AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 La Vengeance de l'Ourson [À la poursuite du Père Noël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miha Rasu
« I believe I can fly !♫ »
avatar

Activité : Occupé
Messages : 115
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 21
Localisation : Si c'est pour que tu le dises à mon frère je préfère me taire...

Carte d'identité
Capacité Active: Elle peut faire un saut incroyable, mais a la malchance de toujours retomber sur quelqu'un après un saut hors salle de sport
Capacité Passive: Peut ressentir tout ce que ressent son frère, aussi bien mentalement que physiquement
Relations:

MessageSujet: La Vengeance de l'Ourson [À la poursuite du Père Noël]   Lun 29 Déc - 21:00



La Vengeance de l'Ourson

À la poursuite du Père Noël



Il va subir la vengeance de l'ourson ce sale Italien ! Armée de l'ourson dans une main, ayant rapidement enfilé une petite robe bleue, des collants blancs et mon blouson qui laissait juste apparaître mon nouveau serre-poignet bleu nuit, je jetais un sac sur mon épaule et empoignait deux paquets dans mon placard que je n'avais pu rentrer dans mon sac, avant de me précipiter au dehors d'un pas élancé. Inutile de m'arrêter par les chambres des filles, quoique je ferai un détour par l'une d'elles tout à l'heure mais celle-ci ne me connaissait pas en tant que Miha Rasu après tout mais plutôt en tant que Miki, une histoire un peu tordue. Pour le moment néanmoins, je devais passer par les chambres des garçons. Je sortais donc immédiatement du dortoir des filles et sans la moindre délicatesse j'entrais dans celui des garçons. De toute manière, avec ce que je m'apprêtais à faire, j'allais quand même me faire remarquer, si un professeur ne venait pas à ma suite je serais très étonnée. Je commençais donc ma traversée du couloir au pas de course et sans la moindre crainte, voyant une autre élèves devant moi qui s'enferma rapidement dans la chambre dans laquelle elle entrait plus tôt, craignant de se faire repérer par ma faute. Je dépassais la chambre de mon frère, comptant y retourner un peu plus tard, et fonçait plus au fond vers une chambre dont étonnamment cette nuit-là la porte était restée fermée et intacte.

Quelqu'un d'autre était donc sans doutes allé dans la chambre de Matteo et Logan cette nuit-là, et heureusement pour lui l'idiot d'Italien ne s'était pas réveillé sinon sa crise de panique aurait réveillé tous ses voisins. Je me retournais brièvement pour tenter de voir si un professeur m'avait remarqué, mais ne prenant pas vraiment le temps d'analyser la situation je me précipitais sur la poignée de porte et l'abaissait brusquement, à la limite d'ouvrir la porte d'un coup de pied, empoignant l'ours en peluche que je jetais directement sur Matteo dont j'avais à peine eu le temps de reconnaître les cheveux de vieillard à côté de la crinière rousse de Logan, m'empressant de prendre un des deux paquets que j'avais mis sous mon bras, dans un papier rouge, que je jetais sur la même personne :


« Tiens, de la part de l'ours en peluche sale Italien ! »

Et, avant de prendre mes jambes à mon cou, je m'emparais du même coup de l'autre paquet au papier vert que je jetais cette fois-ci sur Logan, m'écriant à son intention :

« Et ça c'est pour toi l'exhibitionniste ! »

Sans attendre plus longtemps, avant que Matteo n'ait l'idée de se lancer à ma poursuite pour se venger à son tour, je pris la poudre d'escampette tout en sortant de mon sac que j'avais ouvert au préalable lors de ma traversée du couloir un troisième paquet cette fois-ci violet que serait adressé à mon frère si je parvenais à passer devant sa chambre pour me faire attraper. Quand bien même j'avais eu toute l'attention du monde à faire subir à ces trois jeunes hommes un réveil mouvementé à à peine six heures du matin, j'avais tout de même eu la bonté de choisir avec précaution mes cadeaux, et avec un grand sourire aux lèvres tout en me retenant de rire j'espérais que Matteo apprécierai ce cadre photo en verre agrémenté d'une photographie que j'avais demandée à Jia Wang, une fille de la classe artistique qui avait assez de connaissances pour réunir un petit groupe de personnes qui connaissaient plus ou moins Matteo en plus de moi et qui posaient sur l'image, que j'avais enroulé dans un rideau épais pour que le choc n'abîme rien et que cet idiot puisse enfin mieux fermer sa chambre sans paniquer, et que Logan aimerai ce pull coloré que j'avais vu en vitrine l'autre jour et que j'avais accompagné d'un paquet de cartes au dos illustré d'un dessin de Mucha qui m'avait étrangement rappelé ce rouquin que j'avais croisé dans les toilettes ; aucun rapport vous direz, mais je fais ce que je veux.

Bon, j'ai suffisamment joué les mères Noël dans cette chambre. Faisant confiance à mes jambes musclées pour suffisamment distancer Matteo pour pouvoir jeter son cadeau à mon frère, je rangeais le cadeau bleu sous mon bras et accélérait mon pas de course au risque de réveiller certains garçons au sommeil léger.


Suite

© MihaRasu

_________________


Feat "Ino Yamanaka" from Naruto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miharasu.skyrock.com/
Jihad Abdelhamid
« AAAH ! Ne me touche pas ! »
avatar

Activité : Actif
Messages : 13
Date d'inscription : 04/05/2013

Carte d'identité
Capacité Active: Lorsqu'il entre en contact physique avec une personne il devine pour qui cette personne a des sentiments.
Capacité Passive: Est constamment harcelé depuis tout jeune par l'esprit de sa grand-mère que lui seul voit évidemment.
Relations:

MessageSujet: Re: La Vengeance de l'Ourson [À la poursuite du Père Noël]   Lun 29 Déc - 22:22


À la poursuite du Père Noël|



La nuit de Noël, la plus éreintante de l'année. Des professeurs bienveillants l'avaient averti à l'approche de la date fatidique, Charle l'avais même convoqué pour lui en parler comme à d'autres professeurs nouveaux : Jihad s'est ainsi retrouvé à patrouiller avec d'autres dans les couloirs, car chaque année à cette date les élèves se glissaient entre les chambres et les dortoirs pour s'offrir des cadeaux. Évidemment, comme beaucoup d'autres professeurs, Jihad n'était pas assez cruel pour les empêcher de faire cela. Ou plutôt, il était trop occupé à s'empêcher de piquer du nez pour pouvoir se concentrer sur tous les élèves qui passaient. Il remonta bien les bretelles à l'un d'eux qui avait fait trop de bruit à côté de lui lors de sa ronde, et ramena deux jeunes filles dans la nuit jusqu'à l'entrée du dortoir des garçons pour s'assurer qu'elles en sortaient, même si deux filles sur tout le nombre qui était entré dans la nuit c'était un bien petit score. Jihad avait déjà du mal à dormir correctement le reste de l'année, si en plus il devait faire une nuit blanche la nuit de Noël il allait se tuer à la tâche. Pourtant, il prenait son devoir très au sérieux et continua malgré l'approche du matin à patrouiller après avoir fait un somme sur conseil d'un de ses collègue pendant quelques courtes heures.

Il ne se serait pas douté d'arrêter quelqu'un à cette heure-ci en vérité, et encore moins de tomber sur celle sur laquelle il tomba. Il sortait d'une chambre dans laquelle il avait cru entendre du bruit, ayant ouvert la porte juste le temps de jeter un œil à l'intérieur, quand il sentit un courant d'air : quelqu'un venait de passer à côté de lui, presque en train de courir, et d'après la robe bleue de cette personne et ses longs cheveux blonds il y avait très peu de chances que ce soit un garçon. Luttant contre un bâillement malvenu, Jihad acheva de fermer la porte avec discrétion avant de s'empresser de prendre le couloir dans le même sens que la jeune fille, mais celle-ci était partie si vite qu'il ne la retrouva que quand il entendit juste derrière lui en passant devant une porte ouverte qu'il ne remarqua que trop tard :

Tiens, de la part de l'ours en peluche sale Italien ! Et ça c'est pour toi l'exhibitionniste !

Cette voix ? Jihad se retourna soudainement, reconnaissant le franc-parlé un peu brutal de Miha alors que celle-ci sortait en courant de la chambre de deux jeunes hommes après les avoir brusquement réveillés, s'en allant en courant et riant. Lui qui pensait Miha plutôt à cheval sur les règles, il ne se doutait pas un seul instant qu'elle irait se permettre d'enfreindre le règlement pour une fête, quoiqu'elle sembla s'amuser. Mais ce n'était pas le moment d'en être surpris. La voyant courir à toute jambes, il s'empressa de lui emboîter le pas, jetant au passage un regard sévère dans la chambre pour empêcher les garçons réveillés par cette brusque intervention de se lancer à sa poursuite.

Retournez vous coucher !, fit-il en pointant du doigt celui qui sembla s'être levé en premier, le regard dur.

Aussitôt, il les quitta des yeux avant de partir en courant dans le couloir. Il ne doutait pas un seul instant que Miha était plus rapide que lui, puisqu'elle était en classe sportive, mais il ne pouvait pas non plus la laisser échapper au règlement juste parce qu'il l'a connaissait plus ou moins parce qu'elle l'aurait aidé d'une quelconque manière. Avec un peu de chance il l'attraperai à la sortie du dortoir...




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Vengeance de l'Ourson [À la poursuite du Père Noël]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poursuite d'un voleur
» Winnie l'Ourson... le nounours d'Aline...
» Stats ourson
» Course-poursuite entre magiciens [PV:Eva,Nagi,Daisuke]
» Course-poursuite sur les toits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Sujets supprimés :: Archives :: Sujets Terminés-
Sauter vers: