AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Par la fenêtre de l'infirmerie [PV: Matteo Calvetti]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Par la fenêtre de l'infirmerie [PV: Matteo Calvetti]   Sam 15 Mar - 19:42

C'était un de ces jours ensoleillés comme il y en a tant. Aries, endormie à son bureaux, la tête posée entre ses bras, fut réveillée par la douce chaleur d'un rayon de soleil qui filtrait à travers la fenêtre. Elle ouvrit lentement ses yeux, esquissa un léger sourire, et s'étira tout en se redressant. La jeune infirmière jeta rapidement un œil à la pendule suspendue au mur , et constata que l'heure de la fin des cours était proche. Aujourd'hui, nulle âme n'était venu la voir pour se confier à elle. Aucun élève ne s'était présenté à sa douce personne pour lui demander de panser un quelconque hématome, ou encore une légère éraflure à peine visible.
Elle ne souhaitait pas que son entourage se blesse, bien au contraire, mais le fait de voir le visage heureux des élèves qu'elle examinait lui permettait de prendre goût à la vie, et une journée entière seule dans son bureaux n'était pas ce qu'elle préférait... A chaque pause elle observait par la fenêtre les étudiants rigoler ou se battre ensemble dans la grande cour . Les regarder s'amuser ainsi provoquait chez Aries un doux sentiment d'euphorie qui envahissait son âme bienveillante.

Tout en fixant deux hirondelles en train de se poursuivre à travers les nuages , elle savourait ces minutes de silence avant que la sonnerie ne retentisse. Seulement celle-ci ne se fit pas attendre et tinta, à travers le brouhaha des élèves qui se levaient bruyamment en poussant leurs chaise. Aries se leva et s'approcha de la fenêtre. Les étudiants se bousculaient, traversant les immenses allées parsemées de grands arbres majestueux, sous lesquels ils aimaient se reposer après une dure journée de travail.

En parlant de dure journée de travail... Aries avait dormit tout l'après-midi et il lui restait encore beaucoup de choses à faire : classer des fiches, nettoyer la pièce, trier des classeurs...
Il faut dire qu'elle a sacrifiée une nuit entière à faire l'inventaire de la pharmacie, et tente aussi bien qu'elle le peut de rattraper les heures de sommeil perdues.
Encore épuisée, elle saisit une chaise qu'elle plaça devant la fenêtre et observa une nouvelle fois les étudiants en train de se détendre. Tous ces élèves aux caractères multiples et variés...Aries les admirait et ne cessait de s'inquiéter pour eux, qu'il soit question de bien être ou de santé.

Soudain des pas résonnèrent dans le couloir qui menait à l'infirmerie. Elle resta silencieuse
afin de deviner leurs destination. Serais-ce l'un de ses visiteurs favoris comme elle l’espérais tant ?
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Par la fenêtre de l'infirmerie [PV: Matteo Calvetti]   Jeu 27 Mar - 18:58

"MATTEOOOOO !!!
-Argh, pas lui !"


L'italien n'en attendit pas plus, abandonnant ses deux camarades de classe - dont il ne se souvenait déjà plus le nom de toutes façons - pour prendre ses jambes à son cou. Il venait d'apercevoir au bout du couloir la bruyante personne qu'était un jeune homme aux cheveux argents qu'il avait rencontré quelques jours plus tôt, et même s'il n'avait pas reconnu sa tête sur le coup il avait parfaitement reconnu cet air passionné du garçon qui allait lui sauter dessus. Il se rappelait vaguement avoir entendu cette voix à l'infirmerie la dernière fois, et cela lui suffisait largement pour prendre ses jambes à son cou : il n'avait pas passé des jours très agréables à l'infirmerie dernièrement, du moins pas quand Aries n'était pas là évidemment.

Ne prenant donc pas le temps d'essayer de connaître les intentions de l'étrange garçon qui le poursuivait alors - et ne voulant même pas se rappeler de ce "Kiba Arigeta" en réalité - il se mit à courir comme s'il avait le diable au corps, bien décidé à trouver une cachette. Une chance pour lui que les premiers couloirs étaient bondés d'élèves, il parvenait à échapper pour le moment à l'étrange poursuivant qui quant à lui ne semblait pas habitué au monde, mais il savait pertinemment que les deux couloirs qui allaient s'offrir à lui seraient totalement vides : le couloir des professeurs qui contiendrait tout au plus deux professeurs et ne lui permettrait aucune autre échappatoire, et le couloir de l'infirmerie. Ce n'était pas forcément un meilleur choix mais quand il faut trouver une idée rapidement on se contente de ce qu'on peut avoir. [i]De toutes manières j'ai une chance sur deux que mon poursuivant soit idiot, se fit-il remarquer en se remémorant son avis sur ses dernières rencontres.

Il dérapa sur une courte distance, se retournant brusquement pour se précipiter vers l'infirmerie. Ses pas seuls raisonnaient dans le couloir pour l'instant, et il profita de ne pas entendre ceux de son poursuivant pour se jeter sur la porte de la fameuse pièce qu'il squattait si souvent, la refermant brutalement derrière lui. Il se retourna soudain, se plaquant contre la porte juste entre les deux vitres afin de ne pas être vu et retint son souffle. Il lui fallut un moment pour se calmer, instant qui lui permit de remarquer la présence d'Aries dans l'infirmerie. Logique, de la part de l'infirmière. Matteo releva un doigt qu'il mit sur ses lèvres avec un sourire complice, la suppliant du regard de ne rien dire. Des pas retentirent à nouveau dans le couloir... et l'éloignèrent bien vite, signifiant sans doutes que le poursuivant était, en effet, aussi idiot que l'italien l'avait supposé.

Le junior poussa un long soupir de soulagement accompagné d'un léger rire d'embarras, visiblement désolé de son entrée fracassante dans l'infirmerie.

"Ahah... Bonjour Signorina Aries, j'espère que je ne vous dérange pas ?"

Il posait la question sans vraiment attendre de réponse, connaissant la légendaire gentillesse d'Aries qui ne trouvait de gêne en aucune situation, bien qu'elle devrait sans doutes s'exprimer un peu plus quand un problème se présentait cela allait de soi. L'italien qui avait enfin reprit convenablement son souffle se redressa avec un petit sourire gêné, expliquant son entrée :

"J'ai eu l'impression qu'il valait mieux que je ne rencontre pas ce garçon alors je me suis précipité ici, puis-je rester un moment dans votre infirmerie ?"

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Par la fenêtre de l'infirmerie [PV: Matteo Calvetti]   Ven 4 Avr - 20:03

Les pas se rapprochèrent et ne tardèrent pas à s'arrêter une seconde devant la porte qui s'ouvrit et se referma brusquement, laissant apparaître un jeune homme que Aries connaissait bien. Il s'agissait de Matteo Calvetti, complètement essoufflé...  Un petit sourire se dessina sur ses lèvres roses avant d'articuler :

"Bonj...!"

L'infirmière se tut immédiatement sans prendre le temps de finir sa phrase en remarquant l'index de l'élève qui se trouvait devant sa bouche.  Matteo semblait concentré... Attentif à chaque sons que ses oreilles pouvait percevoir. D'autres pas se firent alors également entendre dans le couloir, mais ne parvinrent pas jusqu'à l'infirmerie cette fois-ci.
La voix de l'italien brisa alors le silence...

"Ahah... Bonjour Signorina Aries, j'espère que je ne vous dérange pas ?"

Aries, surprise par la scène qui venait de se produire, affirma :

"Non tu ne me dérange pas, bien au contraire, ta présence est toujours la bienvenue, surtout aujourd'hui..."


Aries esquissa un léger sourire, essayant tant bien que mal de dissimuler son inquiétude pour la surprenante attitude de Matteo.

"J'ai eu l'impression qu'il valait mieux que je ne rencontre pas ce garçon alors je me suis précipité ici, puis-je rester un moment dans votre infirmerie ?"


"Rester? Oui avec grand plaisir, autant que tu le désire ! Si tu veux un café, n'hésite pas à me le demander. "

Sur ces mots Aries rangea la chaise qu'elle avait précédemment déplacée et s'avança vers Matteo.

"Est-ce que tout va bien ?"

Dit-elle timidement avec un charmant sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Par la fenêtre de l'infirmerie [PV: Matteo Calvetti]   Ven 13 Juin - 18:57

Matteo ne put retenir un sourire rieur en voyant qu'en effet Aries n'avait pas du tout semblé troublée par son arrivée précipité - il ne devait pas être le pire des élèves en matière d'arrivées d'un autre côté - et lui adressait un sourire éclatant tout en le fixant, son visage irradiant une sorte de bonne humeur communicative. Il n'y avait pas à dire, elle avait naturellement tout pour être l'infirmière d'un tel établissement, on ne pouvait lui en vouloir pour rien et elle rassurait aussitôt par sa présence.

"Rester?, répéta-t-elle. Oui avec grand plaisir, autant que tu le désire ! Si tu veux un café, n'hésite pas à me le demander.
-Oh ça ne serait pas de refus mais je ne veux pas déranger !"
, répondit l'italien en quittant enfin le pas de la porte.

Il avança un peu dans l'infirmerie tandis que la jeune femme rangeait une chaise qu'elle devait avoir tirée plus tôt, s'approchant de lui avec timidité tout en lui demandant doucement :

"Est-ce que tout va bien ?"

Matteo croisa les bras avec un petit sourire en coin : toujours à s'inquiéter plus pour les autres que pour elle hein ? Il perdit un instant son sourire en se répétant la phrase que la demoiselle lui avait avancée en réponse à sa première question quant à la gêne occasionnée par sa présence. Avait-elle du soucis ?

"Moi je vais toujours bien, plaisanta-t-il dans un premier temps. Ça a été assez agité dernièrement : j'ai fait de bien étranges rencontres, on a de sacrés cas dans l'établissement dernièrement. Vous saviez qu'il y avait un enfant sauvage vous ?!"

Évidemment, il disait cela sans même se rappeler du visage de l'enfant sauvage en question et sans se douter que c'était lui qui l'avait poursuivi quelques secondes plus tôt... mais bon. Il s'appuya précautionneusement à un des meubles de l'infirmerie tout en continuant d'un air détaché son petit récit des nouveautés, attendant le moment propice pour demander comment la jeune femme allait.

"Et je ne parle même pas des derniers événements : vous avez entendu parler des couples ? Même mon colocataire, qu'il n'y a pas plus tête en l'air que lui, dit être soit-disant amoureux."

Il soupira d'un air blasé.

"Franchement lui. On dit aussi qu'un professeur ferait des avances à une élève, c'est mauvais comme histoire ça..."

Il secoua un peu la tête comme pour changer de sujet, adressant un sourire radieux à Aries pour retomber sur la question tant attendue :

"Mais assez parlé des autres, et vous vous allez comment dernièrement ?"

Disant cela, il indiqua vaguement la fenêtre par laquelle on voyait quelques élèves trainer dans la cour et rire entre eux. Comme ça, on aurait presque cru se sentir dans un lycée normal, si on ne comptait pas une bagarre générale qui avait éclatée plus loin et qui s'était finie par des envois en tous sens de sucettes et de peluches. C'était censé être le pays des bisounours... ?

"Pas trop de malades pour le moment hein ? Vous avez rencontré quelques nouveaux ?"

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Par la fenêtre de l'infirmerie [PV: Matteo Calvetti]   Mer 25 Juin - 20:01

Tout en écoutant la réponse de Matteo, Aries s’affaira du côté de la cafetière noire corbeau, sans quitter son sourire rassurant.

"Moi je vais toujours bien, ça a été assez agité dernièrement : j'ai fait de bien étranges rencontres, on a de sacrés cas dans l'établissement dernièrement. Vous saviez qu'il y avait un enfant sauvage vous ?!"

Elle se tourna vers l'élève aux cheveux argentés, et afficha un air étonné sur son visage aux traits angéliques.

"Un enfant... Sauvage ? Hummm..."

L'infirmière posa son index sur ses lèvres fermées, et dévisagea sans raison particulière le plafond en réfléchissant, comme si ce dernier allait lui apporter la réponse.

"Tu veux peut être parler du jeune Kiba ? Il n'y a pas si longtemps que ça, je me suis occupée de lui. Il n'est pas si sauvage que ça quand il veut."

Elle fit pivoter son regard sur Matteo, sourit une nouvelle fois, et se tourna vers la cafetière pour la faire démarrer. Un petit bruit sourd et continu se fit entendre à travers la voix du jeune homme qui avait reprit aussitôt.

"Et je ne parle même pas des derniers événements : vous avez entendu parler des couples ? Même mon colocataire, qu'il n'y a pas plus tête en l'air que lui, dit être soit-disant amoureux."

"Oui, Mlle Ganao m'en a touché deux mots. Je trouve ça un peu étrange mais en même tant, je suis heureuse de savoir qu'ils ont pu trouver l'amour !"

Elle sourit à l'italien, qui quant à lui libérait un soupir visiblement d’exaspération avant de reprendre :

"Franchement lui. On dit aussi qu'un professeur ferait des avances à une élève, c'est mauvais comme histoire ça..."

Elle acquiesça, perplexe. 

"Mais assez parlé des autres, et vous vous allez comment dernièrement ?"

Aries appuya une seconde fois sur un des boutons de l'appareil près d'elle, et le bruit s’étouffa dans un gargouillement d'eau.

"Je vais bien merci !"

Dit-elle joyeusement avant de prendre délicatement deux tasses blanches parfaitement propres qu'elle posa face à elle. L'infirmière y déposa une poignée de grains de café, avant d'y verser le liquide brulant que la machine venait de faire chauffer.

"Pas trop de malades pour le moment hein ? Vous avez rencontré quelques nouveaux ?"

"Quelques uns en effet ! Ils sont tous tellement adorables... Et pour ce qui est des malades, tu es le premier qui viens me voir aujourd'hui."

En prononçant ses mots, la jeune femme à la touffe rose agrandit son sourire assortit au regard bienveillant qu'elle adressait au lycéen. Elle saisit avec toujours autant de prudence les tasses maintenant pleines, et s'avança vers Matteo en lui en tendant une.

"Tient ! S'exclama t-elle gaiement.Fais attention, c'est surement un peu trop chaud pour le moment."

Aries souffla doucement sur la fumée qui s'échappait de son café encore brulant, et redressa sa tête rose.

"Tu veux peut être t'asseoir ? Fais comme chez toi surtout !"

Elle lui présenta avec sa main libre la chaise qu'elle avait précédemment déplacée en disant cela, avant de souffler une seconde fois sur sa boisson. Elle prit soudain un air inquiet sur son visage, et baissa la tête comme si elle venait de faire une bêtise.

"Ces temps ci, il y a beaucoup d'élèves blessés.  Aujourd'hui personne n'est venu mais... J’espère que tout ira bien pour eux."

L'infirmière serra le manche sa tasse qu'elle mena à ses lèvres, et engloutit une gorgée de café avant de reprendre :

"L'académie est tellement mouvementée en ce moment !"
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Par la fenêtre de l'infirmerie [PV: Matteo Calvetti]   Dim 13 Juil - 8:30

Matteo écoutait attentivement les inquiétudes de la jeune infirmière, et elles étaient toutes justifiées en vérité : les élèves étaient agités en cette nouvelle année et nombreux étaient ceux qui se blessaient, mais ce n'était pas comme si cela, par ailleurs, changeait des combats acharnés entre certains élèves qui avaient valu de nombreux blessés comme l'année précédente avec l'attaque menée par certains élèves de l'académie rivale qui avaient soudain décidé cette année de rejoindre Fairy Tail. Quelle idée tout de même... L'air pensif Matteo s'était assis avec sa tasse en main et continuait d'écouter Aries mais coupa quasiment la parole à l'infirmière lors de sa dernière phrase, ayant porté la tasse à ses lèvres et s'étant, évidemment, brûlé à en lâcher une exclamation de douleur :

"Aouch !!"

Il tira la langue avec un air penaud mais relevant les yeux vers l'infirmière il s'empressa de ramener sa main devant sa bouche avec un air désolé.

"N-ne vous inquiétez pas, c'est ma faute là, haha..."

Faites qu'elle ne panique pas, soupira-t-il intérieurement avec embarras. Décidant de poser la tasse pour éviter un second accident du type le temps que la boisson refroidisse un peu, il appuya ses mains sur ses genoux ne sachant trop quoi en faire d'autre et continuant de réfléchir à cette histoire d'élèves blessés.

"C'est vrai que j'ai pu assister à certains incidents, il faut dire que les nouveaux élèves ne sont pas aussi calmes qu'on s'y attendait, ils s'intègrent directement à l'académie."

Il afficha un petit sourire jaune même si intérieurement il riait à gorge déployée tandis qu'il se complaisait à lister divers accidents auxquels il avait pu assister.

"Les escaladeurs de murs de dortoirs, les expérimentateurs des classes scientifiques, les bouffeurs de plastique, les sauteurs sans élastique..."

Il acheva en prenant un air particulièrement fier de lui même s'il n'aurait pas dû l'être en temps normal de reparler de ce petit défaut de sa personne qui le faisait construire des choses dangereuses :

"Vous remarquerez pour l'instant je n'ai fait exploser personne ! Enfin, même si j'ai dû repayer un mur de classe", ajouta-t-il en se raclant la gorge avec embarras.

Le Directeur Plue n'avait pas semblé lui réclamer de remboursements mais il ne pouvait tout de même pas faire comme s'il n'était pas concerné par la double explosion qui était survenue devant l'infirmerie, laissant celle-ci intacte mais détruisant complètement le mur d'en face sous les regards ahuris des élèves en plein cours.

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Par la fenêtre de l'infirmerie [PV: Matteo Calvetti]   Dim 24 Aoû - 16:05

"Aouch !!"

Aries ne dit plus un mot et regarda nerveusement l'élève qui venait visiblement de se brûler la langue... Elle commença à s'agiter dans tout les sens, ne sachant que faire sur le moment. Elle porta sa main à sa bouche, et bafouilla quelques mots incompréhensibles avant de pouvoir enfin prononcer une phrase correctement.

-Est ce que ça va ?

Dit elle spontanément redressant les épaules, stressée.
Il va surement m'en vouloir d'avoir laisser l'eau chauffer trop longtemps !
Personne n'aurait pu expliquer ce qui se passait dans la tête de l’infirmière à ce moment la, mais elle avait l'air de s'imaginer des scénarios dans les quels son visiteur favoris faisaient des crises de colères contre elle. Enfin, c'est ce qu'on pouvait penser en voyant son visage triste et désolé.

"N-ne vous inquiétez pas, c'est ma faute là, haha..."


Aries n'était pas de cet avis. C'étais bien évidemment Matteo le responsable, vue qu'elle l'avait avertie, mais elle ne l'avait pas pris en compte... La jeune femme aux cheveux roses étaient vraiment persuadée qu'elle était la coupable. Pourtant ce n'était vraiment pas grave, et elle était bien placée pour le savoir.

"C'est la mienne !!! J'aurais dû laisser l'eau chauffer moins longtemps !! Désolé, désolé, désolé!
Je ferais attention la prochaine fois ! Je suis vraiment désol..."


"C'est vrai que j'ai pu assister à certains incidents, il faut dire que les nouveaux élèves ne sont pas aussi calmes qu'on s'y attendait, ils s'intègrent directement à l'académie."

Alors qu'elle était en pleine crise de panique pour si peu, Matteo la coupa une seconde fois. L'infirmière aux doux cheveux roses comprit alors que le jeune homme n'était pas en colère, et voulait rapidement passer à autre chose. La demoiselle s'apprêtait alors à s'excuser justement par ce qu'elle en avait fait un peu trop pour pas grand chose, mais, étant une adulte raisonnable, elle préféra se taire cette fois ci, et se contenta d'hocher la tête.

"Les escaladeurs de murs de dortoirs, les expérimentateurs des classes scientifiques, les bouffeurs de plastique, les sauteurs sans élastique..."


Un sourire se dessina sur ses lèvres roses, et un léger rire cristallin se fit entendre. Ça lui rappelait des souvenirs amusants... Aries engloutit doucement une petite gorgée de café avant de lui répondre.

"C'est vrai ! Moi aussi j'ai eu droit à des cas un peu spéciaux, mais ils sont tous adorables !


Dit elle d'une voix légère en posant sa main sur son cœur.

"Vous remarquerez pour l'instant je n'ai fait exploser personne ! Enfin, même si j'ai dû repayer un mur de classe"


L'infirmière rit une nouvelle fois aux paroles de Matteo. Son sourire s'élargit et elle confirma les propos de l'élève.

"C'est vrai, tu fais des progrès !"

Elle reprit un peu de café et mis ses bras derrière son dos.

"Néanmoins...

La demoiselle marqua un temps de pause, pensive.

"tu devrais faire attention avec les explosifs ! J'ai déjà eu des élèves blessés en jouant avec ce genre de choses.."


En prononçant ces mots, Aries prit une expression gênée sur le visage. Elle porta une énième fois la tasse à ses lèvres, pour cette fois boire une bonne partie de la boisson. Délicatement, elle sortit un mouchoir de sa poche pour s'essuyer la bouche avec finesse, et reprit sur un ton enjoué :

"Enfin, j'imagine que toi, tu n'as pas besoin de faire trop attention. Tu doit être habitué, depuis le temps !"


L'infirmière jeta un vif regard à la pendule. Déjà...?
On dirait bien qu'une seconde nuit blanche était au programme. Elle n'aurait pas le temps de tout faire en une soirée, à moins de fournir un effort surhumain. C'était ça d'avoir dormit tout l’après midi ! Maintenant elle était décalée par rapport à son rythme de travail habituel... Mais elle ne pouvait pas se permettre d'être fatigué alors qu'il y a des élèves à soigner. Elle risquerait de faire des erreurs.
Tant pis... Cette nuit je dors.

Aries décida de commencer tout de suite. Même en travaillant, elle pouvait parler avec Matteo ! Il n'était guère une gêne pour elle. La jeune femme posa sa tasse encore chaude sur son bureau et s'assis au près de ce dernier. Elle pris une pile de feuille qu'elle se mit à trier, non sans écouter son visiteur préféré. Après tout, faire deux choses à la fois était un jeu d'enfant pour elle maintenant qu'elle était habitué à travailler ainsi.

"Dis moi, tu as des nouvelles de ta famille ? Ils vont bien ?"

S'exclama t'elle en levant la tête pour le regarder.

hs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Par la fenêtre de l'infirmerie [PV: Matteo Calvetti]   Ven 7 Nov - 16:48

HS:
 

Une petit rire cristallin si doux à l’œil s'échappa des lèvres de la jeune infirmière, arrachant un sourire attendri à Matteo. Il aimait beaucoup cette douceur naturelle qui s'échappait de cette étrange jeune femme aux cornes de bouc. Cependant, il s'attendait parfaitement à ce qui suivit, à juste titre :

"C'est vrai, tu fais des progrès ! Néanmoins... tu devrais faire attention avec les explosifs ! J'ai déjà eu des élèves blessés en jouant avec ce genre de choses.."

L'italien l'écouta avec attention et sans la couper une seule fois, ne détourna pas un instant les yeux. Il entendait parfaitement ce qu'elle voulait lui faire passer, mais ne pouvait répondre autrement que d'un sourire désolé : il avait une sorte de passion pour ce genre de constructions complexes, aussi dangereuses soit-on. Une de ces passions qu'on ne pouvait arrêter juste pour le danger. Il n'allait pas lui répondre qu'il ne risquait rien : après tout même le dompteur de lion et le dresseur d'ours prenaient chaque jour le risque de finir dans la gueule de leur partenaire. Il baissa les yeux avec un rire nerveux quand l'infirmière ajouta justement :

"Enfin, j'imagine que toi, tu n'as pas besoin de faire trop attention. Tu doit être habitué, depuis le temps !"

On peut dire ça. Matteo jugea bon de ne rien répondre à ce propos pour ne pas inquiéter son interlocutrice. Il plongea simplement le nez dans sa tasse pour en boire quelques gorgées, admirant l'infirmière qui fixait d'un air pensif et perplexe l'horloge de la pièce. Elle finit par la quitter du regard, semblant s'être décidée à travailler tandis qu'elle prenait une pile de feuilles, formulaires et dossiers en tous genres qui faisaient de son métier un travail loin d'être reposant contrairement à ce que pouvaient s'imaginer les plus naïfs de l'établissement, et commença à les remplir avec précaution tout en discutant innocemment.

"Dis moi, tu as des nouvelles de ta famille ? Ils vont bien ?"

Matteo rabaissa assez soudainement les yeux sur sa tasse en la faisant tourner dans ses doigts. Ce sujet ne l'embarrassait par particulièrement, au contraire il appréciait de pouvoir avoir des nouvelles de ses parents et de pouvoir les partager de temps à autres avec des proches. Et qui de mieux qu'Aries qui était parfaitement au courant de sa situation contrairement à bien d'autres. Mais pour tout dire, il se trouvait face à une petite situation gênante en cette période.

"Oui, Ma' a fini par m'appeler, commença-t-il à expliquer. Elle attendait qu'Isa, ma sœur, soit partie en visite chez mes parents adoptifs pour qu'elle ne demande pas à m'avoir au téléphone, je ne me sens pas encore tout à fait prêt à lui faire face en vérité."

Il rit nerveusement : il était difficile de faire face à une jeune enfant innocente qui risquait de lui poser des questions à propos de sa séparation de ses parents géniteurs. Il poursuivit, l'air plus pensif :

"Je n'ai pas encore lu mes mails mais je crois que Mamma m'en a envoyé un, elle m'a surement donné des nouvelles d'Isa..."

Matteo différenciait ses parents géniteurs de ses parents adoptifs par leur appellation : Ma' et Pa' pour les uns, Mamma et Papa pour les autres. Achevant sa phrase, il extirpa de sa poche son téléphone sur lequel il commença à chercher sa boîte mail sans vraiment s'arrêter de parler, ne voulant pas paraître impoli tandis qu'il cherchait seulement à jeter un œil au message pour se renseigner à propos de son contenu.

"C'est étrange qu'elle m'ait envoyé un mail aujourd'hui tout de même, elle m'en avait envoyé un déjà il y a très peu."

Il se stoppa soudain après quelques secondes quand ses yeux parcoururent le message. Son teint devint si pâle qu'il sembla un instant faire un malaise et son regard se changea de l'habituelle expression détendue et amusée pour prendre des teintes de panique soudaine, sa main tenant le téléphone tremblant un peu. Il releva les yeux vers Aries, hésitant un instant à parler pour ne pas la déranger, mais le sentiment de peur eu le dessus sur celui de gêne, bien qu'il ne réussisse qu'à articuler avec de très grandes difficultés :

"I... Isa est au Japon..."

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Par la fenêtre de l'infirmerie [PV: Matteo Calvetti]   Sam 10 Jan - 9:42

"Oui, Ma' a fini par m'appeler. Elle attendait qu'Isa, ma sœur, soit partie en visite chez mes parents adoptifs pour qu'elle ne demande pas à m'avoir au téléphone, je ne me sens pas encore tout à fait prêt à lui faire face en vérité."

La douce infirmière écoutait tendrement le lycéen, la situation de ce dernier lui revenant immédiatement en tête. Depuis qu'elle travaillait à Fairy Tail High School, Aries en avait vu et revu, des dossiers d'élèves assez difficiles. Mais elle prêtait particulièrement attention à celui de Matteo, qui après tout, avait eu une enfance très dure, il faut le dire. Et encore, "très dure" n'était qu'un euphémisme par rapport à ce qu'il avait vécu.

"Je n'ai pas encore lu mes mails mais je crois que Mamma m'en a envoyé un, elle m'a surement donné des nouvelles d'Isa..."

Un doux sourire fendit les lèvres roses de l'infirmière, alors que son squatteur préféré semblait chercher quelque chose sur son portable. Elle reprit ensuite sa tasse pour la dernière fois, afin d'en finir le fond sucré, puis la reposa délicatement sur son bureau.

"C'est étrange qu'elle m'ait envoyé un mail aujourd'hui tout de même, elle m'en avait envoyé un déjà il y a très peu."

Prise d’intérêt, Aries pencha un peu sa tête sur le côté, le bout de son stylo entre ses douces lèvres, ce qui la rendit encore plus attendrissante qu'à l'accoutumée. Elle observa alors le visage de Matteo se décomposer, perdant de son éclat. La jeune femme aux cheveux rose se leva, et réunit ses mains frêles contre sa poitrine, anxieuse.

"Hum.. Est-ce que... Est-ce que ça va Matteo ?"

Elle porta sa main droite à sa bouche, prête à aider son protégé paraissant faire un malaise.

"I... Isa est au Japon..."

L'infirmière écarquilla de grands yeux bruns. Sa soeur ? Elle est ici ?!
Elle sourit alors joyeusement, et saisit une chaise qu'elle plaça derrière l'italien pour qu'il puisse s'asseoir. Aries articula un doux "Oh...! " de surprise, comme si il s'agissait d'une bonne nouvelle.

" Vous allez pouvoir vous voir !"


S'exclama-t-elle sans beaucoup élever la voix. Elle jeta un œil par la fenêtre, s'imaginant l'adorable soeur de Matteo attendre son grand frère quelque part.

"Tu devrais aller la retrouver, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Par la fenêtre de l'infirmerie [PV: Matteo Calvetti]   Lun 13 Avr - 10:22

"I... Isa est au Japon..."

Matteo fixa, toujours aussi livide, l'infirmière qui resta un instant silencieuse. La surprise pris place sur son visage et dans ses jolis yeux marrons, puis un sourire s'installa doucement sur ses lèvres. L'italien tenta vainement de lui rendre son sourire, mais la tournure du message l'avait tant et tellement inquiété qu'il n'y parvint pas, se contentant de sa demander ce qui pouvait rendre si joyeuse Aries. Elle pris une chaise qu'elle s'empressa de lui apporter, et le jeune homme qui s'apprêtait à tourner en rond à cause du stress s'assit dessus comme par réflexe, comme si elle lui avait intimé l'ordre de le faire, et de toutes manières cela ne pouvait que faire plus de bien à ses jambes qui tremblaient de peur.

"Oh ! Vous allez pouvoir vous voir !"

L'italien la fixa un instant pour s'imprégner de toute la candeur de la jeune femme, et tenta de lui expliquer la situation mais les mots restèrent entravés dans sa gorge. Il fixa un instant son téléphone puis à nouveau Aries qui admirait la cour par la fenêtre, cherchant du regard Isabella qui, si elle était venue normalement, aurait certainement débarqué en courant et en riant pour venir voir son frangin. Si seulement.

"Tu devrais aller la retrouver, non ?"

Face à cette fatale question, Matteo n'en paru que plus livide encore. Il bégaya encore quelques mots sans le moindre sens puis finalement, décidant que son cerveau n'était pas apte à former les phrases qu'il fallait, il rabaissa le nez sur son portable, prenant une grande inspiration et lu avec la plus grande application le message que sa mère lui avait envoyé, une boule grandissant peu à peu dans sa gorge qui manqua de peu de l'empêcher d'achever sa phrase :

"... Ce matin, Isabella, au lieu de nous rejoindre à l'endroit habituel, s'est enfuie. Elle nous a passé un appel juste avant de partir : elle était à l'aéroport et a pris le premier avion pour le Japon avec seulement sa valise en main. ..."

Matteo sembla chercher dans le message une indication selon laquelle ce serait une blague, mais finalement releva les yeux vers Aries.

"Elle ne sait pas où je suis ! Elle n'est jamais venue au Japon... Et moi avec mon incapacité à reconnaître des visage... !"

Il baissa à nouveau la tête vers son portable et se mit à chercher une photo d'Isabella. Il savait que même s'il la fixait inlassablement il ne parviendrait tout de même pas à la reconnaître. Il espérait qu'il prêterait suffisamment attention à ses longs cheveux argents, mais même cela ne suffisait pas à le rassurer pour la reconnaître. Fallait-il encore, de plus, la croiser, mais Magnolias n'était pas une si petite ville et il redoutait qu'elle se soit perdue. Il releva un regard désespéré vers Aries.

"Que dois-je faire, que dois-je faire, murmura-t-il comme pour lui-même avant de parler plus fort à l'intention de l'infirmière : Je vous en prie, si vous la croisez ou si vous entendez parler d'elle, appelez-moi."

Disant cela, il tendit son téléphone à la jeune femme pour lui montrer la photo d'Isabella. C'était une simple photo, l'unique qu'il avait d'elle, une photo d'Isabella avec son grand sourire rayonnant qui fêtait son anniversaire parmi les fleurs et les sucreries. La seule image qu'il pouvait regarder en espérant vainement reconnaître ce visage.

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par la fenêtre de l'infirmerie [PV: Matteo Calvetti]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par la fenêtre de l'infirmerie [PV: Matteo Calvetti]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evasion (par la fenêtre ouverte)
» SOS pour le fleurissement de mes fenêtres !
» Nouvelle fenêtre de saisie de message annulée.
» Non, pas l'infirmerie ! [PV Lili ^^] [FINI]
» L'infirmerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Sujets supprimés :: Archives :: Sujets Abandonnés-
Sauter vers: