AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Une première impression à la manière d'un Fullbuster [Pv Rasberry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Une première impression à la manière d'un Fullbuster [Pv Rasberry]   Sam 9 Nov - 21:22

Le coup de sifflet annonça la fin du cours et le bruit des ballons percutant le sol fut bientôt remplacé par celui des jeunes de la classe junior plus ou moins essoufflés. Évidemment, il y en avait encore comme Natsu et Gray qui avaient encore assez de souffle pour se battre dans un coin de la salle, mais personne n'y prêta grande attention, tous ayant fini par s'habituer à cette situation de fin de cours.

"Bien, le cours est terminé, allez vous changer et ne soyez pas en retard à votre prochain cours !"

Quelques élèves lui répondirent mais la plupart se dirigèrent sans attendre dans les vestiaires. Matteo regarda la grande part d'entre eux qui étaient partis sans demander leur reste, et alors qu'il allait les rejoindre son regard se posa alors sur la salle : tous l'avaient désertée, professeur compris, en oubliant royalement de ranger les équipements sortis dont les ballons représentaient la majeure partie et donnaient l'impression d'un véritable champ de bataille survenu dans la salle de sport. ... C'est pas vrai ! Matteo jura après lui-même : il savait pourtant très bien qu'à la fin du cours, aussi essoufflé pouvait-il être il fallait s'empresser d'aller dans les vestiaires, le dernier en salle se retrouvait toujours avec la corvée de rangement sur les épaules ! Il poussa un long soupir désespéré.

"Bon, c'est pour ma pomme cette fois..."

Inutile d'essayer de se plaindre : cela n'aurait aucun sens d'autant plus que personne ne serait là pour l'écouter, autant se mettre à la tâche au plus vite afin de la terminer avant la fin de la pause, même s'il ne craignait pas vraiment d'arriver en retard au cours suivant. La journée était composée en grande partie de matières optionnelles ce jour-là, et les matières artistiques et sportives en faisaient partie. Matteo n'était pas du genre à louper un cours, ni même à être en retard, mais par contre ce que le professeur de sport n'avait pas pris en compte avec son avertissement quotidien c'était que la pause entre le cours de sport et celui de musique qui suivrait ne débuterait pas avant un bon moment. Quelle idée de faire un cours de musique dans la classe Normale ? Ah non, j'ai rien dit, c'est une option à laquelle Matteo s'est inscrit...

Le rangement fut assez long pourtant. Les élèves avaient déjà tous quitté la salle et Matteo était toujours en train de se battre avec le sac qui ne voulais pas se fermer sans laisser tomber un ou deux ballons de basket. Franchement, quelle idée d'acheter un sac dans lequel les ballons rentrent vraiment tout juste pour ne pas dire qu'ils n'y rentre pas ? Après s'être démené un bon nombre de fois à tenter de le fermer, Matteo parvint à vaincre le sac, même si entre temps il avait bien trouvé le moyen de tomber deux fois à cause d'un ballon glissé son son pied ou encore s'était retrouvé trois ou quatre fois à courir de part et d'autre du gymnase à la poursuite d'un ballon très agile qui rebondissait sur les murs et lui passait entre les jambes ; la poisse.

"Ouf, mon dos..."

Maintenant j'ai une excuse pour aller voir Aries après les cours. À cette idée, Matteo ne pu retenir un sourire de revenir pointer sur son visage tant et si bien que c'est en sifflant joyeusement qu'il rejoint le vestiaire vidé des des élèves de la classe Normale Junior. Ne restait dans la pièce qu'un ou deux tacos agrémentés de glaçons qui trainaient dans un coin de pièce, un manteau qui avait miraculeusement échappé à la catastrophe d'être tâché de sauce épicé - Matteo n'aurait pas pardonné à Natsu cette fois-ci dans le cas contraire - ainsi qu'un sac et quelques vêtements soigneusement pliés en dessous de celui-ci. L'italien soupira de soulagement en voyant que ses affaires avaient été épargnées par le russe et son rival bubblegum, s'empressant d'aller prendre une douche pour tout de même pouvoir profiter de la pause.

Après quelques minutes, enfin propre comme un sou neuf, il revint vers son sac pour enfiler au moins un sous-vêtement quand alors il entendit un bruit assez violent à l'extérieur des vestiaires. Quelqu'un vient de tomber... ? Inquiet à l'idée que quelqu'un ait pu se blesser en glissant sur un ballon qui se serait échappé du sac - et donc par extension par sa faute en définitive - Matteo se précipita sur la porte, laissant de côté sa tenue peu conventionnelle et l'ouvrit à la volée, l'air soucieux.

"Que se passe-t-il, ça va ?"

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une première impression à la manière d'un Fullbuster [Pv Rasberry]   Sam 9 Nov - 23:08

Fairy Tail High School, en voilà un joli nom pour une école. Cela fait déjà un trimestre que la petite Bicolore est entré dans cet établissement, comme un accord avec sa mère. Les débuts son plutôt difficile pour elle, elle ne maîtrisait pas bien la langue et surtout n’était pas encore très bien intégrée dans ce lycée. Elle fessait pratiquement tout pour éviter les contacts inutiles. Des quelle le pouvait elle rentrait chez elle étant externe. Comme tous les jours elle suivait studieusement les cours ne cherchant pas particulièrement à s’investir dans la vie du lycée, seul un club lui à été ouvert, pour ne pas dire imposer mais elle ne s’en plein pas. Elle est en compagnie d’une de ses camarade de classe un peut excentrique selon Berry, mais qui est très attachante et qui fut la première à lui adresser la parole. Le club en question était une grande découverte pour la petite étrangère. M’enfin là n’est pas l’histoire d’aujourd’hui. Comme tout les jeudis après midi les cours étaient ce que l’on appel des cours optionnels, les matières artistiques et sportives sont les plus demandées. Rasberry se aurais bien évité ce genre de modules mais pour dire vrai, ces cours rapportaient des notes donc des points supplémentaire pour rattraper les matières classiques. Et ça la petite demoiselle en avait besoin, bien que les matières spécifiques à sa sections étaient réussit haut la main, les matières généralistes, elles étaient victimes d’un carnage de ça part. On ne peut pas être douée partout, elle le savait.

C’est comme ça ou à cause de ça que notre Rasberry fut obligée de participer aux cours de sport optionnels, toutes les bonnes notes étaient bonnes à prendre. Et pour ne pas changer, c’est toujours avant tout le monde, qu’elle sort de son cours de musique, pratiquement en courant pour ne pas dire pour rejoindre le gymnase avant tout le monde, plus particulièrement les vestiaires. Berry était d’une grande pudeur et surtout d’une extrême timidité. Se changer avec les autres ? Hors de question, depuis sa rentré et sa participation aux cours optionnels de sport elle avait pris l’habitude de venir avant les autres filles de sa classe pour se changer en deux deux et se tenir prête habiller. Mais comment fessait elle à la fin du cours vous dites vous ? Et bien la chance est avec elle car après ce cours elle à une heure de pause, où elle rentre chez elle pour prendre une douche et se changer. Tout ça sans que personne n’est besoin de la voir ce changer dans les vestiaires ! Donc, pour en revenir.

C’est en déboulant dans le gymnase essoufflée quelle se dirige vers les vestiaires des filles qui se trouvait à côté de ceux des garçons séparé par un couloir. Marchant elle n’était plus surprise par les traces rouges sur le coin d’un mur ou quelques glaçons qui traînaient ici est là. Elle avait fini par assimiler les étrangetés de ce lycée pas comme les autres. Sac en main elle était à deux pas de la porte des vestiaires, mais c’est sans compter sur sa maladresse, qui en voulant éviter un ballon qui traînait n’avait pas fait attention au fameux et immanquable deuxième ballon sournoisement posé pour la faire tomber.

« KIAAAAAAAA……. »

C’est lamentablement que la jeune musicienne s’étale de tout son long sur le sol froid. Son sac de sport glissant plus loin, un petit choc sur le menton en tombant et la lèvre rose de la demoiselle fut égratigné par ses dents. Se relevant doucement elle était assise époussetant son uniforme de la saleté ramassé par terre. C’est en sursautant quelle se fait surprendre par une porte qui s’ouvrit brusquement à côté d’elle. C’est en ce précipitant dehors qu’un jeune homme en sortit comme un diable de sa boite.

"Que se passe-t-il, ça va ?"
« ….. »

Toujours assise au sol, la bicolore lève la tête et le regarde étonnée avec de grand yeux. Normalement, comme d’habitude personne ne devait être présent. Sauf là ! Quelques secondes passent et la voilà qui se met à rougir horriblement avec des yeux exorbités. Presque tremblante elle le pointe du doigt et détourne le regard sous ses longs cheveux Violet et roses.

« T….tu…..OH MON DIEU tu….la….heu…..T’ES HABITS !!!! »

C’est avec un visage rouge cramoisie quelle essayait de cacher sous ses cheveux, quelle ne bougeait presque plus à la vue de ce garçon en caleçon fraîchement sortie des vestiaires. Perturbée était le mot, jamais elle n’avait eu à faire face à ce genre de scène avant aujourd’hui. C’est paniquée, l’esprit complètement embrouillé quelle se relève ne le regardant plus du tout et prend un ballon ne sachant que faire de lui  le repose puis commence à repartir, revient prend son sac tout aussi silencieuse et avec des gestes brouillons,  serre le sac contre elle comme un nounours, pour se reprendre et ce calmer. Reprend le chemin pour les vestiaires. Chuchote timidement la tête baissée en passant devant lui de nouveau.

« Pa….pardon… »

Un reflexe chez elle, elle s’excuse pour un rien, même lorsqu’elle se cogne contre une chaise elle s’excuse. Même si elle ne le regardait pas en face elle savait bien qu’il était toujours là. Et sa la gênait encore plus, elle se sauve presque dans le vestiaire avant de claquer la porte. Brusquement elle rouvrit la porte, les joues gonflées et le visage rouge pivoine, qui soit dite en passant ne rendait pas du tout crédible son regard sérieux, pour lui hurler pratiquement dessus.

« Mais va t’habiller bon sang !!!! »
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Une première impression à la manière d'un Fullbuster [Pv Rasberry]   Dim 10 Nov - 10:10

Ce que vit Matteo en sortant du vestiaire ne manqua pas de confirmer ses craintes : une jeune fille se trouvait étalée par terre, un ballon envoyé loin derrière elle et un autre pas trop loin. Il jeta un œil en direction du sac qui était, vous vous en doutez bien, tombé en déversant quelques ballons au passage. Il s'empressa de se retourner vers la jeune fille qui s'était assise : son menton avait été rougi par le choc avec le sol mais seule sa lèvre était égratignée. Cela faisait quand même une blessée par sa faute... et par la faute de ce fichu sac de sport par la même occasion ! Matteo resta un instant figé en l'observant : il avait bien vu de sacrés énergumènes dans ce lycée, des cheveux roses aux cheveux bleus en passant par les verts, mais cette jeune fille avait une longue chevelure bicolore qui ne manquait pas d'attirer l'attention. Violets sur l'extérieur et roses à l'intérieur, ce n'était pas ce rose un peu pâle qui l'aurait faite passer pour une cousine du Dragnir mais un rose framboise assez voyant qui donnait un contraste notable avec ses grands yeux bleus. Grands yeux bleus qui semblaient au bord des larmes et contrastaient tout autant avec son visage écrevisse... Elle pointa du doigt l'italien, détournant aussitôt la tête en s'écriant :

"T….tu…..OH MON DIEU tu….la….heu…..T’ES HABITS !!!
-... Hein ?"


Matteo baissa la tête, rougissant très légèrement : bon, ce n'était pas la tenue idéale pour une première rencontre avec une si jolie fille - dont la poitrine était très généreuse, vous croyiez que la chevelure de la demoiselle lui aurait fait oublier ce détail ? - et il se sentait bien honteux de lui avoir présenté un tel spectacle, mais il y avait tout de même plus urgent étant donné qu'elle avait manqué de se blesser bien plus sérieusement par sa faute et qu'elle avait du sang qui ne manquait pas de couler de sa lèvre inférieure.

"Ce..."

-n'est pas le plus important, Matteo aurait bien voulu le dire mais son regard se posa sur la demoiselle qui tournait en rond comme une mouche, semblant particulièrement perturbée. Timide la framboise... pensa l'italien qui n'était pas tant imbu de sa personne pour dire qu'il avait un corps parfait, bien au contraire. La demoiselle revint quasiment au pas de course, prenant son sac qu'elle avait laissé tomber dans sa chute, et cachant littéralement son visage derrière celui-ci :

"Pa….pardon…"

Matteo resta assez ahuris après ces excuses de la part de la jolie fille que voilà. S'excusait-elle de tant paniquer ? Il ne voyait pas d'autres raisons sinon, d'autant plus qu'il était celui qui devait s'excuser pour les ballons dans toute cette histoire. La voyant rentrer dans les vestiaires des filles - elle devait avoir un cours juste après, ou plutôt un moment après puisque personne ne semblait arrivé encore à part elle - et claquer la porte, l'italien s'apprêta à rentrer dans les vestiaires à son tour pour finir de se changer, l'air perplexe, mais la porte se rouvrit presque immédiatement pour laisser paraître une bouille rougie et toute ronde, aux sourcils froncés qui donnait l'impression d'un ballon trop gonflé...

"Mais va t’habiller bon sang !!!"

Sur le coup l'italien ne pu se retenir de soudain éclater de rire. Elle est trop mignonne, se dit-il tandis qu'elle devait encore darder sur lui un regard sévère digne d'un chien méchant vous faisant comprendre qu'il valait mieux s'éloigner de lui et ne pas oser toucher à la poignée de la porte qui le séparait de vous. Tentant de retenir son rire il adressa un sourire amusé à la demoiselle :

"C'est bien la première fois que je fais attention à un visage dès la première rencontre... ahah..."


Il étouffa son rire, disparaissant un court instant dans le vestiaire - mais laissant la porte entrouverte comme ce fut en réalité le cas tout à l'heure, du fait de sa claustrophobie - pour enfiler son pantalon et sa chemise qu'il laissa ouverte dans son empressement, jetant son sac sur son épaule et son manteau sur son bras pour ressortir aussitôt. Il ne voulait pas laisser le temps à la demoiselle de repartir dans le vestiaire, lui empoignant la main pour la faire délicatement sortir de sa cachette.

"Excuse-moi d'en avoir rit. Viens un instant ici, tu es tombée par ma faute et je ne voudrais pas que ce petit saignement te soit gênant."


Toute délicate. Ce fut le premier mot qui passa à l'esprit de Matteo lorsqu'il prit la main de la jeune fille, la sortant de la pièce dans laquelle elle comptait se cacher pour découvrir que derrière ses formes voluptueuses elle n'avait que le strict nécessaire pour être une jolie fille et donc pas les muscles d'une sportive. Pour tout dire, l'italien ne s'était jamais demandé quelle classe avait cours ici après la classe Normale Junior, il avait déjà suffisamment de quoi se soucier avec le genre de trouble-faits qui faisaient ravage dans la classe. D'ailleurs la jeune fille aurait pu se faire mal à cause d'un glaçon ou d'une sauce piquante... Et non, c'était à cause de son ballon ! Il la fit s'asseoir sur un banc, laissant un instant son regard trainer sur sa main. Autre détail qui confirmait le fait qu'elle ne devait pas être de la classe sportive, pas une seule égratignure sur les mains, des petites mains toutes propres toutes délicates dignes d'une petite pianiste. Elle les avait néanmoins trop mises en avant dans sa chute pour pouvoir être une pianiste, trop peu soucieuse de ses mains, mais il mit fin à son raisonnement une fois la framboise assise pour poser genou à terre devant elle et laisser retomber son sac à terre, fouillant dans la poche avant d'une main et reboutonnant un peu sa chemise de l'autre : il ne faudrait pas qu'elle le traite d'exhibitionniste non plus...

"J'ai dû mal refermer le sac des ballons et en retombant il a dû se rouvrir, j'aurai dû y faire plus attention au lieu de me presser. Tu t'es fait mal autre part ?"


Il sortit pommade, désinfectant et coton de sa poche après s'être démené avec trois boutons de sa chemise, relevant les yeux vers le visage de la demoiselle. Il avait presque perdu l'habitude de fixer ainsi un visage, puisque de toutes manières même en le fixant une journée il savait qu'il l'oublierai pas bien longtemps après. Mais la première impression qui ressortit d'avoir fixé si longtemps le visage de la jeune fille était qu'elle semblait y porter grande attention. Il glissa son regard plus bas, sur la poitrine très généreuse de l'inconnue. Dio, ces formes... Elle doit en faire chavirer des cœurs, se fit-il la remarque avant de secouer un peu la tête pour s'interdire un tel regard qui n'agacerait que de trop la demoiselle. Il lui adressa un sourire un peu désolé.

"Je m'appelle Matteo Calvetti. Troisième année de médecine. Tu ne vas pas être mise en retard si je te soigne, si ?"

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une première impression à la manière d'un Fullbuster [Pv Rasberry]   Dim 10 Nov - 15:16

Le voilà qui éclate littéralement de rire face à sa remarque. C’est presque choquée quelle le regarde avec des yeux écarquillés, qui avait il de si drôle dans ce quelle venait de dire ? Elle ne comprenait pas vraiment ce qui lui est passé par la tête. Fronçant les sourcils quelque peut vexée par sa réaction elle le fusille du regard. Peut être ne l’avait il pas prise au sérieux, mais en tout cas ce qui est vrai c’est que à ce moment là elle fut plus attention à la personne en question. Un jeune homme aux cheveux blanc, pas très commun comme couleur. Un excentrique ?  Il en pas trop l’air, du moins au premier coup d’œil, il rougissait légèrement lui aussi, preuve qu’il ne s’en fichait pas trop de ce présenter de la sorte devant une parfaite inconnue. Continuant de le regarder, elle se surprend soudainement à baisser les yeux sur son torse dénudé. C’est plus rouge quelle relève brusquement le regard vers un autre point pour faire passer sa gêne. Mais impossible même pour elle de ne pas se dire qu’il était plutôt agréable à regarder. Elle avait beau être d’une timidité presque abusive, elle n’en restait pas moins une adolescente dans la fleure de l’âge. Pour ne pas se mentir c’est la toute première fois quelle voit un garçon torse, enfin en simple caleçon dans ce cas précis. Elle ne pensait pas que ça lui arriverait de cette façon.

Elle s’agrippait à son pauvre petit sac comme à une bouée de sauvetage, son petit cœur battait à toute allure après le choc de la vue de ce corps à moitié nue devant elle. Essayant de ce reprendre en main elle essai de le regarder mais sans succès, elle ne vit que son simple sourire amusé qui lui été certainement adressé. « Voilà pourquoi j’évite les contacts … » c’est en soupirant quelle se disait quelle avait surement du se ridiculiser plus qu’autre chose.

"C'est bien la première fois que je fais attention à un visage dès la première rencontre... ahah..."
« ….hein ? »

« Je rêve ou il se fou carrément de moi ? »C’est en levant un sourcil quelle le questionne du regard perdu par ce qu’il venait de dire. « J’ai pas compris là… » Elle n’eu le temps de respirer que le garçon en question disparus en un éclaire dans les vestiaires, laissant à sa plus grande surprise la porte entrouverte. Tout aussi vite le voilà qui réapparait au grand soulagement de la jeune bicolore, habillé, quoi que la chemise entrouverte laissant toujours son torse à la vue de ses yeux bleus. Elle ne s’en rendait pas compte mais tout ce passait extrêmement vite tout à coup. Sans pouvoir réagir elle se fait tirer hors des vestiaires par le garçon.

"Excuse-moi d'en avoir rit. Viens un instant ici, tu es tombée par ma faute et je ne voudrais pas que ce petit saignement te soit gênant."
« Que….mais ! »

Par ça faute ? Elle est tombée à cause de simples ballons qui trainaient par terre et de sa maladresse. Peut être était il en charge de les ranger et il en avait oublié quelque uns. Cela expliquerait aussi le fait qu’il soit toujours présent dans les locaux alors que les autres élèves son en train de souffler dans cet interclasse. Ce n’est pas agressivement qu’il l’entraînait avec lui, elle ne se sentait pas obligée mais ne se retenait pas non plus pour le suivre. C’est en le suivant quelle percute en revoyant le saccage fait de Tabasco et de glace quelle comprend qu’il fait partie de cette classe qui ne passe pas inaperçus face aux autres avec ces deux énergumènes qui se jette dessus sans cesse. Tout à coup ce que le jeune homme lui a dit lui revient en tête « …ce petit saignement te soit gênant… » Un petit saignement ? Elle réfléchit un peut et finit par passer doucement ses doigts fins sur sa lèvre pour ensuite les regarder. En effet une petit tache rouge était présente sur eux, elle saignait légèrement de la lèvre mais rien de bien dramatique. Un coup dû à sa chute qui ne la perturbait pas plus que sa. Mais en se fessant s’assoir elle comprend que lui en avait fait attention et semblait embêté par cela.  Sans broncher elle s’assoit et le regarde perplexe toujours aussi gênée et rougissante n’arrivant pas à croiser son regard, qui s’emblait reportés sur ses mains blanches. « Qu’est ce qu’il à maintenant ? ». C’est en penchant la tête quelle essai de le comprendre avec ce comportement qui lui est totalement inconnue, aux yeux de la framboise c’était une vrai énigme pour le moment. Sans le comprendre elle profitait de son absence dans la recherche de quelque chose dans son sac  pour le regarder en détaille. Il n’était pas désagréable à regarder, son visage avec ses traits fin disait qu’il était de type européen, l’accent détonnant dans sa voix la guidait vers les pays espagnol ou italien. Dans l’ensemble il était plutôt beau garçon, elle n’avait pas l’habitude de regarder les gens de la sorte mais elle ne pouvait pas non plus rester stoïque.

"J'ai dû mal refermer le sac des ballons et en retombant il a dû se rouvrir, j'aurai dû y faire plus attention au lieu de me presser. Tu t'es fait mal autre part ?"

C’était bien ce quelle pensait, il était chargé de ranger le désordre de sa classe. Elle ne lui en voulait pas, après tout il n’a pas fait exprès, ce n’est pas lui qui à délibérément laissé traîner les ballons. C’est en agitant doucement la tête quelle lui répond un large sourire pour le rassurer de son état et ne voulant pas l’accabler d’une culpabilité inutile.

« Non ne t’en fais pas…. C’est juste un accident ! Je suis maladroite c’est tout. Y a pas mort d’homme»

C’est surprise quelle le voit sortir tout un attirail de premier secours de la poche de son sac. « Il est bien équipé dit donc… ! » A ce même moment elle esquisse un sourire amusée en le voyant se débattre avec quelques boutons de sa chemise en voulant ce rhabillé. Elle retira aussi vite se sourire pour laisser place à des rougeurs marquantes lorsqu’elle croise sans le vouloir le regard du jeune homme. Détournant directement le regard un peu crispée tenant sa jupe fermement dans ses petits poings fermés elle se demandait ce qu’il voulait faire faire avec son kit de soin, tout ça pour une petite égratignure à la lèvre ? Il est bien aux petits soins dit donc. Se sentez t-il coupable encore de sa chute ?

« Ca va aller tu sais ! C’est juste une petite coupure … »

Elle reporta un regard du coin de l’œil sur lui pour savoir ce qu’il allait faire et le voit toujours souriant mais plus retenue, presque désolé.

"Je m'appelle Matteo Calvetti. Troisième année de médecine. Tu ne vas pas être mise en retard si je te soigne, si ?"
« … »

C’est l’heure des présentations ? Elle le regarde un petit moment comme étonnée, en même temps elle avait bien trouvé, Matteo Calvetti, surement un italien. Il était la depuis plus longtemps quelle, et était par logique plus âgé quelle. Toussotant un peu elle baisse les yeux jouant avec une longue mèche de cheveux. Elle avait cette manie de jouer avec ses cheveux pour passer la gêne et pouvoir aligner trois mots face à quelqu’un avec un temps soit peut de compréhension.  Une méthode « anti-stresse » de sa création, qui jusqu’à aujourd’hui porte ses fruits. C’est un début un peu hésitant et bégayant quelle essai de lui répondre. Elle comprend que ce quelle dit n’était pas très compréhensible et le regarde reprenant une grande inspiration.

« D..désolé… je disais donc, Rasberry Grimory je suis nouvelle en classe artistique. Je te dis c’est juste une égratignure mais si tu veux tant t’en occuper fais le… c’est la pause on a le tem…..»

Écarquillant brusquement les yeux elle venait de comprendre que la pause en question allait bientôt ce terminer et quelle allait devoir, si il commence à la soigner, ce changer avec les autres. Ce qui était impensable pour elle. Dans un geste brusque elle se penche et le regarde un peut affolée comme si un drame allait ce produire.

« Si tu veux jouer les médecins fait le mais vite ! La pause va bientôt finir et ….heu….ta pas besoin de savoir d’abord ! »

C’est en gonflant un peu les joues quelle regarde son désinfectant et son petit coton comme pour lui dire de ce dépêcher, dans un réflexe elle se passa la langue sur son égratignure pour l’essuyer. La salive la piqua un peu, et c’est une petite grimace que son visage afficha face ce médecin en herbe. Elle ne pouvait pas s’empêcher de regarder les portes du gymnase espérant que personne ne vienne avant. On aurait un petit animal effrayé par un danger imminent.
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Une première impression à la manière d'un Fullbuster [Pv Rasberry]   Ven 29 Nov - 19:38

Heureusement pour lui, Matteo n'avait pas été remarqué pour son regard insistant sur les atouts de la demoiselle. Au contraire, elle le fixait d'un air interrogateur et étonné, n'ayant visiblement rien vu du tout de son regard. Elle toussa légèrement, baissant les yeux en emmêlant une de ses étranges mèches rose et violette dans un doigt tandis que l'italien se concentre à nouveau sur ses outils, passant un rapide coup de pommade sur le genou et le menton de la demoiselle pour éviter les hématomes et douleurs. Rien de bien grave en soit, certes... mais une coupure à la lèvre restait quelque chose d'embarrassant dans bien des cas, surtout en période scolaire à Fairy Tail pour bien des raisons. Alors qu'il commençait à mettre du désinfectant sur le coton, il entend la jeune fille bégayer et parler dans une langue totalement extraterrestre. Il releva les yeux vers la demoiselle avec un sourire amusé alors qu'elle se reprend.

"D-désolée... je disais donc, Rasberry Grimory. Je suis nouvelle en classe artistique. Je te dis c’est juste une égratignure mais si tu veux tant t’en occuper fais le... c’est la pause on a le t-..."

Le temps ? L'italien pencha la tête sur le côté en voyant Rasberry sursauter alors qu'une expression de terreur se dessine sur son visage. La raison de cela, elle l'expliqua soudain en se penchant vers lui, lui faisant faire un mouvement de recul :

"Si tu veux jouer les médecins, fais-le mais vite ! La pause va bientôt finir et... euh... t'as pas besoin de savoir d’abord !
-Je n'ai rien demandé..."


Rasberry répondit d'une grimace apparue soudainement sur son visage lorsqu'elle passa sa langue sur sa lèvre coupée. Matteo eut un petit soupir rieur, lui adressant un sourire désolé.

"Pas bien grave, au vu de ta grimace je dirais qu'il est important de vite la désinfecter en tous cas."

Disant cela, il s'exécute alors en prenant délicatement de menton de la demoiselle framboise entre deux doigts, appliquant très doucement le désinfectant sur la plaie sans vraiment s'inquiéter de la proximité avec le visage de la jolie jeune fille ; il faut dire que s'il avait eu un air embarrassé lorsqu'elle s'était soudain penchée sur lui, il avait totalement perdu sa gêne en se remettant "au travail", bien décidé à éviter une toute autre sorte d'embarras à la petite artiste. Il se justifia d'ailleurs :

"Une égratignure à la lèvre alors que tu es dans la classe artistique, à moins que tu sois uniquement musicienne cela te gênera. Si ce n'est pas bien soigné, la plaie se rouvre, et lors d'une représentation théâtrale, d'une conférence ou d'un concert il est primordial de ne pas ressentir une douleur à la lèvre. Vous qui souvent travaillez tout en suivant les études, vous devriez le comprendre mieux que quiconque."

Il referma alors le flacon de désinfectant et rangea rapidement ses outils, jetant le coton dans la corbeille qui se situait à côté du banc, puis sortit à nouveau de son sac un petit objet qu'il tendit à Rasberry en souriant :

"Du coup mettre du baume à lèvre régulièrement tant que ce n'est pas réparé est important... ARH ?!"

Matteo vira au blanc en remarquant son erreur : ce n'était pas son baume à lèvre qu'il avait sortit mais une mini-bombe de sa confection qu'il s'empressa de cacher dans son dos avec un rire nerveux. Fichu sac de sport, pas assez de poches... Il se retourna vers son sac, fouillant bruyamment dedans après y avoir jeté le petit objet pour finalement sortir ce qu'il souhaitait offrir à la jeune artiste un peu plus tôt, se raclant la gorge pour cacher son embarras en balbutiant quelques excuses avant de reprendre :

"Hum... Une fois l'égratignure séchée tu pourras en passer une première fois, tâche d'en passer régulièrement après cela."

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une première impression à la manière d'un Fullbuster [Pv Rasberry]   Mer 25 Déc - 21:17

Surprise, elle Il avait beau être élève, il parlait et réagissait comme un vrai docteur. Il devait surement être la tête de classe à s'appliquer de la sorte sur ses patients de fortune dont elle venait de faire partie. Il semblait avoir été vexé par ton ton directif de tout à l'heure. En effet, il n'avait rien demandé et elle l'agressait littéralement alors qu'il ne fessait que l'aider. Il s'appliquait à prendre soin de toutes les petites blessures que la chute lui avait causées. Elle le fixait avec de grands yeux turquoise, curieux, gênée ses joues restaient rouge sous la proximité qu'il y avait entre eux. Le rouge sur sa peau pale détonait et rendait son expression de curiosité cocasse. Celons-lui la coupure quelle, c'est fait est bien plus dérangeante que ce quelle s'imagine. Lui ne semblait pas aussi gêné que la bi colore alors qu'il lui prenait le menton pour s'occuper de sa coupure à la lèvre. S'en était trop pour la demoiselle qui se crispa subitement baissant et détourna le regard pour le fuir comme elle pouvait. Chaque regard quelle posait sur lui, lui rappelait le moment où elle le voit sortir des vestiaires. Une image des plus gênantes pour elle qui ne sait pas où se mettre sur le coup. Triturant la jupe de son uniforme, elle essaie de ce calmé pour ne pas paraitre mal élevée devant lui.

A l'inverse d'elle il s'attelait studieusement à sa tâche d'étudiant en médecine tout en expliquant le pourquoi du comment. Ce n'est pas contre lui, mais la jeune artiste ne l'écoutait pas vraiment essayant de calmer le stresse engendré par la gêne et la peur de devoir partager les vestiaires avec sa classe. Et non, elle ne l'avait pas oublié ça, d'ailleurs, elle ne détournait pas le regard de l'horloge placé dans le gymnase en hauteur. Comme si elle essayait de ralentir le temps pour lui laisser le temps de finir son travail. Elle revient à elle quand quelque chose se posa dans ses mains. Surprise, elle pose les yeux dessus, elle avait à peu près suivit ce qu'il disait, et ce, quelle avait dans les mimiques était du baume à lèvre. Du baume à lèvres ? Mais en fixant plus attentivement son petit pot de baume, il paraissait assez bizarre. Levant un sourcil, elle n'a pas le temps de lui poser la question que l'objet disparait aussi vite qu'il apparut de ses mains. Le jeune Italien le lui enlève comme un voleur pour y poser de nouveau un objet, qui cette fois-ci ressemblait d'avantage à un baume pour les lèvres. Écarquillant les yeux, elle le fixe de façon interrogative et se penche sur le côté pour voir son sac. Il semblait très embarrassé par ce qu'il venait de lui donner. Il enchaina tout de suite par encore une de ses explications, soit le métier de médecin lui tenait vraiment à cœur, soit il en fessait trop. Elle ne fait que hocher la tête pour lui dire qu'elle le ferra, mais reste perplexe quant à ce qu'il venait de lui donner par inadvertance. Réfléchissante, elle se penche sans rien demander et ressort l'objet de son sac. Bien quelle soit timide compulsive elle n'en reste pas moins une vrai curieuse, l'objet rond comme une petite boule se retrouvait de nouveau dans ses mains.

« C'est quoi ? »

Tournant l'objet dans ses mains, elle penche la tête l'interrogeant aussi du regard. De grandes billes bleues fixées sur lui perplexe de cette chose qui semblait tellement le gêner. Reportant son regard sur l'accessoire. En y regardant de plus près, on pouvait y voir une sorte de petite mèche. « Une mèche ? » Plissant ses yeux, elle reste indéterminée dessus quand une idée saugrenue lui vient en tête. Elle avait entendu parler d'un élève qui avait la « bombe » facile. Les portes de sa chambre y en fessaient souvent les frais d'après les dires. Sursautant elle le regarde presque choquer par ce quelle pense.

« T'es le garçon qui explose les choses ? ...... »

Reste figée comme perdu ayant peur d'avoir raison sur le coup. Sans attendre sa réponse, elle lui redonne son objet comme si celui si lui brûlait les doigts. La rencontre en sou vêtements, les soins et maintenant découvrir qu'il était armé était un peu trop pour elle et se levant, elle se cache derrière son sac de sport.

« Heu.....je...... Merci pour les soins ! »

Sans demander son reste, c'est comme si elle le fuyait qu'elle se retourne brusquement en direction des vestiaires, mais s'arrête quand un obstacle se dresse littéralement devant elle. Une personne pour être plus exacte. C'était un élève de sa classe artistique, il semblait essoufflé sur le coup et commença parler avec la bi colore. Soufflant grandement elle laisse son camarade repartir avant de prendre le chemin de la sortie. Celle-ci, c'était tellement dépêché pour venir se changer sans personne quelle n'avait pas entendu le professeur annoncer que le cours de sport avait été annulé aujourd'hui. Elle se sentait si stupide qu'elle en avait presque oublié le médecin en herbe qui avait pris soin d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Une première impression à la manière d'un Fullbuster [Pv Rasberry]   Mer 22 Jan - 10:37

"C'est quoi ?"

Malchance info, bonjour. Une fois de plus la question qu'il ne fallait pas poser. Bon, ce n'était pas comme si Matteo cherchait à cacher le fait qu'il faisait exploser des choses, après tout depuis le temps cela se savait, surtout quand on voyait l'état de la porte de sa chambre, tant et tellement explosée qu'elle était le trois-quart du temps remplacée par un rideau qui à la longue était assez décrépi ces derniers temps, à peine suffisant à cacher ce que la personne qui se trouvait à l'intérieur faisait même si tout le monde remarquait par ailleurs sa présence. Il se gratta la tête avec un léger soupir :

"Une sorte de... mh... bombe artisanale, tout juste une sorte de pétard quand même côté puissance de feu...
-T'es le garçon qui explose des choses ? ..."


Alors ça, si Matteo s'attendait à une telle réaction... Suite à sa réponse, la jeune fille avait sursauté, et une expression de choc visible parut sur son visage. Elle aurait peur de ce qui exploser ? Remarquez, c'est normal, se confirma Matteo, mais il n'avait pas non plus la réputation de faire exploser des gens non plus... À quelques exceptions près qui généralement survivaient à l'attaque ou étaient prises par accident dans une explosion hasardeuse, ou même se prenaient une porte soufflée par une autre et passaient une petite journée à l'hôpital, mais on ne pas va en faire un drame voyons... Cependant, Rasberry semblait tout à fait pétrifiée suite à la nouvelle. Matteo eut un petit sourire jaune.

"Euh... oui ? On peut m'appeler comme ça oui..."

À dire vrai, Matteo n'avait pas eu le temps de dire la moitié de sa phrase qu'il vit la jeune fille se relever précipitamment, cachée derrière son sac de sport.

"Euh... je... Merci pour les soins !"

Elle semble se précipiter vers les vestiaires mais se trouve arrêtée par un garçon qui semblait sorti de nulle part... Bon, pas tant que ça, malgré tout aussi bien Matteo que Rasberry furent surpris de son apparition. Il s'explique rapidement avec la jeune fille à propos d'un cours annulé, puis s'en va aussitôt, laissant la jeune fille qui poussa un long soupir de soulagement avant de partir vers la sortie. Matteo posa son coude sur son genou pour soutenir sa tête dans sa paume de main, toujours accroupis et l'air un poil déçu. Oui, il avait presque oublié qu'il n'était pas "normal". Mais personne ne l'est ici.

"... Rasberry !"

Il se relève un peu, reprenant quasiment aussitôt au cas où la demoiselle aurait l'idée de fuir :

"Je suppose que tu n'as pas encore eu trop contact avec les élèves des années supérieures depuis ton arrivée. Si je t'en dis quoique ce soit tu ne me croiras pas, mais si un jour tu te sens dépassée n'hésite pas à faire un tour à l'infirmerie ; Signorina Aries ou moi-même pourrions t'aider à te remettre d'aplomb."

Puisque en matière de bizarrerie, il n'était pas dans le top dix non plus, pas tout à fait du moins. Il haussa finalement les épaules, tournant le dos à Rasberry pour ramasser son sac, prenant tout son temps : il se doutait que lorsque vous rencontriez pour la première fois "Bombman", ce n'était pas si simple, évidemment, et la jeune fille préférais sans doutes sortir sans trop se soucier.

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une première impression à la manière d'un Fullbuster [Pv Rasberry]   Sam 22 Mar - 21:10

Sursautant, elle se fait couper dans son élan et se retourne timidement à l'entente de son prénom avec cet accent si significatif de ce pays. L'italien venait de l'interpeler à sa plus grande surprise. Tenant toujours ce sac de sport comme un moyen de se défendre, elle pose ses yeux céruléens sur lui. Perplexe, elle l'écoute et voit en lui un jeune homme bien avenant et poli. Il est le premier à se soucier de son intégration et de sa bonne connaissance des lieux qu'était cet établissement bien étrange. Curieuse bien que timide, elle avance un peu restant néanmoins à une certaine distance. Prenant son courage à deux mains, elle baisse les yeux regardant le sol pour éviter de croiser son regard. Dans une grande inspiration, elle décide de lui répondre avant qu'il ne soit hors de porter de sa petite voix cristalline.

" Je veux bien! "

Elle n'est pas sure qu'il comprenne réellement ce qui cette simple expression signifier toute une phrase que qu'elle mettait en place dans ça petite tête, mais qui une fois sa bouche ouverte n'a rien retenu comme tout effacé sur le coup. Soupirant, elle se réprimanda elle-même intérieurement. Agacée, elle relève le regard et avance de nouveau d'un pas ferme.

" Je ne connais pas ce lycée.... N'y même ou se trouve l'infirmerie en faite. Alors j'aimerais bien que quelqu'un me montre... Enfin, si tu le veux toujours "

Pour une raison quelle ignore, elle gonfla ses joues et rebaissa sa tête appréhendant sa réponse, elle se pesait le pour et le contre, acceptera-t-il de s'occuper d'elle ou était-ce juste une façon de rester polie. Elle savait d'avance quelle, elle aurait du mal, pas dans le fait qu'elle ne l'appréciait pas, mais plutôt que sa timidité maladive va surement le faire fuir ou l'agacer au bout d'un moment. Un peu comme toutes les personnes qui on oser un jour lui accorder de l'intérêt. Elle n'avait jamais réellement vécu en communauté comme on aime tant lui rabattre les oreilles. Les seuls personnes quelle fréquentais réellement était sa sœur.. Pardon, sa demie sœur et les enfants de son enfance, des fois, elle regrette de n'être restée une petite fille insouciante et sans problème. Enfermée dans ta bulle sans avoir a affronter ce monde qui est bien plus cruel que ce que les gens le disent. Intégrer cette Académie était plus un défi personnel, réapprendre à vivre en société et se faire enfin des amis. Cette chose qui semble si insignifiante pour certain, mais qui lui manque cruellement à elle. Regardant ailleurs, elle aperçoit un ballon et sans vraiment réfléchir le regarde brusquement.

" T'a encore oublié un ballon là bas! "

Sa fâcheuse manie de couper les gens quand elle est gênée revient comme un cheveu sur la soupe. À ces moments-là, on comprend facilement quelle est mal à l'aise. Elle le laisse un peu en plan et court presque chercher le ballon pour lui. Toute fière comme qui dirait, elle lui tend le ballon comme une bonne action. Au fond, elle ressent le besoin de lui rendre l'appareil, après tout, il a pris du temps pour la soigner, la calmer et s'occuper de ses blessures. Elle comptait bien rembourser sa pseudo-dette envers lui et peut être se faire un nouveau ami. Dit comme cela, on pourrait croire à une pensée immature et gamine, mais quand on vit dans le monde de la Bi colore ça à un tout autre sens. Relevant le menton, elle lui offre un joli sourire prenant sur elle la tentions et le stresse qui s'abat sur elle. Légèrement tremblantes, ses mains la trahissaient fortement sur le coup.

" Tu veux que je t'aide à tout bien ranger? "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une première impression à la manière d'un Fullbuster [Pv Rasberry]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une première impression à la manière d'un Fullbuster [Pv Rasberry]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La première impression est toujours la bonne ... [Maddy ♥]
» Première impression [Libre]
» Mauvaise Première Impression [With Marie J. River]
» [L-7] Une première impression
» La première impression est toujours la meilleure • ft. Gron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Sujets supprimés :: Archives :: Sujets Abandonnés-
Sauter vers: