AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 [Kiba Arigeta & Tomoe Usami] Une senteur d'Arsenic~ (Sujet à rendre aux joueurs dès le retour de Tomoe)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Kiba Arigeta & Tomoe Usami] Une senteur d'Arsenic~ (Sujet à rendre aux joueurs dès le retour de Tomoe)   Ven 14 Nov - 19:47


Arsenic's Scent



Ce n'était pas un endroit qui était familier, ni même connu en vérité par Tomoe. Il faut dire qu'il n'était pas une bonne idée pour une yakuza d'assister aux cours de piscine, aussi jamais Val ne s'y était trouvé, donc il n'y avait aucune raison pour la petite poupée de se rendre en ces lieux. Du moins, aucune tant qu'elle gardait l’œil sur Val, mais une fois de plus ce dernier assistait à un des cours de cette sale bestiole poilue blanche qui la fixait avec son petit regard méprisant en lui refusant l'accès à la salle de classe, puisqu'elle n'était pas "inscrite à ses cours".

"Sale chatte de gouttière..."

Un soupir s'échappa des lèvres de la jeune fille au visage impassible alors qu'elle trainait les pieds hors des vestiaires, retenant à peine dans sa main derrière elle sa poupée dont elle prenait néanmoins le soins d'éloigner un peu les pieds du sol carrelé. Vêtue d'un maillot de dentelles et rubans blancs, ses longs cheveux tenus en deux longues couettes par des élastiques assortis, elle fit un tour de la piscine en fixant l'eau sans ciller dans un premier temps, et finalement décida après un tour complet de s'arrêter, dos à l'entrée, s'agenouillant devant l'eau. Elle posa avec douceur sa poupée si précieuse à côté d'elle, s'assurant de ne faire ni pli ni salissure, et se pencha un peu pour mettre les doigts dans l'eau.

"Hii, froid !"

Le temps se rafraichissait fortement, et cela se sentait dans la température de la piscine, mais les lieux étaient placés de telle manière qu'il y faisait bien meilleur qu'à l'extérieur de l'établissement, n'agressant donc pas le grain de peau fragile de la petite poupée vivante. Elle laissa, malgré la fraicheur, un moment ses mains dans l'eau fraiche le temps de les habituer à la température, puis se mis à faire des cercles avec, regardant des ronds se former dans l'eau. Elle s'ennuyait, terriblement, de l'absence de Val et Aru, et n'ayant pas cherché à connaître qui que ce soit de cet établissement elle ne trouvait de compagnie agréable à cet instant que dans sa poupée et l'eau froide de la piscine, même si c'était bien peu de chose pour divertir son esprit aigris.

Elle se mit à chantonner tranquillement en dessinant sur l'eau, faisant clapoter ses doigts sur la surface comme si elle jouait du piano ou faisant des vague par des petites poussées pour envoyer l'eau plus loin retomber en petites quantités. Au fond elle n'avait jamais pensé à aller vers autrui dans le lycée. Sincèrement, y avait-il en cela le moindre intérêt ? Du moins, elle pensait assurément que non, même si à l'instant elle se demandait tout d même si qui que ce soit de cet établissement se promenait dans les lieux. Dans cet endroit trop calme où elle ne s'attendait pas du tout à voir quiconque venir ou tomber du ciel...



CSS by Tomoe Usami
Revenir en haut Aller en bas
Kiba Arigētā
« Roar crack ah non pas ma jambe plouf »
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 19/11/2013
Localisation : en haut d'une voie... nu

Carte d'identité
Capacité Active: lorsqu'il y a du silence il crée une dispute entre deux personne
Capacité Passive: mâchouille constament quelque chose
Relations:

MessageSujet: Re: [Kiba Arigeta & Tomoe Usami] Une senteur d'Arsenic~ (Sujet à rendre aux joueurs dès le retour de Tomoe)   Ven 14 Nov - 21:53

Comme à son habitude Kiba entra dans la salle nommé piscine, évidement ignorant ce que se nom signifiait. Alors pourquoi être entrée ? Et bien , une voix et une odeur toutes deux inconnue et pourtant intrigante poussât le jeune homme alligator à entré. Comme les vêtement sont interdit il rentra dans la salle nue comme un ver, il faut dire quevlevthermebde "maillot de bain" lui est étrangé. C est alors qu'il se retrouva dans le dos d'une fille ou une poupée chantante, et surtout un énorme trou remplis d'un liquide incolore et avec cette forte odeur lui piquant dans les narine. Il ne fallut pas beaucoup de temps au jeune homme pour comprendre que le liquide en face de lui était de l eau, beaucoup d eau :

de de de  de l'eau ! bégaillat il

Il ne prêtait plus beaucoup attention a la poupée devant lui. Et hurlât, de manière assez forte pour être entendu dans tout l établissement :

NON !!!!! PAS DE L'EAU !!!!!

Il se blottis contre un coin et se balança sur lui même  en répétant avec une petite voix:

pardon maître je le ferai plus je le ferai plus ....

Lorsqu il compris que l eau ne bougerai pas, ce qui mis un certain moment avouons le. Il se rapprocha doucement vers la poupée avec toujours un œil rivé, sans mauvais jeu de mot, sur la surface ondulant de l eau... Bien sûre Kiba ignorait ce qu était une poupée et s'approcher comme à son habitude de la dite poupée .

euh tu es la depuis longtemps? Et tu es qui ? Et pourquoi tu es seule dans la "piscine " bien évidement il décortiqua le mot "piscine " et fit de nombreuse erreurs de pro citation sur ce mots

C est alors qu il sentit une odeur étrange a la fous familière et étrangère. Une odeur lui rappelant ses "repas de famille " mais mélangé a autre chose ...

dit moi c'est toi qui sens ça ou il y a quelqu'un d autre ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Kiba Arigeta & Tomoe Usami] Une senteur d'Arsenic~ (Sujet à rendre aux joueurs dès le retour de Tomoe)   Lun 17 Nov - 11:56


Arsenic's Scent



C'est pourtant ce qui arriva : sortant de l'obscurité à pas de loup, une silhouette masculine s'approcha dangereusement du dos de la poupée qui, trop occupée à écouter le clapotis de l'eau qu'elle envoyait faire des vagues, ne se rendit pas compte de l'ombre qui passa par dessus ses épaules pour ternir l'éclat de l'eau bleutée par le carrelage de la piscine. Le regard fin de l'inconnu se braqua sur le liquide aqueux, et chaque muscle de son corps se tendit...

"De... d-de... de l'eau !!!"

Tomoe cessa de lancer l'eau devant elle, tournant la tête pour tenter de voir ce qui était derrière elle, mais avant même qu'elle ne puisse faire pivoter les épaules pour se retrouver face à l'inconnu à la voix à cet instant haut-perchée, elle l'entendit à nouveau s'époumoner, la surprenant à tel point qu'elle manqua de très peu de tomber à l'eau, se raccrochant de justesse en se remettant bien face à la piscine pour s'agripper au bord.

"Nooon !!! Pas de l'eau !!!"

La poupée tourna à nouveau la tête pour darder un regard noir sur le hurleur qu'elle vit lui passer sous le nez en courant pour aller se blottir en un bond dans un coin de la piscine, se balançant d'avant en arrière en répétant d'une voix crispante, suraiguë malgré la masculinité bien visible de l'inconnu. Tomoe fronça le nez en remarquant la chose pendante en question et les fesses bien rondes du garçon tout blanc. Elle ne parvenait même pas à comprendre ce qu'il répétait en boucle tant sa voix était à la fois basse et trop aiguë à ses oreilles. Elle l'observa ainsi sans rien dire, de toute façon qu'aurait-elle pu dire, jusqu'à-ce qu'il remarque enfin que l'eau n'allait pas l'attaquer. Quelle idée d'avoir peur de l'eau... Il fallut ainsi quelques minutes avant qu'il ne se relève, se rapprochant à pas pressés et légers de la poupée qui le fixait sans bouger. Il continuait néanmoins de fixer l'eau, bien sûr.

"Euh... Tu es là depuis longtemps ?"

Tomoe ouvrit un peu plus grand les yeux. Il était vrai que certaines personnes la reconnaissaient rapidement si elle bougeait, mais elle était tout de même surprise qu'en n'ayant fait que regarder l'eau et crier, sans remarquer ses mouvements, il ait pu la différencier d'une poupée. Il devait être bien observateur...

"Et tu es qui ? Et pourquoi tu es seule dans la piskiné."

Elle releva un sourcil à l'entente de sa prononciation du mot piscine. Outre son accent assez grossier qui donnait l'impression qu'il ne savait pas parler, il ne semblait pas non plus avoir connaissance de certains détails. Comme le fait de devoir être habillé devant une fille, se fit-elle remarquer en jetant un autre coup d’œil à l'intimité du garçon sans en être plus gênée que cela, habituée à la compagnie d'hommes bien plus massifs et mieux armés que le garçon... entre autre. Tomoe mettait tant de temps à se décider à répondre aux questions de l'inconnu, n'étant pas habituée à converser, que celles-ci s'accumulaient encore et encore.

"Dis-moi, c'est toi qui sens ça ou il y a quelqu'un d'autre ici ?"

Tomoe cligna des yeux, reniflant un instant son poignet sur lequel elle avait testé son parfum plus tôt dans la matinée avant de le mettre. L'odeur de rose était très discrète et douce et camouflait en grande partie la petite senteur caractéristique d'alliacée due à la présence d'arsenic qui, mêlée à celle de la rose, donnait une senteur assez particulière, donnant presque une sensation d'épice sans un seul instant être désagréable par son association de deux odeurs contraires. Il devait avoir un très bon odorat pour avoir senti son parfum de rose sans être collé à elle. Elle laissa à nouveau retomber son regard impassible sur lui et, avant qu'il n'ait l'idée de poser une autre question, lui adressa un sourire très froid en sortant les mains de l'eau, prenant le visage du garçon entre ses doigts avec un semblant de menace...

"Quelle sorte de chien est-ce ?"

Elle était parfaitement consciente que l'inconnu n'était pas un chien ni un quelconque autre animal, elle voulait en vérité signifier par cela tout le mépris qu'elle apportait à ce garçon malpoli qui s'était adressé à elle dans une pareille tenue. Loin d'elle l'idée pour autant de s'acharner sur lui ni même de s'énerver, naturellement elle s'adressait ainsi à lui et lui parlait sur le ton d'une enfant parlant à son petit chien.

"Je suis ici depuis le début de l'heure, il n'y a personne d'autre, cette odeur mon parfum. Mon nom est Tomoe Usami et petit chien est ici non pas dans une piskiné mais une piscine."

Elle acheva cela en penchant la tête sur le côté, son sourire menaçant s'élargissant un peu plus ; elle était très peu habituée aux rencontres, mais rencontrer un garçon qui semblait si faible et stupide ne pouvait éveiller en elle qu'amusement et supériorité. Non pas qu'elle se sente inférieure en temps normal, mais bon... Elle avisa ses mains mouillée sur le visage du garçon hydrophobe, ajoutant avec un petit rire plein d'innocence :

"Mon parfum c'est "Rose-Arsenic", tu aimes ? C'est quoi ton nom petit chien ?"

Traduction : ose me mordre ou me frapper pour voir, j'espère que tu ne tiens pas trop à ta famille et tes proches...



CSS by Tomoe Usami
Revenir en haut Aller en bas
Kiba Arigētā
« Roar crack ah non pas ma jambe plouf »
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 19/11/2013
Localisation : en haut d'une voie... nu

Carte d'identité
Capacité Active: lorsqu'il y a du silence il crée une dispute entre deux personne
Capacité Passive: mâchouille constament quelque chose
Relations:

MessageSujet: Re: [Kiba Arigeta & Tomoe Usami] Une senteur d'Arsenic~ (Sujet à rendre aux joueurs dès le retour de Tomoe)   Lun 17 Nov - 16:55

Les mains trempait de la jeune fille se posât sur les joue de Kiba et en même temps qu elle denendait:
"Quelle sorte de chien est-ce ?"
Les dent carnassier du jeune homme a approchais dangereusement des épaule de la demoiselle avec ce cri qui pour une fois paraissait menaçant

Pas de l'eau !!!

Mais Kiba s arrêta net en reconnaissant l odeur qu il venait de lui demandait.

"Je suis ici depuis le début de l'heure, il n'y a personne d'autre, cette odeur mon parfum. Mon nom est Tomoe Usami et petit chien est ici non pas dans une piskiné mais une piscine."

Kiba gonflât les joue en entendant la fille le traiter de chien, puis sa mâchoire s'ouvrir comme si il allait la mordre mais son odeur l en empêcha encore.

hey ! J ai pas était élever! Par des chien! Mais des alligators! Les chien c est se qu on mangeait quand on arrivait pas avoir des humain!

Et je parle pas de ton prafumes mais de l autre odeur je la vais pas reconnu tout de suite mais c est celle des mort ! alors toi aussi tu chasse ? Mais c est vrai que ça sens l alcool les fleur et autre chose c est quoi ce autre chose ?


Avant même de laisser la demoiselle réponde kiba sortie comme par magie une barre en fer visiblement déjà bien usée par des trace de morsure et la mordilla.

"Mon parfum c'est "Rose-Arsenic", tu aimes ? C'est quoi ton nom petit chien ?"
JE NE SUIS PAS UN CHIEN !!! UN ALLIGATOR SI TU VEUX MAIS PAS UN CHIEN ! Et mon nom c est kiba, Kiba arigeta


Assez étrangement la prononciation de son nom était parfaite comparé au reste des phrase qu'il prononçait. Il regardait successivement l eau et la jeune fille quand tout d un coup une idée lui traversa l esprit !

je revien ne bouge pas kiba fila comme une fusée hors de la piscine et en revint dedans une dizaine de minute plus tard avec une énorme boule de terre ou de boue qu il jetât dans la piscine un fois l eau devenue croupie il se jeta dedans en hurlant

la ça sera mieux !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Kiba Arigeta & Tomoe Usami] Une senteur d'Arsenic~ (Sujet à rendre aux joueurs dès le retour de Tomoe)   Mar 30 Déc - 11:25


Arsenic's Scent



L'étrange garçon dans toute sa nudité et barre en fer à la bouche qui provoquait un bruit crissant exaspérant Tomoe explosa de colère à la dernière remarque de la jeune fille qui retira ses mains et les posa sur ses genoux avec un regard impassible, loin d'être ne serait-ce qu'un peu impressionnée par la dentition aiguisée qui claquait devant son nez comme des castagnettes.

Je ne suis pas un chien ! Un alligator si tu veux mais pas un chien !

Et un imbécile. Tomoe secoua la tête en retenant un soupir, ses couette dansant de part et d'autre de ses épaules. Il n'avait pas compris un seul instant ne serai-ce que le mépris ou la menace que nourrissait la jeune fille pour lui, c'est dire s'il ne manquait pas d'intelligence, et encore plus d'instinct apparemment, pas très pratique pour un alligator. Mais elle ne répondit rien, et n'en eu pas le temps car l'écailleux à grandes dents poursuivit d'une voix plus basse mais qui portait toujours au dessus des murs de la piscine :

Et mon nom c'est Kiba, Kiba Arigētā.

Tomoe hocha la tête mais ne répondit pas. Il ne croyait pas non plus qu'elle allait lui donner son nom comme ça ? Elle n'en avait pas le moins du monde l'intention et se contenta de se relever sans un mot, le regardant fixer tour à tour la piscine et son visage de poupée. Il se releva soudain en pédalant sur place comme un personnage de dessin animé.

Je reviens, ne bouge pas !

Elle ne répondit pas, le voyant partir à toutes jambes, et haussa les épaules : si elle désirait bouger elle l'aurait fait depuis longtemps, elle ne restait pas juste pour profiter de la présence de cet abruti. Elle s'assit donc au bord de l'eau et se remit à la faire clapoter pour s'amuser, quand soudain elle vit une boule de terre et de boue passer à côté d'elle. Elle se releva précipitamment avant que la boue n'atteigne ses jambes plongées dans l'eau, et fit un pas en arrière en retenant un cri lorsque cette fois-ci l'eau boueuse éclaboussa en accueillant l'idiot surexcité qui venait de plonger dedans avec pertes et fracas. Quelques taches de boue atteignirent ses pieds, mais elle n'y fit pas particulièrement attention : elle était habituée au sang, alors un peu de boue n'allait pas la faire pleurer.

Là, ce sera mieux !

Un peu de boue sur elle en tous cas ne la ferai pas pleurer, mais il y avait une chose qu'elle avait pris la précaution pendant des années de protéger du sang et de la poussière, de garder propre et immaculé : elle fixait avec horreur sa poupée qu'elle venait de ramasser et dont la robe était tachée de cette mélasse immonde. C'était le seul cadeau que Val lui avait jamais fait. Elle se retourna, cette fois-ci parfaitement expressive, la colère se lisant dans ses yeux tandis qu'elle sortait de son maillot de bain un flacon qu'elle brisa et jeta dans l'eau :

C'était un cadeau de mon maître, sale sac à main !

Elle se retourna en prenant la poupée dans ses bras et couru vers le fond de la piscine en retenant ses larmes, laissant le poison agir dans l'eau, un de ces poisons étranges dont elle ne lisait jamais l'étiquette et qui provoquait d'énormes boutons violets au contact de la peau, de quoi transformer l'alligator en crapaud. S'agenouillant dans le coin, elle posa la poupée devant elle en retenant des sanglots, gardant son visage redevenu froid mais ses yeux brillants de larme alors qu'elle n'osait même pas toucher la tache de boue de peur de l'étaler et de ne plus pouvoir la nettoyer.

Qu'est-ce que je vais faire ?, gémit-elle à voix basse.

Elle serra dans ses bras ses genoux contre sa poitrine, enfouissant la tête dans le nid constitué en oubliant complètement Kiba. Si celui-ci osait encore faire une erreur, elle se jurait de ne pas se tromper de poison cette fois-ci, et Dieu sait combien d'horribles poisons elle gardait, et ce même caché sous aussi peu de tissus que l'offrait son maillot de bain. Elle serra les dents.

Idiot de lézard bouseux des marais ! Le cadeau de maître Val !



CSS by Tomoe Usami
Revenir en haut Aller en bas
Kiba Arigētā
« Roar crack ah non pas ma jambe plouf »
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 19/11/2013
Localisation : en haut d'une voie... nu

Carte d'identité
Capacité Active: lorsqu'il y a du silence il crée une dispute entre deux personne
Capacité Passive: mâchouille constament quelque chose
Relations:

MessageSujet: Re: [Kiba Arigeta & Tomoe Usami] Une senteur d'Arsenic~ (Sujet à rendre aux joueurs dès le retour de Tomoe)   Dim 24 Mai - 20:37

le poison donna a qui de "magnifique pustule violette énorme sur tout son corps. alors que Kiba se baignait les pustule gonflait et gonflait. c'est alors qu'il entendit l'exclamation pleine de colère de Tomoe:

C'était un cadeau de mon maître, sale sac à main !

c'est plein de colère et de ras le bol que Kiba hurlât en sortant de "l'eau" couvert de pustule et de boue:

JE NE SUIS PAS UN SAC A MAIN !

il se rapproche de Tomoe gueule grande ouverte se préparant à mordre la femme poupée mais en approchant il réalisât que Tomoe gémissait tout en regardant la tache de boue sur la robe:

Qu'est-ce que je vais faire ?

le jeune croco essaya de se faire à pardonner en se collant à Tomoe, laissant tomber de la boue et du poison mélanger à l'eau, tout en demandant à la miss:

euh je peux me faire pardonner ? j'ai fait quelque chose de mal ? c'est ton humain miniature?

Idiot de lézard bouseux des marais ! Le cadeau de maître Val !

ah tu reconnait enfin que je suis un... JE NE SUIS PAS UN LÉZARD! JE SUIS UN ALLIGATOR SI TU VEUX !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Kiba Arigeta & Tomoe Usami] Une senteur d'Arsenic~ (Sujet à rendre aux joueurs dès le retour de Tomoe)   Dim 4 Oct - 10:11


Arsenic's Scent



Tomoe pleurait à chaudes larmes, mais ses plaintes cessèrent complètement pour être remplacées par une froideur sans bornes lorsqu'elle sentit une sensation grasse et irritante contre son dos : l'alligator osait venir frotter ses écailles boueuses contre le dos de la jeune fille qui sentait le liquide couler le long de sa peau de porcelaine. Elle ne retourna pas la tête vers lui, le coup figé et le visage impassible à nouveau, semblant d'une part retrouver ses esprits mais d'autre part développer peu à peu un aura de colère. L'aura de colère de Tomoe se calma un peu lorsqu'il lui sembla que le garçon était en train d'essayer de se faire pardonner d'avoir sali son "humain miniature". Elle baissa même les yeux en signe d'attendrissement, trouvant ses termes plutôt doux, mais lorsqu'il réagit à ses plaintes en criant la réaction de la poupée fut toute autre :

Ah ! Tu reconnais enfin que je suis un... Je ne suis pas un lézard ! Je suis un alligator si tu veux !

Tomoe ne releva pas la tournure étrange de la phrase, pour tout dire elle ne chercha même pas à comprendre ce qu'il venait de dire, le fait était qu'il avait complètement perdu toute diplomatie à l'égard de la jeune femme qui appréciait peu qu'il ait ainsi dénigré l'objet le plus précieux qu'elle possédait. Elle tourna lentement, très lentement la tête vers Kiba. Son visage impassible semblait animé de sentiments à présent, mais loin d'être de ceux que l'on attendrait de la part d'une si adorable poupée : son regard s'était affiné et étiré en une expression accusatrice tandis qu'une lueur de colère brûlait au fond de ses pupilles, ses iris assombris par cette négativité tandis que ses fins sourcils clairs retombaient abruptement vers le centre de son visage. Ses lèvres étaient serrées d'après la blancheur remarquable au centre de celles-ci, et si l'on observait un peu mieux on pouvait remarquer que sa mâchoire était tendue, et donc certainement ses dents serrées. Ceci se vérifia quand elle laissa échapper dans un chuintement menaçant, digne du murmure d'un serpent à l’affût de sa proie :

Tu viens d'abîmer un trésor de la plus haute importance à mes yeux... et tu te plains encore ?

Les muscles bandées de la jeune fille montraient qu'elle disposait de bien plus de force qu'il ne semblait, et Kiba pu en goûter toute l'étendu en quelques secondes. Tomoe se releva violemment avec un mouvement vers l'arrière. Par ses hanches, elle se retourna brusquement, et par son coude elle asséna un violent coup au centre de la gorge de Kiba, l'envoyant reculer de plusieurs pas. Elle amena sa main à son décolleté pendant qu'il tentait de retrouver son souffle et en sorti un nouveau flacon qu'on aurait presque pu confondre pour un parfum si ce n'avait été Tomoe qui l'avait en sa possession. Elle pressa la "détente" en direction des yeux de Kiba, envoyant une giclée d'un produit des plus irritants à en rendre aveugle n'importe qui pour plusieurs jours. Elle leva le nez, une expression démente sur le visage.

Pauvre de toi, c'est vrai, tu es le plus à plaindre hein !

Elle se retourna, retrouvant son impassibilité tout en lâchant le spray qui était visiblement vide et alla rouler à terre. Elle sortit un mouchoir de son maillot à nouveau, l'imprégna d'un autre flacon et l'utilisa pour nettoyer la boue et le poison qui avaient coulés sur ses épaules. Elle s'éloigna de plusieurs pas, pris sa poupée et la déposa un peu plus loin, à l'abri de tout ce qui pourrait arriver.

Attends-moi ici...

Puis, se retourna à nouveau, elle se dirigea vers Kiba en quelques pas rapide et lui envoya un violent coup de pied dans le nez, s'assurant d'éviter les dents, dans l'intention de l'envoyer à terre. Elle le contourna, le fit rouler de sorte que ses dents soient contre le sol et se mit à lui donner de violents coup de talon dans la nuque de façon répétée, à en faire éclater les carreaux du sol de la piscine. Elle répéta l'opération une bonne trentaine de fois avant de ramener son talon près de l'autre, fit mine de se retourner mais finalement revint aussitôt vers Kiba pour cette fois-ci reproduire la même action dans son ventre. Elle se calma enfin, ramena sa main à sa hanche pâle et l'autre à ses longs cheveux platines qu'elle recoiffa avec douceur et attention.

Je me sens mieux !

Alors, sans plus mot dire, elle marcha doucement jusqu'à sa poupée, se pencha pour la prendre délicatement entre ses doigts... Un chuintement se fit alors entendre, provenant cette fois-ci des appareils qu'elle portait à ses oreilles. Elle amena ses doigts à l'un d'eux, répondant d'une voix douce et impassible comme si rien ne s'était passé.

Tomoe au rapport. Aru ? Maître Val ? Où ça ? Très bien, j'arrive.

Elle détacha ses doigts de l'appareil, se tourna un bref instant vers Kiba et, serrant la poupée dans ses bras, lui adressa une grimace puérile, langue tirée et nez plissé, avant de se retourner et de partir au pas de course en direction du bâtiment de l'école pour aller sauver une fois de plus Maître Val.



CSS by Tomoe Usami
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Kiba Arigeta & Tomoe Usami] Une senteur d'Arsenic~ (Sujet à rendre aux joueurs dès le retour de Tomoe)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Kiba Arigeta & Tomoe Usami] Une senteur d'Arsenic~ (Sujet à rendre aux joueurs dès le retour de Tomoe)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis Kiba et la liberté m'appartient ! [EC]
» Zedd Kiba [FINI]
» [Yumie, Anko, Kiba, Akimo][Entrée de l'école] Nous allons jouer à un jeu...
» Kreyol Ayisyen nan Kiba
» Les chaleurs, une chose compliquée [Eclair Rouge]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Généralités :: Sujets cachés-
Sauter vers: