AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Au Loup ! [À la poursuite du Père Noël / Pv. Jihad Abdelhamid]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miha Rasu
« I believe I can fly !♫ »
avatar

Activité : Occupé
Messages : 115
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 21
Localisation : Si c'est pour que tu le dises à mon frère je préfère me taire...

Carte d'identité
Capacité Active: Elle peut faire un saut incroyable, mais a la malchance de toujours retomber sur quelqu'un après un saut hors salle de sport
Capacité Passive: Peut ressentir tout ce que ressent son frère, aussi bien mentalement que physiquement
Relations:

MessageSujet: Au Loup ! [À la poursuite du Père Noël / Pv. Jihad Abdelhamid]   Lun 29 Déc - 23:12



Au Loup !

À la poursuite du Père Noël



J'en étais sure, quelqu'un m'avait suivi, mais au bruit lourd que celui-ci provoquait en me courant après je doute que ce fut Matteo. Ou plutôt, disons que celui-ci aurait tant pesté après moi que je l'aurai reconnu à sa voix, alors que celui qui me suivait à présent ne disait rien et se concentrait sur sa course. Je parierai en cet instant que c'était en vérité un professeur qui me suivait. Mauvais, moi qui n'aimais pas enfreindre le règlement je venais de me faire attraper dès ma première enfreinte. Enfin, si ce professeur parvenait à poser sa main sur mon épaule avant que je ne m'enferme dans ma chambre du moins. Je prenais une grande inspiration et accélérait le pas en voyant la porte du dortoir des garçons m'apparaître. Plus vite. Je bandais les muscles de mes jambes. Plus vite ! Je me sentais presque voler au dessus du sol tant j'allais vite. Plus vite !!

Mais c'était certainement une mauvaise idée, car dans ma précipitation je ne parvins pas à freiner à temps et me percutais contre la porte, à vitesse relativement faible évidemment puisque je m'étais tout de même ralenti, mais malheureusement ce choc me fit prendre un retard considérable, d'autant plus qu'avec deux cadeaux sous un bras et l'autre main tremblant sous l'effet de l'excitation j'eus du mal à m'emparer de la poignée de porte et encore plus à la tourner, prise de légers tremblements en me retenant de rire, un rire qui me suivait depuis que j'avais réveillé Matteo et Logan en vérité. Malheureusement pour moi, ce retard fut fatal, car lorsque j'ouvris la porte et me précipita sur celle du dortoir des filles, à nouveau ralenti même si ce fut plus courtement par cette seconde porte, je sentis le professeur me rejoindre juste avant que je ne me faufile dans le second dortoir, et me retournant en retenant un cri de surprise d'avoir été rattrapée, je découvrais avec plus de surprise encore le visage de mon poursuivant.


« Jihad ?! »

Je m'étais presque étouffée avec cette exclamation, malmenée entre ma surprise qui me disait de crier et ma volonté d'être discrète qui au contraire préconisait que je parle à voix basse. Je dévisageais un instant Jihad, ce professeur au regard sévère qui avait semblé aussi surpris que moi de m'avoir vue enfreindre le règlement. Je l'avais eu aidé au début de l'année alors qu'une pluie torrentielle tombait sur Fairy Tail High School en lui prêtant mon parapluie, en vérité je ne savais pas qu'il était professeur à cet instant mais finalement on se parlait de temps à autres en se croisant. J'étouffais un gloussement en lui adressant un sourire amusé :

« Oh pardon, je voulais dire Monsieur Abdelhamid. Je n'en prend pas l'habitude... »

Disant cela, je me sortais de l'entrebâillement de la porte que je refermais derrière moi et m'inclinais respectueusement en perdant aussitôt mon sourire de peur qu'il apparaisse irrespectueux au professeur.

« Veuillez m'excuser pour cette enfreinte, cela ne se reproduira plus. »

Enfin, du moins jusqu'à l'année prochaine, c'était trop tentant d'enfreindre le règlement le seul jour où tout le monde s'offrait des cadeaux. Je me redressais et, retirant un des deux cadeaux trop grands de sous mon bras, ces deux paquets qui m'avaient ralentie dans ma course, je tendais le paquet au papier rose - oui bon, je n'en avais plus d'autre quand je l'ai fait - au professeur en m'inclinant toujours avec respect.

« Et Joyeux Noël. »

Me relevant, je lui faisais un sourire polit et ajoutait en me doutant de sa réponse :

« Acceptez-le, nous ne sommes même pas en période scolaire alors vous n'êtes pas plus professeur que je ne suis élève. Juste un surveillant et une pensionnaire, non ? »

© MihaRasu

_________________


Feat "Ino Yamanaka" from Naruto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miharasu.skyrock.com/
Jihad Abdelhamid
« AAAH ! Ne me touche pas ! »
avatar

Activité : Actif
Messages : 13
Date d'inscription : 04/05/2013

Carte d'identité
Capacité Active: Lorsqu'il entre en contact physique avec une personne il devine pour qui cette personne a des sentiments.
Capacité Passive: Est constamment harcelé depuis tout jeune par l'esprit de sa grand-mère que lui seul voit évidemment.
Relations:

MessageSujet: Re: Au Loup ! [À la poursuite du Père Noël / Pv. Jihad Abdelhamid]   Lun 29 Déc - 23:43


À la poursuite du Père Noël|



Comme l'avait prévu Jihad, Miha courrait bien plus vite que lui, et il n'en attendait pas moins d'une sportive qui avait entraîné ses cuisses à lui permettre de véritable bonds de grenouille, en tous cas elle avait suivi un entraînement tel que même à la course à pieds il doutait qu'elle puisse vraiment être battue, hors niveau professionnel peut-être. Lui, avec le peu de sport qu'il faisait et son poids léger, il pouvait juste courir à une vitesse très moyenne, et après l'avoir retrouvée en train de jeter un autre cadeau à travers une porte qu'elle avait brusquement ouverte, il la revit partir à toutes jambes et s'éloigner de plus en plus. Il lui sembla même qu'elle accélérait alors qu'ils arrivaient peu à peu au bout du couloir, à ce rythme il lui serait impossible de la rattraper. Elle arrivait à toute vitesse sur la porte et ne tarderait pas à disparaître dans le dortoir des filles, mais bon Jihad connaissait son nom et pourrait la retrouver facilement ou demander à une de ses collègues de s'en charger. Dire qu'il était en vacances et devait malgré tout s'occuper de ce genre de choses...

Ah !

Le professeur était partagé entre de l'inquiétude, de la surprise et du soulagement : Miha avait été brutalement ralentie en se cognant contre la porte à son arrivée au bout du couloir, et engageait un combat épique avec la poignée de porte pour tenter de la pousser à tourner allègrement, ce que celle-ci avait décidé de ne pas lui accorder ce soir-là apparemment. Jihad ne ralentit pas le pas, bien décidé à la rattraper, et n'était plus très loin quand il l'a vit ouvrir la porte et se précipiter au dehors. Se jetant à sa suite, il finit enfin par empoigner son blouson avec force quand celle-ci réussit enfin à ouvrir la porte du dortoir des filles, la retenant alors qu'elle s'y engouffrait, lui arrachant une exclamation de surprise à son tour.

Jihad ?!

Le professeur lui adressa un regard glacial empreint de sévérité : il avait beau connaître la jeune fille et l'apprécier pour sa politesse et son amabilité, il n'acceptait pas un tel comportement, et encore moins venant de sa part à dire vrai. Il relâcha son vêtement néanmoins en lui faisant suffisamment confiance pour qu'elle ne s'échappe pas à nouveau. Elle rit avec amusement.

Oh pardon, je voulais dire Monsieur Abdelhamid. Je n'en prend pas l'habitude...
Il va vous falloir la prendre !, tonna Jihad d'une voix grave pour appuyer son rôle de professeur.

Elle sortit enfin du dortoir des filles et effaça son sourire, s'inclinant même poliment.

Veuillez m'excuser pour cette enfreinte, cela ne se reproduira plus

C'était bien plus la Miha que Jihad connaissait, ce qui sema encore plus le doute en lui sur la raison pour laquelle elle avait enfreint le règlement, mais à la fois il redoutait que les élèves ne croient plus vraiment au règlement une nuit comme celle de Noël. Il n'insista pas néanmoins dessus, hochant la tête avec distance pour ne pas sembler trop laxiste mais tout de même accepter les excuses de la jeune fille. Il se retrouva soudain avec un paquet cadeau rose au ruban doré brandit sous son nez, écarquillant les yeux face à cela.

Et Joyeux Noël.
Quoi ? Miha, voyons...

Il détourna les yeux en fronçant les sourcils, embarrassé par le geste. Offrir un cadeau de Noël à un professeur, ce n'était pas vraiment normal n'est-ce pas ? Ou plutôt, habitué à la façon de vivre au Japon depuis ses années d'étudiant pour s'y être intéressé à l'époque, il ne se sentait pas réellement de l'accepter et repoussa d'abord le paquet de la main avec une sorte de grimace de gêne :

Un professeur ne peux pas accepter un cadeau de la part d'un élève, vous devriez le sav...
Acceptez-le, nous ne sommes même pas en période scolaire alors vous n'êtes pas plus professeur que je ne suis élève. Juste un surveillant et une pensionnaire, non ?

Quelle insolence. Jihad étira sa grimace en pensant cela, toujours aussi impressionné par la franchise de Miha. Mais c'était ce qui faisait le charme de la jeune fille, et du point de vue qu'elle venait de lui présenter il était vrai qu'il ne pouvait pas refuser un tel présent. Il ramena sa main à son front avec un soupir, arrangeant les cheveux qui lui étaient tombés sur la visage, et prit délicatement le paquet en inclinant la tête en signe de remerciement, toujours assez mal à l'aise à propos de la situation. Il fixa un instant la cadeau : il y avait quand même quelque chose qui le touchait dans tout cela, et après s'être enfin calmé de sa course et détendu il afficha un sourire doux et releva même la main comme pour flatter le crâne de Miha, presque par réflexe comme il le faisait avec ses frères et sœurs, mais s'arrêta avec une mine presque dégoûtée : ah oui, c'est vrai, les contacts étaient déconseillés, et il ne voulait pas vraiment savoir de qui était amoureuse Miha, ce serait fort indiscret. Il ramena donc sa main devant sa bouche en se raclant la gorge.

C'est aimable de votre part...

Il rabaissa les yeux vers le paquet, l'observant sans trop savoir que dire. Il l'avait poursuivie pour lui remonter les bretelles, mais il aurait été malvenu de le faire directement suite à cela, peut-être après un peu de temps s'il parvenait à allonger un peu la discussion. Tentant de deviner le contenu du paquet, il pencha la tête sur le côté puis finalement soupira comme s'il abandonnait : il n'y avait pas d'autres choix s'il voulait trouver un moyen de faire son travail que de poursuivre la conversation, quoi que cela puisse lui demander de faire. Oui, il était bien trop sérieux quand il s'agissait de son devoir, mais cela n'était qu'une part de sa pensée : l'autre part lui disait qu'il avait énormément apprécié le geste de la jeune élève et qu'il se demandait bien ce qu'elle pouvait lui avoir offert. N'ouvrant pas le paquet par politesse puisqu'il ne le pouvait en temps normal devant celle qui le lui avait offert, il releva les yeux vers la jeune fille et le lui demanda avant.

Puis-je l'ouvrir ?




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miha Rasu
« I believe I can fly !♫ »
avatar

Activité : Occupé
Messages : 115
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 21
Localisation : Si c'est pour que tu le dises à mon frère je préfère me taire...

Carte d'identité
Capacité Active: Elle peut faire un saut incroyable, mais a la malchance de toujours retomber sur quelqu'un après un saut hors salle de sport
Capacité Passive: Peut ressentir tout ce que ressent son frère, aussi bien mentalement que physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Au Loup ! [À la poursuite du Père Noël / Pv. Jihad Abdelhamid]   Mar 30 Déc - 0:18



Au Loup !

À la poursuite du Père Noël

Quelle grimace. Je l'avais visiblement piégé et il n'appréciait pas vraiment cela. Personne n'aimait avoir tort après tout, encore moins quand celui qui avait tort était un professeur face à une élève. Je retenais un sourire car je ne voulais pas prendre un air victorieux qui l'aurait plus blessé, mais je trouvais cela assez divertissant de le voir accepter finalement le cadeau qu'il prit entre ses grandes mains et fixa longuement. Un sourire se dessina même sur ses lèvres : il leva sa main et je cru un instant, non sans surprise, qu'il allait la poser sur mon crâne, mais finalement il la retira soudainement. Oui, c'est vrai, Jihad n'aimait pas le contact. Ou plutôt, il l'évitait par nécessité. Le jour où l'on s'était rencontrés sous cette averse à Fairy Tail, j'étais devant le gymnase et lui avais donc proposé mon parapluie puisqu'il en avait bien plus besoin que moi, mais il avait refusé alors qu'il était trempe jusqu'aux os et éternuait déjà. Il avait finit par ressentir le besoin d'accepter et m'avait donc demandé de déplacer ma main de la poignée du parapluie, ce à quoi j'avais demandé une explication qu'il avait fini par me donner pour ne pas me blesser : il ne pouvait pas toucher autrui au risque de deviner les sentiments amoureux d'une personne, ce qui le mettait dans un état de morosité quelque peu embarrassant. Je détournais les yeux avec un sourire déçu : bon, raté pour le geste amical que j'attendais.

« C'est aimable de votre part... »

Il avait tout de même osé répondre à cela, c'était un bon point. Je ramenais mes mains derrière mon dos en le voyant fixer le paquet d'un air de réfléchir. Il devait se demander ce que j'avais bien pu lui offrir, mais il était bien trop poli pour l'ouvrir devant moi, il savait que cela ne se faisait pas et n'avait pas l'impatience d'un enfant. Je finissais par croiser les bras en le fixant, me demandant quand est-ce qu'il allait me remonter les bretelles pour ce que j'avais fait. Il faut croire qu'il n'osait pas, car il finit par demander presque à contre-cœur :

« Puis-je l'ouvrir ? »

C'était un peu surprenant de sa part, alors dans un premier temps je sentit ma mâchoire tomber jusqu'à toucher terre. Je refermais aussitôt la bouche en déglutissant pour me remettre à l'aise, essuyant mes mains un peu moites après l'excitation que j'avais subi dans les couloirs sur ma robe et lui fit signe qu'il pouvait l'ouvrir, après tout j'avais beau être à cheval sur les règles en général je restais tout de même plutôt détendue quand il s'agissait d'accorder un écart en toute politesse, et puis je me demandais tout de même quelle réaction il aurait en voyant ce que je lui avais offert.

« B-bien sûr, je vous en prie... »

Je le regardais faire sans un mot. J'avais enveloppé tant bien que mal dans ce paquet après avoir mis des embouts en polystyrène pour qu'il ne devine pas ce que c'était simplement avec la forme un parapluie plutôt pratique, transparent pour qu'il soit aisé de voir à travers même s'il était abaissé devant la visage, avec une poignée suffisamment large pour qu'il puisse mettre les deux mains dessus - enfin, peut-être pas lui avec les deux grosses paluches qu'il avait mais au moins il pourrait le passer à quelqu'un d'autre sans risquer de toucher la main de l'autre - et un motif sur le dessus, noir, d'arabesques un peu dans un style oriental qui lui irait bien. Cela pouvait sembler être une sorte de moquerie de ma part... et vous n'auriez pas tord de le penser. J'aimais plaisanter à propos d'autrui, et puis je pense que Jihad ne le prendrait pas mal. J'ajoutais en recroisant les bras, détournant les yeux.

« Et puis, vous savez, je suis certaine à cent pour cent de n'aimer personne, je ne connais pas beaucoup de garçons. »

J'avais dit ceci, cela pourrait sembler être parce que j'avais des sentiments pour lui et aimerai qu'il me touche, mais c'était loin d'être le cas : en fait, j'avais plutôt été vexée par réflexe qu'il m'ait évitée, et je prenais à cœur comme un défi important qu'il se décide à me toucher ne serait-ce que le haut du crâne pour m'assurer de ne vraiment aimer personne. C'est vrai quoi, c'est comme s'il me soupçonnait de ne pas connaître mes sentiments, c'est vexant ! Je le fixais avec sévérité, attendant sa réaction.

© MihaRasu

_________________


Feat "Ino Yamanaka" from Naruto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miharasu.skyrock.com/
Jihad Abdelhamid
« AAAH ! Ne me touche pas ! »
avatar

Activité : Actif
Messages : 13
Date d'inscription : 04/05/2013

Carte d'identité
Capacité Active: Lorsqu'il entre en contact physique avec une personne il devine pour qui cette personne a des sentiments.
Capacité Passive: Est constamment harcelé depuis tout jeune par l'esprit de sa grand-mère que lui seul voit évidemment.
Relations:

MessageSujet: Re: Au Loup ! [À la poursuite du Père Noël / Pv. Jihad Abdelhamid]   Sam 3 Jan - 12:03


À la poursuite du Père Noël|



La surprise qui se dessina sur le visage de Miha ne manqua pas de vexer Jihad : certes, sa politesse et sa sévérité était plutôt bien connues dans l'établissement, mais les élèves le reléguaient si souvent au rang de monstre sans-coeur qu'il prenait assez facilement la mouche quand quelqu'un était surpris d'un petit écart de sa part. Il s'apprêtait à ouspiller Miha à ce sujet mais le geste d'invitation que fit celle-ci pour qu'il puisse ouvrir le présent le détourna à nouveau de sa volonté première alors qu'elle béguayait un peu, comme décontenancée par la situation :

B-bien sûr, je vous en prie...

Une nouvelle occasion de ratée. Néanmoins, toujours emporté par sa curiosité, Jihad commença à décoller délicatement le scotch qui servait à maintenir le paquet en état, et découvrant d'abord des embouts sans doutes destinés à garder le paquet en forme tout en empêchant d'en deviner le contenu au premier coup d'oeil, il posa ensuite la main sur une poignée qu'il tira, découvrant avec le regard le plus inexpressif qui soit le contenu le plus insolent qui soit également : un parapluie. Miha avait atteint le summum de l'insolence en quelques secondes, mais à la fois tout au fond de lui le professeur avait grande envie de rire. Un parapluie, comme quoi cela voulait bien dire ce que cela voulait dire : il était temps de s'armer pour les temps de pluie, parce qu'il ne trouverait pas à chaque fois un élève bien aimable qui lui prêterai son parapluie, d'autant que Jihad le refuserai sans doutes pour la même raison qu'avec Miha : le risque de toucher la main de l'autre en acceptant était trop grand. Pliant le papier pour ne pas qu'il soit trop encombrant et prenant ainsi le parapluie entre ses mains, il l'observa un instant tandis que Miha cogitait.

Et puis...

Jihad releva un oeil : Miha avait baissé la tête tout en gardant les yeux fixés sur lui avec une sévérité digne de celle du professeur, mais qui donnait sur son visage et dans la situation actuelle un air d'enfant vexé à la sportive, comme si on l'avait privé de son morceau de chocolat quotidien, même si ce qu'elle réclama ensuite était loin d'être un geste quotidien de la part du professeur :

Vous savez, je suis certaine à cent pour cent de n'aimer personne, je ne connais pas beaucoup de garçons.

Il ne s'attendait pas particulièrement à cette demande sous-entendue. Cela l'avait tant touchée qu'il évite le contact ? Pour tout dire, cela avait été plus par réflexe que conciemment pour le coup, mais d'un autre côté l'assurance d'une personne sur ses sentiments était rarement une évidence sans faille. Néanmoins Jihad se permi le bénéfice du doute, détournant un instant les yeux pour réfléchir. Il était vrai que Miha avait peu de connaissances de ce qu'il avait vu, elle traînait toujours avec le même groupe de filles et insaisissable comme l'air elle ne laissait que peu de garçons lui adresser la parole. Elle discutait bien de temps à autres avec ce garçon de la classe des deux trouble-faits, Matteo, mais leur relation semblait s'arrêter à quelques paroles sans trop de sentiments, une amitié assez platonique. Il ne l'avait jamais vue seule avec quelqu'un, que ce soit une fille ou un garçon, excepté un professeur, celui d'athlétisme, avec qui elle semblait entretenir une simple relation de maître à élève en vérité. Il n'y avait de risque qu'à ce niveau : le fameux amour entre professeur et élève.

Jihad réfléchit encore un instant mais acheva sur un long soupir en guise d'abandon : Miha ne le laisserai jamais se permettre une telle supposition, elle était une sportive de haut niveau et si elle n'avait pas de sentiments pour le professeur alors elle lui en voudrait énormément de croire un seul instant que leur relation soit autre. Il prit alors le parapluie d'une main, l'emballage calé sous son bras, et posa l'autre comme il l'aurait fait pour l'une de ses petites soeurs pour les féliciter sur le haut du crâne de Miha. Que voulez-vous, elle paraissait une telle enfant à cet instant que le professeur ne pouvait pas la prendre autrement, tant et si bien qu'il se contentait d'arborer un visage des plus simples, presque bienveillant mais sans sourire flagrant.

Je dois vous remercier pour cela malgré tout.

Enfin, surtout malgré la moquerie évidente glissée dans celui-ci. Retirant sa main après s'être rassuré de n'avoir rien ressenti à cet instant, il fronça ensuite les sourcils en ajoutant bien plus sévèrement et d'une voix un peu forte, profitant de leur présence dans le couloir principal où personne d'endormi ne devrait pouvoir l'entendre cette fois-ci :

Que je ne vous revoie pas à vagabonder dans le dortoir masculin par contre, cette enfreinte est particulièrement grave et je m'en irais faire un rapport au principal à la moindre erreur de votre part ! Ceci pèsera dans la balance s'il advenait que vous enfreignez à nouveau une règle dans l'année, sachez-le !

Enfin il avait réussi à remplir son devoir. Il laissa échapper un soupir discret presque de satisfaction suite à cela, et indiquant le sac de la jeune fille qui semblait encore contenir quelque chose et un paquet qu'elle tenait encore, il ajouta plus calmement et avec un peu de douceur dans sa bienveillance à l'égard de la jeune fille :

Ce sont des cadeaux pour d'autres élèves ? Restez dans votre dortoir cette fois-ci, et surtout ne réveillez personne, c'est bien compris ?




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au Loup ! [À la poursuite du Père Noël / Pv. Jihad Abdelhamid]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au Loup ! [À la poursuite du Père Noël / Pv. Jihad Abdelhamid]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» Tommy Yugurei serpentard de père en fils [Validée]
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» Le père noël est une ordure
» Poursuite d'un voleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Sujets supprimés :: Archives :: Sujets Abandonnés-
Sauter vers: