AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Mer 27 Nov - 21:31

Une fois de plus une matinée qui s'achève sans trop d'encombres, et pourtant c'est à la fin de cette même matinée que Matteo décida d'aller rendre une petite visite à l'infirmerie. Il ne s'était en aucun cas blessé, si prudent qu'il était, et n'avait pas à nouveau croisé un quelconque chien ou une quelconque demoiselle trop violente. Il n'avait pas été démonté par la jolie Rasberry qu'il avait rencontré au gymnase ni ne s'était pris une de ces mystérieuses étagères de la bibliothèque qui chutent étrangement sur les élèves bruyants ou agités. Il n'avait pas fait un passage kamikaze sur le terrain de football ni au milieu d'un quelconque match sportif autre, n'avais pas essayé de battre le meilleur boxeur du lycée ni n'avait sauté du troisième étage de l'établissement, ni même du haut du plus petit arbre du lycée. Il ne s'était pas tordu la cheville dans l'escalier, ne s'était pas pris du savon dans l’œil aux toilettes, ne s'était pas brûlé la langue en avalant son repas en quatrième vitesse, ne s'était pas piqué le doigt avec un compas, ne s'était pas cassé un ongle avec sa gomme.

Rien de tous ces petits accidents ridicules n'était survenu dans la matinée ou même la veille, et pourtant Matteo se dirigeait d'un pas chancelant vers l'infirmerie. Raison : mauvaise journée, besoin de se confier à l'adorable infirmière à la touffe rose qui était devenue à la fois une charmante compagnie mais aussi une amie de confiance depuis son arrivée à Fairy Tail et sa prise d'intérêt pour la médecine. Le petit sourire de Miss Aries quand il arrivait dans l'infirmerie lui permettrait de passer un moment agréable, et leur discussion autour d'un café n'en serait que pus délicieuse. Mais à son grand malheur, lorsqu'il ouvrit la porte...

« Signorina Aries ? »

Un lourd silence suivit la phrase de l'italien. Il balaya rapidement la salle du regard : tasse vide sur le bureau, papiers éparpillés, pas de sac à l'horizon, la demoiselle était partie de la pièce en précipitation sans doutes pour aller soigner un élève malade qui serait resté dans les dortoirs. On pourrait croire que c'était régulier pour Matteo de venir quand elle était bizarrement absente, ce ne serait pas faux, mais en réalité c'était surtout dû au fait qu'il venait quasiment tous les jours. Il soupira et s'apprêtait à repartir d'un air déçu pour vagabonder dans l'établissement étant donné qu'il avait déjà gobé son déjeuner pour venir ici, mais une respiration forte attira son attention sur une ombre derrière un des rideaux de lit.

« ... ? »

Il approcha du petit coin de repos et tira un peu le rideau pour découvrir, étalé lamentablement sur le matelas, un garçon aux cheveux tout aussi blancs que les siens qui tirait douloureusement une langue qui avait visiblement doublé de taille. L'italien écarquilla les yeux, ne cachant pas une certaine inquiétude lorsqu'il prit la parole, s'adressant à cet étrange garçon aux grandes dents :

« Oh Dio, c'est une allergie ce machin ? »

Il tira les rideaux afin que la lumière éclaire un peu l'étrange personnage, lui permettant d'observer la forme étrange qu'avais pris sa langue.

« Laisse-moi voir ça, j'ai des compétences en médecine... Que s'est-il passé ? »

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Kiba Arigētā
« Roar crack ah non pas ma jambe plouf »
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 19/11/2013
Localisation : en haut d'une voie... nu

Carte d'identité
Capacité Active: lorsqu'il y a du silence il crée une dispute entre deux personne
Capacité Passive: mâchouille constament quelque chose
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Mer 27 Nov - 22:03

kiba était aller à l’infirmerie après un accident plus que banal qui arrive généralement vers le dessert quand il ne prête pas attention au bâton de sa sucette . L’infirmière étant appelé pour une raison inconnue, elle le laissa avec comme consigne de s’allonger et de se reposer en attendant son retour. ce qu'il fit sans trop de problème ,vue qu'il était incapable de faire autre chose , il ne pouvait même pas mordiller sa 1256 ème barre en métal fétiche.

C'est lorsqu'il commençât à s'habituer à la taille anormalement grosse de sa langue, il put enfin  s'endormir,malgré sa respiration de buffle; qu'un jeune homme d'environ son age, aux cheveux blanc et utilisant des mots que notre petit crocodile n'avait jamais entendu au-part avant, le réveilla en lui mettant de la lumière  plein visage lui demandant :

Que s'est-il passé ?

C'est poliment les yeux plisser que kiba essayait de dire "j'ai mangeais un une sucette en plastique" . seulement avec sa langue ça ressembler plutôt à:

'ai 'an'ai une 'u'ette en 'as'i''e

Il avait beau répéter encore et encore mais la phrase rester toujours aussi incompressible. c'est alors agacée de ce répéter que Kiba saisit la sucette poser à coté de son lit la mordit et empira sa réaction allergique l’étouffant encore plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Jeu 28 Nov - 13:52

Le jeune homme fixa un instant Matteo, semblant cligner des yeux pour tenter d'atténuer l'a puissance de la lumière qui lui arrivait en plein visage. L'italien profita de cet instant pour observer le gonflement de sa langue, caractéristique de certaines allergies généralement à des aliments comme le kiwi ou la pomme... Mais lorsque l'inconnu aux grandes dents tenté d'expliquer ce qu'il s'était passé, ses paroles semblèrent parfaitement extraterrestre. La raison de tout cela ? Ce n'était pas un autre langage en réalité, Matteo reconnu certes un certain accent mais il reconnu les sons caractéristiques du japonais, même s'il manquait bien des syllabes impossible à articuler à cause de sa langue enflée :

« 'ai 'an'ai une 'u'ette en 'as'i''e !
-... »

Son gonflement est vraiment impressionnant, comment a-t-il fait pour manger quelque chose qui lui provoque une telle réaction allergique alors que généralement cela se repère bien plus tôt... ? Il pencha la tête sur le côté avec une légère grimace interrogative : malgré le fait qu'il savait que son interlocuteur ne pouvait parler, il s'imaginait qu'il pourrait communiquer. Avec un geste, en articulant plus... Non, décemment il était impossible d'articuler, il devait déjà avoir du mal à respirer et cela Matteo s'en doutait bien. Pourtant, le garçon parla de la même manière...

« 'ai 'an'ai une 'u'ette en 'as'i''e !
-C'est un aliment qui a fait ça ? »

Le malade secoua vigoureusement la tête pour toute réponse, répétant une troisième fois :

« 'ai 'an'ai une 'u'ette en 'as'i''e !!! »

Cette fois-ci Matteo croisa les bras avec un léger soupir désespéré, ce à quoi l'élève répondit un s'emparant d'un objet sur la table basse d'à côté : c'était une sucette, encore dans l'emballage, saveur pomme. Il était donc allergique aux pommes ? Non, il n'aurait pas pris quelque chose d'une saveur aussi courante sans savoir s'il n'aimait pas ce fruit avant, à moins de venir de contrées tellement reculées qu'il n'aurait même pas pu goûter à un fruit qui visiblement est exporté presque partout dans le monde. Mais avant que l'italien n'ait pu faire main-basse sur l'objet pour approfondir ses réflexions, le garçon se déboîta littéralement la mâchoire, arrachant un violent mouvement de recul à Matteo. C'est quoi ça ?! Un monstre ?! En effet, au dessus de sa langue au volume doublé, le jeune homme arborait une rangée de dents si larges et pointues qu'on aurait l'impression qu'il les avait remplacées par des rasoirs. Hiii, ne me mange pas !

Les dents irréalistes de l'élèves se refermèrent sur sa proie : la sucette à la pomme dont il n'avait même pas pris le temps de retirer l'emballage.

« ...
-...
-GAAAAAH ! »


Mais quel idiot ! Matteo regarda l'inconnu qui s'agitait dans tous les sens alors que sa langue enflait encore plus, poussant un long soupir désespéré en regardant le morceau de bâton de sucette s'envoler à travers la pièce. Alors comme ça il avait mangé également le plastique... L'italien se retourna tout de même précipitamment vers l'élève une fois la surprise belle et bien passée.

« Calme-toi ! Si tu t'agites et paniques l'air ne pourra plus passer par ta trachée ! Tâche de pas crever dans l'infirmerie de la Signorina Aries au moins ! Couche-toi là... »

Il le fit cesser de remuer afin de le faire se réinstaller sur le lit. Au passage son regard glissa sur des rougeurs à ses doigts. Une allergie liée au contact ? Il prit la main du garçon, observant la pointe de ses doigts qui était légèrement enflée. Il se releva en fronçant les sourcils.

« Allergie au plastique ou à un de ses composants... Avec une telle macroglossie j'aurai pensé autre chose. Garde cette position et essaie de respirer autant que possible, je vais trouver quelque chose pour atténuer ça... »

Il se dirigea vers le bureau d'Aries, commençant à regarder dans les placards les différents médicaments dont elle avait exceptionnellement le droit d'utilisation du fait de son statut de médecin, bien nécessaire dans un établissement aussi spécial que Fairy Tail. Il s'arrêta un instant, perplexe, s'étalant dans une réflexion à voix haute.

« L'avantage du fait qu'il ait fait empirer son problème c'est qu'au moins j'en connais la cause. Une allergie qui provoque une macroglossie si brutale, ce doit avoir provoqué en réalité un oedème de Quincke... Pour soigner cela il me faudrait lui injecter de la corticoïde si mes souvenirs sont bons, mais il me faudrait une ordonnance pour faire cela... »

Il se mordit la lèvre inférieure, cherchant néanmoins le composant en question dans l'armoire de Aries qui contenait les solutions plus complexes aux soins. Heureusement qu'il savait où elle cachait les clés de cette armoire. Il sortit une petite boîte et une seringue, hésitant encore un instant...

« ... Aries me pardonnera ! »

Il haussa les épaules et se tourna vers le jeune homme avec un sourire parfaitement innocent en extrayant du flacon de corticoïde le composant en question à l'aide de la seringue qui lui permettrait de faire l’injection intraveineuse.

« Tu n'as pas peur des piqures au moins ?♥ »

HRP:
 

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Kiba Arigētā
« Roar crack ah non pas ma jambe plouf »
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 19/11/2013
Localisation : en haut d'une voie... nu

Carte d'identité
Capacité Active: lorsqu'il y a du silence il crée une dispute entre deux personne
Capacité Passive: mâchouille constament quelque chose
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Jeu 28 Nov - 19:08

Après que l'homme le fit se rallonger, kiba avait de plus en plus de mal à respiré est ce n’était pas les mots compliquer de ce jeune médecin qui l'aider à rester calme. Sans oublier que sa langue et maintenant sa main grossissait encore à vu d’œil.

Le jeune crocodile, si on pouvait encore l'appeler comme ça, voyait l'homme chercher sans relâche dans le médicament ce qui confirma ce que Kiba pensait c'est un médecin, et il a l'aire de s'y connaitre .

Lorsque le médecin revint avec une seringue remplis d'un liquide avec un sourire innocent, Kiba commença à douter est-il vraiment médecin? je peux lui faire confiance ou non? Plus il y pensait, et plus Kiba paniquer c'est lorsque le jeune homme s'est mit à dire :

"Tu n'as pas peur des piqures au moins ?♥"

que kiba n'avait plus le choix c’était mourir là ou risquer sa potentiel vie avec la seringue.L' homme-crocodile tendit son bras, ferma les yeux, croisa les doit, et se mis à répéter:

"'e 'eu 'as 'ou'ir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Jeu 28 Nov - 19:42

L'élève malade semblait plus blanc que blanc à l'instant où Matteo dit cette phrase. L'italien eut un petit sourire jaune : bon, blague mise à part, il avait l'impression qu'il allait faire mal à un pauvre petit animal, et ce n'était pas de bon cœur. Il soupira légèrement. Si au moins cela avait été une jolie fille et non un gamin terrifiant et complètement stupide ! Il le vit alors fermer les yeux le plus fort possible, un bras tendu et la tête tournée à l'opposé pour ne rien voir, les doigts croisés articulant difficilement une phrase un boucle.

« 'e 'eu 'as 'ou'ir.
-Je vais prendre ça pour un "si" »
, soupira Matteo en relevant un sourcil.

Il s'approcha alors après avoir récupéré un garrot et une solution anesthésiante cutanée, s'asseyant au bord du lit en prenant délicatement le bras du jeune homme. Il semblait avoir des muscles bien marqués, était-ce un sportif ? En tous cas, à force de se tendre ses veines étaient devenues parfaitement visible. Matteo parcouru la peau du garçon avec son pouce, choisissant une veine qui lui sembla convenir à l'injection, et appliqua l'anesthésie avec un coton.

« Ne t'inquiète pas, ce n'est pas non plus la première fois que je le fais. Normalement je n'ai pas le droit, mais vu que tu ne dois plus pouvoir respirer là il y a urgence... »

Si je voulais vraiment te faire du mal je t'aurai laissé là de toutes manières... Pensant cela avec un léger froncement de sourcils, l'italien mis alors le garrot au bras de son patient, appuyant un peu au niveau de la veine pour la faire ressortir, et approcha l'aiguille de la seringue tout en parlant afin de détourner l'attention de l'inconnu de son bras.

« Je pensais discuter avec le Signorina Aries mais apparemment elle avait une urgence si elle t'a laissé ainsi, tu ne devrais pas te mettre comme ça en danger et inquiéter autrui alors que tu dois bien avoir connaissance de ta maladie. Tu as quand même une dentition impressionnante pour avoir mangé un morceau de plastique en un coup de dents, j'espère que tu as un bon système digestif... »

Il acheva sur un ton ironique alors qu'il retirait la seringue délicatement après l'injection corticoïde. Appuyant un coton sur le bras du jeune homme, il lui indiqua de le retenir afin d'éviter un hématome, et se releva pour aller nettoyer et désinfecter la seringue qu'il laissa néanmoins sur le bureau de l'infirmière avec tout ce qu'il avait utilisé de telle manière qu'elle soit au courant et les range elle-même afin qu'il n'oublie rien. Il revint alors vers l'élève, s'asseyant à nouveau au bord du lit pour se pencher un peu au dessus de lui.

« ... Le gonflement semble s'arranger, tu vas vite pouvoir respirer. Évite tout contact avec le plastique pour aujourd'hui sinon ça risque de revenir au galop. Évite aussi le contact avec l'eau trop longtemps, pas de longue douche ce soir, sinon tu risques de faire empirer le gonflement à tes doigts ; par contre tu peux les laver brièvement au savon gras, cela devrait apaiser le temps que la réaction disparaisse. Et mange léger ce soir, je ne sais pas encore comment pourrait réagir le plastique sur ton système digestif, aussi impressionnante puisse être ta dentition je ne m'avancerais en rien sur ce plan... »

Il se redressa afin de laisser le jeune homme se relever s'il le souhaitait, ajoutant tout de même :

« Ça va mieux déjà ? »

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Kiba Arigētā
« Roar crack ah non pas ma jambe plouf »
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 19/11/2013
Localisation : en haut d'une voie... nu

Carte d'identité
Capacité Active: lorsqu'il y a du silence il crée une dispute entre deux personne
Capacité Passive: mâchouille constament quelque chose
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Jeu 28 Nov - 20:38

En entendant les parole de son guérisseur:

« ... Le gonflement semble s'arranger, tu vas vite pouvoir respirer. Évite tout contact avec le plastique pour aujourd'hui sinon ça risque de revenir au galop. Évite aussi le contact avec l'eau trop longtemps, pas de longue douche ce soir, sinon tu risques de faire empirer le gonflement à tes doigts ; par contre tu peux les laver brièvement au savon gras, cela devrait apaiser le temps que la réaction disparaisse. Et mange léger ce soir, je ne sais pas encore comment pourrait réagir le plastique sur ton système digestif, aussi impressionnante puisse être ta dentition je ne m'avancerais en rien sur ce plan... »


Kiba se leva du coup et commença a dire:

"Super pas de douche"

Il réalisa qu'il pouvait parler de nouveau et respirer normalement , enfin il ne sentait plus une sort de gros ver dans la bouche. Il sauta au cou de l'autre jeune homme en lui disant:

"merci t'es un super mec ,et en plus tu me dit que je dois pas me laver c'est genial!!! au faite j'ai pas pu me présenter je suis Kiba, Kiba Arigētā, et toi c'est quoi ton nom ? et c'est quoi qui m'ai arriver?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Jeu 28 Nov - 20:56

Matteo ne compris son erreur que bien trop tard, lorsque soudain après avoir réalisé sa libération d'une allergie bien encombrante le garçon lui bondit soudain au cou avec un grand sourire - carnassier mais cela devait être normal venant de sa part - en s'exprimant d'une voix joyeuse :

« Merci, t'es un super mec ! Et en plus tu me dis que je dois pas me laver c'est génial ça !! Au fait j'ai pas pu me présenter : je suis Kiba, Kiba Arigētā, et toi c'est quoi ton nom ? Et c'est quoi qui m'est arrivé? »

En même temps que ledit Kiba, c'est une odeur d'eau croupis qui bondit à la gorge de l'italien, lui arrachant une mine ahuris. Non seulement ce n'était pas une fille qu'il avait sauvé, mais en plus ce garçon du coup lui sautait au cou sans raison apparente et qui plus était refoulait sérieusement d'une odeur plus que douteuse, un mélange de manque de douche justement et de recoins étranges et sauvages. Rien de bien agréable à l'odorat en tous cas. Il grimaça largement, essayant de le repousser un peu.

« Hum, Matteo. Matteo Calvetti, par contre Kiba un peu de savon ne serait pas du luxe si tu vois ce que je veux dire... »

Il détourna la tête en toussant un peu, quelques larmes au bord des yeux. Bon sang, c'est irrespirable ! Il parvint enfin après avoir usé d'un peu plus de force à se libérer de l'étreinte mortelle de la boule puante, s'écartant un peu en reprenant son souffle, ne lui adressant pas un regard - de toutes manières il ne se rappellerait bientôt plus de lui - mais répondant tout de même par politesse :

« Tu as fait une forme de réaction allergique qui provoque des gonflements. C'est une maladie appelée oedème de Quincke et qui touche le plus souvent le visage, heureusement que pour ta part c'était d'origine allergène sinon cela aurait pu durer plus longtemps. »

Il se releva pour aller ramasser le bâton de sucette qui avait voltigé au milieu de la pièce, se retournant vers Kiba.

« Comme ta mâchoire a littéralement tranché ce bâton de sucette, ce dernier est entré en contact trop direct avec ta langue ce qui a provoqué la réaction, je suppose que cela doit venir d'une allergie au plastique, ou à un quelconque autre composant du bâton, en tous cas puisque cela a aussi touché tes doigts je pense pouvoir confirmer mon hypothèse. Ce gonflement, amplifié par ta maladroite erreur de mordre le bâton au lieu de simplement me l'indiquer, a finit par t'empêcher de respirer convenablement. »

Il haussa les épaules, jetant le bâton à la poubelle.

« Bref, plus de sucette pour toi, ou avec une extrême précaution de manière à ce que ça n'entre pas en contact direct avec ton corps. Les gants, pas de morsure violente, tu vois ce que je veux dire. Tu avais connaissance de ton allergie ? »

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Kiba Arigētā
« Roar crack ah non pas ma jambe plouf »
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 19/11/2013
Localisation : en haut d'une voie... nu

Carte d'identité
Capacité Active: lorsqu'il y a du silence il crée une dispute entre deux personne
Capacité Passive: mâchouille constament quelque chose
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Ven 29 Nov - 17:21

Kiba réfléchissait  à chaque mots qu'avais dit Matteo, mais rien ne lui venait à l'esprit, il ne connais pas de "Quincke" et ne savait pas ce que signifié allergène, il coupa donc Matteo en lui demandant

"C'est qui Quincke?? tu peux me le présenter je lui ferai découvrir la gentillesse de mes dents." il sourit "Et c'est quoi allergène? c'est un pays ?"

il laissât le jeune homme finir ses explication et lui demanda :

" C'est quoi du plastique? Par rapport à des os c'est comment parce que je digère bien les os mais le plastique je sais pas... Et mon maître m'a toujours de ne jamais montrer les chose que c’était malpoli"    

En disant cette phrase Kiba repensa à la punition de son maître, lorsque ce dernier lui appris a ne pas montrer les chose, et pâli aussitôt. il écouta brièvement la question de Matteo pour y répondre par un:

"C'est quoi mon allergie?"

Il sentit en posant cette question qui lui manqué quelque chose. c'est donc sans attendre la réponse qui se ruât sur son sac, en sorti une barre en métal de 4 cm de diamètre et 20 cm de long et se mis à la mâchouiller. il se retourna vers Matteo et lui en tendit une en souriant :

"t'en veux?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Sam 30 Nov - 20:29

Tandis que Matteo avait achevé ses explications, ce fut au tour de Kiba de prendre la parole, redoublant le nombre de questions qui, s'ajoutant les unes aux autres, arrachaient de plus en plus une mine consternée à l'italien :

« C'est qui Quincke ? Tu peux me le présenter je lui ferai découvrir la gentillesse de mes dents.
-Je pense qu'il pourra se passer de cette présentation
, soupira Matteo en le voyant sourire à pleines dents. Heinrich Quincke est mort en 1922...
-Et c'est quoi allergène ? C'est un pays ?
-... »


Bon, c'est bon, j'ai trouvé pire que l'idiot de ma classe..., se dit Matteo qui faisait évidemment allusion à Natsu bien qu'il ait déjà oublié que ce nom appartenait à un visage totalement inexistant de sa base de donnée et donc par extension à l'appellation d'idiot de sa classe. Mais alors qu'il poussait un long soupir, amenant la paume de sa main à son front avec désespoir, Kiba reprit aussitôt :

« C'est quoi du plastique? Par rapport à des os c'est comment ? Parce que je digère bien les os mais le plastique je sais pas... Et mon maître m'a toujours dis de ne jamais montrer les choses que c’était malpoli.
-Montrer les gens, c'est malpoli
, rétorqua Matteo. Comment dire... Une allergie est une forme de réaction incontrôlée à quelque  chose qui te rend très très mal tu vois ? Par exemple quand ça te gratte beaucoup quelque part après avoir touché quelque chose, ou quand tu as des gonflements, comme actuellement à tes doigts. »

Il croisa les bras avec un air très perplexe : on aurait dit qu'il expliquait tout à un enfant, il ne parvenait toujours pas à croire qu'il était en train d'expliquer à quelqu'un ce qu'étaient des allergies et du plastique... Néanmoins il s'efforça de le faire d'une voix peu convaincue :

« Le plastique est différent des os, c'est une forme de... machin... plus fragile qu'un os et plus lisse. Les bâtons de sucette sont en plastique, les jouets pour enfants bien souvent aussi, ou encore certaines bouteilles. Si tu digères les os alors le plastique devrait passer... je crois... »

L'italien se gratta alors rageusement le crâne avec un long soupir. Qu'est-ce qu'il faisait là déjà ? Discuter avec ce gamin lui donnait la nette impression de perdre son temps. Et pourtant, Kiba semblait l'écouter avec attention, car il lui demanda :

« C'est quoi mon allergie ?
-Actuellement
, expliqua Matteo, je pense pouvoir avancer que ce serait le plastique justement. Mais pour en être sûr il faut passer des examens.
-T'en veux ? »


Disant cela, Kiba avait soudain brandit une barre en métal sous le nez de l'italien qui eut un mouvement de recul, écarquillant les yeux en le voyant mordiller une autre barre. Il y avait toujours des gens de plus en plus bizarres dans cet établissement, même si Matteo avait bien eu l'occasion d'en voir des bien particuliers il était tout de même étonné par l'étrange créature qui lui faisait actuellement face. Même Taurus, le concierge "minotaure", semblait normal comparé à ça... Matteo détourna doucement de la pointe du doigt l'objet que lui proposait le jeune homme.

« Hum, merci mais sans façon... Enfin, le fait est que les allergies se découvrent plus tôt généralement, du moins quand elles sont relatives à une matière aussi quotidienne que le plastique. On ne t'a jamais appris tout ça dans ta famille ? »

Il se recula un peu, s'appuyant contre le bureau d'Aries d'un air légèrement inquiet. Pour lui, la famille avait toujours été un soutien primordial dans tout ce qu'il faisait, il ne parvenait toujours pas à comprendre ces jeunes gens qui n'apprenaient rien malgré la présence de leurs parents, sans doutes parce qu'ils ne voulaient tout simplement pas être avec eux. Mais la famille avait une telle importance dans la vie, comment détester ceux qui vous ont mis au monde et élevé ?

« Et la moyenne des gens normaux n'ont pas une dentition aussi... développée, va-t-on dire, que la tienne. Si je mordais un objet pareil je me bousillerais sans doutes les dents en d'autres termes, ça non plus tu ne semblais pas le savoir... Je peux savoir d'où tu viens Kiba ? »

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Kiba Arigētā
« Roar crack ah non pas ma jambe plouf »
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 19/11/2013
Localisation : en haut d'une voie... nu

Carte d'identité
Capacité Active: lorsqu'il y a du silence il crée une dispute entre deux personne
Capacité Passive: mâchouille constament quelque chose
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Sam 30 Nov - 21:25

Après les explication de Matteo, Kiba avais enfin les idée clair. Il savait ce qu’était le plastique et se jura de ne plus y retoucher. Il continuait a mordre sa barre de métal quand son soigneur lui dit :

je pense pouvoir avancer que ce serait le plastique justement. Mais pour en être sûr il faut passer des examens.

Le petit crocodile repodit en posant la barre que refusé Matteo:

Où on fait des examens ?et c'est quoi des examens ? dit comme tu as l'air quelqu'un de sympa tu peux me les faire?

Kiba n'attendait pas ça réponse pour répondre au question du jeune homme  :

Enfin, le fait est que les allergies se découvrent plus tôt généralement, du moins quand elles sont relatives à une matière aussi quotidienne que le plastique. On ne t'a jamais appris tout ça dans ta famille ? »
Ma famille? mon mètre dit que j'en ai pas pourtant j'ai bien une mère un père et peut être bien 100 ou 200 frère et sœur

Lorsqu'il vit la tête de Matteo Kiba enchaîna :"Pourquoi tu fais cette tete? c'est pas normal?"

Le jeune alligator entendit alors la fin de la question de Matteo et y repondit:

"-Je peux savoir d'où tu viens Kiba ?
-je vivais en Amazonie avec des alligator,d’ailleurs c'est eux ma famille que mon maître dit que je n'ai pas...


Au moment où Kiba fini sa phrase un gros CRACK  retentis, sa barre s’était casser. il posa les deux bout par terre, avala les morceau dans sa bouche , sorti une nouvelle barre, plus vielle, rouillé, et se mis aussi à la mâchouiller.Il demanda à son tour:

Et toi, tu viens d'où Matteo?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Mar 3 Déc - 18:10

Lucy une fois de plus courait dans les couloirs. Ses cheveux doré éblouissait le peu de personne qu'elle croisait dans les couloirs à l'heure ou normalement tout le monde devait se trouver en cours.
Elle était en retard en cours de mathématiques, ce n'est pas qu'elle ne voulait pas aller en mathématiques loins de là, mais elle n'avait pas envie d'y aller c'est tout, c'était donc son inconscient qui l'avait manipulé et à cause de ça elle était en retard, en même temps... Lucy se stoppa dans sa course au milieu du couloir, elle rélféchissait, elle n'avait pas envie d'aller en cours, et elle était déjà en retard de toute façon. Elle chercha une excuse pour ne pas aller en cours. Que pouvait elle bien inventer, se casser quelques choses or de question ça fait trop mal! Elle ne voyait qu'une seule autre solution, faire semblant de tomber malade! Gastro.. Non trop beurk! Varicelle, non elle l'a déjà eu 5 fois depuis le début de l'année... C'est bon elle avait trouvé!
Lucy le sourire au lèvre se dirigea vers l'infirmerie, au pire si ça ne marchait pas Aries l'amait bien, elle ne dirait rien, enfin Lucy espérait. Elle était arrivé devant l'infirmerie, elle souffla prit son ispiration, c'est à présent qu'elle allait voir si son talent d'"actrice" se vérifiait.
Lucy se mit à crier extrémement fort, son crie était strident, on aurait  cru entendre un chat qui mourrait écrasé par un camion pompier sur un autoroute un jour de pluie.
Elle ouvrit violemment la porte de l'infirmerie, on entendu celle ci claquer.

"Madame, c'est horrible je fais un AVC j'ai perdu l'usage de la parole!"

Elle ne se rendit compte que après avoir finit sa réplique, que l'infirmière n'était pas là, et qu'il y avait de jeune homme dans l'infirmerie, Lucy se sentit rougir, la honte pensa t'elle.

"Euh.. Salut.."
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Mar 3 Déc - 18:52

Lorsque Kiba souleva l'hypothèse d'avoir plus de deux-cents frères et sœurs Matteo ramena subitement sa main à son cœur en mimant l'étouffement : DEUX-CENTS ?! Mais il avait totalement perdu le compte ma parole ?! Ou alors il avait mal interprété le son étrange qui avait suivit le deux dans les paroles de l'étrange garçon. Non, même s'il était étrange la moindre des choses à avouer était qu'il articulait remarquablement bien, sans doutes à cause de ses grandes dents. Et en dehors de quelques erreurs plus d'ordre linguistique, il ne semblait pas s'être trompé sur le nombre de membres dans sa famille. Mais à la question d'où il venait, la réponse éclaira toutes les interrogations de l'italien...

« Je vivais en Amazonie avec des alligators, d'ailleurs c'est eux ma famille que mon maître dit que je n'ai pas... »


Matteo prit une mine attristée qui fut ponctuée par un craquement infernal indiquant qu'au cours de sa phrase Kiba était parvenu à suffisamment entamer le métal pour le casser par la simple force de sa mâchoire. L'italien soupira longuement, se retourna d'un air de réfléchir. Impressionnant : il se trouvait face au premier cas d'enfant sauvage élevé par des animaux qui n'étaient en temps normal pas concernés par l'instinct maternel, et qui plus est des animaux ovipares ! À la manière dont il parlait, il était proche de la civilisation suffisamment longtemps pour avoir rattrapé un incroyable retard, qui plus était dans un pays différent de celui dans lequel il était né, et par extension était l'enfant sauvage qui avait vécu le plus longtemps. Une lueur de fort intérêt s'éclaira dans le regard de Matteo : oui, il se trouvait devant un spécimen tout simplement exceptionnel sur tous les plans, le premier enfant sauvage qui pourrait permettre de contredire toutes ces légendes stupides qui étaient nées à ce propos, et le premier enfant sauvage dont on pourrait vérifier les évolutions physiques obtenues en pleine nature !

« Et toi, tu viens d'où Matteo? »

L'italien releva la tête, sortant enfin de ses pensées. Certes, il se trouvait devant le cas exceptionnel d'un enfant sauvage, cela expliquait en grande partie l'honnêteté et la stupidité du personnage. Non, nous ne pouvions pas nous permettre de parler de stupidité... Il a juste pris un sérieux retard mental par son éloignement de sa nature humaine, voilà tout. Le jeune homme se retourna, s'apprêtant à répondre quand son regard se posa sur la barre en métal que l'homme-alligator venait de sortir de son sac et mordillait gaiement.

« Ne mord pas ça, inconscient !! »

Il s'empara de la barre qu'il lui retira soudain entre deux morsures, l'éloignant le plus possible d'un air horrifié.

« Cette barre est rouillée, elle est bourrée d'éléments qui ne conviennent ni à un organisme humain ni à un organisme animal, pas même alligator, pauvre fou ! »


Il reprit son souffle, l'air paniqué, et finalement pris une grande inspiration pour se calmer, posant la barre hors de porté du petit inconscient face auquel il se trouvait. Et, croisant les bras, il passa sa main dans ses cheveux argents d'un air éreinté : il s'intéressait sérieusement au cas de l'enfant sauvage, mais pour en apprendre plus cela risquait d'être difficile, il en ressentait déjà des courbatures avant l'heure. Il releva néanmoins les yeux vers Kiba d'un air plus calme.

« Je viens d'un recoin moins sauvage, l'Italie. Ce n'est pas très différent du Japon en soit, si l'on prend de ton point de vue, sauf que dans la ville dans laquelle j'ai habité avec ma famille d'accueil il y avait beaucoup plus d'eau. »


À peine avait-il dit cela qu'un cri strident retentit, le faisant violemment sursauter : une porte s'ouvrit à la volée, celle de l'infirmerie justement, et se referma dans un violent claquement alors qu'une fille se jetait contre celle-ci avec une respiration saccadée comme si elle était sur le point d'accouchée, l'expression théâtrale tandis qu'elle s'exclamait avec horreur :

« Madame, c'est horrible je fais un AVC j'ai perdu l'usage de la parole ! »


............. Matteo prit un air exagérément désespéré face à des paroles à ce point dénuées d'intelligence. La demoiselle blonde ouvrit alors un œil et s'aperçut à sa grande surprise - manifesté par un très élégant "Heiin ?" - que "Madame" n'était pas là, et qu'à la place de la jolie Aries se trouvaient dans l'infirmerie un horrible homme-crocodile et un médecin un peu jeune qui avait alors soudain dardé son regard sur la poitrine opulente de la jeune fille. Charmante, avoua-t-il, mais son niveau intellectuel semble laisser à désirer pour le moment...

« Euh... Salut..., fit la jeune fille qui rougis soudainement de honte.
-Un Accident Vasculaire Cérébral est une maladie grave et parfois permanente avec bien souvent des séquelles que je ne souhaiterais même pas à mon pire ennemi. Tu es sûre que c'est la maladie que tu veux simuler ? »

Matteo eut un léger sourire moqueur mais le camoufla aussitôt derrière un sourire aimable et polit : enfin une figure féminine dans cette infirmerie, c'était tout de même pas trop demander que d'avoir de la bonne compagnie en dehors de cet enfant sauvage qui risquait de lui donner du fil à retordre ! Néanmoins, il ne put s'empêche de lui faire remarquer avec un léger soupir :

« Par ailleurs tes talents d'actrice seraient plus remarquables si tu t'étais tue dans un tel rôle, si tu vois ce que je veux dire... »

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Kiba Arigētā
« Roar crack ah non pas ma jambe plouf »
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 19/11/2013
Localisation : en haut d'une voie... nu

Carte d'identité
Capacité Active: lorsqu'il y a du silence il crée une dispute entre deux personne
Capacité Passive: mâchouille constament quelque chose
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Mar 3 Déc - 19:37

Lorsque la fille entra, avec une réplique disons le étrange

"Madame, c'est horrible je fais un AVC j'ai perdu l'usage de la parole!"

Kiba la regarda étrangement, il ne savait pas ce qu'était un AVC et surtout la fille avais deux gros demi-sphère à la place de sa poitrine, c'est pour ce la que kiba s'avanca vers elle et lui dit en se baissant pour que sa tête arrive au niveau des deux demi-sphère:

 "C'est quoi un AVC? Et c'est quoi ces trucs? Et comment tu t'appelle? moi c'est kiba, Kiba Arigētā"il souriait en disant son nom, laissant ses dents ressortir encore plus

comme personne ne lui répondit aussitôt il se rapprocha de Matteo, son sauveur et lui demanda:

"Tu connais cette fille? elle à une odeur bizarre on dirait des fleur mais ça sent comme la bouteille de mon maître"

Par la bouteille de son maître, Kiba sous entendait la bouteille de saké que ce dernier avait l'habitude d'avoir avec lui. En repensant à la fois où son maître,l'avais eux entrain de boire à sa bouteille ,kiba palit et prononça de manière quasi inaudible, sauf pour Matteo qui était suffisamment près "J'ai cru qu'il allait me tuer cette fois là"

Mais des que l'italien fini son explication sur ce qu’était un AVC:
"Un Accident Vasculaire Cérébral est une maladie grave et parfois permanente avec bien souvent des séquelles que je ne souhaiterais même pas à mon pire ennemi. Tu es sûre que c'est la maladie que tu veux simuler ?"

Kiba ,ne sachant pas ce que signifiait "simuler" ,courra vers la fille et lui dit:

Oh... pauvre petite tu peux même plus parler... Puis il se retourna vers Matteo et lui dit " Dans ma famille on tuais se qui était blesser ou handicapé, tu crois qu'il faut faire pareille avec elle ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Mar 3 Déc - 20:32

"C'est quoi un AVC? Et c'est quoi ces trucs? Et comment tu t'appelle? moi c'est kiba, Kiba Arigētā"

Son sourire carnassié laissa échapper un hoquet de surprise de la bouche de notre belle blonde, Kiba se remit à parler il s'adressait à présent à l'autre jeune homme.

"Tu connais cette fille? elle à une odeur bizarre on dirait des fleur mais ça sent comme la bouteille de mon maître"

Non mais il se prend pour qui lui pensa t'elle, d'ou je sens bizarre moi, il a pas vu sa tête! L'autre jeune homme répondit juste à temps sinon Lucy et sa patience d'or allait craché ses quatre vérité à l'autre requin!

"Un Accident Vasculaire Cérébral est une maladie grave et parfois permanente avec bien souvent des séquelles que je ne souhaiterais même pas à mon pire ennemi. Tu es sûre que c'est la maladie que tu veux simuler ? »

Lucy allait répondre et essayer de remonter dans l'estime du jeune homme, car elle trouvait qu'il avait l'air intellingent et normal ce qui est assez rare dans ce lycée, quand l'autre garçon se rapprocha d'elle en s'exclamant

Oh... pauvre petite tu peux même plus parler...  avant de parler à l'autre garçon " Dans ma famille on tuais se qui était blesser ou handicapé, tu crois qu'il faut faire pareille avec elle ?"

Définitvement Kiba était trop bizarre, elle qui pensait qu'on ne pouvait pas trouver plus débile que Natsu elle a eu tord!

"Ne me tue pas espèce de fou, je ne suis pas malade je suis juste en retard en cours de mathématiques, et je cherchais une excuse valable pour ce retard, d'ou la fausse maladie, je vais parfaitement bien, par contre toi il faufrait aller te faire soigner, tu as un sacré problème pour vouloir tuer quelqu'un de malade, aucune cause n'est perdu tant qu'il y a de l'espoir mais pour les maladies grave, on ne t'as donc jamais dit ça, la valeur d'une vie humaine est très précieuse."

Après cette tirade, elle reprit son calme, sourit, et se remis à parler comme si de rien n'était.

"Sinon moi je m'appelle Lucy Heartfilia, donc si j'ai bien entendu tu es Kiba, j'ai déjà entendu parler de toi, tu causes pas mal de problème non? Par problème j'entend dégats bien entendu. Peu importe ce ne sont pas mes affaires qui je suis pour juger après tout! Et toi monsieur j'ai un dictionnaire à la place du cerveau quel est ton nom? Je ne crois pas avoir déjà eu le plaisir de te parler."

"D'ailleurs pourquoi vous êtes ici, vous avez l'air en pleine forme?"
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Jeu 5 Déc - 20:31

Tandis que la demoiselle semblait s'apprêter à rétorquer quelque chose avec sans doutes une étincelle d'intelligence pour rattraper le coup - ou une lueur de stupidité pour en rajouter une couche - Kiba lui bondit littéralement dessus d'un air paniqué et très visiblement inquiet pour sa santé. Matteo croisa les bras avec un léger soupir.

« Oh, pauvre petite tu peux même plus parler !
-Elle vient de le dire en effet..., commenta Matteo avec ironie tandis que Kiba se retournait vers lui ;
-Dans ma famille on tuait ceux qui étaient blessés ou handicapés, tu crois qu'il faut faire pareil avec elle ?
-Tu trouves qu'elle a une gueule d'alligator ?! »
, rétorqua Matteo d'une voix visiblement agacée.

Il soupira bruyamment : ce n'était pas le moment de s'emporter ainsi, Kiba était un enfant sauvage... Mais tout de même, son maître ne lui avait-il pas appris les codes de base d'une vie en communauté humaine ? La demoiselle à la crinière blonde réagit quasiment de la même manière que Matteo, du tac-au-tac, s'emportant dans une longue tirade pleine de suspens, de drame et de romantisme ! Ou pas...

« Ne me tue pas espèce de fou : je ne suis pas malade, je suis juste en retard en cours de mathématiques et je cherchais une excuse valable pour ce retard, d'où la fausse maladie ; je vais parfaitement bien, par contre toi il faudrait aller te faire soigner : tu as un sacré problème pour vouloir tuer quelqu'un de malade, aucune cause n'est perdue tant qu'il y a de l'espoir même pour les maladies grave ; on ne t'as donc jamais dit ça ?! La valeur d'une vie humaine est très précieuse !"

Matteo hocha la tête : c'était en tout et pour tout ce qu'il avait très brièvement résumé plus tôt dans son exclamation indignée qu'ici la demoiselle venait de développer tout en justifiant sa venue. Il ne voyait pas l'intérêt d'en vouloir à la jeune inconnue qui se trouvait ici d'avoir voulu sécher un cours, nombreux étaient les élèves qui le faisaient, et si sa scolarité se déroulait convenablement malgré cela il n'y avait rien à redire du point de vue d'un élève, donc d'égal à égal en outre. Elle se redressa alors avec un soupir témoignant du retour du calme en elle, et son visage s'adoucit soudainement d'un joli sourire innocent alors qu'elle reprenait comme si rien ne s'était passé :

« Sinon moi je m'appelle Lucy Heartfilia ! Donc si j'ai bien entendu tu es Kiba : j'ai déjà entendu parler de toi, tu causes pas mal de problèmes non ? Par problèmes j'entends dégâts bien entendu... »

Ça ne m'étonne pas, se garda de dire Matteo qui se contentait d'observer la scène.

« Peu importe ce ne sont pas mes affaires, qui suis-je pour juger après tout ! Et toi monsieur "j'ai-un-dictionnaire-à-la-place-du-cerveau", quel est ton nom ? Je ne crois pas avoir déjà eu le plaisir de te parler. »

Elle parle de moi là la jolie peste ? L'italien releva un sourcil d'un air perplexe : loin de lui l'idée de penser à mal d'une jolie inconnue, mais que voulez-vous, parfois un mot de trop nous échappe et mieux vaut que cela reste silencieux et parfaitement intérieur. Elle ajouta alors en les regardant tour à tour :

« D'ailleurs pourquoi vous êtes ici, vous avez l'air en pleine forme ?
-Kiba ne l'était pas il y a quelques secondes
, expliqua Matteo en cherchant à faire bref, il a fait une réaction allergique assez brutale au plastique et je me suis chargé de le soigner en l'absence de Signorina Aries. »

Il ponctua sa phrase d'un petit regard déçu vers l'horloge : si elle mettait trop de temps à soigner les élèves des dortoirs il n'allait pas pouvoir la voir, quel dommage. Il se retourna néanmoins vers Lucy, semblant un instant réfléchir - en fixant évidemment la poitrine de la demoiselle, seul moyen pour lui d'éventuellement se souvenir de quelque chose - avant de finalement lui tendre la main avec un sourire polit :

« Bien entendu, suis-je bête : nous sommes dans la même classe et de surcroit tu es une amie de Miha n'est-ce pas ? Disons que je suis un de ses compagnons lorsqu'elle a du temps à perdre. Je suis Matteo Calvetti, je suis le cursus médecine alors nous ne sommes ensemble en classe que pour les matières principales si je me rappelle bien, Bella Lucia. »

Il ajouta, son sourire charmeur et polit toujours fermement ancré sur le visage :

« Comme je m'entends bien avec Signorina Aries je comptais venir lui rendre visite, c'est pour cela que je suis tombé sur l'autre croco là... », acheva-t-il avec un rapide geste vague en direction e Kiba qui ne l'intéressait plus du tout en présence d'une jolie demoiselle.

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Kiba Arigētā
« Roar crack ah non pas ma jambe plouf »
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 19/11/2013
Localisation : en haut d'une voie... nu

Carte d'identité
Capacité Active: lorsqu'il y a du silence il crée une dispute entre deux personne
Capacité Passive: mâchouille constament quelque chose
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Jeu 12 Déc - 17:48

Kiba s'aprettait à répondre à la dénommé Lucy quand Matteo lui dit

«Kiba ne l'était pas il y a quelques secondes, il a fait une réaction allergique assez brutale au plastique et je me suis chargé de le soigner en l'absence de Signorina Aries. »ce par quoi ce dernier répondit «D'ailleurs merci encore Matteo, je croix que je serai mort sans ta précieuse aide »

Mais à peine fit il sa phrase qu il entendit son sauveur dire à Lucy:

« Bien entendu, suis-je bête : nous sommes dans la même classe et de surcroit tu es une amie de Miha n'est-ce pas ? Disons que je suis un de ses compagnons lorsqu'elle a du temps à perdre. Je suis Matteo Calvetti, je suis le cursus médecine alors nous ne sommes ensemble en classe que pour les matières principales si je me rappelle bien, Bella Lucia. Comme je m'entends bien avec Signorina Aries je comptais venir lui rendre visite, c'est pour cela que je suis tombé sur l'autre croco là... »lorsque kiba entendu "Bella Lucia " sortir de la bouche de Matteo il ne pût s'empêcher de lui chuchoter avec sa discrétion "pachydermique" : «Son nom est Lucy ,lu-cy»ce pendant il réalisa très bien que Matteo l'ignorait surtout quand ce dernier l'appela "l'autre croco là ce que bien sûre kiba prit mal : «D'où tu me traite de croco!!! Mon nom est Kiba !!! J'ai était élever par des alligator pas des crocodile !!»

Dans l'élan de sa colère kiba se mît a planter ses dents dans la chair du bras du sujet de son ignorance , au passage de sa jalousie , c'est à dire la jeune blonde , Lucy...




Hors RP : j ai poster se message avec mon tel donc désolé pour une réponse aussi courte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Sam 11 Jan - 11:31

«Kiba ne l'était pas il y a quelques secondes, il a fait une réaction allergique assez brutale au plastique et je me suis chargé de le soigner en l'absence de Signorina Aries. »

Ah c'était donc pour ça... Lucy se mit à sourire à cette réponse, pas car elle trouvait ça serviable de la part de Matteo, seulement car Mirajane lui déteignait dessus et que quand elle lui avait affirmé que l'infirmière restait souvent avec un élève et que c'était surement de l'amour Lucy ne l'avait pas cru, mais là maintenant tout de suite, elle était plus prête à croire Mirajane..

«D'ailleurs merci encore Matteo, je croix que je serai mort sans ta précieuse aide »

Mourir d'une allergie Lucy n'était pas sure que cela pouvait être possible après tout icic on risquait de mourir pour beaucoup de raison mais d'une allergie se serait trop banale.

« Bien entendu, suis-je bête : nous sommes dans la même classe et de surcroit tu es une amie de Miha n'est-ce pas ? Disons que je suis un de ses compagnons lorsqu'elle a du temps à perdre. Je suis Matteo Calvetti, je suis le cursus médecine alors nous ne sommes ensemble en classe que pour les matières principales si je me rappelle bien, Bella Lucia. Comme je m'entends bien avec Signorina Aries je comptais venir lui rendre visite, c'est pour cela que je suis tombé sur l'autre croco là... "

"Ah oui, je me souviens vaguement de ton visage maintenant que tu m'en parles.. Par contre toi ce n'est pas mon visage qui t'intéresse!!! Mon visage est plus haut au cas ou tu ne l'avais pas remarqué."

Lucy aimait faire des rencontres certes, mais pourquoi ne trouvait elle pas des gens normaux avec qui converser, parler de shopping, de cours... Non elle ne trouvait que des gens bizarres bizarre dans ce lycée, elle aurait du s'en habituer depuis le temps, mais l'espoir fait vivre, et Lucy espérait encore trouver quelqu'un de normal dans ce lycée? Elle soupira, voilà la seule réaction qu'elle trouva à répondre, à la phrase de Kiba.

«Son nom est Lucy ,lu-cy»

C'est définitif pensa Lucy j'ai trouvé plus abrutit que Natsu...

«D'où tu me traite de croco!!! Mon nom est Kiba !!! J'ai était élever par des alligator pas des crocodile !!»
"Elevez par un alligator mais oui bien sure!! Sinon tu connais Natsu, je suis sure que vous allez bien vous entendre après tout lui il dit avoir été élevé par un dragon.. donc bon.."

"Aie!!!" Lucy fixait toujours son bras, non elle ne rêvait pas Kiba avait planté ses cros dans son bras, mais il est malade ce mec.

"Lache moi espèce de fou!"

Lucy essaya de rester calme, il ne pouvait pas la manger après tout et elle avait vécu pire comme situation..

"Bon écoute Kiba je ne sais pas ce que c'est ton problème mais je ne suis pas ton ennemie, je ne vais rien te faire, donc lâche mon bras, et puis tu n'es malheureusement pas un vampire, don tu ne vas rien pouvoir me faire ni me transformer ni boire mon sang, ça ne te sert à rien de me mordre, va voir un psy si tu as des problèmes, mais lâche mon bras, je ne me laisse mordre que par les vrai vampire!!"

"Oula je divague il faut que j'arrête de lire ce genre de livre"

Elle se tourna vers Matteo "Et toi là si tu pouvais m'aider ce serait gentil, je vais pas passer ma vie avec lui accorché à mon bras"
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Mer 22 Jan - 10:56

« Ah oui, je me souviens vaguement de ton visage maintenant que tu m'en parles... Par contre, toi, ce n'est pas mon visage qui t'intéresse ! Mon visage est plus haut, au cas où tu ne l'avais pas remarqué. »

Oups... Matteo releva le nez tout en détournant la tête, se grattant la nuque avec embarras. Eh quoi, on faisait comme on pouvait sans mémoire des visages, et il fallait dire que les formes gracieuses de la demoiselle avaient quelque chose d'artistique et équilibré qui attirait sans doutes les regards d'une autre manière encore que celui de Matteo. Que voulez-vous, on est rangé dans la catégorie pervers de gré ou de force avec un tel intérêt... Kiba semblait s'agiter à côté de lui bien que Matteo n'y fasse pas attention, mais c'est justement car il l'ignora qu'arriva le moment fatidique :

"D'où tu me traites de croco ?! Mon nom est Kiba ! J'ai été élevé par des alligators pas des crocodiles !"

CROK !

Matteo eut un moment de stoppage en fixant Kiba. Il venait de... mordre Lucy ? Non, c'était un enfant sauvage mais tout de même il n'avait pas... Si, il avait bel et bien violemment mordu Lucy au bras. Mais ce qui était sans doutes le plus impressionnant, plus que cette preuve de violente stupidité, c'était le fait que la belle blonde continuait de parler, pour le moment du moins, très tranquillement :

"Élevé par un alligator, mais oui bien sur ! Sinon tu connais Natsu ? Je suis sure que vous allez bien vous entendre, après tout lui il dit avoir été élevé par un dragon... donc bon...
-Euh... Lucia..."


Oui, Lucia, un accent on s'en débarrasse pas comme ça ! Pfouh ! Bref... Lucy sembla néanmoins après avoir terminé son discours reposer les yeux sur Kiba qu'elle fixa un instant d'un air ahuris. Ah, elle avait remarqué...

"Aïe ! Lâche-moi espèce de fou !"

Elle le prend calmement... À dire vrai, la situation semblait si irréaliste aux yeux de Matteo qu'il restait figé là, les fixant en relevant simplement un sourcil d'un air perplexe. Devait-il l'aider ou les laisser se débrouiller seuls ? Mh...

"Bon, écoute Kiba, je ne sais pas ce que c'est ton problème mais je ne suis pas ton ennemie, je ne vais rien te faire, donc lâche mon bras. Et puis tu n'es malheureusement pas un vampire, donc tu ne vas rien pouvoir me faire, ni me transformer ni boire mon sang, ça ne te sert à rien de me mordre ! Va voir un psy si tu as des problèmes, mais lâche mon bras, je ne me laisse mordre que par les vrais vampires !! Oulah je divague il faut que j'arrête de lire ce genre de livres"

Effectivement... Enfin, on va dire que c'est peut-être sa manière de commencer à s'inquiéter...

"Et toi là, si tu pouvais m'aider ce serait gentil, je vais pas passer ma vie avec lui accroché à mon bras !"

Matteo sursauta, les regardant tour à tour.

"Hein ?! Oh, pardon, tout de suite !"

Il était vrai qu'il ne s'était pas montré très réactif pendant cette échange : sa jeune camarade de classe, du peu qu'il pouvait s'en souvenir maintenant qu'il discutait avec elle et donc se mettait en situation de se rappeler, était en effet une de ces jeunes filles bizarres dignes de mangas. Il faut dire aussi que Fairy Tail... Ta gueule Matteo, va te coucher. Mais aider Lucy n'était pas une mince affaire en effet : Kiba tenait bien à ses origines apparemment, car sa mâchoire semblait totalement bloquée ; après avoir tenté de le faire lâcher de force tirant sur son menton, sur son nez, sur ses joues, son front, peu importe quelle association il tentait pour cela, Matteo n'avait toujours pas réussi à le faire ne serait-ce qu'un peu desserrer les muscles puissants de sa mâchoire.

Et pour être puissants, ils en étaient même à présent saillants ! Matteo se pencha vers Kiba après avoir abandonné son idée de se battre contre "ça", l'air perplexe face à la forme qu'avait pris le muscle de sa mâchoire :

"Il est vachement bien développé dis-donc..."

Il se redressa d'un air de réfléchir, mais d'aussi loin qu'il le sache, sans outil particulier il était impossible de faire lâcher un alligator... Lucy avait encore une chance que Kiba ne se soit pas jeté par terre en roulant pour tenter de lui arracher son bras. Pour tout dire, à rester accroché comme ça d'un air boudeur et décidé, Kiba ne ressemblait pas vraiment à un alligator, plutôt à...

"C'est pas un alligator ce truc, pour sûr, c'est un chien", soupira Matteo derrière un grognement exaspéré.

Mais il fallait bien trouver une solution. L'idée pourtant de se trouver face à un chien ne faisait que plus l'agacer encore, tant et si bien que soudainement il s'empara d'un objet dans son sac - je n'ai pas besoin de le décrire pour vous dire que c'était long cylindrique ni même de vous citer son fameux nom de barre de TNT pour que vous compreniez... bah quoi ? Par contre c'est pas rouge mais jaune, parce que le jaune c'est cool ! - qu'il jeta sur la tête de Kiba après en avoir enflammé la mèche, de telle manière que l'objet rebondit après avoir violemment claqué sa  figure et fut précipité au dehors.

"Va chercher stupide cabot !", lâcha Matteo, hors de lui de ne point trouver de solution.

Oui, moi je suis très calme moi.

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Kiba Arigētā
« Roar crack ah non pas ma jambe plouf »
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 19/11/2013
Localisation : en haut d'une voie... nu

Carte d'identité
Capacité Active: lorsqu'il y a du silence il crée une dispute entre deux personne
Capacité Passive: mâchouille constament quelque chose
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Sam 25 Jan - 20:06

Dans sa colère ou sa jalousie Kiba n'entendait plus rien et  gardait les dent bien serrer dans , oui dans , le bras de Lucy. Très vite il remarqua que Matteo essayait tant bien que mal de faire lâcher l'enfant sauvage, mais rien n'a faire Kiba ne bougeait pas d'un pouce. il ne se contenter de répéter

"'on!! 'e 'e 'afferai 'as!!! 'amais!!"

Soudain, un petit choc sur le crane de Kiba le fit réagir,  c'était un petit bâton jaune avec une mèche et des étincelle. il vit le petit bâton sortir et se lança à sa poursuite en hurlant

"D'OU TU ME FRAPPE !!!!! SALE TRUC!!!!"[/

Juste après être sortie, Kiba réussi à le mordre. Et un grand flash blanc apparue (oui c'est l'explosion pour les plus perspicace). Lorsque ce flash s'est atténuer le mur du couloir et les vêtement de Kiba avait disparu , il se retrouvait nu devant une classe faisant cours la face avant noirci et couvert de poudre une légère étincelle encore présent entre ses dent toujours blanche KKKKKYYYYYYAAAAAA!!!!!! bien évidement certaine élève se mis à hurler, il se retournat KKKKKYYYYYYAAAAAA!!!!!! ( ben on ne voit pas que ses attribue masculin mais aussi son postérieur) rentra dans l'infermière et demanda l'étincelle toujours dans la bouche

" Ha Ha Ha!! c'était drôle! c'était quoi ça Matteo?"

il s'approcha de Lucy , plaça sa tête au niveau des seins de Lucy et dit:

"Toi, je t'ai à l'œil. Mais c'est quoi c'est deux truc?"il pointe les seins de son doigt " normalement, ici, les femme on de la poitrine, mais ça c'est quoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Lun 5 Mai - 9:46

HS:
 

L'envoi du bâton de TNT à l'extérieur de l'infirmerie eut un effet immédiat et pour le moins inattendu : Kiba, qui n'avait pas desserré plus tôt sa mâchoire ne serait-ce que d'un poil, lâcha soudainement le bras du Lucy qui se retrouva couvert d'une marque de dents alors que le croco - hum, alligator - se précipitait au dehors en criant :

"D'où tu me frappes, sale truc ?!"

C'est pas vrai, il a pas fait ça... ? Malgré l'air ahuris que Matteo pris en voyant Kiba se jeter bêtement au dehors, il gardait assez d'esprit pour s'emparer aussitôt des poignets des portes coulissantes de l'infirmerie, les refermant brutalement derrière l'autre fou : une violente explosion survint alors, un peu plus loin dans le couloir. Matteo plissa les yeux en se rendant compte que cette explosion était survenue beaucoup plus tôt pour une mèche censée être lente. Si le souffle découpa soigneusement le mur de la classe d'en face, celui de l'infirmerie sembla encore intact - et heureusement, sinon c'était bibi qui se chargeait du ménage - ne laissant à Lucy et Matteo que les petites fenêtres en verre visiblement très résistant pour observer Kiba. Mh, le Directeur Plue devait se douter que Matteo finirait pas faire exploser quelque chose dans les alentours...

Hors de l'infirmerie, Kiba était visible, encore en parfait état contre toute attente. Enfin, ce n'était pas comme si les explosions de Matteo envoyaient constamment les victimes à l'hôpital, mais à cette distance c'était assez surprenant. L'explosion avait visiblement réduit en cendres les vêtements de Kiba qui se pavanait fièrement le postérieur à l'air devant une classe ahurie.

"Kyaaaaaah !!"

Et visiblement pas seulement le postérieur à l'air. Kiba se retourna alors...

"Kyaaaaaah !!"

... s'approchant de la porte qu'il rouvrit naturellement. Il était nu comme un ver, et sa face antérieure était couverte de poudre noire sans doutes du fait de la proximité avec l'engin explosif, l'ayant relooké de telle façon que ses cheveux simplement hérissés ressemblaient cette fois-ci à ceux d'Albert Einstein. Mais en parlant de l'engin explosif, justement, entre ses dents étonnamment parfaitement blanches et intactes se trouvait une petite mèche au bout de laquelle crépitaient des étincelles, se rapprochant dangereusement de la peau noire du jeune homme...

"Ha Ha Ha, c'était drôle ! C'était quoi ça Matteo ?
-Oh, nom de..."


Matteo vit Kiba se diriger vers Lucy et s'abaisser au niveau de sa poitrine pour lui demander, sans la moindre gêne :

"Toi, je t'ai à l'œil ! Mais c'est quoi ces deux truc ? Normalement, ici, les femmes ont de la poitrine, mais ça c'est quoi ?"

Rustre. Cependant Matteo était trop occupé à fixer la flammèche encore intacte au bout des lèvres de Kiba. Il la voyait bouger au fur et à mesure qu'il parlait en frôlant chaque fois la poudre explosive étalée sur le corps de Kiba. Oui, c'était bien sa mèche censée être si lente, et s'il ne faisait rien...

"Attention !"

Il fit se décaler Lucy, poussant soudain du pied Kiba hors de l'infirmerie pour fermer à nouveau les portes de la pièce, prenant la jeune fille contre lui comme de crainte qu'une seconde explosion ne souffle cette fois-ci les murs. Le second souffle survint en effet, provoquant des cris dans la classe d'en face. Ça va, c'est de la TNT petite puissance... Oui Matteo mais il n'y a que toi pour t'en rendre compte en un coup d'oeil hein ! Il jeta un œil après quelques secondes à travers la vitre de l'infirmerie mais celle-ci était noircie, ne donnant aucune possibilité de voire à l'extérieur.

"Kyaaaaaah !!"

Bon, il doit encore être vivant... Désolé jeune fille. Matteo soupira de soulagement, rabaissant la tête vers Lucy qu'il avait, en quelques sortes, attrapée par réflex. Il la relâcha en prenant un air gêné, sachant très bien qu'avec sa réputation de fixer des poitrines il ne devait pas être très loin du pervers aux yeux de celles qui ne comprenaient pas sa difficulté à regarder des visages. Il se força bien cependant à fixer les yeux de la demoiselle tandis qu'il lui parlait, mais pour lui c'était comme de fixer le paysage aux alentours, donnant vaguement l'impression que ses yeux étaient dans le vague et ne fixaient pas un point précis du visage de la demoiselle. Il retint un soupir, tentant d'oublier ce soucis peu important à l'instant présent, se penchant plutôt sur le cas de Lucy :

"Ça va pas trop de mal ?"

Disant cela, il indiqua le bras de la demoiselle pour lui signifier qu'il se doutait bien qu'elle ne devait pas avoir subit le contrecoup d'une explosion, elle. Non pas qu'elle s'en serait inquiétée, après tout sauter du troisième étage et se faire mordre par un alligator ne semblait pas l'inquiéter, toujours était-il que sa blessure était quand même visible. Au vu du nombre de morsures qu'il avait dû soigner ces derniers temps - entre l'autre idiot de gamin qui s'était fait mordre par un chien et lui-même qui avait subit la terrible morsure de la jolie tigresse qu'était Arina - il n'en était plus à un près.

"En tous cas ça te donne une bonne raison de rater les cours", plaisanta-t-il.

Il jeta un nouveau coup d’œil par la vitre noire, mais rien. De toutes façons, Kiba allait venir rouvrir la porte... Il valait mieux l'envoyer dans les dortoirs pour qu'il trouve de quoi s'habiller avant que Charle ne le voit. Matteo s'éloigna de la porte pour aller s'assurer que le choc de l'explosion n'ait pas fait tomber des flacons de médicaments, fuyant ainsi le visage de la blonde.

"On sait pas ce que cette sale bête peut avoir, tu veux que je te désinfecte ? Assieds-toi, je vais aussi te faire un bandage. Fais gaffe à ce qu'il ne te morde pas à nouveau !"

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Dim 18 Mai - 9:47

Ha Ha Ha, c'était drôle ! C'était quoi ça Matteo ?
-Oh, nom de..."

La belle blonde avait les yeux écarquillaient, elle avait trouvé plus bizarre que Natsu, elle n'était pas facilement étonnée ou choquée mais voir revenir un homme (nu certes mais elle n'y faisait même pas attention) comme si de rien n'était alors qu'il venait de prendre une explosion à la dynamite, n'était pas dans son quotidien. La chose à la figure humaine et qu corps noicis par l'attaque de Matteo se dirigeait vers Lucy celle ci par automatisme attrapa son bras blessé avec celui intacte de peur que celui ci replante ses "crocs" dans son pauvre bras encore rougis et endoloris de sa première attaque, masi qu'et ce qui avait bien pu lui passer par la tête à cette aligator?

"Toi, je t'ai à l'œil ! Mais c'est quoi ces deux truc ? Normalement, ici, les femmes ont de la poitrine, mais ça c'est quoi ?"

Je rêve pensa Lucy il est entrain de dire que ma poitrine n'en ai pas... et puis il se prend pour qui de demander ça? Un barbare! Voilà ce qu'il est!

"Epèce d'abrutit c'est ma poitrine!!"

Lucy observait Matteo il regardait le bout de ficelle dans la bouche de Kiba sans rien dire, c'est vrai qu'après reflexion c'était quoi ce truc qu'il avait dans la bouche et qui semblait allumé? Lucy ne put pas plus reflechir qu'elle fut progeté un peu plus sur la côté et Kiba viré de l'infirmerie.

"Attention !"

Lucy entendu un enorme "bouum" et des cris... Kiba avait une dynamite dans la bouche, mais quel imbécile pansa t'elle. Elle ne réalisa que après qu'elle se trouvait dans les bras de Matteo (son sauveur!!) bien qu'il soit pervers pensa t'elle il est tout de même gentil, et m'a protégé de l'explosion, Lucy rougit un peu de la proximité qu'il y avait entre eux. Heureusement pour elle Matteo s'éloigna un peu d'elle, ce qui empêcha son visage de devenir définitivment rouge.

"Ça va pas trop de mal ?"

"Plus de peur que de mal je dirais" souris la jeune fille

Matteo observait son bras, ah il parlait de sa morsure!! La jeune fille se sentit bête, mais ne le laissa pas paraitre.

"Ah! Tu parlais de mon bras? Je ne sens pas la douleur pour l'instant, peut être dans une ou deux heures, mais de toute façon ce n'est pas grâve j'ai déjà vécu pire situation je pense" dit elle avec un léger rire.

"En tous cas ça te donne une bonne raison de rater les cours" plaisanta Matteo

"Oui effectivement, mais à y repenser j'aurais peut être mieux fait d'aller en mathématiques, quoi que d'un autre côté je ne me serais pas autant amusé!"

J'ai l'air maso en disant cette phrase rélféchis Lucy après côut, trop tard de toute façon dit c'est dit.

"On sait pas ce que cette sale bête peut avoir, tu veux que je te désinfecte ? Assieds-toi, je vais aussi te faire un bandage. Fais gaffe à ce qu'il ne te morde pas à nouveau !"

Ah oui c'est vrai un instant Lucy avait oublié Kiba qui devait être entrain d'agoniser dans le couloir, elle réflzchis à voix haute.

"J'epsère qu'il va bien"

Elle partit s'assoir là ou Matteo lui avait indiquait et tendit son bras à Matteo.

"Bien que la situation soit assez extravagante, et que tu dois certainement me prendre pour une folle comme la plupart des étudiants ici, masi je suis heureuse d'avoir fait votre rencontre à Kiba et à toi, je vous trouve très drôle, vous feriez un joli couple" rigola t'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Kiba Arigētā
« Roar crack ah non pas ma jambe plouf »
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 19/11/2013
Localisation : en haut d'une voie... nu

Carte d'identité
Capacité Active: lorsqu'il y a du silence il crée une dispute entre deux personne
Capacité Passive: mâchouille constament quelque chose
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Mar 20 Mai - 20:05

Epèce d'abrutit c'est ma poitrine!!
d'où tu me traite d ab....
tenta d hurler kiba la bouche déjà grande ouverte près a mordre Lucy un nouvelle fois . Mais c étai sans compter sur matteo et son

"Attention !"

Kiba fut jeter hors de l infirmerie un nouveau flash apparue subie de ses hurlement vous connaissez déjà le reste. une explosion légèrement plus petite que la précédant mais elle reste tout de même violente a bout touchant même si ce n'est pas le terme, c'est pas grave, je suis inculte e je l'assume. donc l'explosion, violente qui le mis quelque minute dans vapes les il se réveilla en sursaut et en sueur en hurlant

NON PAS DE L'EAU !!!!!

Des dents se resserra sur quelque chose qui les stops quelque seconde c'était la table d une des miss déjà impressionner par les faite de voir Kiba en vie mais qui tomba dans les pomme a la vue de sa table littéralement scier par les dent du jeune homme. les autre élève et bien sure le professeur eu un mouvement de recul en hurlant

AAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHH!!!!!!!!! UN MONSTRE FUYEZ IL VA NOUS MANGER!!!!
D'OU VOUS ME TRAITEZ DE MONSTRE!!!!!!
hurlât Kiba visiblement énervé de se faire traité d'abrutie et de monstre. d'ailleurs il se rappela qu'il avait un compte à réglé. c'est pour cela qu'il rentra dans l'infirmerie Kiba en disant avec plus ou moins de violence que les élevé et le professeur seront les prochains, et se jeta, son corps encore plus noir que la dernière fois,   sur Lucy la gueule grande ouverte en beuglant

D'ABRUTIE !!! ESPÈCE DE ...DE ... DE... oui il ne trouve pas d insulte a sortir pourquoi ?

Après son élan ,stopper ou non a vous de choisir mordez 1) pour réussi , mordez 2) pour raté, il se rapprocha de son sac toujours avec un air ronchon se saisit de sa barre en fer rouillé puis la mordit d'un coups sec la brisant net, il avala les bout dans sa bouche et jeta la moitier dans sa main sur Lucy qui atteignit plutôt Matteo, en marmonnant

je suis pas un abrutie!
"Bien que la situation soit assez extravagante, et que tu dois certainement me prendre pour une folle comme la plupart des étudiants ici, masi je suis heureuse d'avoir fait votre rencontre à Kiba et à toi, je vous trouve très drôle, vous feriez un joli couple"

Humf... Mais c'est quoi un couple Matteo ,  ça se mange? C'est bon?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   Dim 13 Juil - 8:48

"J'espère qu'il va bien...
-... d'abruti ! Espèce de... de... !!"


Matteo fixa d'un air dépité le garçon sauvage qui était brutalement entré après la manifestation de l'inquiétude de la jeune fille. Oui, il allait bien, trop bien même. Avant même qu'il n'ait eu le temps de se déplacer pour aller chercher le désinfectant il vit alors le garçon bondir, dents en avant en direction de Lucy. Matteo empoigna la chaise de Aries - promis je la rembourse si elle casse - et la balança soudain vers le haut, percutant Kiba avec qui fut envoyé sur un des lits d'infirmerie.

"Couché !!"

Franchement, quel agité du bocal... Reposant la chaise qui ne semblait à priori pas avoir subi trop de dégâts, Matteo décida d'ignorer l'autre gamin qui se mit à mâchonner hargneusement son morceau de métal entre ses dents aiguisées avec un bruit agaçant. Lorsqu'il se retourna finalement pour revenir vers Lucy, désinfectant en main, il se reçu soudain un morceau de la barre en fer en pleine figure, affichant une grimace d'exaspération. Je vais m'en faire un sac à main...

"Je suis pas un abruti !
-Oh vraiment ?, soupira Matteo avec ironie.
-Bien que la situation soit extravagante[/b], repris Lucy qui semblait toujours dans son petit monde, et que tu dois certainement me prendre pour une folle comme la plupart des étudiants ici...
-Disons qu'il y en a de plus fous que d'autre
, glissa Matteo en fixant du coin de l’œil l'homme croco.
-... je suis heureuse d'avoir fait votre connaissance à Kiba et toi, je vous trouve très drôle ! Vous feriez un joli couple."

Matteo qui avait commencé à se pencher pour désinfecter le bras de la jeune fille glissa et manqua de peu de se ramasser en avant suite à la remarque de la blonde. Attends, quoi ? Non, elle devait se tromper, elle devait vouloir dire "nous ferions" et pas "vous feriez", n'est-ce pas ? Lui avec un homme, il ne manquerait plus que ça, et avec cet idiot de crocodile en plus ! Il adressa une mine dégoûtée à la jeune fille quand une voix retenti derrière lui :

"Humpf... Mais c'est quoi un couple Matteo, ça se mange ? C'est bon ?"

/CLANG/ Matteo ne prit même pas le temps de répondre à Kiba, ayant empoigné la barre de fer qui était tombé plus tôt et l'ayant envoyée entre les deux yeux du crocodile sans aucune délicatesse il lui adressa un regard assassin :

"Certainement pas !"

Il se retourna vers Lucy avec un léger soupir, ramenant la chaise d'Aries vers lui pour s'y asseoir et ainsi pouvoir s'appliquer à désinfecter la marque de dents sur le bras de la jeune fille, visiblement outré et exaspéré par ce qui avait été dit plus tôt.

"Ce garçon est mentalement dérangé et a besoin d'être encadré pour sa survie, ce n'est pas mon travail de m'occuper d'un enfant sauvage et encore moins quand il est aussi stupide", grommela-t-il.

Il se releva après avec correctement désinfecté la plaie et prenant un petit bandage commença à entouré avec douceur le bras de Lucy pour ne pas trop la serrer ni pas assez, surveillant du coin de l’œil l'agitateur pour s'assurer qu'il ne mordait pas à nouveau la jeune fille, s'apprêtant à lui envoyer la chaise en pleine figure une fois de plus s'il tentait quoique ce soir.

"Le prochain cours n'est pas une option n'est-ce pas ? L'heure ne devrait pas tarder à s'achever vu le temps que nous avons mis à régler notre "problème", fit-il en indiquant vaguement d'un geste Kiba. Nous n'avons qu'à y aller ensemble quand ça aura sonné, je m'arrangerai pour te faire un mot d'absence pour le précédent cours, Signorina Aries ne m'en voudra pas de la remplacer pour cette-fois."

Et en outre il voulait se débarrasser au plus vite de l'autre idiot. Adressant un dernier regard au crocodile qui semblait avoir été assommé par le dernier coup, il posa sa main sur l'épaule de Lucy et tout en lui offrant un sourire polit sortit avec elle pour prendre la direction du cours suivant.

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après la tigresse et le chien, le crocodile [Pv. Kiba Arigeta]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OBI CANICHE MALE 12 ANS (SOS VIE DE CHIEN)
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
» 5 millions près pour un chien de garde en Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Sujets supprimés :: Archives :: Sujets Abandonnés-
Sauter vers: