AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Je suis parfaitement normal !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Megane Ritsu
« Arrêtez de m'appeler Mégane, c'est Ritsu ! »
avatar

Activité : Actif
Messages : 25
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Je suis parfaitement normal !   Mar 28 Oct - 21:04


Megane Ritsu


CARTE D’IDENTITÉ


Âge : 16 ans 
Sexe : ...Garçon... *rougis*
Activité : Étudiant banal en littérature 
Statut scolaire : Interne 
Capacités :
Active : Peut rentré dans n'importe quel RP même priver d'une personne ayant des lunette (même de soleil)
Passive : Sort des roses de nulle part et en fait tomber à chaque fois qu'on le bouscule. 

Club : Lunette //porte// non, il fait partie du club très sélecte des sans club
Classe et cursus : Sophomore : Normal en littérature




DOSSIER MÉDICAL

Groupe sanguin : AB+
Taille : 1m55
Poids : 49 kg
Allergies : à une légère irritation en présence des graminée
Handicaps : A une très mauvaise vu à cause de sa myopie, ça l'oblige a porter des lunettes ou des lentilles pour voir. (Au derniers contrôle de vision il avait : 4.3 à l’œil droit et 5.0 à l’œil gauche)
Troubles : A tendance à imaginer ses amis en personnage de conte fée (Ah c'est pas un trouble ? désolé)
Phobies : aucune




PORTAIT ROBOT

Description Physique :Ritsu est un petit garçon aux cheveux châtains clair qu'il a hérité de sa mère. Comme les siens, ils sont tous doux et soyeux. Des mèches souples au reflet brun ou roux foncée en fonction de la lumière. Toujours en pagaille et coupée de manière à partir droit au niveau des oreilles. Lui faisait de petite corne toute mignonne. La coupe en elle-même est très banal et n'as rien d'extraordinaire. Sa frange est assez longue et tombe sur son visage au contours d'enfant. La plus grande partie de son front est caché par cheveux. Bien que de temps en temps on l'aperçoit quand il ramenait tout en arrière. Il n'y a vraiment rien d'intéressant à voir dessus à part son teint pales légèrement rosé ce qui lui donne un petit air vivant. Son visage ne ressemble pas à une calculette ni à un refuge de point noir vu qu'il fait attention à régulièrement se laver le visage avec des lotions spéciales conseillé par sa grande soeur. Et aussi à toujours se redessiné soigneusement les sourcils. Habitude transmise par cette chère Naoki qui ne peut pas imaginer son petit frère devenir presque un homme au visage meurtrie par l'adolescence. D'ailleurs à seize ans, Ritsu se retrouve toujours à avoir un duvet d'enfant sans montrer le moindre signe d'une barbe d'homme à l'horizon.

Il a un petit menton discrètement relever qui donne un peu de fierté à ce visage. Mais juste avant de voir cette petite pointe. On peut regarder ses joues aux rondeurs d'enfants avec leurs douces rougeurs qui ne s'efface pratiquement jamais. Il ne parait pas très âgé et à même du mal à faire plus d'un enfant de douze-treize ans. Beaucoup de monde le jugement jeune et le vois comme un petit collégien. Le fait d'avoir un caractère enfantin reste marquer sur son visage contrairement à certain qui évolue pour prendre un physique plus mature. Ses lèvres fines et charnus se situe à un emplacement idéal à la suite du nez. Pas trop grande, ni trop petite, elles sont assez moyennes voir un peu plus petite que celle d'un garçon normal.. De vraies beautés rosé dessinant un sourire discret, on a du mal à ce dire que ses vraiment un sourire de mec. Des fois,des dents blanche apparaisse  lors d'un rire gai et enfantin. Au même moment qu'une petite langue farceuse. Pour les intéressait sachez qu'il est parfaitement pur même ses lèvres. Au-dessus, il a son petit nez qui porte fièrement ses lunettes qui encadrent ses yeux.

Des cils noires foncés épouse parfaitement le contours du regard du jeune garçon. Leurs couleurs foncée va parfaitement avec la couleur particulièrement colorée de l'enfant. Ritzu possède deux grands yeux bleu ouvert sur le monde. Il est étrange pour un japonnais d'avoir des yeux aussi grand, mais il semblerait que ça vient d'un grand oncle perdu dans la famille. Son regard est toujours très pétillant et illuminer d'une étrange lueur (celle de la bêtise). Quand on le regarde, on voit souvent un garçon innocent et bon. Dans son genre, il se retrouve à être assez captivant surtout que le contracte entre sa peau et ses yeux couleurs océan. Ses iris sont normalement bleues tirant un peu sur le vert clair mais, il peut arriver d'avoir les yeux bien bleu ou bleu gris en fonction de la saison ou du temps. Peu attirait par les lentilles, ses lunettes atténue un peu l'éclat de son regard. Ce qui l'arrange bien à l'arriver, ça évite que les filles ne l'entourent trop longtemps pour fixé leurs couleurs étrange. Et les moqueries de la parts de garçons mal intentionnés. Ses yeux attirent déjà toutes les convoitise de sa famille. Naoko trouve que ça lui donne un aspect étranger. D'ailleurs c'est un des aspects physiques que partage le frère et la soeur que tout oppose.

Ensuite, si on le regarde globalement, la première chose qu'on remarque de Ritsu, c'est sa toute petite taille. Il n'atteint même pas la taille moyenne des filles de son âge. Ses petites soeurs font pratiquement, à deux centimètres près, sa hauteur. (avec 4 ans d'écart entre eux quand même). Pourtant, ce n'est pas surprenant de le comparait à une petite fille quand on le voit. Surtout que grâce à sa soeur, il en joue avec ses habits et son visage de poupon. Étant très chétif et frêle, on a toujours l'impression qu'il va s'envoler au premier coup de brise. Il a la même carrure qu'une fille de son âge, voir un peu plus jeune que lui avec ses hanches un peu proéminente. La taille bien marquer, les membres assez fin même ses mains semble être celle d'une jouvencelle. Son physique le complexe un peu vu qu'il aimerait ressembler basketteur professionnelle au muscle sculptant le corps. Comme ceux des mannequins bronzés posant torse nu dans les magasines (tout son contraire dans un sens). Malheureusement pour lui, sa peau étant très fines et laiteuses que bronze est limite dangereux sans crème solaire à indice de protection maximum.

Enfin, son corps tient par miracle sur de tout petits pieds. Il mesure du trente-huit en pointure, soit une pointure de fille. Ouvrant pour lui le champ des possible pour se choisir un escarpin en verre. Pourtant, le reste de son corps est bien celui d'un jeune homme, il n'a pas de poitrine et à bien tout ce qu'il faut là où il faut...

Style Vestimentaire : Comment s'habille Ritsu ? Normale comme la plupart des gens de son âge. En réalité, toutes ses tenues sont déjà préparés et noté dans un petit carnet que lui à donner sa grande sœur. Elle y a noté toutes les combinaisons possibles ; les couleurs qui vont ou pas ensemble, la forme des motifs à mélanger ou ne surtout pas mélanger, le genre et la paire de chaussure, les accessoires à mettre et même la paire de lunette assorties. Comme Naoko s'occupe de lui, il n'a pas souvent besoin de réfléchir à ce qu'il va mettre. Tous ses vêtements sont rangés de manière à pouvoir s'habiller vite et bien. Pantalons, jean, chemise, t-shirt, chaussette et même lunettes sont triés et classer suivant un ordre strictement classer. Elle à même tendance à l'habiller quand elle peut pour faire passer ce petit bout de garçon banal en quelque chose de sortable et de remarquable surtout. Il aime les vêtements de couleurs claires, mais avec sa sœur, il se retrouve souvent à porter du flash ce qui finie par lui donner mal à la tête. En plus, elle à tendance à l'habiller du style mignon en ajoutant des petits accessoires qu'elle emprunte aux jumelles. Ce qui gêne Ritsu qui préfère largement les tenus très travaillé et les cravates chez les hommes d'affaires. Ce genre de vêtement que pourrait porter des gentleman bien élever. Tout le genre d'habit qui ne lui va absolument pas.

La plupart du temps en période scolaire, il se contente de mettre l'uniforme en prenant soin de toujours l'avoir repassé. Sachant qu'il est assez carré comme vêtement, il ne lui va absolument pas. Il ressemble encore plus à un enfant qui s'est trompé d'établissement. Il a pourtant fait faire de nombreuse retouches pour que ça lui aille mieux à sa morphologie mais rien n'y fait. Les tenues strictes ne lui vont pas. Heureusement le garçon à tendance à se fondre dans la masse grâce à ça, vus qu'il le met correctement et que sa taille est relativement petite. Contrairement à ceux qui le porte mal, le déchire, le perd morceau par morceau où même qui ne savent pas mettre correctement une cravate. Ça le fait rager de voir des personnes maltraitant leurs uniformes et pourtant à arriver à le porté bien mieux que lui. Ce coup du sort fait qu'il a toujours un peu honte quand on le regarde longuement dans cette tenue. Réaction du au traumatise causé par Kaori. Cette méchante avait éclaté de rire le jour de la rentrée en trouvant que son petit frère ressemblé à un bébé pingouin.

Au contraire, quand il n'a pas court, Ritsu ne se prend pas beaucoup la tête. Préférant les vêtements où il peut être à l'aise. Ses tenus préférés sont souvent composés de short et de chemises coloré de rose, violet, bleu ciel ou même vert pomme. Sachant qu'il a une très mauvaise vue, Ritsu a de nombreuses paires de lunettes qu'il adore. Il en a de toutes les couleurs et pratiquement de toutes les formes possibles. Sa mère n'en reviens pas de sa collection et se demande si c'est vraiment utile mais, elles permettent de décoincé son fils vu qu'il peut accorder sa tenue à ses lunettes et vis-versa. Ses habits fétiche son t-shirt bleu claire et d'une veste rose un peu foncé qu'il porte aussi avec un jean lâche orangé accompagné de ses lunettes préférées à la couleur violette bleuté. Autant dire qu'on ne peut pas passer a coté de lui quand il s'habille comme ça, surtout quand on croit que c'est une fille. Ritsu ne la sort que très rarement, car il serait mort de honte s'il tombait nez à nez avec une personne du lycée. Au final, il mettra des vêtements assez sobres, souvent dans le style intello', classique. Il trouve que c'est plus pratique pour éviter les remarques ou les moqueries des autres même si ses sœurs ne sont pas toujours d'accord avec son point de vue. Surtout la styliste qui  lui laisse rarement le choix...

Description Mentale : Si on cherche un peu à analyser Ritsu, on se demande s'il vient bien de la même planète terre. Ce garçon est une boule d'innocence, à un point où on se demande s'il a conscience qu'on n'est pas bisousnourland. Il pense toujours de manière positive et ne se rend même pas compte des choses qu'il fait. Tout chez lui semble pur, on peut se moquer méchamment de sa personne qui croit que c'était gentil. Parque lui aussi il est gentil. Tellement gentil qu'il en deviens même un peu lourd. Ritsu va toujours penser aux autres de manière disproportionnée. Aidant les grand-mères à traverser les rus ou aidant les enfants pleurant sur le coté. Il aime faire des choses pour les autres en disant toujours de manière très humble que c'est normal. Pour lui tout bon garçon doit aider les personnes en difficulté. Une philosophie assez chevaleresque d'après certain. Mais poussait à l'extrême, ça peut devenir dangereux. Il lui arrive très souvent de se rendre malade,car, il se sent impuissant pour porter secoure à un ami. De se faire piégé par des personnes mal intentionnés qui abuse de sa gentillesse. Ou même de se mettre dans les problèmes sans savoir comment. Ses amis doivent souvent venir le sauver pour éviter que tout ne dégénère. Une chose qu'il ne supporte pas, causé des problèmes ou être un fardeau pour les autres.

Ce garçon est crédule, mais d'une crédulité horriblement dérangeante. Il croit tout ce qu'on lui dit tant que personne ne lui dit que ces faux ou qu'il découvre dans un livre la vérité. Ritsu va avoir tendance à croire tout ce qu'on lui dit même l'imaginable (Genre les filles naissent dans les roses). Il aura toujours l'impression que ce qu'on lui dit est vrai. Amusez-vous à lui raconter une blague, à moins qu'elle soit vraiment illogique, il aura tendance à y croire. Son humour est merdique, même quand il essaye d'en faire c'est effrayant tellement que ça vole bas. Rare sont ceux qui lui en veulent longtemps, car Ritsu est d'une douceur à faire peur. Il fait toujours attention à ne pas blesser son interlocuteur. Ses paroles viennent toujours du coeur et se montre particulièrement impliquer dans ce qu'il fait. Voyant toujours le bien chez les autres, il croit profondément aux choses futiles comme l'amitié, le bonheur ou la joie, c'est ce qu'il essaye de transmettre dans sa manière de vivre. Cette manière sucrée de voir un monde sans défaut. Ses yeux pétilles de cette lueur étrange à chaque fois qu'il voit le visage d'une personne s'illuminer d'un sourire. Tous ses gestes renfermement un infinis délicatesse. Le parfait exemple est de voir comment il s'occupait de ses roses. Les soignant avec patience et tendresse sans jamais perdre patience ou s'énerver pour rien.

Ritsu est aussi un garçon sincère et profondément naïf. Il a cette part d'enfance graver en lui, s'exprimant souvent avec une naïveté affligeante. Ses mots sont toujours des cris de son petit coeur. Cette sincérité est appréciable souvent qu'elle est accompagnée par son habituelle entrain. Du genre insouciant, il ne se préoccupe que très rarement des conséquences de ses actions. Il ne s'en souci que si elles sont négatives et affectes particulièrement quelqu'un. Sinon, il les oublies tout le temps. Ce gamin est vraiment quelque chose qui pose parfois beaucoup de problèmes aussi bien pour les autres que pour lui-même. Peu de gens le remarque a moins d'être vraiment très proche de lui. Mais sous cette image d'enfant tout droit sorti d'un conte de fée se cache le véritable enfant, celui qui à grandi dans le monde des hommes. Un enfant qui semble autant piégé par l'image que les autres se font de lui que l'image totalement opposer qu'il se fait de lui. Bannissant sévèrement l'égoïsme et la jalousie, il essaye d'être plus qu'un homme. Se maudissant à chaque fois que ce comportement semble dépasse ses principes ou qu'il agit dans son propre intérêt. Il fond souvent en larme dans son coin en se trouvant largement détestable et le pire, c'est qu'il déteste ses moments de faiblesse qu'il juge égoïste et dérangeante pour les autres.

On a peu croire que le gamin n'est qu'un ange tomber du ciel ou sérieux boulet. Mais peu de personnes savent qu'il en réalité plus sensible que la moyenne des adolescent. Tout ce qu'on lui dit et soigneusement garder dans sa petite tête qui surchauffe aux files du temps. Les gens ne pensent pas souvent à mal selon lui, mais les vrais critiques dure et froide font sur lui des marques horribles. Le malheur, la haine et la douleur sont des choses qu'il ressens que trop bien. Avoir eu tellement d'amour depuis sont enfance fait qu'il ressens rapidement le manque ou son absence. Si on le remarque bien, on se rend compte que ces un garçon extrêmement timide. Parlent rarement de lui quand il n'y est pas obligé. Il aura même l'habitude de prendre le point de vue le plus global qui peut pour éviter de donner trop son avis personnel ou, il changera de sujet pour éviter qu'on ne lui pose trop de questions. Il craint un peu les autres à cause de sa maladresse. Fessant toujours les choses comme il peut. Ritsu s'écrase toujours très rapidement face aux autres. Tant très faible psychologiquement, toujours en train de douter de lui, il est une proie facile pour les autres. Il luttera à peine (voir même pas) de peur de fâcher son interlocuteur.

Cette habitude de faire taire ses sentiments dans l'oeuf le rendent vulnérable et apte à faire d'énormément bêtises contre sa propre personne. (dite, il ne vous fait pas plus pensé à une princesse pure et innocente qu'à un prince charment ?)

Niveau Scolaire : Bon, il obtient facilement quatorze sans trop se tuer au travail et il arrive même à avoir la moyenne en philosophie ! Ce n'est pas un génie sauf qu'il a une très bonne mémoire et comme il écoute en cours, ça lui suffit amplement. (bien qu'il adore relire ses leçons avant le début des examens). Il a plus de facilité à l'écrit qu'à l'oral quelques soit la matière, ce qui ne l'aide pas beaucoup dans les cours de langue. Sinon il à une préférence pour la philosophie et la littérature au détriment du cours de sport qui est loin d'être son fort.
Rêves : Il n'a pas particulièrement de rêve à part celui de vivre une petite vie parfaitement normale. (mais qu'est-ce que la normalité à fairy tail ?)



BIOGRAPHIE

Passé : Mes parents se sont rencontrés très jeunes, ma mère travaillait pour aider ses parents dans la boulangerie familiale. Mon père, alors étudiant, passait tous les jours à midi pour prendre à manger vu que la boutique se trouver juste en face de la fac de droit. A la base, ils n'avaient pas d'autre relation que celle de vendeuse à client mais, le destin est farceur. Mon père à sauvait ma mère de petits voyou qui avait trop bu un jour où elle était seule à gérer la boutique. Vu qu'ils se voyaient tous les jours, ils ont fini par dépasser le stade purement professionnel pour devenir amis. Ils sortaient énormément ensemble, vivait pratiquement l'un chez l'autre ou vise-versa. Personne n'avait de doute sur le fait qu'ils allaient se marier et avoir beaucoup d'enfants. Mais il fallut quand même quatre ans à mon père pour se décider d'épouser la femme de sa vie. Ma mère rigole toujours quand elle nous racontait cette histoire, car notre père était arrivé un beau jour, tirée à quatre épingle. Il avait le visage tout rouge et avait profité de la présence de quelques habitué pour lui demander sa main. Au beau milieux de la boutique avant qu'ils ne sortent tout les deux pour un dîner romantique, la vieille de Noël. Mon grand-père avait frôlé la crise cardiaque et était devenu tout blanc alors que mamie poussait ma mère à accepter. Heureusement, elle accepta en pleurant de joie.

Ce jour-là vus un des plus heureux qu'ils eu. Bien-sûr, ils ont rapidement pris une petite maison dans la banlieue. Une vielle maison qui appartenait à mon arrière grand-mère. Peu cher et très spacieuse, mon père à dû faire énormément de travaux avec mon grand-père pour en faire un espace convivial. Ma mère venait de réussir ses examens pour entrée dans une école de pâtisserie et mon père avait été accepté dans un cabinet d'avocat. Tout deux commençait une nouvelle vie dans un monde rose bonbon. Peu de temps après leurs emménagements, ma mère fut enceinte de ma première soeur, Naoko. Cet événement fut le premier d'une grande série. Ils avaient tout organisés pour l'arrivée de leur premier enfant. La chambre peint en rose, le berceau, les petits vêtements tout mignon. A sa naissance, Naoko ravis toute la famille. Elle était toute mignonne et tellement sage que ce fut un bonheur d'être parent à cette époque. Il vécut trois années charmantes avant que ma mère retombe enceinte. Cette fois-ci, ils souhaitaient avoir un petit garçon. Ils préparèrent la chambre sous l'enthousiasme débordant de mon père. A leur grandes surprises se fut une autre fille qui vis le jour, ils l'appelèrent Kaori. De naissance elle eut un caractère de feu, hurlant chaque soir, toujours, ma mère n'avait jamais vus un bébé si turbulent.

Kaori fit passer des nuits blanches à nos parents. Si bien que pendant quatre ans, ils ne pensèrent plus à avoir d'enfant. La boutique de ma mère tombait un peu en ruine et mon père commençait à avoir la grosse tête. Leurs relations n'étaient pas aux meilleurs de leurs formes quand elle apprit ma venue. Bien que je ne sois pas prévus au programme, mes parents furent ravis de m'avoir. Ils firent tous les deux des efforts pour surmonté les nombreux obstacle qui allait devoir affronter pour leurs troisièmes enfant. Cette fois-ci, il eut peur de leurs prémonitions, ma chambre fut colorée en rose bonbon et en bleu ciel très claire. Mon père et ma mère remirent la pâtisserie à flot et il fit des efforts pour soulager ma mère de ses nombreux devoirs. Mes grand-parents participait aussi pour les aider. Il prenait soin des deux filles quand ma mère du partir pour l'hôpital. Quand elles sont revenue à la maison, elles ont eut la joie de trouver un nouveau compagnon de jeu : moi. J'étais un bébé choyait, tout le monde s'occuper trop bien de moi. J'étais un véritable petit prince même en grandissant. Beaucoup plus calme que Kaori. Je la suivait pourtant partout, aussi bien quand on jouait aux petites voitures qu'aux poupées. Naoko quant à elle, s'occuper de moi comme d'un de ses poupons. Comme j'avais deux grandes soeurs, je me retrouvais à être assez sociable à la maternel même si j'avais une préférence pour jouer avec les filles qu'avec les garçons.

En grandissant, je voyais à qu'elle point mes soeurs et moi étions différents. Elle me délaissait un peu pour faire des choses de ''grande''. On ne jouait plus au même jeu et je me sentais un peu comme inutile à leurs yeux. C'était peu après mon anniversaire que j'ai demandé à ma mère comment on faisait les bébés. Ma mère ne me prit pas très au sérieux, sachant que je n'étais qu'un tout petit garçon. Elle m'expliqua avec sa tendresse habituelle, que les bébés filles naissaient dans les roses et les petits garçons dans les choux. Histoire que tous les parents, on une fois raconté à leurs enfants sans arrières penser. Seulement elle sous-estimé mon envie d'avoir des petites soeures. Si j'en avais, je pourrais jouer avec elle. Pour Noël de cette année là, j'ai demandé à ma famille un rosier. La mère de ma mère en avait plein son jardin donc il ne fut pas difficile de m'en procurer un. Mais sa surprise beaucoup de monde. Mon père n'était pas trop pour laisser une plante avec des épines dans une chambre d'enfant. Mais le fait de prendre le sens des responsabilités plaise à ma mère et de toute manière, on m'offrait un rosier sans épines. Ma mamie m'appris comment m'occuper de ses plantes délicates. Ça me plaisait tellement qu'une fois l'été venue je comptais les bourgeons et les jours qui me séparés de l'éclosion.

J'avais tellement hâte de voir une petite soeur sortir délicatement d'entre ses pétales. S'ouvrir au monde avec tant de grâce. Une chose beaucoup plus agréable à imaginer qu'un enfant sortant d'un chou. Ce que je ne savais pas encore, c'est que ma mère et mon père me surveillé du coin de l'oeil. Attendant le moment propice pour m'annoncer une nouvelle aussi extraordinaire que choquante. Je n'avais pas fait attention, mais depuis Noël et pendant plusieurs mois, le ventre de ma maman grossie comme un ballon. Mes soeurs semblaient ravie et n'arrêtai pas de toucher ce ventre rond. Un air heureux flottait sur toute la famille, un air tellement contagieux que ça se rependait même sur les inconnus qui lui parlaient pour la première fois. Moi, j'attendais seulement que mes fleurs éclosent pour être vraiment heureux. Quand elles s'ouvrirent leurs pétales pour la première fois, j'avais pleuré comme une madeleine. Pendant plusieurs heures, mes larmes avaient coulée comme un torrent. J'étais inconsolable au point défrayaient mes parents qui nageaient dans l'incompréhension total. C'est quand je me calmais à cause de la fatigue que ma mère pu me questionnait. Posant de question simple auquel je répondais par des sanglots mal contrôle. J'eus du mal à lui expliquer que mes roses avaient éclot et qu'il n'y a aucune petite fille qui en est sortie.

Ma mère avait souri tendrement alors que mon père se retenait les cotes pour ne pas éclatée de rire. Elle m'avait berçait avec tant d'amour en m'expliquant que les filles ne naissaient pas réellement dans les roses. Mais qu'elle sortait du ventre tout rond de maman. L'explication fut très simple, mais je me souviens plus l'avoir écoutée. Je pense que j'ai dû écrouler de fatigue dans ses bras. Cette mésaventure fut retenue, raconté et amplifiée aux files des années. Toute ma famille fut au courant et c'est même devenu la chose à raconter lors des repas. Deux semaines plus tard, ma mère arrivait à thermes et donna naissance à deux petites filles. Ce fut le plus beau jour de ma vie quand elle ramena dans les berceaux, c'est deux poupons roses strictement identiques. Je crois que c'est à cette période que la rose est devenu ma fleure préférée parque si je n'avais jamais demandé un rosier, mes parents ne m'auraient peut-être jamais fait deux petites soeurs aussi mignonne. Je vous rassure, je n'ai pas toujours pensés comme ça, y a des jours où j'aurais préféré rester le dernier de la famille, d'autre jour où j'aurais préféré rester seul avec mes deux petites soeurs sans que les grande ne me l'est pique. Mais je les aime mes deux petites roses...

En grandissant, j'ai continué à être le préféré de mes soeurs aînées. La plus âgée m'utiliser comme mannequin pour tester ses talents de créativité. J'étais une véritable poupée qu'elle devait habiller avec des fanfreluches, de la dentelle ou de la mousseline. Portant des robes, des tenus d'enfant ou des tenus de petit garçon. Elle fit ses débuts avec une solide base vu que tout ce qu'elle crée était pour moi. Quant à Kaori, son air de garçon s'aggraver avec le temps. Elle frappait toutes les personnes qui m'embêtaient et j'étais connus pour avoir un monstre de soeur. De plus, sa force et son mauvais caractère grandissait avec elle, plus j'avançais dans le monde, plus j'avais l'impression d'avoir un grand-frère à la place. Ma mère disait que plus tard ça serait une grande femme, personnellement je pense qu'elle ne trouvera jamais de mari et qu'elle finira vieille fille. Si ça se trouve, ça la dérange même pas. Et en même temps, j'ai aussi appris à m'occuper de mes deux petites soeurs, Suzuki et Sonoko. Elles grandissaient tellement vite que j'ai dû rapidement m'adaptai. Elles courraient partout et me sauter dessus pour que je leur lise leurs contes de fée préférée avant qu'elles ne s'endorment. Je me souviendrais toujours d'un jour où elles m'avaient pratiquement fait mourir de rire et gêne en même temps.

Un jour, mes parents étaient sortis et on jouait tous les trois en attendant que Kaori finisse de préparer le goûté. Cet après-midi était très ennuyeux et Suzuki avait décidé qu'on allait se déguiser pour rigoler. Elle sortait du tiroir tous nos costume qu'on rangeait en commun dans un grand placard. Naoko en avait tellement fait qu'on ne pouvait plus les garder dans nos chambres. Elles sortie deux robes de princesse aussi belle l'une que l'autre. Rigolant en allant rapidement la mettre, je me retrouvais seul à chercher un costume dans ce grand placard pour les accompagner. Sachant bien qu'elles ne me lâcheraient pas si je ne participais pas. Elles revenaient quelques minutes plus tard dans leurs belles robes. M'inclinant devant elle en les appelant majesté, elle souriait à pleine dent en rigolant. Sonoko finis par briser la magie en disant qu'elles n'étaient pas princesse. Poussant sa soeur presque au bord des larmes. Elles réussie à se disputer par qu'elles n'avaient pas de princes charment. Suzuki me prit fièrement le bras et cria sur sa soeur qu'elle en avait un et c'était moi. Elle le cria si fort que ça me choqua. Je restais silencieux pendant quelques secondes en regarde ce petit être trop mignon me regardait avec quelques larmes au coin de ses yeux. Sa petite voix discrète prête à fondre se mit à me demander si je voulais bien être son prince.

Je me suis mis à rougir comme une tomate en acceptant d'être le prince de ma petite soeur. Accord qui rendue jalouse mon autre soeur qui se précipita pour me demander la même chose. Elles étaient tellement adorables que je n'avais rien pu leurs refusaient. Même si Sonoko m'avait fait peur en criant que je ne pouvais pas être un prince vu que j'étais une princesse. La raison de cette déclaration ? C'est que je n'ai jamais arrêté de m'occuper des roses depuis leurs naissances. Ma chambre en est tellement remplie qu'on se demande si ce n'est pas la chambre d'une fille. Des roses grimpante pour le mur, des petites roses, des grosses roses, rouges, blanche, oranger, jaune... Je pense que c'est à cause de ça que ma petite Sonoko pense que je suis une princesse. Ah, et aussi parque je rentre à l'académie des fée bientôt, un nom pareil doit faire nom d'école de princesse pour elle. Mais c'est juste un établissement bizarre qu'à choisie ma mère par qu'elle trouver un professeur beau gosse et qu'elle à était appuyé par mes deux soeurs aînées. Elles ont débarquées dans ma chambre un soir tranquille en criant qu'elle avait reçus la validation de mon admission. Elles étaient toutes folles de joie alors que je ne comprenais absolument rien. Ma valise fut prête le lendemain et on m'expédia là-bas comme un colis. Je n'ai même pas eu le choix de choisir l'endroit où j'allais continuer mes études. Le pire c'est que mon père était ravi que je sois accepté dans cette école prestigieuse. Pensant que ça me ferait du bien de m'éloigner de mes roses et de mes soeurs là-bas. Mais, moi, je voulais aller dans un lycée parfaitement normal...

« j'espère, seulement, que tout va bien ce passer là bas... »

Liens :






Mitsuku Megane

Age : 47 ans - Marié - 5 enfants
Mon père est un grand avocat juridique. On a le même défaut, on porte tous les deux des lunettes à cause de notre très mauvaise vue (mais il préfère mettre des lentilles). Papa travail très dure pour nous tous et aimerais que je lui ressemble plus tard. Il place beaucoup d'espoir en moi, car je suis le seul garçon de la famille. Mais je ne sais pas si me voir avec des roses pleins la chambre va avec sa théorie du mec ''viril''





Hiyori Megane

Age : 45 ans - Mariée - 5 enfants
Ma maman chérie ! Toute douce comme ses sucreries. Parque oui, ma maman tient une petite pâtisserie à l'angle d'une rue fréquentée. J'adore la voir travaillée, surtout quand elle fait la meilleure tarte aux pommes du monde. Elle à toujours le sourire aux lèvres et laisse échapper une aura de bonheur. Elle est vraiment géniale ! Mais j'aimerais qu'elle arrête croire que je suis encore un petit garçon qui pense que les filles naissent dans les roses ...





Naoko Megane


Age : 23 ans - Fiancée
L'aînée de la famille, à 23 ans, elle est du genre calme et posé. A la maison, elle prend très aux sérieux sont rôles de grande soeur. Aidant dès qu'elle peut tout le monde et surtout notre mère. Nao est une styliste réputé dans le monde de la mode. Très travailleuse, elle adore habiller les personnes qu'elle juge mignonne. D'ailleurs, je me demande quand elle va arrêter de me prendre pour sa poupée préférée ...





Kaori Megane


Age : 20 ans - Célibataire (et fier de l'être)
La deuxième née, elle est garagiste et se comporte comme un véritable garçon. Un caractère de rebelle en plus d'un irrespect total pour les hommes qui se croit trop prétentieux. Elle n'a rien de très féminine, toujours en salopette salis par le cambouis des voitures. Sa grosse voix d'excité me fait frôler la crise cardiaque à chaque fois. En plus, elle a une force incroyable. Kaori est tellement plus viril que moi que ça en deviens effrayant. En réalité, elle me fait plutôt peur, surtout qu'elle m'affectionne particulièrement (pour me martyriser)...





Sonoko Megane


Age : 12  ans - aînée des jumelles
Elle est adorable avec ses joues un peu ronde et ses grandes yeux candide, on dirait une princesse. Quand elle était petite, elle m'avait demandé d'être son prince charment. C'était vraiment trop mignon, elle ressemble tellement à cendrillons. J'aimerais tellement qu'elle ne grandisse jamais, comme ça je pourrais toujours rester un super frère charment à ses yeux...




Suzuki Megane


Age : 12  ans - cadette des jumelles
La deuxième des jumelles, Suzuki est plus mature que sa sœur. Petite fille, elle voulait que je sois une princesse. Vœux qu'elle poursuit encore aujourd'hui alors que je viens de fêter mes 16 ans. Elle est aussi adorable dans un sens même si j'avoue que je ne la comprend pas toujours. Posés et réfléchie, elle semble parfaite pour incarnée Belle dans le conte de la Belle et la Bête. Quoi que je l'a laisserais jamais sortir avec un goujat...

Le dernier membre:
 



JOUEUR

Niveau de RP : Moyen, ça commence à faire un moment que j'en fais, mais je reste vers le  bas à cause de plusieurs problème d'écriture (dyslexie + dysorthographie) et bah tout simplement parque je suis un boulet aussi XD cherche pas à comprendre les grandes personnes petit padawan !
Comment as-tu découvert ce site ? Alors, c'est très simple, j'ai volé jusqu'à la deuxième étoile puis tout droit jusqu'au matin. J'ai traversé le désert d'Agrabah, la forêt enchantée, l'océan aux sirènes et au pirate (ma chambre pas ranger). Après, j'ai fait une pause dans une auberge à fort fort lointain. J'ai était volé par le chat Potté en essayant d'échapper à mama Odis. On m'a déposé au port à dos de tapis volant, où j'ai pu descendre tranquillement le Styx en compagnie d'Hades (et des morts vivant) pour arriver à la place de tous les choix à Wonderlande, où j'ai discuté avec Cheshire (qui m'a un peu embrouiller) et là .... bah j'ai ouvert la porte de Fairy tail, simple non ?
(je le connais depuis son ouverture, je le suivais en invité et finalement ''quelqu'un" ma harceler poussait à m'y inscrire)
Autre : Pitié dite moi que j'ai pas fait un perso' complètement gaga des contes de fée ... (Sinon, pour le forum, je le trouve génial x))



Crédits : code by Matteo Calvetti


Dernière édition par Megane Ritsu le Sam 1 Nov - 22:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miha Rasu
« I believe I can fly !♫ »
avatar

Activité : Occupé
Messages : 115
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 21
Localisation : Si c'est pour que tu le dises à mon frère je préfère me taire...

Carte d'identité
Capacité Active: Elle peut faire un saut incroyable, mais a la malchance de toujours retomber sur quelqu'un après un saut hors salle de sport
Capacité Passive: Peut ressentir tout ce que ressent son frère, aussi bien mentalement que physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Je suis parfaitement normal !   Mar 28 Oct - 23:07

Bienvenue Ritsu.

Tiens, un harceleur, ça me rappelle quelqu'un... *cherche Matteo du regard* Apparemment il s'est déconnecté aujourd'hui mais je pense qu'il s'occupera de ta fiche, je passe juste en remarquant deux petites choses après un coup d’œil jeté à ta fiche (ouais je suis en train d'écrire un RP alors j'ai pas pris le temps de tout lire malheureusement), ce sera peut-être plus rapide comme ça.

-Concernant ton niveau scolaire, même remarque qu'à beaucoup de joueurs : il faudrait que tu précises les points forts et points faibles de ton personnage, par exemple il peut être redoutable en langues mais avoir une peur bleue des mathématiques. En outre, nous partons du principe que ce n'est pas parce qu'un élève est dans une filière qu'il va avoir les points faibles stéréotypés du type "ah je suis littéraire alors je sais pas compter", du coup pour avoir une idée précise du niveau du personnage il est bon de préciser de la façon précédemment citée.
-Par extension, j'ai vu que tu avais bien précisé la classe, le niveau et le cursus de ton personnage, c'est facultatif parce que certains peuvent être indécis sur leurs orientations mais tu peux préciser une spécialité si souhaité, par exemple Matteo a choisi la filière Scientifique mais la spécialité Médecine, j'ai choisi la filière Primaire en sport mais la spécialité Saut en Hauteur. Après, à toi de voir selon les ambitions de ton personnage.

Voilà, si Matteo n'a pas le temps je repasserai dans la semaine pour corriger mais je pense qu'il devrait pouvoir regarder tout ça bientôt. Bonne chance pour ta validation et bon jeu par avance.

_________________


Feat "Ino Yamanaka" from Naruto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miharasu.skyrock.com/
Megane Ritsu
« Arrêtez de m'appeler Mégane, c'est Ritsu ! »
avatar

Activité : Actif
Messages : 25
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Je suis parfaitement normal !   Sam 1 Nov - 17:43

Merci Miha !

J'ai déjà modifié ce que tu m'as dis (en espérant que je ne me sois pas tromper, ce serait bien mon genre).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Je suis parfaitement normal !   Sam 1 Nov - 22:13

Merci Miha, la fameuse remarque du niveau scolaire que je fais à tout le monde. xD Puisque tu m'as chipé mon blabla sur le niveau scolaire, je peux te chiper ta technique des citations ?♥ *sort*

Bon, désolé pour le retard une fois de plus, j'ai enfin trouvé un moment de calme pour noter tout ce que j'avais remarqué et finir de lire. Il y a un certain nombre de choses à dire, rien de trop grave, mais à corriger tout de même :

-D'abord dans le dossier médical, ton personnage ne peut avoir 1 ou moins aux yeux pour une seule et bonne raison : à ce niveau même avec des lunettes tu n'y vois rien du tout. Pour tout dire, en dessous de 4 les lunettes ne sont plus vraiment utiles.
-Là je me permet d'emprunter un peu la spécialité de Miha pour les citations :
Citation :
De vraies beautés rosé dessinant un sourire discret sur leurs belles courbe. Envoûtante comme une femme séduisante à la fois rieuse et cruelles. Elles cachent en leurs coeurs de magnifique perles blanches.
Et voilà quelque chose que je t'ai eu fait remarquer : ton côté poète qui ressort, tu te mets à faire des métaphores et gogo et ça n'a plus de sens du tout. A moins que tu parviennes là à me donner un sens concret et précis, auquel cas je devrais reconnaître mon tord, mais j'ai beau la lire et la relire cette description je dois t'avouer que cela a de moins en moins de sens pour moi, cela peut alourdir ton texte, l'allonge énormément ce qui n'est pas forcément une qualité quand ce n'est que de la description et finalement embrouille parce que je me suis perdu plusieurs fois dans des phrases du genre ; évidemment, ce n'est pas une critique bête et méchante qui consisterai à te faire recommencer ta fiche, ce serait très con de ma part, c'est juste pour que tu remarques qu'il te faudrait sans doutes te restreindre un peu dans les RP parce que des gens comme Sato ou moi qui te connaissons on finit par passer outre mais je pense que des joueurs qui ne te connaissent pas comme Sheila, Kiba (je parle au sens RP pour lui, pas IRL) ou Wendy auraient plutôt tendance à bloquer sur ça.
-Avant d'attaquer l'histoire, problème dans l'âge des parents : regarde l'âge que tu as donné aux parents et l'âge que tu as donné aux grandes sœurs, si on suit cela à 12 ans la mère était déjà enceinte de la plus âgée et à 15 ans de la seconde. Relis ton histoire et réfléchit à un âge qui correspond, ils doivent être bien plus adultes que cela normalement puisqu'ils ont déjà un métier (et pas facile d'accès à un jeunot pour le père) lorsqu'ils ont la première de ce que j'ai compris.
-Pour l'histoire, je reviens brièvement aux citations :
Citation :
Ma mère avait souri tendrement alors que mon père se retenait les cotes pour ne pas éclatéeerrçait avec tant d'amour en m'expliquant que les filles ne naissaient pas réellement dans les roses.
Tout le passage qui entoure cette phrase est plein d'erreurs de sens du genre, tu as dû écrire beaucoup plus vite à ce moment-là et du coup ni te relire (je ne parle pas de relecture après écriture, je veux dire que souvent une personne qui écrit à un rythme moyen aura tendance à relire sa phrase en court d'écriture tout en réfléchissant) ni faire vraiment attention aux mots que tu sautais ou que tu supprimais. (Je pense que c'est ce qui est arrivé là, parce que si tu appuie sur Shift et la flèche du haut en même temps au milieu d'un texte tu remarqueras que ça te sélectionne ton texte à partir de l'endroit où tu écris jusqu'au même endroit à la ligne supérieure, tu as dû faire cela sans faire exprès et du coup couper ta phrase, ou alors ton ordi a ramé brièvement à ce moment et n'as pas eu le temps de réagir à certaines de tes touches, je sais pas si tu écris en regardant ton clavier ou ton écran mais je sais que quand je regardais mon clavier cela m'arrivait souvent.) Bref, une fois de plus c'est plus pour à l'avenir que pour la fiche, même si cette phrase m'a fait buguer un moment, n'hésite pas à t'arrêter au milieu d'un paragraphe pour réfléchir et relire rapidement les phrases précédentes. (Il te manque un mot à la fin de ton histoire, le mot "normal" il me semble, tu as dû le sauter dans ta précipitation.)

Je te laisse corriger, fais-moi signe quand tu as fini.

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Je suis parfaitement normal !   Sam 1 Nov - 22:34

Et me revoilà, tout est corrigé alors je te valide et te souhaite un bon jeu~

Tu peux aller demander un RP - ou répondre aux demandes déjà existantes aussi c'est bien *sort* - et enregistrer ton avatar, demander une chambre si tu veux, bref fais-toi plaisir.

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Megane Ritsu
« Arrêtez de m'appeler Mégane, c'est Ritsu ! »
avatar

Activité : Actif
Messages : 25
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Je suis parfaitement normal !   Sam 1 Nov - 22:49

Avec plaisir ! Merci pour la validation ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je suis parfaitement normal !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis parfaitement normal !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» T'es nécrophile ? Tu m'aimes. ► UC;
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Généralités :: Inscriptions :: Admis-
Sauter vers: