AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Infiltration Cadeau [À la poursuite du Père Noël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Infiltration Cadeau [À la poursuite du Père Noël]   Mer 24 Déc - 18:44

Il ne fallait surtout par le réveiller malgré le bras qu'il semblait avoir littéralement écrasé sur lui comme pour se l'approprier. Matteo était parvenu juste à temps à faire cesser la sonnerie de son portable enfoui sous son oreiller avant de se rendre compte que la petite sieste qu'il avait faite dans l'attente de la nuit avait laissé le temps à son colocataire somnambule de venir s'installer à côté de lui pour ne pas dire sur lui. Il adressa un regard exaspéré au visage endormi de Logan : c'était à se demander pourquoi il avait mis un réveil si c'était pour au final ne pas pouvoir remuer le petit doigt. Il ne voulait pas le réveiller, par crainte en grande partie qu'il le suive et l'empêche de parvenir à ses fins. C'étaient les vacances ce soir là, comme tous les ans et ce sans fautes : car en effet, cette nuit-là à Fairy Tail, c'était Noël. Du moins, ce l'était depuis quelques minutes, et l'Italien n'aurait plus le temps de faire ce qu'il voulait s'il ne parvenait pas à se débarrasser de Logan bien assez tôt. Le sommeil lui jouait des tours, mais dans peu de temps il serait bien éveillé, pour peu qu'il parvienne à se libérer de cette position couchée.

Il tenta de passer un bras entre lui et celui de l'Écossais, sans succès puisque ce dernier se mit à bouger avec un léger soupir qui fit se figer Matteo. Lui qui le pensait plus lourd de sommeil. Il avisa du coin de l’œil Guido, le ligre encore petit et heureusement qui s'était roulé en boule à côté de sa tête. S'il parvenait à le faire se glisser sous le bras de Logan entre sa tête et l'épaule de celui-ci, peut-être qu'il pourrait s'en sortir. Dérangeant le matou, le secouant un peu jusqu'à le gêner suffisamment pour qu'il se déplace, il le fit s'installer de l'autre côté de sa tête et de son bras libre le poussa sous celui de Logan. Nouveau soupir qui le fit se figer... Mais quelques secondes plus tard il était sorti de sa chambre et s'appliquait à ne pas faire de bruit en ouvrant la porte du dortoir. Lorsqu'il la referma derrière lui, il remarqua brièvement une ombre sortant d'une autre chambre pour se diriger vers celle d'en face : un murmure léger se faisait entendre dans le bâtiment, des élèves profitaient de la nuit de Noël pour le fêter "en famille" tandis que d'autres, comme Matteo, s'appliquaient à jouer les pères Noël.

Mais Matteo faisait partie de ces pères Noël un peu kamikaze qui se dirigea dès sa sortie du dortoir vers le dortoir interdit, celui des filles. Non pas que Matteo se refuse à offrir des cadeaux à ses camarades masculins, disons plutôt qu'il ne se souvenait pas du tout d'eux de toutes manières et qu'il se repentirai en faisant plutôt un cadeau à Logan, le seul dont il ne pouvait que se souvenir. Il ouvrit la porte du dortoir des filles avec discrétion... Pour tomber nez à nez avec une jeune fille qui se glissait hors de celui-ci.

"Oh, euh...
-D-d-dé..."


Les deux jeunes gens rougirent en baissant les yeux : il faut dire que la fille n'osait pas pester après l'Italien, puisque elle-même se glissait hors de son dortoir pour infiltrer celui des garçons. Matteo se décala, les yeux fixés au sol d'embarras en souhaitant à voix basse et bafouillant un peu un joyeux Noël à la demoiselle qui lui rendit la politesse sans un regard non plus, courant vers la porte des garçons sans se retourner. L'Italien entra aussitôt dans le dortoir des filles, de peur d'attirer l'attention. Une autre fille traînait dans le couloir à pas de loups avec un sac sur l'épaule à l'exemple de Matteo qui arrangea d'ailleurs son sac à dos. Une des premières portes du dortoir étaient ouvertes, une des portes des professeurs et surveillantes... Retenant son souffle, le jeune homme s'approcha de celle-ci à pas feutrés, et se penchant très légèrement avisa la surveillante qui lisait sur son lit. Il fallut plusieurs minutes avant que la demoiselle ne bâille à s'en décrocher la mâchoire, suffisamment longtemps pour que Matteo se presse de passer de l'autre côté de la porte. Il se pencha à nouveau pour s'assurer que la surveillante ne l'avait pas vue, mais celle-ci s'essuyait les yeux avec un air ensommeillé qui éloigna les doutes de l'Italien.

Il se dirigea alors aussitôt vers les chambres des élèves et se mit à lire les noms sur les portes jusqu'à trouver celui qu'il cherchait : Miha Rasu. La jeune fille était seule dans sa chambre et même si elle savait jouer le rôle de la fille populaire elle ne l'était pas vraiment et n'aurait peut-être pas eu la visite de quelqu'un. Prudent tout de même, Matteo entrouvrit la porte de la chambre mais évita tout regard vers les lits pour ne pas se montrer indiscret. Il ouvrit avec discrétion son sac à l'extérieur de la chambre avant d'y entrer, et sortant un paquet cadeau de son sac le déposa sur le bureau qui supportait un ordinateur, très certainement celui de Miha, qu'il reconnu à cause d'un livre qu'il avait prêté à la jeune fille quelques temps plus tôt. Il avait mis un moment à choisir le cadeau de la jeune athlète, mais finalement avait opté pour une sorte d'ours en peluche pour plaisanter, qu'il avait accompagné d'un petit mot qui signifiait d'ouvrir la fermeture éclaire dans le dos de l'ourson pour en sortir une petite boîte contenant un serre-poignet plutôt sportif mais un poil féminin, assorti à l'image qu'il se faisait de la jeune fille. Rien de très cher à première vue, mais il ajouta à ceci un autre paquet bien plus petit et plat qui contenait un cadeau un peu plus au goût des soirées de Miha sans doutes : un des derniers jeux pour ordinateur que la jeune fille avait regardé un moment dans une vitrine de magasin de jeux vidéo.

Il ne s'attarda pas plus longtemps, se pressant vers la sortie, et refermant la porte n'accorda qu'un rapide regard discret vers le lit de Miha avec un sourire aux lèvres, s'appliquant à refermer la porte avec douceur avant de se diriger vers les autres chambres...

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Miha Rasu
« I believe I can fly !♫ »
avatar

Activité : Occupé
Messages : 115
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 21
Localisation : Si c'est pour que tu le dises à mon frère je préfère me taire...

Carte d'identité
Capacité Active: Elle peut faire un saut incroyable, mais a la malchance de toujours retomber sur quelqu'un après un saut hors salle de sport
Capacité Passive: Peut ressentir tout ce que ressent son frère, aussi bien mentalement que physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Infiltration Cadeau [À la poursuite du Père Noël]   Lun 29 Déc - 20:42



Étoile du Mérite

À la poursuite du Père Noël

Ce devait être la nuit de Noël. Du moins, c'est ce que je supposais quand, la main écrasée sur le haut de mon réveil, je parvins à lire tant bien que mal les chiffres de l'écran digital de cet engin de malheur : 5:20 AM, je ne m'étonnais même plus d'avoir un petit lutin qui me frappe à coup de marteaux dans la tête. Enfin, exceptionnellement cela n'allait pas me tuer de me lever si tôt, d'autant qu'il y avait une raison. Je basculais pour m'empêcher de me rendormir, posant immédiatement les pieds à terre quand je sentis que j'avais donné un coup dans quelque chose par terre. Tiens ? Je clignais des yeux pour m'accoutumer à l'obscurité, profitant d'un rayon de lumière provenant des volets mal fermés pour tenter de deviner la forme de l'objet touchée : c'était un paquet cadeau ? Je bâillais, me rappelant immédiatement que je venais de me réveiller et que si je trainais plus longtemps je finirais par me rendormir, sans ma douche matinale je pouvais m'endormir debout et même avec les yeux grands ouverts. Je secouais la tête, prenant le paquet pour le poser à ma place sur le lit et pressait le pas vers les toilettes de la chambre, m'empressant de jeter mon pyjama derrière moi pour m'emparer du savon dans une main et du pommeau de douche dans l'autre après avoir ouvert l'arrivée d'eau.

Enfin éveillée et trempe des pieds à la tête, je faisais main basse après quelques secondes passées à me battre avec ce fichu rideau de douche qui collait à la peau sur une serviette accrochée à côté et qui, pour une fois, n'avait pas été humidifiée par ma petite douche agitée. Enveloppant mon corps à l'intérieur, j'attrapais une autre serviette au passage pour me frictionner la tête des racines jusqu'à la pointe des cheveux, passant rapidement un coup sur mon visage qui, pour ne pas changer, n'avait pas échappé aux éclats d'eau contre les murs de la douche. Une fois mes yeux bien ouverts, je reposais mon attention sur le paquet que j'avais failli oublié si je ne l'avais pas mis bien en évidence sur le lit. M'asseyant au bord en continuant d'une main à me frotter la nuque avec la serviette, je retournais de l'autre le paquet à le recherche d'un nom. Il n'y en avait pas, rien qui me dise qui était mon mystérieux père Noël, Mais à dire vrai je n'avais que peu de choix sous la main : c'était soit mon frère, soit Matteo, disons que j'avais prévu avec mes quelques connaissances féminines de faire un échange de cadeaux plus tard dans la journée alors je doute qu'elles aient eu l'envie de déposer quelque chose ici. Je haussais les épaules et finalement me décidait à l'ouvrir, je verrai bien de qui cela pouvait provenir en découvrant le fameux cadeau.


« ... Un ours en peluche ? »

Je sortais la peluche, le sourcil droit frémissant comme chaque fois que je sentais la moutarde me monter au nez. Pour me faire ce genre de plaisanterie, les deux étaient assez bêtes. Mais il y avait un mot à l'intérieur qui balaya les doutes. Ce dernier était écrit d'une calligraphie familière qui ne pouvait appartenir qu'à la main d'un idiot d'Italien aux cheveux de vieillard. Il me disait d'ouvrir la fermeture éclaire dans le dos de la peluche, ce que je fis avec un soupir pour découvrir tout autre chose : un serre-poignet bleu nuit d'une marque sportive que j'aimais beaucoup, orné de petites étoiles brodées qui donnaient un quelque chose de plus féminin. Ce Matteo... Comme quoi il savait trouver le genre d'accessoires qui me plaisaient tout en correspondant à l'image que je voulais donner aux autres. Je secouais la tête : tout de même, mettre ce genre de cadeaux dans un ours en peluche, je le hais cet imbécile !


« Tiens ? Un autre paquet ? »

Juste sous le premier paquet s'en trouvait un second, fait du même papier et du même ruban qui voulait signifier que le père Noël était le même visiblement. Il était bien plus petit. Non, il ne m'aurait pas offert un de ces bouquins italiens dont il n'arrêtait pas de me vanter les mérites ? Je n'allais pas jusqu'à cracher dessus, mais disons qu'ils me servaient plus de bloque-porte ou d'égalisateur de pieds pour mon bureau que de livre de chevet, je n'aimais pas tant que cela lire. Je prenais le risque d'ouvrir le paquet avec une légère grimace, pour découvrir après un instant que le bord n'avait rien d'une couverture de livre. Mais... Ce n'était pas...


« Hyaaa, Metal Gear Solid V !! »

Je plaquais aussitôt ma main sur ma bouche. Allons, pas de quoi en réveiller tout le dortoir. Je retournais la boîte du jeu pour admirer avec des yeux brillants le contenu de celui-ci. Pour sûr, il n'y avait que Matteo pour m'offrir ça, puisqu'il était le seul à m'avoir tirée faire du shopping dans le secteur où se trouvait mon magasin de jeux vidéos. Je souriais béatement un instant avant de secouer à nouveau la tête.


« Il croit pouvoir s'en sortir comme ça peut-être... ? »

Je me levais pour déposer la boîte de jeu sur mon bureau, enfilait le serre-poignet et prenait l'ourson sous mon bras avec un regard sévère : il aimait faire des cadeaux surprise, et bien moi aussi... Il va subir la vengeance de l'ourson ce sale Italien !


Suite

© MihaRasu

_________________


Feat "Ino Yamanaka" from Naruto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miharasu.skyrock.com/
 
Infiltration Cadeau [À la poursuite du Père Noël]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cher Père Noël... le sondage
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» Tommy Yugurei serpentard de père en fils [Validée]
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» Le père noël est une ordure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Sujets supprimés :: Archives :: Sujets Terminés-
Sauter vers: