AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Marie-Ange Dupré - Étoile Tombée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Marie-Ange Dupré - Étoile Tombée   Mer 1 Juil - 22:07


MARIE-ANGE DUPRÉ


CARTE D’IDENTITÉ


Âge : 16 ans
Sexe : Femme
Activité : Étudiante Sophomore
Statut scolaire : Externe
Capacités : Active : Peut sortir une cravache en cuir noir de nulle part, généralement elle apparaît quand elle fait un geste en arrière comme si elle l'avait dans le dos ou dans les cheveux, donc peut la sortir même si elle est nue. | Passive : Quand quelque chose l'énerve vraiment, son message contient un passage de dialogue de 15 lignes d'énervement et d'insultes et pas forcément que sur ce qui l'énerve.
Club : Aucun
Classe et cursus : Sportive Primaire (Danse Classique)




DOSSIER MÉDICAL

Groupe sanguin : A-
Taille : 1m71
Poids : 54 kilos (sous-poids)
Allergies : Aucune.
Handicaps : Aucun.
Troubles : Hypersensibilité (pleure pour rien même quand elle n'en a pas envie, elle peut par exemple se retrouver en train de pleurer en même temps de s'énerver, ou même à pleurer quand elle réussit quelque chose, et parfois du coup à rire et pleurer en même temps ce qui est particulièrement étrange)
Phobies : Du contact (atténué selon la situation, mais elle aura tendance à claquer la main de celui qui la touche, quand elle ne claque pas carrément la personne)



PORTAIT ROBOT

Description Physique : Marie-Ange Dupré, malgré sa petite stature apparente qui lui fait paraître être une enfant, est en vérité très grande, bien plus grande que la moyenne des filles, et surtout très longue sur ses jambes. C'est en grande partie un des dons de la nature qui ont fait d'elle une ballerine dans l'âme, demoiselle à la taille fine, aux courbes très discrètes, aux membres longs et sans poitrine apparence qui est tant élancé que lorsqu'elle s'élance dans les airs il semblerait presque qu'elle ne retombe jamais. Pourtant à bien y regarder, elle n'est pas des plus fluettes : au contraire, ses jambes sont particulièrement musclées comme celles de toutes danseuses, mais sa minceur que l'on pourrait presque qualifier de maigreur rend cela très discret, lui donnant des jambes si élégantes qu'on ne peut en détacher les yeux. On ne peut dire qu'elle est une beauté fatale, et pourtant quiconque l'a eu rencontré ne savait dire que cela a son propos : ses jambes sont magnifiques.

Affublée d'un visage jeune et plutôt rond aux grands yeux bleus et à la peau de porcelaine, Marie-Ange a le malheur de souvent être vue comme une enfant malgré sa maturité supérieure à celle d'autrui. Son petit nez retroussé, ses joues rebondies et rosées, ses cils si longs et son menton discret sont plutôt bas, ce qui laisse beaucoup de place à son large front qu'elle cache sous une frange négligemment rejetée sur le côté. Une frange d'une couleur étonnante n'est-il pas, car la ballerine déchue a l'étonnante crinière vert d'eau, une forme de bleu-vert étonnant qui marque tout autant que la hauteur de ses jambes renversantes. Particulièrement longs, ils frôlent le sol lorsqu'elle les laisse détachés, aussi préfère-t-elle les attacher sans cesse. Lorsqu'elle danse, elle les laisse souvent en longs couettes qui laissent une trainée ravissante derrière chacun de ses mouvements, tandis que dans son quotidien elle préfère les monter en un adorable chignon laissant son cou d'oiseau si rafraichissant à la vue de tous.

Style Vestimentaire : Marie-Ange a tendance à mettre des vêtements qui mettent en évidence sa forme toute en longueur : tuniques ou débardeurs ornés de dentelles, slims et leggings divers et variés souvent avec une jupe plissée courte par dessus, Marie-Ange considérant que ne pas mettre de jupe sur une telle tenue serait vulgaire, elle ne met jamais de talons hauts sauf pour les soirées importantes, mais ne met des baskets que pour les cours de sport commun, préférant d'ailleurs les baskets de ville dès qu'elle le peut ou les sandales, et portera le plus souvent, au grand étonnement de certains, des bottes et cuissardes élégantes, bien souvent assorties lorsqu'il fait frais à des blousons légers en cuir brun ou noir. Elle apprécie la dentelle et les fleurs, les accessoires un peu voyants qui dénotent sur ses tenues discrètes, colliers de perles et voiles divers et variés qui ajoutent à sa classe et sa légèreté de ballerine. Dès qu'elle en a l'occasion, elle revêt son tutu d'entraînement, mais son armoire est surtout pleine à craquer de tenues de scène qu'elle refuse de revendre, des plus anciennes aux plus récentes. Elle se maquille peu, réservant le maquillage pour les spectacles et les soirées, et porte la tenue de l'établissement de manière si carrée qu'elle en est particulièrement stricte, ne retirant la veste aux couleurs de l'établissement qu'en été. Notez que malgré tout cela, sa tenue préféré est la robe mousseline de couleur claire, elle s'habillera comme ça pour chaque événement important. (Notamment pour les rendez-vous amoureux ou entretiens divers et variés...) Il est aussi important de se faire la remarque que tous ses vêtements, excepté chaussures et blousons, sont faits-mains par Marie-Ange, tout comme ses tenues de scène et tenues de soirées incroyables et magnifiques.


Description Mentale : Marie-Ange, malgré ses grands yeux qui peuvent sembler très mignons, n'est ni douce ni souriante : au contraire, elle est extrêmement stricte et froide. Sèche envers autrui, elle refuse catégoriquement toute aide même lorsqu'elle est en difficulté ; il faut dire que c'est une personne qui accorde difficilement sa confiance tout en étant particulièrement négative et pessimiste à propos du monde qui l'entoure et des gens en général, sans parler du fait qu'elle déteste les représentantes du sexe féminin au plus haut point depuis qu'un groupe de filles l'a piégée pour son examen final à l'école de Nanterre. En résumé, c'est quelqu'un qu'il est très difficile d'approcher et qui n'accorde que très difficilement sa confiance, ayant tendance à être qualifiée de hautaine envers autrui car il est vrai qu'elle se montre très cynique et rabaissante quand quelque chose ne lui plait pas.

Et pourtant, Marie-Ange est une jeune femme surtout sensible. Nous ne parlons pas ici de sensibilité artistique, car elle est certes danseuse mais pas chorégraphe pour autant, mais bien de ce que l'on appelle péjorativement la sensiblerie. En effet, atteinte d'hyper-sensibilité, Marie-Ange a tendance à pleurer très facilement même quand elle ne le veut pas, mais il faut aussi dire qu'elle a souvent envie de pleurer tout de même. Derrière ses grands airs de grande dame sévère et hautaine, Marie-Ange aura tendance à s'enfermer dans un coin pour pleurer toutes les larmes de son corps, étant facile à blesser. Cependant, Marie-Ange déteste la faiblesse, et c'est là qu'entre son sens de la nuance : pour elle, la faiblesse n'est pas celle de celui qui pleure, mais celle de celui qui fait mal bêtement, de celui qui s'énerve facilement, de celui qui se laisse manipuler facilement, les véritables faibles à ses yeux.

Lorsqu'on arrive enfin à la connaître, on découvre une jeune femme idéaliste qui apprécie la gentillesse des jeunes hommes timides et qui se montre elle aussi particulièrement douce et timide. On le voit notamment lorsqu'elle rencontre des enfants : elle rêve depuis toujours d'avoir des enfants et les adore plus que tout, aimant jouer avec eux et s'en occuper, les trouvant adorables et amusant et se régalant de leur honnêteté et de leur innocence en bas-âge. Et pourtant Marie-Ange est aussi une demoiselle pleine d'assurance quant au travail et qui adore relever les défis que ses amis peuvent lui lancer. Peu lui importe la différence de résistance entre hommes et femmes, car elle a toujours été accompagné d'un groupe de jeunes hommes friands de compétition. Elle aime la compétition masculine plus que tout, mais redoute la compétition féminine et son hypocrisie, ce qui lui fait aussi craindre plus que tout de se blesser au pied...

Niveau Scolaire : Marie-Ange est quelqu'un de très bosseur, particulièrement intéressée contre toute attente par l'informatique où elle est au top du top. Elle est assez bonne dans les sports primaires, notamment la natation, le cyclisme et la danse, mais elle a tendance à tout faire pour fuir les sports d'équipe qui risquent de la faire entrer en contact avec autrui, ce qui évidemment lui fait perdre des points dans ces domaines. Étant très sérieuse et toujours parfaitement à l'écoute, elle n'a pas de mal à s'équilibrer dans toutes les matières, présentant par moment des difficultés à comprendre certaines choses mais se rattrapant aussitôt par son attention et son assiduité inégalée.

Rêves : Elle souhaite toujours autant devenir une danseuse étoile, mais depuis son échec à l'école des petits rats de l'opéra de Nanterre elle a beaucoup moins confiance en elle. Sur un avenir plus lointain, elle aimerai fonder une famille : l'amour n'est pas son intérêt principal, mais elle adore les enfants plus que tout.



BIOGRAPHIE

Passé : Quelque part en France, seize années avant aujourd'hui, naquit une petite tête blonde aux grands yeux bleus. Elle aurait dû naître dans une famille aimante, et pour tout dire elle vécu dans cette illusion les quelques premières années de sa vie. Jouant avec son père chanteur d'opéra qui l'avait passionnée pour cet art qu'elle ne pouvait cependant développer chez elle, chantant particulièrement faux, et riant avec sa mère les soirs d'absence de son père à tenter de voir le plus de films possibles en cinéphiles aguerries, notre petite Marie-Ange Dupré dont la petite frimousse blonde s'était ornée d'une longue chevelure bleutée ne vivait pas une vie déplaisante. Au contraire, elle faisait partie de ces enfants chanceux qui avait découvert sa passion à un très jeune âge, pratiquant la danse classique en activité extra-scolaire. Elle demanda bien à ses parents de l'inscrire à l'école de Nanterre, l'école des Petits Rats comme on la surnommait, qui était la plus grande école de danse classique de France, mais à partir de cet instant la confusion fut jetée dans la famille. Son père voulait qu'elle puisse vivre son rêve, mais n'aimait pas l'idée qu'elle soit si loin ; sa mère ne voulait pas qu'elle s'illusionne d'étoiles et de rêves qu'elle n'atteindrait jamais.

Marie-Ange sortait donc constamment dans le jardin avec sa petite sœur récemment née tandis que ses parents se disputaient à s'en lancer des objets de toutes parts à travers la maison. Au cours de ces deux années de disputes incessantes, Marie-Ange se rapprocha plus que tout de sa petite sœur. Elles aimaient jouer, discuter, faire du vélo dans les rues du quartier et rêver. Finalement vint le jour de la séparation : leurs parents ne pouvaient plus se supporter, et Marie-Ange dû partir avec son père, laissant sa mère et sa sœur. Se trouvant affublé d'une fille inconsolable, le père de Marie-Ange fit des pieds et des mains la première année pour la calmer, l'emmenant voir régulièrement sa petite sœur, lui accordant ses caprices. Mais la petite était désespérée et maussade. Il baissa un temps les bras, ne s'agitant plus pour elle, mais ce n'était qu'en préparation de sa surprise. Lorsqu'elle fut en âge d'entrer au collège, il l'inscrivit alors à l'école de Nanterre.

C'était la réalisation d'un rêve pour Marie-Ange que celui de pouvoir entrer dans cette école et danser avec les danseurs de l'Opéra. Oubliant tous ses soucis, elle partie pour la grande école dans laquelle elle entra en internat. Dans cette école, les "petits rats" travaillaient comme des élèves normaux à l'exception faite qu'au lieu d'avoir des devoirs à faire le soir ils avaient trois heures de danse supplémentaires. Là-bas, son père espérait qu'elle trouverait de nouvelles bases, et c'est ce qu'elle fit, se liant d'amitié avec sa colocataire si timide et adorable ainsi qu'avec trois jeunes hommes qui suivaient aussi les cours de danse avec elle et appréciaient son assurance. Il faut dire qu'ils appréciaient surtout lui lancer des défis qu'elle relevait sans broncher, nourrissant leur esprit de compétition. Elle appréciait tant l'un d'entre eux, Charles, qu'elle passait ses journées à parler et jouer avec lui avec insouciante.

Revenant parfois chez elle pour voir son père, elle voyait dans ces moments également sa sœur que sa mère acceptait d'envoyer passer du temps chez le père pour qu'elles puissent se revoir. La petite avait autant de rêves dans la tête que Marie-Ange, elle rêvait de devenir une grande cycliste. plus garçon manqué que sa grande sœur, elle l'appréciait pourtant toujours autant, et les deux jeunes filles appréciaient de se rendre à la piscine ensemble pour se faire une compétition de natation ou encore faire des courses à vélo, courses que Marie-Ange gagnait encore pour le moment par son endurance mais qu'elle ne tarderait pas à perdre face à l'acharnement de la petite cycliste. Ces liens fraternels si fort, elle les avait aussi avec Charles avec qui elle partageait ce qu'elle ne pouvait pas partager avec sa sœur. Lorsqu'il fallait se mettre en duo, Charles accourait vers Marie-Ange aussitôt pour qu'ils puissent se mettre ensemble. Lorsqu'il s'agissait d'avoir de l'aide pour les cours, ils pensaient toujours l'un à l'autre pour travailler sur le problème. Marie-Ange avait trouvé son équilibre aussi bien dans sa famille déchue que dans son école si dure mais pour laquelle elle se battait toujours le mieux possible.

Cependant, chaque fin de trimestre, les élèves faisaient face à un terrible examen de danse. S'ils réussissaient, ils pouvaient poursuivre. S'ils échouaient, ils étaient renvoyés chez eux sans préavis. Marie-Ange stressait énormément pour ces examens, mais Charles faisait tout pour lui remonter le moral à chaque fois, la calmant tant et si bien qu'elle obtenait des résultats hors du commun par la suite. Ceci finit par attirer l'attention d'un groupe de jeunes filles jalouses qui n'appréciaient pas cette concurrence. Si les garçons avaient tendance à voir la concurrence comme un défi et tentaient de vaincre Marie-Ange certes un peu brutalement mais toujours honnêtement, ce n'était pas le cas des filles qui n'appréciaient pas vraiment l'idée d'avoir de la concurrence et qui ne tentaient même pas de lancer des défis à Marie-Ange. Se prépara alors un complot envers la jeune fille. Tous venaient d'entrer dans leur première année de lycée et Marie-Ange eut la surprise de ne pas être dans la même classe que Charles cette fois-ci. Triste mais néanmoins décidée à tout faire pour un jour danser avec lui devant un public pour profiter de leur complicité, la jeune ballerine travailla durement. Mais au second trimestre alors que tout semblait parfaitement bien se passer, le groupe de filles passa à l'action.

Lorsque l'examen se déroula, Marie-Ange était un peu plus stressée que d'habitude, n'ayant pas la présence de Charles pour la calmer mais ayant profité de lui la veille pour se détendre tout de même un peu. Les filles n'avaient pas suffisamment reculé par rapport aux distances de sécurité, et pourtant personne ne les soupçonna : alors que Marie-Ange s'élançait non loin d'elles pour retomber en pointe, l'une d'entre elles se débrouilla pour la déséquilibrer. Elle retomba avec pertes et fracas, sentant une horrible douleur déchirer son pied. Elle fut aussitôt menée à l'infirmerie. Panique, douleur, cauchemar. Finalement le verdict tomba : son pied était intact, elle pourrait recommencer à danser dès la semaine suivante. Mais lorsqu'elle se présenta devant l'examinateur, celui-ci la regarda tristement.

« Je suis désolé. Vous avez échoué. »

À cet instant, Marie-Ange ne pouvait plus voir ni l'examinateur ni les autres élèves. Elle ne voyait que les autres filles qui riaient, profitaient de leur bonheur tandis que le sien s'écroulait. Non... Elles profitaient d'un petit plaisir égoïste tandis qu'elle voyait ses rêves émiettés ! Marie-Ange se jeta à la gorge de l'une d'elles, ignorant la douleur, pleurant de rage, criant de haine, se débattant tandis que des mains la tiraient hors de la salle. Non ! Ils ne pouvaient lui retirer son paradis !

Marie-Ange passa le trimestre suivant à suivre des cours par correspondance. Elle s'était enfermée dans sa chambre et ne sortait que pour récupérer le courrier. Son père s'inquiétait grandement, mais finalement ce fut sa petite sœur qui ouvrit sa porte en grand d'un violent coup de pied, lui jetant un prospectus sous le nez.

« Si tu veux atteindre tes rêves, fais en sortes que ce soit possible ! »

Marie-Ange avait voulu répondre qu'il était impossible de retourner à Nanterre, mais son regard retomba sur le prospectus. Fairy Tail High School ? Étudiant le flyer, elle découvrit avec surprise que l'école accueillait tous les cursus possibles et imaginables. Un moyen d'atteindre son rêve une fois de plus ? Les élèves artistiques et sportives pouvaient participer à des spectacles et des compétitions à côté des études, et tous devenaient de grands intellectuels, artistes et sportifs après leurs études. Pouvait-elle espérer une fois de plus atteindre son rêve... ?

Liens : Ayant été jetée de Nanterre au second trimestre de Seconde, Marie-Ange entre tout juste en Sophomore. Je ne prend pas encore de lien, je verrai plus tard.




JOUEUR

Niveau de RP : Adaptable
Comment as-tu découvert ce site ? Brouh
Autre : Waf !




Crédits : code by Matteo Calvetti
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie-Ange Dupré - Étoile Tombée   Sam 4 Juil - 9:51

Fiche terminée, je commence mon message pour l'event pour pouvoir le poster dès que je serai validée.
Revenir en haut Aller en bas
Miha Rasu
« I believe I can fly !♫ »
avatar

Activité : Occupé
Messages : 115
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 21
Localisation : Si c'est pour que tu le dises à mon frère je préfère me taire...

Carte d'identité
Capacité Active: Elle peut faire un saut incroyable, mais a la malchance de toujours retomber sur quelqu'un après un saut hors salle de sport
Capacité Passive: Peut ressentir tout ce que ressent son frère, aussi bien mentalement que physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Marie-Ange Dupré - Étoile Tombée   Sam 4 Juil - 12:16

C'est bon, je vois aucun soucis à première vue, bonne chance pour ta capacité passive.

Vas vite poster ton message, et bon jeu.

_________________


Feat "Ino Yamanaka" from Naruto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miharasu.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marie-Ange Dupré - Étoile Tombée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marie-Ange Dupré - Étoile Tombée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie-Ange Reine Terreur
» Je baise, j'épouse, je tue.
» Un ange tombé du ciel ? Soft Fury présentation
» Luna, un ange ou un démon ?
» Quand le soleil illumine ton visage et que tu ressembles à une ange tombée du ciel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Généralités :: Inscriptions :: Rejetés-
Sauter vers: