terrain, un jeune homme blond aux vêtements ensoleillés était en train de discuter avec quelqu'un tout en prêtant grande attention au match. Il fit un grand signe aux jeunes footballeurs.

-Bien ! Prenez tous une pause, on reprend dans quelques minutes, les juniors ne devraient pas tarder à rejoindre et ceux qui ont cours devraient se dépêcher de se changer !

D'une voix forte, Sato mit fin à l'entraînement. Même depuis l'entrée de l'établissement qui était pourtant éloignée, Masaru et Fuko pouvaient parfaitement l'entendre. Masaru s'arrêta pour indiquer d'un geste de la tête le chef du club de football à sa jeune camarade, préférant commencer tout de suite les présentations : il savait pertinemment que Sato lui laisserait à peine en placer une, et ceci semblait même évident tandis qu'on le voyait s'agiter en tous sens avec son interlocuteur qui semblait s'être lancé dans un véritable combat d'escrime avec son stylo.

-Voilà Sato Maeda, chef de l'équipe de football du lycée comme je te l'ai déjà dit et aussi délégué principal des classes sportives. Malgré les apparences c'est quelqu'un de confiance, et tu peux être rassuré sur une chose : il n'essaiera pas de te toucher, il ne s'intéressera sans doutes pas à toi.

Puisqu'il préfère me taquiner, se retint d'expliquer Masaru, préférant cette fois-ci croiser les doigts pour que Sato le laisse tranquille pour une fois. Il décida donc de s'avancer, traversant le chemin qui longeait le bâtiment pour se diriger vers le haut de la pente en haut de laquelle Sato était perché avec un autre élève grand aux cheveux roses et aux étranges oreilles pointues. Il ressemblait à un véritable lutin, ou à un elfe plus tôt vu sa taille et son habileté à l'escrime puisqu'il avait réussi à faire une magnifique trace sur le haut de Sato. Tandis que Masaru et Fuko arrivaient à leur hauteur, ils commencèrent à entendre des bribes de discussion, mais rien de très compréhensible jusqu'à-ce que finalement Masaru entende quelque chose de très familier...

-... Masaru Satake.
-Oui ?


Masaru s'arrêta à côté de Sato, le fixant innocemment avec ses grands yeux emplis de curiosité. Qu'était-il encore en train de raconter à propos de lui ? Pas qu'il soit réellement inquiet, depuis le temps il commençait à s'habituer aux moqueries de Sato, même s'il s'était toujours demandé comment il parlait de lui quand il avait le dos tourné. Il lui adressa un regard méfiant en mimant une grimace d'agacement à l'égard de son ami.

-Qu'est-ce que tu racontes encore sur moi ? J'espère que tu ne me fais pas honte...

Il avait l'impression d'être une mère en train de réprimander son enfant en maternelle. Il soupira longuement, pas vraiment engagé à l'idée d'écouter Sato et ses excuses et préférant donc faire mine de l'ignorer, ramenant son regard en face de lui pour détailler brièvement la personne avec qui discutait Sato. Cela devait certainement être un Senior aussi, ou au minimum un Junior. Il était de très grande taille, il dépassait même Sato assez largement, et avait une étrange chevelure rose qui lui rappelait l'étrange Natsu, même s'il ne semblait pas avoir de lien de parenté avec lui. Ses yeux étaient d'une sorte de carmin et étirés en amande, tandis que ses oreilles allongées ressemblaient encore plus à celles d'un elfe vu de prêt. Quelle drôle de personne, avait-il subi une opération ou quelque chose du genre ? Ce n'était peut-être qu'une déformation. Masaru inclina la tête pour le saluer, reprenant un peu son sérieux.

-Hum, enchanté, je suis Masaru Satake, le kouhai de Sato-kun et un membre de son équipe. Et voici...

S'écartant pour qu'elle puisse être visible à la fois de l'elfe rose et de son ami, Masaru indiqua d'un mouvement Fuko, présentant le strict minimum pour qu'elle puisse se présenter elle-même en bonne et due forme.

-Wuhu-chan, elle est freshman comme moi et n'est pas encore habituée à l'établissement, alors je voulais te la présenter, Sato.

Il se retourna vers Sato plus particulièrement, non pas pour insister sur qui il était, mais plutôt pour le surveiller. Il resserra un peu ses doigts dans sa paume de main, prêt à lui donner un coup dans les côtes s'il venait à commencer à dire quelque chose de stupide afin de l'arrêter avant que ce ne soit dit, ce qui ne devrait pas tarder à arriver connaissant Sato.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuko Wuhu
« Restons sérieux... Étoile de meeeer~! »
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 29/11/2013

MessageSujet: Re: Rivalités Amoureuses [Pv. Sato Maeda, Masaru Satake et Fuko Wuhu)   Sam 28 Nov - 13:41

Une fois sorti du batiment Fuko arrivérent face a des terrains et a un gymnase.

"Ca doit être le complexe sportif, interessant" ce dit Fuko

Un match avait lieu, ils n'avaient l'air pas tous du même âge. Une personne se leva et fit :

-Bien ! Prenez tous une pause, on reprend dans quelques minutes, les juniors ne devraient pas tarder à rejoindre et ceux qui ont cours devraient se dépêcher de se changer !

Masaru fit donc signe à Fuko que c'était lui la personne qu'ils vont rencontré

-Voilà Sato Maeda, chef de l'équipe de football du lycée comme je te l'ai déjà dit et aussi délégué principal des classes sportives. Malgré les apparences c'est quelqu'un de confiance, et tu peux être rassuré sur une chose : il n'essaiera pas de te toucher, il ne s'intéressera sans doutes pas à toi.

Comment ça il ne s'interessera pas a moi ? Pourquoi donc ? Il aime pas les detectives ? se demanda Fuko. Elle reflechie un peu et fut choqué de sa conclusion : il aime peut être les hommes ! c'est pour ça qu'il embete Masaru ! A peine elle eu le temps d'arriver a cette conclusion elle se trouva nez a nez avec Sato :

-... Masaru Satake.
-Oui ?

-Qu'est-ce que tu racontes encore sur moi ? J'espère que tu ne me fais pas honte...

Ils se regardérent bizarrement selon Fuko, on aurait dis qu'il y avait a la fois un peu d'inquiètude mais aussi une sorte d'abandon. Ou alors ça aurait un rapport avec le fait que peut être que Sato aime les hommes !

Elle remarqua mieux ainsi une personne très grande qui parlait avec Sato, les cheveux rose peut être un peu spécial au niveau des oreilles et ses yeux.


-Hum, enchanté, je suis Masaru Satake, le kouhai de Sato-kun et un membre de son équipe. Et voici Wuhu-chan, elle est freshman comme moi et n'est pas encore habituée à l'établissement, alors je voulais te la présenter, Sato.

-Bonjour, je suis Fuko Wuhu et c'est normal si vous ne me connaissez pas je suis assez nouvelle, du coup je connais peu l'endroit. J'ai rencontré ainsi Masaru et il a dit qu'il allait me faire visiter un peu tout pour que je le laisse en liberté.

Elle évita de rentrer dans les détails et de dire plus pour rester a peu près discrète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janus Voliakov
« Détective Fée mène l'enquête ! »
avatar

Activité : Actif
Messages : 42
Date d'inscription : 18/12/2014

Carte d'identité
Capacité Active: Feule et griffe quand il s'énerve
Capacité Passive: Base de données ambulante
Relations:

MessageSujet: Re: Rivalités Amoureuses [Pv. Sato Maeda, Masaru Satake et Fuko Wuhu)   Dim 13 Déc - 0:17

Une scène pour le moins surréaliste venait de se dérouler devant les yeux de Janus : après qu'il ait enfin remarqué par le cri du cœur de Sato - Mon T-shirt !! - qu'il venait de l'empaler avec un stylo, le journaliste se fit forcer plus ou moins la main pour lui donner une information directement, comme s'il n'allait pas déjà le lui proposer pour se faire racheter. Tandis que le blond réfléchissait, deux têtes d'enfants approchaient derrière lui, et Janus manqua d'exploser de rire devant ce qu'il arriva alors après le cirque de Sato :

Je veux que tu me donnes toutes les informations que tu peux m'offrir à propos d'un de mes kouhai ! Masaru Satake.
Oui ?

En fait non, Janus ne manqua pas d'exploser de rire, il explosa vraiment de rire, se tenant douloureusement les côtes sans parvenait à se calmer à en avoir les larmes aux yeux. Avoir plus de chance que Sato n'en avait en cet instant, c'était impossible ! Les grands yeux dudit Masaru fixaient Sato avec curiosité, mais se transformèrent en un regard sévère alors que le fou rire du journaliste redoublait à ses mots :

Qu'est-ce que tu racontes encore sur moi ? J'espère que tu ne me fais pas honte...
Honte ! Ha ha ha !

Masaru Satake était-elle la mère cachée de Sato ? Cette pensée manqua d'envoyer Janus valser en arrière pour se rouler en riant de plus belle, mais il décida qu'il était temps pour lui de ne pas faire plus "honte" à Sato et ravala ses rires et ses larmes pour se redresser avec un grand soupir d'aise. Ça faisait du bien de se lâcher parfois devant une situation aussi surnaturelle qu'elle en était presque terrifiante. Il avait bien fait de se calmer, car le regard de Masaru était fixé sur lui. Quand leurs yeux se croisèrent, le kouhai sembla sortir de ses pensées et s'inclina.

Hum, enchanté, je suis Masaru Satake, le kouhai de Sato-kun et un membre de son équipe. Et voici Wuhu-chan, elle est freshman comme moi et n'est pas encore habituée à l'établissement, alors je voulais te la présenter, Sato.

Janus quitta des yeux Sato et Masaru pour se concentrer sur l'autre frimousse qui s'était approchée. Wuhu, Wuhu, ce nom n'était pas très familier mais allumait quand même quelques loupiotes dans sa tête.

Bonjour, je suis Fuko Wuhu et c'est normal si vous ne me connaissez pas je suis assez nouvelle, du coup je connais peu l'endroit. J'ai rencontré ainsi Masaru et il a dit qu'il allait me faire visiter un peu tout pour que je le laisse en liberté.
Fuko !

Janus tapa du poing dans sa paume de main en venant de se rappeler de ce qui le titillait plus tôt. Oui, Fuko Wuhu était bel et bien une nouvelle élève, mais même les nouveaux élèves avaient droit à leur propre petit dossier dans les casiers du chef du club de journalisme, surtout quand ils étaient aussi spéciaux que cette Fuko Wuhu.

Mais oui, Fuko Wuhu en classe normale cursus scientifique, la fameuse petite enquêtrice ! J'ai noté que tu avais plusieurs fois élucidé des cas qui avaient été mis de côté par la police à cause de rapports avec des gangs, impressionnant pour ce jeune âge ! En tant que futur journaliste je me sens une grande affinité avec les enquêteurs, on pourrait s'entendre.

Il tendit une main à la jeune fille et l'autre à Masaru qui semblait être plus occupé à badiner avec Sato pendant que Janus discutait avec Fuko, franchement ces deux-là. Autant faire d'une pierre deux coups en serrant la main des deux à la fois.

Je suis le chef du club de journalisme de l'établissement, Janus Voliakov, Sato et moi avons partagé beaucoup de mésaventures, si je peux aider des petits nouveaux je suis toujours présent alors n'hésitez pas à faire un crochet par la salle du club de journalisme, j'y suis presque tout le temps. Des petits enquêteurs comme vous devraient trouver leur bonheur par chez moi, n'est-ce pas ?

Il adressa un regard à Masaru, un air satisfait sur le visage qui en vérité traduisait son amusement face à la coïncidence.

Une enquêtrice dont la première rencontre est un enquêteur, c'est plutôt marrant. Vous avez calculé votre coup avouez-le ? Surtout que vu vos origines, vous ne vous seriez sans doutes jamais rencontré sans ce lycée.

Il jeta un œil par dessus son épaule, trouvant Sato bien silencieux.

Toujours vivant mon canard ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sato Maeda
« Oh oui, vas-y, mord-moi♥ »
avatar

Activité : Actif
Messages : 37
Date d'inscription : 25/04/2013

Carte d'identité
Capacité Active: Peut intervenir dans n'importe quel RP concernant le club de football.
Capacité Passive: Sait se montrer très persuasif grâce à sa face psychopathe.
Relations:

MessageSujet: Re: Rivalités Amoureuses [Pv. Sato Maeda, Masaru Satake et Fuko Wuhu)   Mar 22 Déc - 20:45

« Oui ?
-Kwak ?! »


La réponse avait été quasi-immédiate aussi Sato fit un bond sur place, exécutant une volte-face en plein vol et se retrouvant sur la défensive avec un air ahuris devant un Masaru intrigué et une inconnue dubitative. Décidément en matière de chance, Sato était servi, pour être capable à ce point de parler de quelqu'un au moment même où il se trouvait derrière lui. À côté, Janus venait d'éclater de rire et se tenait les côtes, les larmes lui montant aux yeux.

« M-Masaru, qu-qu'est-ce que tu fais ici ?
-Qu'est-ce que tu racontes encore sur moi ? J'espère que tu ne me fais pas honte...
-Honte ! Ha ha ha ! »


Et les rires de l'autre imbécile redoublaient. Sato se redressa en adressant un regard désabusé au journaliste qui semblait beaucoup s'amuser de la situation. Il reporta aussitôt son attention sur son jeune ami qui observait le journaliste malgré les gloussements étouffés du grand dadais rose qui tentait vainement de s'arrêter suite au regard que lui avait lancé son ami. Une fois l'intéressé calmé, il sembla sortir de ses pensées, et avec toute la politesse dont il était capable malgré le peu de froideur dont il faisait toujours preuve envers de purs inconnus il s'inclina très légèrement mais néanmoins respectueusement, débutant les présentations. Tout du long de ses paroles, Sato fixait l'inconnue qui se trouvait un peu en retrait et qui semblait elle aussi prendre grand soin à les observer, avec le même regard que celui de Masaru.

« Hum, enchanté, je suis Masaru Satake, le kouhai de Sato-kun et un membre de son équipe, commença-t-il pour Janus avant de désigner la jeune fille. Et voici Wuhu-chan, elle est freshman comme moi et n'est pas encore habituée à l'établissement, alors je voulais te la présenter, Sato. »

Sato se montra du doigt avec un air interrogateur, bien qu'il ait parfaitement compris que l'on parlait de lui. Il était vrai que le chef du club de football avait un très grand nombre de connaissances, pour tout dire le fait qu'il cherche toujours à faire connaissance avec d'autres sportifs l'avaient mené à attirer l'attention, sans parler de son physique, de son comportement, de ses autres fréquentations, en somme il avait réussi on ne sait trop comment à devenir plutôt connaisseur en ce qui concerne l'établissement, mais il ne s'imaginait pas que quelqu'un puisse venir lui présenter une pure inconnue, visiblement n'appartenant pas aux classes sportives puisque Sato ne l'avait jamais croisée, afin de l'aider à visiter l'établissement. Le blond accorda un regard relativement méfiant, gagnant en froideur tandis qu'il détaillait ladite Fuko.

Elle avait quelque chose qui lui rappelait Masaru dans son comportement, il était vrai qu'elle donnait une certaine impression de froideur derrière une apparence stricte, mais son regard d'un drôle de violet pâlichon n'avait eu de cesse de capter les moindres détails tout le long de la conversation. Sato lui accorda le même regard tout en la détaillant : un tailleur qui ressemblait plus à une sorte de manteau de pluie, un mélange légèrement criard de violet et d'orange, des cheveux d'un étrange violet délavé, pour tout dire le regard que Sato lui accordait n'était évidemment pas objectif. Qu'est-ce qu'elle faisait avec son Masaru après tout ?

« Bonjour, je suis Fuko Wuhu et c'est normal si vous ne me connaissez pas je suis assez nouvelle, du coup je connais peu l'endroit. J'ai rencontré ainsi Masaru et il a dit qu'il allait me faire visiter un peu tout pour que je le laisse en liberté.
-Fuko ! »


Janus était parti dans ses présentations colorées et son étalage d'informations, mais Sato n'y faisait plus attention. Il détourna la tête d'un air dubitatif, une pointe d'exaspération venant poindre dans son regard. Le laisser en liberté ? Ce qui était certain, c'était que pour une personne que Masaru venait de rencontrer, elle était beaucoup trop familière avec lui. Sato fixa un instant Masaru, et voyant que celui-ci le regardait il sentit ses traits s'adoucir aussitôt. C'est vrai coin, il ne l'avait pas encore salué ! Il leva les bras en criant bruyamment :

« Ma-sa-ru !♥ »

La suite des actions se déroula particulièrement vite, si bien qu'il n'eut pas le temps de réagir : Masaru avait déjà armé son poing lorsqu'il jeta ses bras autour de son cou, et avant même qu'il n'ait pu le "câliner proprement" ainsi qu'il "se devait" de le faire, il venait de recevoir un violent coup dans les côtes. Masaru s'était assez esquivé sur le côté dans ce mouvement pour que Sato tombe à plat ventre par terre, les bras ramenés sur les côtes, roulant par terre en riant bêtement.

« Aouh aouh aouh ! Quelle violence Masa-chan !♥
-Une enquêtrice dont la première rencontre est un enquêteur, c'est plutôt marrant. Vous avez calculé votre coup avouez-le ? Surtout que vu vos origines, vous ne vous seriez sans doutes jamais rencontré sans ce lycée. »


Tiens, Janus venait de se réveiller : en effet après avoir discuté un court moment avec Fuko et après s'être présenté auprès d'elle et de Masaru, il jeta un œil par dessus son épaule, remarquant Sato qui était resté couché par terre, le regardant à l'envers.

« Toujours vivant mon canard ?
-J'ai l'air si mort que ça selon toi mon lapin ? »


Ceci étant dit, Sato se retourna sur le ventre, complètement satisfait par ses bruyantes salutations, et se redressa d'un bond avec un air parfaitement contenté. Enfin, il y avait toujours Fuko, alors il y avait toujours un nuage sur son tableau, mais il trouverait bien le moyen de faire en sorte qu'elle ne colle pas de trop près Masa-chan. Il fallait cependant qu'il trouve une excuse pour ne pas avoir à aider cette fille... Il lui adressa un bref instant un regard méprisant lorsqu'une idée lui traversa l'esprit. Il se tourna vers Masaru, un sourire désolé sur les lèvres.

« Sorry Masa-chan, Janus m'a demandé de l'aide pour son journal alors je suis pris toute la journée, et dès demain mes cours reprennent de plus belle alors j'aurai du mal à aider ton... ta camarade. »

_________________


Vous connaissez la Piou Invasion ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rivalités Amoureuses [Pv. Sato Maeda, Masaru Satake et Fuko Wuhu)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rivalités Amoureuses [Pv. Sato Maeda, Masaru Satake et Fuko Wuhu)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» - | Terminé | -- | - Jalousie & Rivalité - | -
» Rivalités
» Un lit pour deux amoureuses [pv Azel]
» Shizuka Maeda alias Shiuu. ( en cours ... )
» [J] Relations amoureuses, mariages, divorces et érotisme.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Cour :: Terrains-
Sauter vers: