AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Nina Guinegan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nina Guinegan   Jeu 11 Sep - 16:16


Nina Guinegan


CARTE D’IDENTITÉ


Âge : Tout juste 16 ans
Sexe :  Féminin
Activité : Etudiante ; Sophomore
Statut scolaire : Externe
Capacités : Capacité active : Lorsqu'elle a faim, elle aura souvent, très souvent la chance de trouver à manger dans son sac, bien qu'elle n'en contrôle ni la quantité, ni la qualité, ce qui lui porte souvent préjudice.
Capacité passive : Elle peut s'endormir dans n'importe quelle situation et n'importe quelle position, allant d'une dizaine de secondes à une dizaine de minutes, et la plupart du temps, sans s'en rendre compte.
Club : Club de théâtre, j'irais m'inscrire !
Classe et cursus : Spécialité art et cursus exposition (dessins et peintures).




DOSSIER MÉDICAL

Groupe sanguin : A
Taille : 1m67
Poids : 54 kg
Allergies : Poussière en grande quantité.
Handicaps :  Aucun
Troubles : Spasmophilie
Phobies : Anciennement phobique scolaire. Sinon, certains insectes comme les guêpes ou les mouches peuvent lui provoquer des vertiges ou déclencher une crise d'angoisse si, au moment des faits (j'aime cette expression...), la victime était déjà angoissée pour quelconque raison.
Autres : Fume.




PORTAIT ROBOT

Description Physique : Nina est une jeune fille qui n'est ni trop grande, ni trop petite. Elle est plutôt mince mais avec quelques formes aux cuisses, un large 39 aux pieds et un petit bidon lorsqu'elle a bien mangé, ainsi qu'une petite poitrine, pour laquelle elle s'amuse à comparer leur taille à une boule de noël. Elle a un visage plutôt rond, dont les joues non creusées donnent l'impression d'un visage plutôt enfantin, alors que son corps montre bien une adolescente de son âge. Ses yeux sont d'un bleu pouvant virer au gris, au gris-vert ou au violet très discret selon le temps où les couleurs qu'elle porte ; son père l'appelle souvent Denzel en voyant son oeil droit dont la paupière le ferme légèrement plus que l'autre. Néanmoins, son regard, généralement bleu clair, a force d'entendre qu'elle a de beaux yeux, est devenu sa fierté physique, et le début d'une prise de confiance en elle. Un petit nez rond et des lèvres dont la courbe ne montre ni sourire ni tristesse lorsqu'elle est inexpressive. Elle a les cheveux plutôt long, les laissant pousser depuis qu'elle  ait regretté de les avoir coupé lorsqu'elle était petite, châtains, ondulés lorsqu'on se rapproche des pointes.
Style Vestimentaire : Elle porte l'uniforme plutôt correctement, même s'il lui arrive de desserrer son noeud, parce qu'elle n'aime pas du tout avoir quelque chose qui lui serre le cou, même légèrement. Par contre, au sujet de sa jupe, elle bataille toute la journée avec en la remettant correctement, car sa manière de marcher la fait remonter tout le temps de quelques centimètres. Il n'est donc pas rare de la voir la rebaisser en essayant d'être discrète.
Autrement, en dehors du cadre scolaire, elle n'a pas de style vestimentaire particulier, mais a tendance à sauter dans les premiers vêtements qu'elle trouve. Elle aime aussi bien les pantalons larges et les pulls amples que les robes courtes et moulantes, mais tout dépend de son humeur, et elle penchera généralement vers le premier choix. Mais ce qu'on peut remarquer de particulier, c'est qu'elle portera toujours une étole ou une écharpe dépliée sur les épaules. Sinon, elle porte généralement des vêtements dans les tons dorés, marrons et orangés.

Description Mentale : Lorsqu'on connait bien Nina, le premier défaut qui nous viendrait à l'esprit en pensant à elle : la névrose, et toutes ses angoisses qui en découlent. Ce n'est pas si simple d'expliquer son état d'esprit sans parler de son histoire, mais elle souffre d'inquiétudes et de doutes au quotidien. Elle a manqué cruellement de confiance en elle durant son enfance, et cela persiste encore aujourd'hui. Autrefois particulièrement timide et renfermée, s'isolant au possible d'autrui, Nina travaille sur elle et son mental au quotidien, lutte contre sa faiblesse et tente de découvrir sa véritable personnalité. Car en effet, le fait de toujours se croire inutile et en échec permanent lui occupe ses pensées continuellement : elle se ressasse les épisodes de son passé, s'en donne tous les tords, abandonne tout projet qu'elle débute, pensant que l'échec chez elle est inné, a l'impression que parler à autrui est une épreuve difficile, à laquelle elle pense ne jamais ressortir gagnante... Depuis donc deux ans, Nina tente de changer tous les problèmes causés par cet état d'esprit (dont un soucis d'intégration social) et combat ses complexes de personnalité.

Aujourd'hui, Nina s'accepte un minimum comme elle est, et tente d'être objective sur ce point, même si ce n'est pas toujours une réussite. Elle a tendance à se dévaloriser, mais cette manie commence tout juste à disparaître. Grâce à ses cours du soir de théâtre d'auparavant, même si ce n'était pas grand chose, elle a apprit à faire le grand saut pour vivre mieux avec les autres et avec elle même.  Car en réalité, Nina est une jeune fille pleine de vie, ne demandant qu'à rire, sourire et partager de bons moments, craignant la solitude qu'elle avait déjà subi auparavant. Sa difficulté d'intégration disparaissant peu à peu, on découvre une jeune fille au comportement pouvant parfois paraître un peu bizarre, lunatique, avec un rire très bruyant et une manière de penser un peu tordue. Mais ce comportement n'est présent seulement lorsqu'elle se rapproche de quelqu'un avec qui elle se sent permise d'être plus naturelle, et de laisser aller ses réactions à l'instinct. Si on continue sur ses qualités, Nina se veut très bienveillante, tentant d'être de bon conseil et de confiance. Depuis qu'elle veut s'intégrer parmi les autres, elle a une fâcheuse tendance à observer leur comportement et leurs réactions de près, de fait à savoir à peu près comment réagir dans telle ou telle situation. De ce fait, Nina essaye de venir en aide au possible à ceux qui le demandent, quitte à passer pour une bonne poire.

Autrement, parlons un peu plus en détails de ses défauts actuels : Nina est sensible et susceptible, et ces deux traits là ne font souvent pas bon ménage. Elle peut se sentir vexée voir blessée assez facilement, et comme ses émotions (aussi bien tristesse que joie) se traduisent par des larmes, elle se mettra facilement à pleurer. L'exception à la règle, c'est quand elle est bien trop en colère et qu'elle n'en peux plus qu'elle adopte un comportement je m'en foutisme total. Lorsqu'elle est vexée, ses angoisses peuvent refaire surface et compliquer la situation.
Elle n'est aussi pas souvent de très bonne humeur au réveil ou lorsqu'elle est très fatiguée, devenant dans ces moments là assez froide et pouvant paraître un peu trop "blazée de la vie." Ces défauts rentrent totalement en contradiction avec le tact et la patience qu'elle a habituellement, car généralement, elle ne veut pas heurter autrui. Mais lorsqu'elle ne se sent pas bien, c'est une nouvelle lutte dans son esprit pour tenter d'être le moins cassante possible.

Niveau Scolaire : Très moyen. Si on parle en termes de notation française, elle se maintient entre 9 et 12 sur 20 en général, sauf dans les matières artistiques, où elle peut avoir quelques points en plus de temps à autres, parce qu'elle s'y investie plus. Nina a un soucis de concentration dans ce qui ne l'intéresse pas ou peu, et a du mal à travailler en dehors d'un cadre scolaire.

Rêves : Nina ayant une imagination débordante, ses rêves changent du tout au tout, s'imaginant devenir telle ou telle personne, atteindre tel ou tel objectif. Mais au final, elle n'arrive pas à se fixer sur quelque chose. Mais globalement, on pourrait dire que son rêve depuis quelques temps serait d'être totalement à l'aise avec les autres, ainsi que de ses faire un ou une ami(e) avec qui le lien serait particulier. Bref, si on ne parle pas d'objectif professionnel, son premier objectif serait d'avoir un bon entourage dans lequel elle ne sentirait plus aucun complexe.



BIOGRAPHIE

Passé : Nina est née en tant que petite dernière dans une famille de moyenne classe un 27 Octobre. Lorsqu'elle était petite, elle était considérée comme une enfant très sage et très joyeuse et voulant faire tout comme les grandes filles. Elle aimait regarder son père cuisiner, aider sa mère à faire le ménage avec un petit aspirateur pour petits et se faire emmener à la boulangerie acheter ses bonbons par son grand-frère, âgé de 7 ans de plus qu'elle. Elle aimait être admirée pour sa gentillesse et son calme par les amis de la famille et  de sa famille, être complimentée, et rendre fier ses parents adorés. Nina avait aussi une amie imaginaire, une petite gentille blonde qu'elle appelait Yori, et avec qui elle lui faisait milles et unes confidences.

Mais un soir, un dîner chez des amis de Kiyoko, la maman, ne se passa pas comme prévu. Nina était toute contente de retrouver son amie Marie, légèrement plus jeune, et partie jouer avec elle dans sa chambre pendant que les adultes jouaient aux cartes en buvant et en riant une bonne partie de la soirée. La chambre de sa copine était si grande, et elle avait tant de jouets ! La petite était toujours un peu bordélique, et elle mit le bazar assez facilement en voulant tester toutes les merveilles de Marie en sa compagnie. Elles s'amusaient bien lorsque dans un coin derrière le placard, posés nonchalamment par terre, elle découvrit une grande pochette cartonnée contenant des échographies. Elle les sorties de la pochette et les étala par terre, les admirant, se rappelant à quel point elle voulait être maman du haut de ses cinq ans. C'est à ce moment là que la mère de Marie arriva dans la chambre.

Elle était entré dans une colère noire, posant Marie à l'écart et grondant Nina comme si elle venait de lui faire personnellement du mal.

" Non mais tu te rends compte de ce que tu as fais ? " disait-elle haut et fort, en accentuant bien chaque syllabe, " C'est vraiment impardonnable de ta part ! C'est méchant Nina tu entends ? Tu es une méchante petite fille ! "

S'en suivit une dispute entre les deux mères, Kiyoko défendant sa fille au possible. Nina avait certes fait la bêtise de mettre un bordel pas possible, mais n'était encore qu'une gamine et n'avait qui plus est rien cassé. Par la suite, la petite famille rentrèrent chez eux, surprise et énervée d'avoir vu cette femme se mettre dans un état pareil face à une petite fille. Le mari expliqua qu'elle était particulièrement sur les nerfs en ce moment, et s'excusa longuement à sa place, et ces mots avaient été répétés à Nina pour ne pas qu'elle ne s'en veuille, mais malgré tout, les dires de la jeune femme restèrent gravés dans sa mémoire : " C'est impardonnable " ; " Tu es une méchante petite fille. " Trois jours durant, elle ne voulait plus se lever et préférait dormir, se levant au minimum possible, refusant de sortir de son petit chez elle, ne serait-ce que pour une balade. Cette réaction a été comme une baffe pour elle, lui enlevant sa fierté d'enfant, et la remplaçant par du doute et de la culpabilité. C'est ainsi que depuis cet événement, Nina a une fâcheuse tendance à s'endormir dans n'importe quelle situation, particulièrement lorsqu'elle n'est pas bien. Aussi, depuis lors, Nina rejetait de plus en plus l'image de Yori, son amie imaginaire.

Alors que Jack et Kiyoko envisageait de contacter un professionnel pour remettre le moral de leur fille d’aplomb, Nina sortie de sa chambre et reprit son comportement doux et joyeux de tous les jours. De nombreuses fois sa mère tenta de lui reparler de l’événement, mais la petite fille répétait haut et fort qu'elle avait comprit, et qu'elle n'en avait plus rien à faire. Bien entendu, sans trop savoir pourquoi cachait-elle son véritable mal-être depuis, elle ne disait pas totalement la vérité et commençait, tout d'abord inconsciemment, à développer des complexes. Et deux mois plus tard, Nina passa d'une amusante maternelle à une sauvage primaire.

Durant les vacances d'été, la petite famille déménagea dans une petite maison près du centre ville de Magnolia. La chance leur souriait : un quartier calme, un bon voisinage, et tout cela pour un prix raisonnable. Nina arriva dans une primaire très éloignée de son ancienne école, ne connaissant absolument personne. En temps normal, la petite aurait parler à toute sa classe dans le but de trouver quelqu'un avec qui jouer lors de la pause, mais avec ce qu'il s'était passé, l'ayant marqué bien plus que ce qu'on croyait, elle s'isola les premiers jours, se plaçant en fond de classe et se faisant le plus discrète possible. Elle avait peur d'une nouvelle remarque désagréable à son sujet, et avait honte d'avance de faire une bêtise envers un professeur ou un élève. Malheureusement pour elle, cette petite tranquillité ne dura que très peu de temps, car nous savons tous à quel point un enfant peut être cruel sans s'en rendre compte, et comment nous pouvons suivre le mouvement sans nous poser de question. Ainsi, pour son cinquième jour au sein de l'école, un professeur lui pria de sortir de classe jouer avec les autres lors des pauses, car celle-ci s'enfermait dans ses livres d'images depuis le premier jour, fuyant ce qui lui faisait peur grâce à son imagination. Elle ne trouvait aucune excuse semblant valable pour rester en classe, et du sortir affronter ce qu'elle redoutait : le rejet et la solitude, repensant au fait qu'elle ne voyait plus son amie Marie, surement parce qu'elle ne s'était pas bien comportée.

Quelques enfants s'approchèrent d'elle, s'intéressèrent à elle et lui proposait un chat. Mais Nina ne leur répondit pas, ou plutôt, en était incapable. Son coeur battait trop vite, et ses pensées s'entremêlaient de part et d'autres de son esprit, qu'elle ne savait plus que faire. Avant qu'elle ne puisse bégayer une réponse potable, ils étaient déjà partis. Elle tritura ses doigts, déçu d'avoir fait mauvaise impression.

Puis, au fil du temps, parce qu'elle bégayait, et ne répondait pas de ce fait comme les autres enfants, elle commençait à subir diverses moqueries des "caïds" de sa classe. Ce n'était tout d'abord que des mots, qui pourtant la blessait terriblement, mais en passant à l'année suivante, elle fut prise pour cible en tant que défouloir et bouc émissaire. Elle ne subissait plus seulement d'incessantes insultes et remarques en tout genre, mais se retrouvait dans des jeux dangereux, servant de ballon qu'ils se passaient les uns aux autres sans faire attention à ce qui lui arrivait par exemple. On lui tirait souvent les nattes, on lui lançait des objets en classe, lui faisait passer des dessins douteux la représentant comme une crotte de chien, lui cachait ses affaires, la ridiculisant chaque jour comme si elle se prêtait au jeu plus ou moins consentante.

Nina n'a jamais su réagir comme elle aurait du. Elle se laissait faire, pensant qu'elle le méritait surement, et n'était pas digne d'être traité plus correctement. Elle continuait de se dévaloriser, pleurait plutôt que de se mettre en colère. Il lui ai bien arrivé quelques petites fois où elle n'était plus le centre d'attention de ces enfants, comme lorsqu'elle pouvait jouer aux billes avec des maternelles, mais c'était toujours temporaire, et ne durait pas longtemps. Nous pourrions nous demander si un adulte décide de réagir un jour où l'autre, mais la cour n'était que très peu surveillée, les professeurs restant dans la salle qui leur était attribuer pour souffler un peu une petite demi heure. Il fallait dire que les classes n'étaient pas très facile à tenir avec le nombre effarant d'élèves dans chaque classe. Il n'y avait qu'un ou deux professeurs surveillant une grande cours, contenant bien des recoins hors de leur vue pour le peu de récréation où ils étaient présent par semaine.
De son côté, la petite fille restait muette à ce propos, et parlait toujours à sa famille d'une bonne ambiance scolaire, de tous ses amis et de très bonnes notes. Il n'y avait que la troisième qui était vrai. Car pendant qu'elle vivait un enfer dans son école, chez elle, tout n'était non plus tout rose. Ses parents traversaient une crise dans leur couple, Kiyoko étant tombée en dépression nerveuse suite à un harcèlement de son patron et de ses collègues au bureau. Jack, ne supportant plus de ne pouvoir rien faire pour sa femme, partait en voyage souvent avec ses amis d'enfance pour quelques jours par-ci par-là. Plus ça allait, plus les dépenses étaient lourdes, la petite famille, ayant déjà eu recours au crédit pour leur habitat, se retrouvait quelque peu endettée. Keito, le grand frère de Nina alors au lycée, était au courant de la situation, mais se renfermait par rapport à sa famille, étant plus souvent en cours et en sortie avec ses potes que chez lui. Nina se sentait donc souvent seule chez elle, et personne ne l'avait considérée assez apte à comprendre pour lui parler de ce qu'il se passait. Tout ce qu'on lui disait, c'était que "Maman ne se sent pas très bien" et "Papa revient, Keito s'occupera de toi." Nina se sentait de moins en moins proche de son frère, et restait souvent dans sa chambre lorsqu'il la gardait. Comment pouvait-elle oser parler de ses problèmes lorsque plus personne ne se parlait ? Lorsque les repas ne se faisaient plus en famille ? Et surtout, en pensant que plus personne ne s'intéressait réellement à elle ? La vérité était tout autre, elle comptait toujours autant pour ses parents et son frère, mais elle était bien trop jeune pour comprendre ce qu'ils ressentaient, et s'adapter. Ce qui fait que lorsqu'elle revenait souvent le bras ou la jambe écorchée par le gravier, dire qu'elle était encore tombée en jouant passait. C'était à cette période qu'elle commençait à dessiner, inventant divers personnages et univers malgré son piètre niveau.

Arrivée au collège, Nina ressentait l'excitation de changer d'école, de prendre en maturité et d'avoir plus de matières, de professeurs, et de responsabilités. Malgré tout, elle aimait travailler et prenait toujours un certain plaisir à faire ses devoirs. Malheureusement, elle se retrouva avec certains de ses anciens camarades de classe de primaire, et comme les rumeurs vont vite, Nina était vite encore une fois étiquetée négativement auprès de ses camarades. L'école était cette fois ci mieux encadrée, mais elle ne su jamais si c'était pour cette raison qu'elle ne subissait plus aucune violence physique. Par contre, les insultes restèrent, ainsi que l'isolement.

Se sentant désespérément seule, Nina fit revenir peu à peu son amie imaginaire, Yori, avec une image d'elle comme une camarade de son âge, grandie, douce, attentive et là pour l'écouter. Ce fantôme de son esprit apparaissait comme ce dont elle avait réellement besoin, et l'accompagna dans les événements qui suivent.

Au début de sa deuxième année, Nina rencontra Sylvie, une jolie grande blonde drôle et bonne en classe. Comme celle-ci semblait venir lui parler régulièrement, la sortant un peu de son coin, elle fit preuve de bonne volonté et décida enfin de se refaire une amie. Quelques temps plus tard, une autre jolie blonde nommée Vivan les rejoignit. Nina se sentait petite et ridicule face à elle, qui n'avaient pas l'air de manquer de confiance en elle, mais elle avait tout de même à passer de bons moments. Mais au fil du temps, Vivan et Sylvie se rapprochèrent beaucoup, et Nina eut très peur d'être exclue du petit groupe, et s'accrocha à elles plus que jamais. Mais au troisième mois de sa deuxième année, ses deux amies tentèrent de lui parler calmement du fait qu'elle la trouvait un peu trop collante ces derniers temps. Elles ne pensaient à aucun mal, et voulaient juste que tout se passe bien, mais Nina s'était retrouvée blessée par cette remarque, car, je le rappelle, elle n'a aucune confiance en elle, et chaque mot pouvant parraitre négatif à son sujet lui faisait l'effet d'un poing dans le coeur. Elle s'isola alors de nouveaux, les ignorants et s'attristant de ne pas être à la hauteur.

Pour sa dernière année dans cette école, deux autres jeunes filles vinrent lui parler et la sortir de la solitude qu'elle s'était crée. Elles s'appelaient Mimiko et Yuki, et semblaient vivre au jour le jour. Nina passa les deux tiers de son année en leur compagnie, sortaient avec elle après les cours de temps à autre parler devant leurs maisons, chacune leur tour. Mais Nina, ayant de nouveaux peur de les décevoir, et de ne pas les intéresser, se fit passer pour quelqu'un qu'elle n'était pas. Et au bout de quelques mois, les deux jeunes filles se doutèrent que quelque chose n'allait pas dans la vie que Nina montrait qu'elle avait, et tentèrent de lui en parler. Se sentant horriblement coupable, et ne s'étant pas rendu compte de l'ampleur qu'un mensonge pouvait avoir, elle pleura longuement, s'isola quelques jours, ne revint plus en cours, n'en ayant plus le courage.

Pendant ce temps là, la situation chez elle avait quelque peu changée : Kiyoko, sortie de sa dépression du mieux qu'elle pouvait, se sépara de Jack et partie vivre à quelques stations de train de Magnolia. Ses parents avaient pratiquement régler leur dettes, et Keito commençait tout juste à débuter sa vie en tant qu'étudiant. Ses parents retrouvaient le sourire, et tentaient de rattraper le temps perdu en restant centrés sur le bien être de leurs enfants. Alors lorsque Nina n'allait plus en cours, et se sentait malade chaque jour, comme une sorte de gastro qui n'en finissait pas, elle du finalement leur parler d'une difficulté à retourner en cours. Elle avait bien essayé, une ou deux fois, mais sur le chemin, elle était prise de spasmes et de vertiges, avait du mal à respirer, et ne trouvait d'autre solution que de rentrer chez elle. Après de nombreuses analyses et passages chez le médecin, Nina semblait pourtant en parfaite santé. Il n'y avait plus qu'une solution pour confirmer les doutes de sa mère, c'était le psychiatre. Celui-ci prit le temps d'expliquer à Nina, après plusieurs séance, qu'elle avait développé une phobie scolaire à cause d'incessantes angoisses, de manque de confiance en elle et de confidences. Nina passa la dernière partie de l'année en dehors du cadre scolaire.



Les séances chez le psy, elle devait se l'avouer, lui faisait beaucoup de bien. Petit à petit, à force de réfléchir sur elle-même, de repenser aux événements et de se remettre en question, elle acceptait ce qui lui arrivait, et essayait de trouver une solution pour que ça ne devienne pas un handicap une fois adulte. Durant les cinq mois comprenant les trois derniers mois de son année et les deux mois de vacances scolaires, elle fit donc de son mieux pour combattre ses complexes et ses démons intérieurs crées par le passé. Deux choix s'offraient alors à elle : prendre des cours à domicile ou entrer dans un lycée. Pleine de volontés, elle décida d'entrée au lycée, et plus précisément en classe Freshman de Fairy Tail High School.

Son année là-bas ne fut pas comme elle l'espérait : elle ne s'ouvrait pas aux autres comme elle l'aurait voulu, et après quelques jours où elle luttait contre elle-même pour parler aux autres, elle finit par recommencer à s'isoler d'autrui. Il n'y avait que quelques uns de ses anciennes connaissances de moqueries qu'elle croisait souvent dans les couloirs de l'école, mais c'était comme si elle était soudainement devenu transparente à leurs yeux, comme s'ils avaient plus important à faire que de venir s'excuser ou de la considérer. C'était du moins ce qu'elle pensait car, apprenant à prendre confiance en elle, ce genre de comportement l'agaçait maintenant plus qu'il ne la rendait triste d'exister.

Mais c'est finalement en dehors de sa classe qu'elle se lia d'amitié avec quelqu'un. Elle avait prit des cours de théâtre du soir avec une petite compagnie amateur de personnes de son âge et d'adultes, sous les bons conseils de son père, afin d'apprendre à s'accepter et à se lâcher. Ces cours ne sont vraiment pas facile pour quelqu'un comme elle, mais plus elle y va, plus elle apprécie. Ce groupe de théâtre semblait soudé, et elle appréciait ce côté. Elle fit plus particulièrement la connaissance de son partenaire de jeu, un dénommé Alexandre, un garçon joyeux et extraverti, qui lui partagea sa passion de tout petit pour le théâtre et la littérature. Il était finalement devenu une sorte de meilleur ami.

Enfin, Nina entre en Sophomore, et s'est bien décidée à franchir une étape, et à apprendre à connaître les autres de son école, tout comme cela s'est produit avec sa petite troupe d'amateur. Avec un niveau plus ou moins avancé, elle fait partie du côté artistique, et tente de s'investir au possible à ses dessins. Toujours aussi rêveuse et concentrée sur ses progrès d'intégration, elle développe une difficulté de concentration au travail et fait le minimum pour les matières générales.

Et pour ne pas oublier son amie imaginaire Yori, elle n'a jamais totalement disparu. A force, même si elle avait l'impression d'être un peu folle, Nina avait l'impression d'avoir une sorte de soeur qu'était sa conscience. Celle-ci devenait personnage principal de tout ses dessins.


Liens :


Jack et Kiyoko Guinegan : Les parents.

Malgré l'éloignement ressenti lorsqu'elle était petite, Nina aime profondément ses parents. Kiyoko n'est pas si loin d'elle, elles ont souvent l'occasion de se voir et Jack, qui s'est mis d'accord avec son ex-femme pour avoir la garde des enfants, puisque Kiyoko souhaitait déménager, a tenter de réunir Nina et son frère en recommençant les repas en famille et en essayant de remplir la petite maison de rires. Ce comportement souvent stupide et à l'humour douteux exaspère un peu la jeune fille, mais la fait tout de même rire.



Keito Guinegan : Le grand-frère.

Alors âgé de 23 ans, Keito est étudiant en sciences et habite toujours chez son père. Il est devenu un bourreau de travail après avoir eu une période no-life durant le ses années lycées, où rien n'allait auprès de sa famille. Malgré qu'ils se sont beaucoup éloignés durant ce temps là, Nina et Keito ont du mal à ne pas vivre ensemble. Keito a toujours a toujours essayé de veiller sur elle, et s'est souvent retenu de lui faire la morale sur ce qu'il pense être bien pour elle, tandis que Nina admire son grand frère et le prend souvent comme modèle.


Alexandre Morez : Le meilleur ami.

Alexandre est un garçon un peu étrange, très taquin et très bruyant. Il éprouve une grande passion pour le théâtre depuis tout petit, et n'hésites pas à le partager avec les membres de sa petite troupe, et en particulier avec Nina, avec qui il a tissé une amitié a force de se retrouver pour répéter leurs scènes. Il est toujours de bons conseils pour qu'elle s'améliore et arrive à se présenter devant un public. Nina a finit par lui confier ses souffrances intérieurs et ses ambitions d'aujourd'hui, et c'est avec ce jeune homme qu'elle réussi le mieux à se découvrir. C'est d'ailleurs en étant souvent fourrée avec lui qu'elle a commencé à fumer : pas bien pas bien !
Autrement, elle arrêta de prendre des cours de théâtre avec cette troupe depuis son entrée à Sophomore, mais voit toujours son ami en dehors.


Yori : La conscience.

Il peut sembler bizarre de considérer sa conscience comme un lien, mais Nina la représentant toujours comme si elle était à ses côtés quotidiennement pour réfléchir ou prendre une décision, et l'utilisant comme modèle principal de tout ce qu'elle dessine ou invente, elle a l'impression d'avoir une sorte de soeur jumelle, bien que cette idée est à prendre à la légère.




JOUEUR

Niveau de RP :  Je ne sais plus trop... ça fait vraiment très, très longtemps que je n'ai pas RP ! J'en faisais beaucoup avant via MSN (RIP xD) avec une amie, puis sur des forums, toujours sur le thème manga/anime, mais j'ai arrêter longtemps... Le seul RP que j'ai est un délire avec une amie qui se résume à un écrit théâtrale (donkeuuuuuuh, un peu comme la manière dont j'écrivais mes fanfictions de kikoo sur skyrock à mon entrée au collège en gros, drôle à faire à deux, mais illisible XD). Le romancé me manque beaucoup, et comme je me suis mise récemment à Fairy Tail (oui oui, après deux semaines que je connais, j'en suis déjà à 130 épisodes, un problème ?), et que c'est un gros coup de coeur et source d'inspiration, ba me revoilà :D Ouais, j'parle beaucoup, j'écris des gros pavés, on va me détester pour le passé du perso qui fait une trilogie, mais tant pis !
Comment as-tu découvert ce site ? C'est sur la plateforme Forumactif que je passais toujours pour trouver les forums où j'allais (RP ou non), alors j'ai juste utilisé la fonction de recherche, et c'est celui qui m'a le plus attiré pour le moment ^^
Autre :  Hmm que dire ? ... Rien ne me vient à l'esprit ! Bon, je poste, je me reli pour trouver les petites incohérences, et j'attend toutes remarques de corrections à apporter, merci d'avoir pris le temps de lire ! \o/




Crédits : code by Matteo Calvetti
Revenir en haut Aller en bas
Miha Rasu
« I believe I can fly !♫ »
avatar

Activité : Occupé
Messages : 115
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 21
Localisation : Si c'est pour que tu le dises à mon frère je préfère me taire...

Carte d'identité
Capacité Active: Elle peut faire un saut incroyable, mais a la malchance de toujours retomber sur quelqu'un après un saut hors salle de sport
Capacité Passive: Peut ressentir tout ce que ressent son frère, aussi bien mentalement que physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Nina Guinegan   Mer 17 Sep - 18:07

Bienvenue Nina.

Bon, Matteo m'a demandé de lire ton histoire en disant que le reste était bon mais je me suis permis de lire le reste de ta fiche aussi et je dois dire beaucoup apprécier l'idée de ton personnage. L'évolution psychologique est logique, c'est un bon point. Toujours est-il que comme je l'ai supposé par MP je n'ai pas trouvé d'erreur notable, du coup je te valide et te souhaite bon jeu.

J'irai valider ton inscription au club de théâtre quand tu la feras.

_________________


Feat "Ino Yamanaka" from Naruto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miharasu.skyrock.com/
 
Nina Guinegan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chambre de Nina et Marina - Une autre personne veut nous rejoindre ? :)
» J.D. APPLE KOVALEVSKI ► nina dobrev
» shayane eloá dos reis ๑ nina agdal.
» NINA PETITE X FOX F - 2 ANS SPA ETANG BLEU VERDUN 55
» (Terminé)~ Bon, on y va [PV:Nina|Capture] ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Généralités :: Inscriptions :: Rejetés-
Sauter vers: