AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]   Mer 18 Juin - 19:10







La couleur vermeille du coucher de soleil se refléta dans les yeux mauves de Wataru. Le jeune homme avançait, en lisant nonchalamment un manga qu'il tenait avec sa main droite,tendit que la gauche était dans sa poche. Il connaissait bien le chemin, et n'avait par conséquent pas besoin de regarder devant lui dans ces lieux.
Il faut dire que cet endroit, le lycéen le convoitait régulièrement pour le silence qui y régnait, et aussi parce qu'entre deux serres, il avait trouvé un chêne dont le large tronc était "confortable".
Arrivé au pied du fameux arbre, il s'assit en prenant appuie contre son tronc.
Wataru tourna une page de son bouquin, et un petit sourire se dessina sur ses lèvres quand une pensée lui vint à l'esprit.
La dernière fois que je suis venu par ici, j'ai rencontré Sheila...

En effet, les serres étaient le lieu de rencontre entre son amie aux cheveux roses et lui.
Le jeune homme ferma les yeux et pensa à elle. Ils avaient vécu pas mal de choses ensemble... Même si Wataru est plutôt débrouillard, le fait d'avoir une personne sur qui compter en cas de problème le rassurait.
Il rouvrit les yeux, et se laissa glisser un peu plus sur l'herbe pour distinguer le ciel à travers les feuilles de l'arbre. La température agréable et le doux parfum des fleurs faillirent l'endormir... Pour ne pas céder au sommeil, il se redressa et replongea dans la lecture de son manga. Il n'allait pas tarder à faire nuit : le ciel s'assombrissait, et il faisait de plus en plus frais, au fur et à mesure du temps qui passait.


.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]   Jeu 19 Juin - 15:14

J’en ai marre ! Marre, marre et marre ! Les catastrophes se sont enchainées aujourd’hui ! Alors que nous somme en week-end mon réveil, pourtant éteint hier soir, c’est déclenché tout seul. Crise de somnambulisme ou plaisanterie ? Ensuite j’ai avalée de travers son jus d’orange au petit déjeuner et sa tartine c’était renversé, tachant la table.

Les troisièmes et quatrièmes catastrophes sont apparues au cours de l’après-midi. Je voulais commencée à réfléchir à ma troisième chorégraphie mais je ne trouvais plus mon MP3. Une fois celui-ci retrouvée, je me suis rendue compte qu’il n’avait plus de batterie ! Une fois la musique écoutée et mes idées pour la prochaines chorégraphies écrites, ce sont mes feuilles qui se sont envolé pour atterri dans un bac d’eau : elles étaient fichues !

En fin d’après-midi j’ai alors décidée d’inventer les pas directement sur la glace et je suis allée au gymnase pour m’entrainer à de nouveaux mouvements et surtout répété mon ancienne danse. J’ai alors prit ma nouvelle tenue, celle qui m’avait demandée beaucoup de temps pour la concevoir puisque je cherchais partout de fausses fleurs qui rendait bien dessus.

J’ai enfilée ma nouvelle tenue et j’ai répété ma chorégraphie. Tout se passait bien dans ces révisions jusqu’à ce que… je tombe, me retrouvant de tout mon long sur la glace. Je suis repartie sur le mouvement pour ne pas le craindre mais je ne l’ai pas réussi. Voilà un mouvement que je ne suis pas sûr de pouvoir refaire dans le futur ! En plus je me suis fait mal lors de ma chute : mon genou droit est un peu égratigné et mon poignet gauche me lance lorsque je le bouge trop fort. Je suis sortie agacée et me suis changée : c’est là que je me suis rendue compte qu’une de mes fleures était abimée et qu’une autre était tombé : je ne sais pas à quel endroit. J’ai jeté un coup d’œil sur la glace avant de me rendre compte qu’elle devait être mal fixé, tombé ailleurs et surement ramassée.

Maintenant je me retrouve à marcher à côté du gymnase en direction des serres. J’ai envie de me rouler en boule tellement je suis énervée à l’idée de tous ses problèmes mais je ne veux pas être vu de personne qui pourrait me connaître et se moquer de moi, j’ai besoin de souffler un peu. Au moins les serres, à cette heure tardive, ne doivent pas être fréquentée, à pars peut être par le professeur de botanique mais ce n’était pas sûr. Je me suis assise, après avoir trébuché et rattrapé de justesse, dans un coin sombre, un arbre cachant la lumière et je me suis recroqueviller sur moi-même. En entendant un bruit, et en regardant l’accroc à ma robe je me suis mise à pleurer comme une petite fille et les larmes ont glissé de mes joues sur ma robes. Cette robe fait d'un haut rose rayé de rouge, d'une jupette blanche, à sous jupons roses, de petites fleures jaunes et de bretelles en perles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]   Lun 23 Juin - 18:13







Le lycéen regardait le ciel, l'esprit tranquille. Ces derniers temps, il s'était passé pas mal de chose entre son "intrusion" dans le dortoir des filles, sa confrontation avec Juvia... Fairy Tail High School n'est peut être pas LE lycée dont rêve le monde entier, mais à ses yeux, cet établissement contait beaucoup. La bas, tout est unique ! Les élèves, les professeurs... Chaque salle, chaque lieu a sa petite anecdote... Pour rien au monde il ne voudrait changer d'académie. Il avait maintenant ses habitudes, ses coins privilégiés... Comme celui ou il se trouvait actuellement par exemple ! Cette pensée fit redescendre l'élève aux cheveux mauves sur terre, sans qu'il ne s'en rende compte, les minutes passèrent...
Alors que le jeune homme était plongé dans sa lecture, un bruit attira son attention. Il ferma les yeux afin de se concentrer pour en deviner la provenance. Ce sont des pleurs...?
Wataru se redressa d'un bond et laissa tomber son manga par terre. Il s'empara de sa hache, avec un regard agressif, déterminé qui pourrait ébranler quiconque croisant son chemin. Se fiant uniquement à son intuition, il tourna un moment autour des serres, à la recherche de l'origine de ces pleurs... Je suis sur que c'est une fille, je dois la sauver !!!

Il contourna une serre, et vit enfin celle qui avait éveillé la facette "justicier avide de sang" de son caractère. Elle était petite, blonde, et ses yeux rouges embués de larmes le mettaient hors de lui. Wataru s'approcha de la jeune lycéenne.

- Qui est-ce qui t'as fait pleurer ?! Dis moi pourquoi tu pleure !!!

L'air menaçant de son visage faisait un peu peur, mais il était impatient de connaître la réponse, afin de punir le responsable à sa manière.



.




Dernière édition par Wataru Ankô le Mar 24 Juin - 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]   Mar 24 Juin - 12:47

Une mèche, humidifiée par mes larmes, me chatouille la joue. Je la repousse brusquement. Je n’aime pas quand je suis comme ça, à chouiner comme une petite enfant mais c’est chose faite. Je n’aime pas quand les catastrophes chaines comme ça, enfin il faut reconnaître que à pars les masochiste personne n’aime être dans de mauvais jour. Je rouvre au bout d’un moment mes yeux et aperçois deux pieds. Ce ne sont pas des pieds de filles, ils auraient été surement plus fin, ou moins grands au moins : rare sont les filles avec cette taille de pied mais je me trompe peut être dans ma perception. Mes yeux remontent rapidement vers le visage de l’inconnu : ça ne peut être qu’un inconnu puisque une connaissance aurait su que pour attirer mon attention il fallait me tapoter l’épaule ou me faire coucou. Le garçon, puisque tel est le sexe de l’individu qui me faisait face, avait une chevelure violette, assortie à ses yeux de la même couleur, qui pour le moment semble être prêt à foudroyer n’importe qui. Ai-je fais quelque chose de mal ? L’ai-je dérangée avec mes pleurs ? C’est bien ma veine, en plus de toutes ses misères, je me suis fait remarqué et j’ai gênée quelqu’un d’autre. Celui-ci ne disait rien, était-il là depuis longtemps ?

En tournant mon regard je vois qu’il transporte une hache. Une HACHE ?!? Soit cet individu est totalement cinglé soit il est cinglé et je suis très mal ! Angoissé par cette impression de film d’horreur, je n’en ai jamais regardé mais j’imagine très bien l’ambiance, j’essaie de reculer et me ratatine contre l’arbre pour essayer de lui échapper : je ne sais pas comment je pourrais m’échapper s’il tente quoi que ce soit. Je sens avec plus d’acuité le froid environnant sur ma peau et ça ne serait pas étonnant que les couleurs aient déserté mon visage pour me rendre plus que pâlotte. Je jette un regard sur les côtés pour évaluer les possibilités et refixe l’inconnu. C’est étrange, il n’a pas l’air de chercher à m’attaquer et n’a pas l’air d’un fou furieux. Un peu rassuré je guette toutefois sa hache d’un œil inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]   Sam 5 Juil - 7:26






Wataru observait la réaction de la jeune fille, et un arqua un sourcil.

- Oh, je te parle !

La blondinette n'avait pas l'air de vouloir répondre. Elle jeta un regard sur la hache du lycéen, et la peur se lut aussitôt sur son visage encore un peu humide de larmes. Cette réaction n'était pas inconnu au jeune homme... Combien de fois les gens avaient fui en le voyant arriver avec une arme sous le bras ? Wataru s'en moquait. Au début ça le gênait un peu, mais son père adoptif lui disait toujours qu'il ne faut pas se préoccuper de ce que les gens pensent, et de rester soi-même, peu importe ce qu'il arrive.
Le lycéen a écouté ce conseil. Il l'a appliqué, et aujourd'hui, porter sa hallebarde sur lui est aussi naturel que de s'habiller pour partir au lycée le matin.
En regardant la lycéenne s’affaler contre l'arbre derrière elle, il baissa son arme, et prit un air exaspéré sur son visage.

-Bon... Je ne vais pas te faire de mal tu sais.

Il se mit finalement à sourire un peu afin de ne pas la faire fuir. Ce serais bête qu'elle parte juste parce que je lui ai fait peur. Mais pourquoi elle répond pas quand je lui parle ?

-Hé, tu es devenue muette ou quoi ? Tu as si peur que ça ?


Wataru ne savait pas vraiment quoi faire. Son enthousiasme avait disparu, et la paresse l'empêchait maintenant de faire quoi que ce soit de sportif. Il remettrait donc sa petite correction au lendemain, enfin, si la jeune fille se décidait à lui parler pour lui dire ce qui l'a fait pleurer...


.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]   Dim 6 Juil - 17:51

Travail de Groupe



Elève : Eva Cossy      
Matière : La Serre
Binôme : Wataru Ankô  
Date : 18 Juin 2014

J'aime bien la réaction d'Ankô : "tu est devenue muette ou quoi"... Bah oui x)



Nom du Projet :

Le grand mauve et la petite blonde



Schéma

Le jeune homme devant moi baisse son arbre et son visage prend un air agacé, voir même exaspéré : de ma faute ? Il n’a pas l’air de me vouloir du mal en réalité. Je le vois maintenant qu’il a baissé son arme et que la peur à reflué. Pourtant celle-ci était compréhensible : ce n’est pas à tous les coins de rue, et encore plus à tous les coins du lycée que l’on trouve des individus se baladant avec une hache. Sa bouche s’ouvre et semble articuler quelques mots. Son sourire et son attitude me font penser qu’il cherche à me rassurer, ou alors que je n’étais tout simplement pas la cible qu’il voulait…

Mon rythme cardiaque se calme peu à peu, je n’ai plus vraiment peur mais j’ai besoin de récupérée mes esprits encore avant de vraiment pouvoir réagir. Je ne suis plus figée comme une statue de cire mais je dois attendre encore quelques secondes pour réussir à re-bouger correctement. D’un air lasse il me pose une question, je le voie à la lueur dans ses yeux, c’est une manière que j’ai de repéré les questions, elles sont souvent accompagné d’un regard particulier. Il n’a pas l’air d’avoir compris qu’il ne pourra pas se faire totalement comprendre en parlant normalement et surtout aussi vite.

Pour éviter qu’on continue notre dialogue de sourd je me montre et pose mes mains sur mes oreilles puis sur ma bouche. Pour qu’il me comprend mieux je redis la même chose d’une autre façon : je le montre puis montre ma bouche et fait semblant de parler puis montrer mes oreilles avant de faire un non avec mes doigts. Je montre ensuite ma bouche puis refait le non. J’espère qu’il m’a comprise, je ne sais pas vraiment comment lui faire comprendre sinon : au pire je ressaierais d’une autre façon.

Sentant que ma joue est encore humide je l’essuie brièvement : j’ai été bien ridicule décidément : une lycéenne qui pleure dans son coin et se fait repéré par un camarade ce n’est pas la situation rêvée.

C. Ellyana Hitarou

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]   Lun 14 Juil - 16:09







Wataru s'impatientait. Il s'apprêtait à saluer la jeune fille et partir ensuite, mais celle-ci lui fit des gestes... Au départ il ne comprenait pas, mais à la fin de la mimique de la blonde, il acquiesça longuement.

-Aaaaaaaaaaah, d'accord ! Tu es sourde et muette c'est ça ?


Il se sentit idiot en prononçant ces mots. Ah bah du coup elle comprend pas ce que je lui dit c'est vrai.

Wataru ne savait pas du tout comment s'y prendre pour s'adresser à elle. Ah, je devrais
surement m'excuser de lui avoir fait peur... Mais comment je fais du coup ?


Mimer était pour lui la seule solution, mais comment mimer des excuses ? Sans plus tarder, le lycéen essaya de trouver une méthode plus simple . Seulement ce n'était pas chose facile... Une idée lui traversa l'esprit, et très doucement, il articula avec exagération le mot désolé après s'être approchée de la blonde.

-Déééésoooléééééé.

Il sourit un peu, amusé par la situation, et plongea ses mains dans ses poches. Le bout de ses doigts rencontrèrent alors ce qui semblait être... Du papier !!!

-Ah je sais ! On va communiquer en écrivant !


A la recherche d'un stylo, Wataru fouilla toute ses poches, mais n'y trouva rien. Il jeta alors un regard circulaire, au cas ou quelqu'un en aurait fait tomber un par hasard mais...Rien non plus.

-Bon euh... TUUUU AAAAAAAAS UUUUUNNNNN STYYYYLOOOOOO ?


En articulant ainsi, la lycéenne devait être capable de lire sur ses lèvres. Comment elle fait d'habitude pour s'exprimer, elle ? Si quelqu'un me voyait en train d'articuler mes phrases comme un idiot, je passerais sans doute pour... Bah un idiot.

Semblant soudain avoir eu l'idée du siècle, Wataru leva le bras gauche, et s'écria :

-MAIS OUI !

Il planta alors violemment sa hache dans la terre et fit glisser la lame pour former des lettres au sol : C-O-M-M-E-N-T   T-U   T-E-X-P-R-I-M-E    N-O-R-M-A-L-E-M-E-N-T ?
En cinq minutes, il avait terminé la phrase gravé dans la terre, et la montra du doigt pour que la blondinette vienne la lire. Fier de lui et de son idée, il mit sa hache sur ses épaules et se dressa fièrement devant son "œuvre" avant que son visage ne soit déformé par la peur et le regret. Nan mais c'est pas vrai, je suis vraiment idiot ! Le prof de botanique va me tuer !

Non seulement la taille de ces lettres ancrés dans la terre était démesurées, mais Wataru avait par la même occasion saccagé les plantes et fleurs qui poussaient paisiblement ici...





.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]   Ven 18 Juil - 20:35

Travail de Groupe



Elève : Eva Cossy      
Matière : La Serre
Binôme : Wataru Ankô  
Date : 18 Juin 2014

Désolée j'ai mit un petit peu de temps à répondre :/ Au début j'ai eu du mal à voir comment Eva réagirait et au final j'ai été plus inspirée que je ne le pensaos.



Nom du Projet :

Le grand mauve et la petite blonde



Schéma

Le garçon à la hache semble enfin comprendre la situation. Je le voie hocher vigoureusement la tête. Après avoir parlée, une question dont je n’ai pas bien saisie le sens puisque j’étais inattentive je le vois un air embarrassé sur le visage. Ses lèvres bougent au ralentit. Je comprends grâce à son air qu’il veut s’excuser mais je dois reconnaître, malgré le fait que je sois sourde de naissance, que je n’ai jamais été très douée pour lire sur les lèvres des autres. Pour que je puisse comprendre il faudrait qu’il parle correctement mais plus lentement. Je sourie légèrement et lève ma main pour faire comprendre que tout va bien.

Il sourit et met les mains dans ses poches, j’aime décidément bien ce lycée, personne ne semble me considéré comme une petite chose fragile et sans défense, du moins il me considère comme une autre fille surement… Pourquoi mes parents ne comprennent-ils pas ? Sa posture se fige un bref moment : on dirait qu’il vient de penser à quelque chose. Il recommence à parler mais je ne comprends pas. Je forme avec mes lèvres les mots « comprend pas » de façon muette en haussant mes épaules et en secouant brièvement la tête.

Soudain il lève le bras gauche en poussant une exclamation. Je le vois planter brusquement ça hache, et de peur de me retrouver sous la lame, j’ai compris qu’il ne me voulait pas de mal mais on ne sait jamais ce que peux donner un faux mouvement, je fais un petit bon en arrière. Fasciné par sa grande hache qui bouge je ne fais pas tout de suite attention aux lettres que l’adolescent trace dans le sol. Je baisse le regard en le voyant se redresser fièrement et distingue plusieurs lettres dans le sol « C-O-M-M-E-N-T   T-U   T-E-X-P-R-I-M-E    N-O-R-M-A-L-E-M-E-N-T ? ». Je me dis un instant que c’est une façon comme une autre de communiquer avant de remarquer le bazar qu’il a mis dans les plantations. Mes yeux s’ouvre grand et je relève la tête pour croisé un regard abasourdie.  

Les fleurs sur le sol sont en piteuses états et la terre marqué assez profondément. Je le regarde, toujours sous la… surprise, et tenant mon coude droit je bouge la main droite devant mon nez pour désigner les fleurs par leur parfum. Je me baisse et je tente de regarder si les fleurs peuvent être sauvées. Certaines ont légèrement plié en périphérie, écrasé par le poids de la hache, d’autre sont tranché et d’autres encore complètement aplatie, trainé sur le sol et éparpillé en une nuée de petites pétales. Je me mords les lèvres : j’aime bien les fleurs, ces pauvres fleurs si jolies sont pour certaines insoignable. L’instant de tristesse diluée, je reprends mes esprits et réponds à la question du jeune vandale malgré lui.

Je me montre puis les index sur mes pouces bouge devant ma bouche pour montrer le fait de parlée. Après avoir montrée ainsi que je parlais de ma façon de parler je colle mes mains aux doigts replié l’une contre l’autre pour le mot « avec » puis je trace un cadre autour de moi et fait semblant d’essayer de le toucher : c’est un peu simplet comme façon de faire comprendre le mime mais la plupart du temps c’est efficace. Je fais ensuite signe que j’écris en me servant de ma main gauche comme feuille et ma main droite comme stylo. Je pose ensuite mon index droit sur ma lèvre inférieur le temps de réfléchir un moment. Au bout de quelques secondes, pour expliquer que je parle une langue imagée, la langue des signes, je montre la fleure puis son symbole, déjà fait précédemment, et quelques autres signes en montrant toujours au préalable l’objet : l’arbre, les vêtements, la couleur rose en montrant mon haut et mes ballerines….


C. Ellyana Hitarou

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]   Ven 25 Juil - 13:29






Après avoir prit en compte la grandeur des dégâts qu'il avait causé sans dissimuler son dégout par la suite, Wataru se retourna vers sa camarade en espérant que ce qu'il venait de faire en valait le coup. Elle n'avait pas l'air très heureuse en regardant ces pauvres fleurs saccagées. Heureusement pour lui, cette dernière avait tout de même comprit, et lui répondait aussitôt à l'aide de signes. Le jeune homme aux cheveux mauves arqua un sourcil en observant attentivement chaque mouvements de l'élève, cherchant une signification pour chacun d'entre eux. Il comprit finalement après un court temps de réflexion.
Elle communique en écrivant. Je m'en doutais bien mais sans stylo ce n'est pas possible...
Il hocha la tête plusieurs fois pour lui faire savoir qu'il avait comprit.
Wataru mima alors le fait d'écrire avec sa main, démontra avec son autre main le stylo qu'il mimait et la pointa du doigt pour finir en espérant qu'elle comprenne ce qu'il voulait dire. Bon, il faut dire que si il y avait bien une chose pour laquelle le lycéen était nul, c'était le langage des signes ! Pour lui, c'est vraiment une chose qu'il a du mal à comprendre, notamment parce qu'il manque d'imagination. Mais la, il lui fallait juste un stylo, et le tour était joué ! Pour une fois, il n'avait vraiment pas envie d'abandonner.

Cette fille était parvenue à éveiller sa curiosité, et le lycéen avait maintenant hâte de connaitre son identité, afin de s'en faire une éventuelle amie. Le mauve garda néanmoins une expression sérieuse sur son visage. Il se souvint alors, (mais un peu tard) qu'il avait posé son sac non loin d'ici, et il trouverait forcément de quoi écrire à l'intérieur ! Prit dans un élan enthousiasme, il courut le chercher, laissant sa potentielle amie seule. Quelques minutes plus tard, Wataru revint avec son sac, un peu essoufflé par sa course. Il l'ouvrit, et saisit un stylo dans sa trousse, qu'il tendit aussitôt à la lycéenne, avec son morceau de papier. Il regarda d'une façon insistante la blonde, et un sourire satisfait vint fendre ses lèvres.


.




HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]   Ven 25 Juil - 23:18

Travail de Groupe



Elève : Eva Cossy      
Matière : La Serre
Binôme : Wataru Ankô  
Date : 18 Juin 2014

Bon travail. Poursuivez vos effort. N'oubliez pas de faire signer par les parents.



Nom du Projet :

Le grand mauve et la petite blonde



Schéma

Pendant que j’explique mes différents moyens de communication je le vois m’observer attentivement, un sourcil relevé. Il semble avoir du mal à comprendre, comment pourrais m’exprimer autrement… ? Alors que je réfléchi à un autre moyen de mimer il hoche soudain la tête : Oui ! Il a compris on dirait. Il commence à mimer pour dialoguer avec moi : il débute en faisant semblant d’écrire puis me montre la main qui écrit : un stylo ! J’hausse les épaules et fait une grimace exagéré avant de sourire : je ne veux pas là dire que j’en ai pas.

Je le vois partir rapidement au bout de quelques minutes alors que je réfléchissais à un moyen de faciliter la conversation. Ou est-il partit ? Je fais la moue un instant en trouvant peu sympathique le fait d’être laissé seule sans rien, sans un seul signe de main pour dire au revoir. Je fini par hausser les épaules pour moi-même et retrouver un visage normal, ni grand sourire ni pleurs. Je m’agenouille près des fleurs pour en ramasser quelques-unes parmi les moins abimées. Le garçon, dont je ne connais ni le nom ni la classe, a été gentil avec moi : j’aimerais évitée qu’il se fasse trop punir. C’est pour ça que, toujours au sol avec ma jupe formant un petit cercle autour de mes genoux, j’essaie d’arranger la place : je ramasse les pétales et fleurs abimées et décide de garder les autres dans un petit vase pour continuer à les faire vivre. Je m’assoie, sur mes mains pour ne pas trop salir ma jupe et frotte le sol avec mes chaussures pour essayer d’estomper les sillons : malheureusement ça ne fonctionne pas beaucoup.

Je me relève ensuite et, en levant la tête, j’aperçois le garçon qui est de retour. Il a l’air vraiment essoufflé, comme s’il avait sprinté, et c’est peut être le cas d’ailleurs. Il me tend un stylo et une feuille avant de me sourire l’air d’être content de lui. Je lui rends son sourire puis je me baisse et m’appuie sur mes genoux pour écrire.

« Moi c’est Eva et toi ? »

J’ai écrit plutôt petit, tout en restant à une taille raisonnable, de mon écriture en boucle. J’ai écrit plutôt petit pour permettre de parler pendant un bon moment si nous le souhaitons. Mon index droit se pose un instant sur ma lèvre droite que je mordille : j’ai tendance à faire ça quand je réfléchis. J’essaie de former les sons dans ma tête en me servant de mes souvenirs musicaux, je commence à en avoir à force d’écouter mon baladeur et des chansons à plein volume. Je fini, au bout d’une ou deux minute, par me montrer pour tenter de prononcer mon nom. Ma voix prononce mon prénom et mon nom lentement et avec hésitation : dur de parlée quand on ne sait pas ce qu’on dit, je ne sais jamais si je suis compréhensible.

- Eéééé-Va  Co-tchi !
Je le regarde, mes yeux formulant une interrogation muette pour savoir si c’était un peu près compréhensible.



C. Ellyana Hitarou

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]   Mer 30 Juil - 9:05





Wataru relâcha un soupir par le nez, en regardant sa camarade s'agenouiller pour écrire. Ils allaient enfin pouvoir communiquer ! Il jeta un regard circulaire en attendant la lycéenne, et remarqua que l'espace de verdure qu'il venait de saccager quelques instants plus tôt s'était un peu arrangé ! La majorité des fleurs avaient été sauvées, tout comme les sillons qui avaient été rebouché, même si ils étaient encore voyants... Enfin la nature n'avait pas fait ça toute seule bien sur. Le mauve jeta un regard enjoué à celle qu'il qualifiait déjà comme son amie, sans même lui avoir demandé. Qui est-ce que ça pouvait bien être, si ce n'était pas elle qui avait remit un peu d'ordre ? Wataru, prit d’intérêt pour ce que cette dernière venait d'écrire, se pencha pour lire. "Moi c'est Eva et toi ?"

Le lycéen observa alors la blonde avec un regard insistant. Elle avait l'air de réfléchir... Sans attendre d'avantage, le jeune homme prit délicatement la feuille des mains de son interlocutrice, et fit de même pour le stylo. Il se mit alors en position tailleur, et utilisa le dos de son sac aplatit par les cahiers en guise de support. Ses lettres n'étaient pas aussi jolies que celle de la jeune fille mais il parvint sans encombre à écrire : "Je suis Wataru Ankô, de la classe sportive."

Il releva la tête pour lui tendre la feuille, quand la blonde se mit soudainement à parler.

- Eéééé-Va  Co-tchi !

Wataru répéta pour lui même les mots que venaient de prononcer difficilement sa camarade.

-Eva Cotchi...?

Il prit une mine étonnée en penchant un peu la tête sur le côté. Cotchi doit être son nom de famille...

Le lycéen aux cheveux mauves tendit finalement la feuille et le stylo à la malentendante, non sans avoir rajouté une question dessus : "Cotchi, c'est ton nom de famille si j'ai bien compris ?"
Décidément ce n'était pas très facile de converser avec une sourde et muette. Elle devait avoir une vie assez compliquée... Le mauve pensa à lui demander ce qui avait causé ces handicaps, mais après réflexion, il ne le fit pas. C'était un sujet assez difficile après tout. Qui sait comment elle aurait pu réagir ? Wataru baissa la tête en arquant un sourcil. Décidément, cette académie est peuplée de gens étranges...



.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]   Dim 3 Aoû - 11:10

Travail de Groupe



Elève : Eva Cossy      
Matière : La Serre
Binôme : Wataru Ankô  
Date : 18 Juin 2014

Désolé je sais que je suis un peu en retard ^^



Nom du Projet :

Le grand mauve et la petite blonde



Schéma

C’est compliqué je trouve de parler… Ce n’est pas naturelle pour moi, je dois réfléchir à toutes mes musiques, faire des associations mots-sons et en crée de nouvelles pour les mots que je n’ai pas entendue en chanson. Je vois une ombre qui obscurcit légèrement la feuille et le voit lire derrière moi ce que j’ai écrit. Il me fixe un peu, après avoir lu, et je trouve ça gênant mais il ne tarde pas à stopper ce regard. Il me prend doucement la feuille et le stylo des mains puis ce met en tailleurs. Il commence à écrire et je m’assoie, laissant mes jambes mi- pliées sur le côté.

Je regarde le stylo bougé sur la feuille et laissé des lignes noires qui forme des lettres. Le jeune homme, concentré sur la feuille qui est posé sur son sac, semble écrire une phrase plus longue que la mienne. Je me demande ce qu’il écrit mais je préfère attendre qu’il ait fini. Il me tend la feuille au moment où j’essaie de prononcer mon identité. L’adolescent stop alors son geste pour rajouter une nouvelle phrase, juste après avoir penchée sa tête sur le côté d’un air étonné. Il me tend alors cette fois la feuille et le stylo que je récupère. Je me demande ce qui a pu l’étonné exactement : le fait que je parle ?

"Je suis Wataru Ankô, de la classe sportive.
Cotchi, c'est ton nom de famille si j'ai bien compris ?"

Mes yeux parcours la feuille et transmette l’information à mon cerveau, il est donc en classe sportive : comme moi ! Je sourie légèrement sur cette information. En lisant la suite par contre, mon nez se plisse dans une petite grimace, ce n’était pas bien prononcé à priori. C’est vraiment très compliqué ! Je prends le stylo et lui réponds à l’écrit.

«  Je suis aussi de classe sportive : patinage. Mon nom de famille est Cossy : j’ai mal prononcé. »

Je lui rends la feuille et hausse les épaules. Je baisse les yeux sur ma main et je vois que j’ai encore le stylo : ma bouche se pince en une esquisse de rire et je lui donne : c’est plus facile pour écrire !

L’environnement est peu lumineux et je regarde le ciel : le soleil se couche. Je lui tapote l’épaule et je lève mes mains en l’air ou je trace un cercle avec mes index pour former le soleil. Je place ensuite ma main gauche à l’horizontal et fait glisser ma main droite à la verticale dessus de son coté à lui pour montrer qu’il se couche. Je met mes mains sur mon coeur et refait les mouvements précédent pour dire que j'aime bien les coucher de soleil. Vu la position du soleil je pense qu'il doit commencer à faire tard : je ne sais pas, je n'ai pas de montre. J'attends d'être de nouveau dans son champs de vision pour tapoter à deux doigts mon poignet et de tracer en l'air un point d'interrogation.




C. Ellyana Hitarou

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]   Ven 15 Aoû - 18:44





Wataru regardait ce ciel qui annonçait la fin de cette sympathique après midi. Les nuages se déplaçaient plutôt vite par rapport à leur vitesse habituelle : le vent se levait. Le doux frémissement des feuilles au contact de l'air frais qui devait sans aucun doute provenir du nord attira le regard du jeune homme en direction des arbres. Leur troncs n'avaient pas vraiment solides, une très grosse tempête pourrait surement les déraciner. Déraciner... Wataru esquissa un sourire coupable en repensant aux dégâts qu'il avait causé juste en gravant quelques mots dans la terre fertile avec sa hache. Au moins j'aurais bien labouré le sol...

Le froissement de la feuille que lui tendait sa camarade le sortit de ses pensées. Il s'empara du papier et lut la réponse de la dénommée Éva avec une expression sérieuse sur le visage.

«  Je suis aussi de classe sportive : patinage.

Le mauve sourit. Ils avaient finalement un point en communs, et celui ci plaisait particulièrement à Wataru ! Après tout, le sport c'est ce qu'il préfère.. Il tourna la tête vers son interlocutrice qui lui tendait gentiment le stylo. Le lycéen le prit en soufflant un "merci" probablement inaudible pour Eva. Il faut dire que lorsque on n'a pas l'habitude de parler avec une malentendante, les inattentions, ça arrives... Le mauve reprit alors sa lecture, souriant.

Mon nom de famille est Cossy : j’ai mal prononcé. »

Il acquiesça en lisant pour montrer à Eva qu'il avait bien compris, et s'apprêtait à écrire quand cette dernière lui tapota l'épaule. Interpellé, Wataru tourna vivement la tête en sa direction. La lycéenne mimait quelque chose. Le jeune homme l'observa jusqu'à ce qu'elle eut terminer ses enchaînements de signes, et le sportif en déduit qu'elle demandait l'heure actuelle. Il jeta un oeil rapide à sa montre, attachée à son poignée gauche avant de lui tendre son bras afin qu'Eva puisse lire l'heure d'elle même. Wataru ne devait pas tarder à s'en aller. Son colocataire de chambre rentrait souvent dans ces eaux la, et il ne voulait pas le louper... Il se mit enfin à écrire.

"Eva Cossy.. Ça sonne mieux en effet ! Il faut que j'y aille, j'ai une affaire à régler, mais avant ça j'ai une question à te poser : Ça te dit qu'on soient amis, toi et moi ?"

Le mauve se leva, laissant glisser le stylo et la feuille au pied de la jeune fille, replaça son sac sur sur une épaule et attendit la réponse en regardant une dernière fois le sol qu'il avait précédemment massacré.


.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]   Sam 23 Aoû - 11:08

Travail de Groupe



Elève : Eva Cossy      
Matière : La Serre
Binôme : Wataru Ankô  
Date : 18 Juin 2014

j'ai l'impression que ça fait pas beaucoup de ligne désolé ^^



Nom du Projet :

Le grand mauve et la petite blonde



Schéma

L’adolescent me semble me remercier pour le stylo et sourit. J’aime bien voir les gens sourire, mais surtout les vrais sourire : ceux de merci, de joie, de soulagement… C’est pour voir plein de beau sourire que je me donne à fond quand je suis sur la glace, ce n’est pas que pour moi. Lorsque je lui montre le papier je le vois hocher la tête. Suite à ma demande il me montre ensuite l’heure. Je forme « Ok » avec ma bouche : je n’ai pas vraiment besoin de mimer ici, le contexte permet de savoir ce que je voulais dire.

Lorsque Wataru me laisse son papier  en le posant à ma portée. Je le prends avec un mouvement de tête vers le bas pour remercier de nouveau. Je lis en prononçant en sourdine, et c’est le cas de le dire, les mots inscrits sur la feuille. Lorsque mes yeux se posent sur les derniers mots de la feuille un grand sourire s’affiche sur mon visage : c’est mon premier ami ici ! J’ai déjà parlée à quelques personnes mais je ne me suis pas encore fait d’ami, qu’ils soient fille ou garçon. Je redresse la tête et le voie prêt à partir mais en attente de ma réponse. Je me relève et je lève mon pouce devant mon visage, juste devant mon sourire ravis.

Un détail me traversant l’esprit je lui fait signe d’attendre juste une minute. Je lui écris sur la feuille ma chambre –au cas où il voudrait me faire passer un mot-, et les endroits où j’ai tendance à me trouver : le gymnase notamment. Je mets que j’y passe beaucoup de temps. Je rajoute que je ne connais pas mon emploi du temps par cœur et que je lui donnerais plus tard.





C. Ellyana Hitarou

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]   Mar 26 Aoû - 13:43





Lorsque Eva leva son pouce pour dire qu'elle acceptait d'être son ami, Wataru fit de même, en plus d'un clin d’œil. Elle se mit alors à écrire, enthousiaste. Le mauve était heureux de s'être fait une amie. Il se doutait que la réponse allait être positive. Après tout, cette blondinette était une personne bien sympathique... Et tout comme lui, elle aimait le sport !

Au bout de quelques minutes, elle semblait avoir finit d'écrire. Le sportif s'empara du papier -probablement pour la dernière fois- et lut le petit texte avec un sourire aux lèvres. Elle avait donné quelques informations utiles sur elle, comme les lieux qu'elle fréquentait le plus par exemple.

-Le gymnase hein ?

Dit Wataru à voix haute, pour lui même, avant de hocher la tête. Il saisit le stylo et écrit en utilisant sa main comme support. Ce n'était pas très pratique, à un point qu'il fit deux ou trois trous dans la feuille, en écrivant. "Bien, moi je lis très souvent des mangas ici même dans les serres. Ensuite, je m'entraîne souvent à la hache dans la cour, ou directement sur mon colocataire, Ping Wang." Il indiquait pour finir l'emplacement de ma chambre, et lui conseillait de garder ce papier. Ça lui fera un souvenir. Sans plus attendre, Il donna la feuille à sa camarade qui était maintenant dans un piteux état (en parlant de la feuille), et glissa le stylo dans ma poche. Un dernier signe de la main traduisant un amical au revoir, et Wataru était partit, en direction des dortoirs. Il espérait la revoir très prochainement, cette nouvelle amie. Ils auront surement l'occasion de faire du sport ensemble, un de ces jours.

Décidément, dans ce lycée, toute ses journées étaient mouvementées. Wataru aimait ça, surtout qu'il se faisait des nouveaux amis. Tout en marchant, il leva la tête vers le ciel, leva  un bras énergiquement et s'exclama joyeusement :

-Bien, maintenant je vais aller frapper Ping, et lire un manga érotique dans ma chambre !

C'était une nouvelle fois une belle journée qui s'achevait ce soir la, entre les cris du colocataire du jeune homme, et le froissement des pages des mangas à la couverture douteuse que lisait ce dernier.




.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]   Mer 27 Aoû - 11:05

Travail de Groupe



Elève : Eva Cossy      
Matière : La Serre
Binôme : Wataru Ankô  
Date : 18 Juin 2014

Fin du RP je suppose... ?



Nom du Projet :

Le grand mauve et la petite blonde



Schéma

Après avoir lu mon message et mes cordonnées, Wataru prononce quelque chose, je ne pense pas à sa façon de le prononcer qu’il me parle-moi : c’est son regard qui me fait penser à ça. Il hoche la tête et commence à me répondre à l’écrit. Sa main ne semble pas être un support super pratique : des creux se forment sur la feuille, il y met surement de la force... ou alors c’est la feuille est trop fragile. Lorsqu’il me tend la feuille je la trouve très… usée, c’est le cas de le dire avec toutes nos écritures, les trous, et la poussière qui provient notamment du sol.

Je commence à lire sa feuille. Des mangas ? Je n’en ai jamais lu encore, j’aime bien lire mais je n’ai jamais testée les mangas : faudrait que je test un jour, j’ai entendue dire que certains étaient pas mal et qu’il existait même un manga parlant du patinage. De la hache sur son colocataire ?!? Je le regarde avec de grands yeux avant de reprendre ma lecture. Il a dû écrire trop vite et mettre « sur » au lieu de « avec »… La suite de son message consiste en l’étalage de ses lieux de prédilection et le numéro de sa chambre ainsi que d’un petit message qui me conseille de gardée le message. C’est avec plaisir que je garde se souvenir : la rencontre avec mon premier ami. Je suis ce qu’on appelle une gardienne des bouts de ficelle quand les objets me tiennent à cœur.

Il me fait un signe et je lui renvoie la pareille avant qu'il parte. Je le regarde partir et levé les bras et la tête. Il a l'air de bonne humeur. Moi aussi je le suis, il a réussi à me redonner le sourire. Alors que la journée avait mal commencé je suis maintenant contente de celle-ci. Beaucoup de petits maux pour un super moment on dirait bien. Je vais maintenant pouvoir dîner et il m'a inspirée pour une nouvelle chorégraphie.






C. Ellyana Hitarou
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le grand mauve et la petite blonde [PV: Eva Cossy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mélina vs Velvet Sky vs McCool vs Maryse vs Mickie James
» Maryse Vs Kelly Vs Ashley Vs Trish Vs Taylor
» La noblesse d'Altamira
» Attention petite blonde en approche !
» la petite blonde au plan machiavélique. (feat. Casey & Lee)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Sujets supprimés :: Archives :: Sujets Terminés-
Sauter vers: