AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Mon colocataire et moi : c'est pas forcément le grand amour [Pv. Wataru Ankô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mon colocataire et moi : c'est pas forcément le grand amour [Pv. Wataru Ankô]   Sam 15 Mar - 8:15

« Parfait ! »

Ping sauta du haut de sa chaise pur admirer, les poings sur les hanches, l'objet qu'il venait de s'embêter à accrocher en haut de l'étagère des magazines. Les jeunes filles de l'établissement qui venaient dans cette bibliothèque avaient toujours les boutons de la chemise fermés jusqu'au col, du moins lorsqu'elles étaient des lectrices avides travailleuses ; les autres avec des décolletés bien plus plongeants venaient généralement dans ce rayon, et quel meilleur moyen d'ajouter les élèves internes non-sportives à ses vidéos qu'en plaçant une petite caméra juste au dessus du rayon en plongeon direct dans le décolleté ?

Évidemment, simplement penser au projet aurait été bien indigne de la part du Wang, il y avait bien plus à préparer. Il fallait faire en sorte que même en levant les yeux il soit impossible de la remarquer sans en connaître l'emplacement exact. Ping avait donc pris une couverture de livre qui n'aurait normalement aucunement sa place ici et l'avait enfoncé entre les magazine, ajoutant même une couche de colle pour qu'il soit impossible de l'en déloger comme s'il était coincé entre le bas et le haut de l'étagère. Non content de l'avoir coincé, il avait creusé la couverture en laissant les pages néanmoins, y plaçant une caméra de sa propre confection, la lentille étant la seule chose qui sortait comme un simple bouton de couverture, le tout néanmoins dirigé judicieusement en plongée sur les élèves qui passeraient par là et s'arrêteraient sur les magazines animaliers ou de mode qui étaient tous parfaitement empilés au même endroit.

« Mon cher Ping, se dit-il à lui-même, tu es un génie ! »

Il attrapa le dossier de la chaise qu'il avait utilisée pour se mettre en hauteur, prenant également sous l'autre bras son matériel. Il n'en avait pas fini avec ses caméras, il y avait encore un endroit où il devrait placé non pas une mais des caméras : le rayon manga. Trop de ces petits tomes bariolés de couleurs sur leurs couvertures outrageusement pleines de détails pouvaient intéresser des filles de tous types, que ce soit du yaoi, du shojo, ou même du seinen et du yuri comme il l'avait appris à ses dépends. Arrivé dans le rayon, il avisa que personne n'était en train de lire de manga pour l'instant, y entrant tranquillement pour aller poser sa chaise devant le rayon. Normalement peu de gens venaient à cette heure matinale de la journée dans cette pièce, alors normalement il aurait le temps de placer calmement ses précieuses caméras avant "l'heure de pointe".

Il commença par le rayon qui accueillerai sans doutes le plus de demoiselles à en voir le club qui avait été créé sur ce thème : le rayon où se trouvait les yaoi, mais accessoirement aussi les yuri et quelques mangas érotiques. Quel autre établissement que Fairy Tail High School pourrait avoir un tel rayon de manga ? Même les bibliothèques publiques préféraient ne pas s'en vanter, seuls les vrais magasins de mangas profitaient pleinement de ce genre d'articles, et pourtant il y avait cette fameuse exception. Ce n'était pas pour rien qu'il avait choisi cet établissement tout de même ! Il s'empara d'un livre dans son sac auquel il avait préalablement creusé la couvertures, cherchant un emplacement parmi les mangas se trouvant tout en haut de la bibliothèque.

Le temps que quelqu'un devine ce qu'il était en train de faire, à moins que la personne qui arrive ne le connaisse ou ait une connaissance implacable des caméras il devrait être tranquille pendant l'installation...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: re: Mon colocataire et moi : c'est pas forcément le grand amour   Sam 15 Mar - 10:31

En ce début de matinée, Wataru, qui se dirigeait vers l'entrée de la bibliothèque,constata avec mécontentement, qu'il avait oublié d'emporter un manga avec lui pour la journée, comme il le faisait chaque matin. Contrarié, il fouilla une dernière fois ses poches à la recherche d'un quelconque bouquin qu'il aurait oublié de remettre dans sa réserve de mangas ( toujours fermée à double tours dans le tiroir de son bureaux). Seulement, il n'avait guère envie de repasser dans ce long couloir dans lequel il courait le risque de se faire attraper par un professeur. Car en effet, il aurait dû se rendre à son cours de français il y a déjà une demi-heure, mais l'idée d'aller tranquillement lire un manga ecchi dans la bibliothèque déserte à heure actuelle lui plaisait davantage. De plus, il n'avait qu'à emprunter ce qu'il voulait dans le rayon manga.

En arrivant sur le seuil de l'entrée de la bibliothèque, il fronça les sourcils tout en espérant qu'aucun professeurs ne traînait par ici. Se faisant plus discret, Wataru traversa les rayons, cherchant du regard celui qui l’intéressait . Soudain il aperçut un écriteau cloué sur une des étagère, sur lequel était inscrit :"manga" avec une flèche qui partait vers la droite. Le jeune garçon sourit et tourna dans la direction indiquée. C'est alors qu'il s'arrêta brusquement, se raidit sur place et ouvrit grands ses yeux violets, d'un air complètement ahuri.
Ping Wang, son partenaire de chambre, se trouvait la, occupé à... Insérer des caméras dans des livres ! Wataru ne supportait pas la manie de son colocataire de placer des caméras partout pour espionner ses pauvres victimes qui n'étaient autre que des filles bien formées.
Wataru devint rouge de colère et marmonna :

"les filles vont être tristes si elles apprennent que tu épie leurs poitrine...Je ne supporterais pas une seconde de voir une fille pleurer à cause de toi !"

Wataru se jeta alors sur son Ping en brandissant sa longue hache menaçante,
et s'arrêta soudainement, avant d'avoir touché ne serait-ce qu'un cheveux de son pauvre camarade. Wataru debout devant son colocataire,la tête tournée vers le rayon, prit un manga qu'il venait d'apercevoir dans sa course et s'exclama, les yeux pleins d'étoiles :

"C'est... Le dernier tome de Chobits ! Je savais pas qu'il était sortit! C'est génial!"

A la vue de son manga préféré, Wataru avait remplacé sa colère par de l'admiration et le jeune garçon observait minutieusement son bouquin sans plus se préoccuper de Ping.


Dernière édition par Wataru Ankô le Sam 18 Oct - 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon colocataire et moi : c'est pas forcément le grand amour [Pv. Wataru Ankô]   Sam 29 Mar - 19:53

Ping était en train de finir de visser la caméra à l'intérieur de la couverture de son encyclopédie lorsque soudain une voix retentit derrière lui. Il n'avait pas besoin de le voir, et de toutes manières que ce soit avec les lunettes ou sans il ne l'aurait sans doutes pas reconnu tant sa vue était pitoyable, mais le simple fait d'entendre sa voix lui permit d'identifier le nouveau venu : c'était Wataru Ankô, son camarade de chambre.

"Les filles vont être tristes si elles apprennent que tu épies leurs poitrines..."

Le jeune caméraman déglutit avec difficulté, se retournant soudain en cachant l'encyclopédie piégée dans son dos, un large sourire nerveux sur le visage et agitant sa main libre en signe de négation.

"J-j-je ne vois pas du tout de quoi tu parles !
-Je ne supporterai pas une seconde de voir une fille pleurer à cause de toi !"


Son colocataire bondit soudain, hache en main - et oui, sans rire, le jeune Wataru ne pouvait se séparer de cette arme dangereuse - pour l'abattre sur Ping qui poussa un cri d'horreur en se plaquant contre la bibliothèque. Il ferma les yeux le plus fort possible, mais ne ressentit pas le picotement caractéristique du coup de hache. Lorsqu'il ouvrit les yeux, une large masse noire se trouvait à quelques millimètres de son visage.

"C'est... le dernier tome de Chobits !"

À peine eut-il dit cette phrase que Wataru abandonna totalement la hache pour s'extasier sur le manga. Mais je vous dit qu'il abandonna sa hache... non mais vraiment ! Ping qui pensait enfin pour la première fois depuis leur colocation avoir évité de se prendre un coup de hache ne pu se réjouir bien vite car soudain la lame vint s'enfoncer dans son crâne.

"AïEUUUUUH !!
-Je savais pas qu'il était sorti, c'est génial !"

Génial en effet... Ping poussa un long soupir face l'excitation de Wataru pour le manga qu'il venait de trouver dans le rayon mais au lieu de répondre quoique ce soit se concentra d'abord sur retirer la hache qui était bien enfoncée dans son front. Il tira de toutes ses forces en voyant qu'il n'y parvenait pas au premier coup et finit après quelques efforts par la retirer d'un coup sec. STOMP. Il laissa la hache contre l'étagère pour sortir un mouchoir de sa poche, commençant à essuyer - ou plutôt éponger - le sang qui coulait alors abondamment de son crâne. Lorsqu'il posa les yeux sur la couverture du manga il prit un air surpris.

"Oh tiens !, fit-il en pointant la fille de la couverture. On dirait deux filles qui passent souvent dans l'établissement, trait pour trait !"

S'attendant à ce que Wataru lui accorde un regard méfiant suite à son intervention du fait que très certainement - et il n'aurait pas tord - Ping connaîtrait les deux filles en question grâce à ses vidéos, il s'empressa d'ajouter :

"Mes vidéos ne font pas pleurer les filles, mônsieur, elles me permettent de tout savoir dans l'établissement d'abord !"

Il acheva cette phrase en prenant un air boudeur d'ailleurs, bien décidé à défendre ses droits de caméraman, pervers ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: re: Mon colocataire et moi : c'est pas forcément le grand amour   Jeu 3 Avr - 18:38

"Oh tiens !, fit-il en pointant la fille de la couverture. On dirait deux filles qui passent souvent dans l'établissement, trait pour trait !"

Wataru observa attentivement la couverture et marmonna en regardant son interlocuteur de travers :

"Mmm...Je les connait pas."

"Mes vidéos ne font pas pleurer les filles, mônsieur, elles me permettent de tout savoir dans l'établissement d'abord !"

Son colocataire se mit alors à faire la moue. Wataru voyant qu'il avait réussit à vexer son ami lui ébouriffa les cheveux en lançant sur un ton enjoué :

-J'aime bien quand tu t'énerve, c'est marrant !

Le mauve plongea ses mains des ses poches avec le manga. Il repensa aux dernières paroles de son ami.

-Ça te ferait quoi de découvrir que quelqu'un a mit une caméra dans ta douche et te matte chaque soir ?


Wataru soupira et reprit en croisant ses bras d'un air hautain :

-Perso, je me mettrais un peu plus à la place des filles si j'étais toi !

Il brandit sa hache et la positionna juste devant son colocataire.

-Je t'ai à l’œil moi aussi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon colocataire et moi : c'est pas forcément le grand amour [Pv. Wataru Ankô]   Lun 3 Nov - 11:09

Spoiler:
 

À sa réponse, Wataru quitta des yeux son manga. Il ne lui fallu pas une très longue observation du visage de son colocataire pour qu'il éclate soudain de rire, arrachant une nouvelle mine outrée de la part de Ping qu'il qualifiait de "marrant". En quoi était-ce marrant d'énerver un pauvre caméraman en manque d'affection comme lui ! Le violet reprit son sérieux en rangeant son manga dans une de ses poches - ouh qu'elles sont grandes ces poches Oo - en commençant à faire la morale à son colocataire.

"Ça te ferait quoi de découvrir que quelqu'un a mit une caméra dans ta douche et te matte chaque soir ?"


Ping leva les yeux vers le plafond pour tenter de s'imaginer la situation. Qui donc voudrait mater le corps ridicule d'un homme, surtout de l'acabit de Ping ? Il fit malgré tout tous les efforts du monde pour s'imaginer dans sa toilette quotidienne avec un objectif braqué sur lui, et peu à peu un sourire stupide se dessina sur son visage...

"Haha, on dirait une pub de savon pour homme !", répondit-il avec un rire bruyant et stupide.

Des chuintements multiples lui rappelèrent qu'il se trouvait dans une bibliothèque et que malgré les quelques discussions qui se faisaient entendre certains élèves étudiaient et ne voulaient pas entendre son gloussement de baleine. Il plaqua sa main sur sa bouche avec un air perplexe tandis que Wataru soupirai d'un air désespéré et sévère.

"Perso, je me mettrais un peu plus à la place des filles si j'étais toi !"

À la place des filles ? Nouvel instant d'imagination, Ping leva à nouveau les yeux sans retirer sa main de sa bouche sous laquelle se dessina peu à peu un sourire stupide et rêveur tandis qu'il s'imaginait un corps de fille. Eh bien quoi, c'est un peu comme s'imaginer une sœur jumelle, franchement il aurait bien voulu en avoir une. Avec une belle paire de...

"Je t'ai à l’œil moi aussi !!!

-Hiiiiii, d'accord d'accord, j'arrêêêête !!"


Ping mis ses mains sur sa tête, reculant le plus possible pour ne pas se prendre un nouveau coup de hache malgré le fait qu'il n'avait toujours pas réussi à effacer son sourire stupide. Eh bien quoi, imaginer c'est parfois encore mieux que de voir, surtout lorsqu'on avait une vision aussi mauvaise que le jeune caméraman. Il avisa du coin de l’œil l'encyclopédie qu'il avait rangée par réflex plus tôt. Elle était au moins à sa place ainsi, aussi ne se soucia-t-il plus vraiment de son état physique - franchement, pour le nombre de fois où il aurait dû finir à l'hôpital et qu'il était à peine passé à l'infirmerie pour emprunter de l'aspirine, il n'avait plus trop de quoi s'inquiéter - et pointa Wataru du doigt d'un air vexé.

"Tu vas me dire que tu n'as jamais fait pleurer une fille avec ta grosse hache ?! Tu es un bourrin, et puis t'as rien à me dire, j'ai jamais filmé ta copine, t'en a même pas d'abord !"

Il grimaça un peu avant de prendre l'air de réfléchir.

"Oui bon je peux parler, j'ai pas de copine non plus... Mais moi j'ai une caméra, et pas une hache d'abord !"

Se rappelant d'ailleurs du statut armé de Wataru, il écarquilla soudain les yeux en faisant quelques pas en arrière, méfiant et prêt à prendre ses jambes à son cou à travers la bibliothèque, quitte à en faire trois fois le tour pour éviter de se faire découper en morceau ; pas sûr qu'il résiste avec la tête séparée du corps, il n'avait pas encore essayé.

"Euh... Tu... Enfin elle est jolie ta hache hein... hahaha..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon colocataire et moi : c'est pas forcément le grand amour [Pv. Wataru Ankô]   Mar 11 Nov - 11:40

"Tu vas me dire que tu n'as jamais fait pleurer une fille avec ta grosse hache ?! Tu es un bourrin, et puis t'as rien à me dire, j'ai jamais filmé ta copine, t'en a même pas d'abord !"

Wataru écarquilla de grands yeux tout en fronçant les sourcils, et gonfla ses joues, rouge de colère. De la fumée aurait presque pu sortir de ses oreilles tellement sa rage était grande ! Non mais, quel toupet il a, tout à coup ! D'abord, il insinue que le mauve aurait fait pleurer une fille, ensuite, il l'insulte de bourrin, et souligne le fait qu'il soit encore célibataire !

"Oui bon je peux parler, j'ai pas de copine non plus... Mais moi j'ai une caméra, et pas une hache d'abord !"

Et allez, encore une couche ! Wataru ne pouvait entendre ça sans réagir, sans lui faire ravaler ses paroles ! Le mauve grogna tout en s'avançant à pas lourd vers le chinois, hache brandit vers lui.

"Euh... Tu... Enfin elle est jolie ta hache hein... hahaha..."

Wataru, au summum de sa colère, se jeta sur le pauvre Ping.

"VAS CREVER !!! hurla t-il. SALE PERVERS BIGLEUX !!!"

Le lycéen au cheveux mauves asséna un joli coup de hache sur la tête de Ping, avec le côté non coupant de la lame. Il n'allait quand même pas le tuer, pas avant de l'avoir fait terriblement souffrir !

Il lui couru ensuite après dans la pièce, victime des regards méprisants ou abasourdis des autres élèves. Wataru n'hésitait pas à "tuer" des rayons entiers, fissurés par son arme, ou détruire carrément des tables. Il était devenu un vrai monstre, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon colocataire et moi : c'est pas forcément le grand amour [Pv. Wataru Ankô]   Jeu 11 Déc - 14:30

Le visage du colocataire de Ping avait viré au rouge tomate, mais pas du fait de ce genre de rougissement qu'aurai eu un jeune homme embarrassé, non plutôt de ce rouge cramoisis qui vous rappelait que si ce n'était déjà fait vous devriez écrire au plus vite votre testament, surtout quand le garçon rouge en question était armé d'une arme sur laquelle se resserrait son poing. Le binoclard eut à peine le temps de suer de terreur qu'un cri déchira le presque silence de la bibliothèque en confettis :

"VA CREVER SALE PERVERS BIGLEUX !!"

Ping s'étrangla d'un cri suraiguë de terreur, tentant de s'enfuir mais ne pu échapper à un coup du plat de la hache sur le haut de son crâne, se mordant copieusement la langue mais ne souhaitant pas vraiment souffrir plus mis aussitôt les voiles pour tenter de s'échapper parmi les rayons les plus étroits. Il vit bientôt des rangées entières de livres chuter et se faire éventrer par les coups de hache de Wataru sous les regards ahuris de leurs camarades dont un certain nombre s'était précipité à l'extérieur.

Par il ne sait quel bon sort, Ping réussit à éviter tous ces coups contrairement aux livres et tables qui se trouvaient sur le chemin de la hache du mauve. Ils durent bien se débattre dans la pièce pendant plusieurs longues minutes pour qu'elle se trouve dans un des pires états qui soient. Le brun pensa s'échapper en voyant qu'il avait une vue parfaite sur la porte d'entrée de la bibliothèque et bondit par dessus une des bibliothèques à terre... Avant de s'en recevoir une sur le dos, se retrouvant écrasé au dessus. Le meuble devait tituber depuis un moment après avoir été frappé du plat de la hache de Wataru, et chanceux comme l'était Ping il avait fallut qu'il tombe au moment même de son passage. Du moins, c'est ce qu'il supposera, même si sur l'instant il n'avait pas la tête à réfléchir.

"Ow ow ow... Fichue bibliothèque !"

Le brun tenta de la repousser, vainement, et se laissa finalement retomber en tapotant alternativement des doigts sur le sol, retenant de sa main libre sa tête avec une mine boudeuse. Étant tombé dos à Wataru, il tenta de regarder derrière lui sans succès, demandant après quelques secondes avec une pointe d'inquiétude pour son colocataire :

"Euh... Wataru, ça va ?"

Après tout, avec tous les coups qu'il avait donné il s'était peut-être retrouvé lui aussi sous un meuble, ou avec un peu de chance serait juste épuisé par son agitation digne d'un diable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon colocataire et moi : c'est pas forcément le grand amour [Pv. Wataru Ankô]   Ven 9 Jan - 21:40

Alors que la légendaire colère de l'élève aux cheveux mauves dévastait la pauvre bibliothèque sous les yeux horrifiés des habitués, le fugitif à lunette faisait de son mieux pour éviter de mourir prématurément. Enfin quoi, c'était sa faute ! Il n'avait qu'à pas provoquer son colocataire comme si il s'agissait d'une personne avec un bon self-control ! Et grâce à ce petit oubli, voilà qu'un monstre déchainé se défouler un peu n'importe comment avec sa hache dans l'espoir d'atteindre sa cible par chance, étant trop énervé pour se concentrer. Finalement, ça ne fut pas la hache de Wataru mais une simple étagère qui arrêta Ping dans sa course.

"Ow ow ow... Fichue bibliothèque !"

Le mauve esquissa un sourire narquois, et un éclat sadique illumina son regard cruel, qui visait sa future victime gisant au sol. Il couru vite vers elle, pressé de concrétiser ses idées diaboliques, mais trébucha bêtement contre l'étagère, tombant à plat sur elle. S'étant prit un violent coup sur le menton, Wataru grimaça de douleur un bon moment, sans bouger.

"Euh... Wataru, ça va ?"

Sa hache n'avait pas quitter la ferme poigne de sa main.

"Aaargh..."

Il se leva péniblement, s'asseyant en tailleur sur l'étagère, tout en tenant son menton endoloris. Le mauve soupira, épuisé, et fit quelques pas en avant, pour se retrouver à côté de Ping, qu'il regardait d'un air blasé et quelque peu contrarié.

"Bon.."

Il souleva le meuble pour laisser son ami s'en dégager, puis le laissa retomber.

"J'en ai marre."

Wataru sortit son manga intacte de sa veste, plongea son autre main dans une poche de son pantalon, et tourna le dos au chinois. Quelques mètres plus tard, il se tourna légèrement la tête, et fusilla du coin de l’œil son colocataire.

"Mais..."

Il se retourna complètement et donna un coup de hache titanesque au lycéen à lunettes.

"JE SUIS PAS UN BOURRIN !"


Cette dernière phrase prononcée mit fin à l’excès de colère du mauve, qui le plus naturellement possible, reprit son chemin en direction d'un endroit calme pour lire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon colocataire et moi : c'est pas forcément le grand amour [Pv. Wataru Ankô]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon colocataire et moi : c'est pas forcément le grand amour [Pv. Wataru Ankô]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fin du rp: On finira forcément sous le gui {OK}
» Des lunettes classes vont forcément avec un fruit classe ...
» Les Ev's / Les IV's ou DV's
» Quand on cherche , on trouve . Mais pas forcément ce qu'on cherchait . [ avec Nuage d'Espoir ]
» Amoureux ne veut pas forcément dire sages ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Sujets supprimés :: Archives :: Sujets Abandonnés-
Sauter vers: