AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Il y a trop d'accent dans c'prénom! Merci Maman! [Finie & Non corrigée] {Membre partie}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Il y a trop d'accent dans c'prénom! Merci Maman! [Finie & Non corrigée] {Membre partie}   Sam 2 Nov - 21:27


Mizuki Yûlàïe


CARTE D’IDENTITÉ


Âge : Dix-huit ans
Sexe : De sexe féminin
Activité : Étudiant
Statut scolaire : Interne
Capacités : Active:: A une fâcheuse tendance a sortir n'importe quelle arme de nulle part... Et a s'en servir... Le plus drôle c'est qu'elle attire les personnes les plus relou.
Passive:: Fini toujours par se retrouver dans des situations embarrassantes[ Genre:: Tombé la tête la première et les fesses à l'air.] ce qui ravit la plupart des hommes.
Club : Aucun
Classe et cursus : Senior/Normal [Littérature]




DOSSIER MÉDICAL

Groupe sanguin : AB positif
Taille : Cent soixante centimètres
Poids : Cinquante kilos
Allergies : Le rhume des foins aura sa perte
Handicaps : Nada
Troubles : Légèrement border-line
Phobies : Elle a peur des balançoires dut à une chute dans son enfance.




PORTAIT ROBOT

Description Physique :  Physiquement, Yûlàïe n'a rien a envier aux célébrités. Sauf peut être leur grande taille,elle est petite. Mais elle ne s'en plaint pas trop. La première chose que l'on remarque chez cette jeune fille, c'est la couleur de ces yeux si particulière. Vous avez déjà vu quelqu'un avec des yeux de différentes couleurs ? Oui ? Surement Brun/Bleu ou Brun/Vert voir peut être même Vert/Bleu... Mais est ce que vous avez déjà vu quelqu'un avec un œil vert [celui qui se situe à droite] et l'autre rouge [ d'office, c'est celui de gauche hein]. Non ? Et bien maintenant, c'est fait!Voilà la grande particularité d'Yûlàïe, ces yeux bizarres. Ce qui lui a valu de nombreux surnoms tous les plus bizarres les uns les autres. Le dernier en date :: La gardienne des enfers. Allez savoir pourquoi... Brefouille, revenons à nos moutons maintenant aux O.G.M. Ce petit brin de fille possède [heureusement pour elle] de long cheveux noir, lui arrivant aux reins [ Milieu du dos, on est bien d'accord... Si vous les avez plus bas, allez voir quelqu'un, parce que les malformations, c'est dangereux * sors * ] Un petit nez droit, tout simple et en plein milieu du visage. Des lèvres pleine et rouge. Elle pourrait faire Blanche-Neige moi, j'vous le dis.
Passons au buste maintenant, elle a [Malheureusement pour elle/heureusement pour les autres] une forte poitrine. Elle a toujours l'impression qu'on ne voit qu'elle. Alors elle essaye de la cacher, même c'est assez difficile. Même avec un débardeur, ça fait extravagant, osé et complètement attirant pour l'œil. Un ventre plat se profile plus bas. Elle fait toujours en sorte de faire une heure de sport par jour. Il n'est pas rare de la voir courir le long de la route avec de la musique dans les oreilles. Dut à son heure intensive de sport par jour, elle a des jambes fines et musclées. Une paire de jambes interminable malgré sa petite taille. Des petite petons caché sous des chaussures à talons.  Elle a un joli petit tatouage sur le poignet droit :: Un chat noir assit de dos avec deux petites ailes
Style Vestimentaire : Haha, son style n'est pas bien défini. Elle passe du punk au classique avec élégance. Pourtant elle a un péché mignon :: Les kimonos. Elle adore ce genre de vêtements et en possède quelques uns impressionnant. Un qu'elle porte régulièrement est celui de prêtresse qu'elle a depuis ces 16 ans. Merci Papy de tenir un temple à bord de la ville. Sinon, à part qu'elle a plus de kimono qu'un magasin, elle porte régulièrement[toujours est un terme plus exact, mais ça fait louche] une sorte d'uniforme... Si on peut appeler ça comme ça. Une jupe noire, courte [trop courte , mais parfaite pour les situations embarrassantes], un chemisier blanc [trop] serrant [ parfait lui aussi ] et un veston noir. On n'oublie pas les hautes chaussettes blanches et les bottes noires. Un look assez hors du commun peut se montrer aussi ::  short et haut de bikini sans oublier la chemise d'homme ouverte avec négligence et nouée sur son ventre. Elle n'a jamais froid [c'est une maladie vous croyez ? ]. La visite de son dressing n'est pas finie. Robe de soirée à costume de poulet tout y est. Même si elle ne met que la moitié de ce qu'elle possède.

Description Mentale : Yûlàïe a mauvais caractère, il faut être réaliste. Elle a vraiment mauvais caractère. Elle a tendance à s'énerver pour rien et a rester loin des gens. Elle est froide, mais ça, c'est pour l'apparence. Yûlàïe est ce qu'on peut qualifié de border-line, la bipolarité peut aussi être exprimée dans ce cas là. Elle peut être joyeuse de bonne humeur et il suffit d'un seul truc pour qu'elle soit en rogne. En gros, c'est une meuf, et comme les meufs, c'est compliqué. On explique aux hommes pour qu'ils comprennent mieux.

Premier trait :: La froideur.

Yûlàïe paraît froide, hautaine aux premiers abords, mais ça c'est juste pour la forme. Elle n'est pas introvertie, mais elle le cache très bien, sous ces airs de petite garce ayant un balai entre les fesses. Elle marche la tête haute et crache sur le premier mouton qui la fait sortir de ces gonds.

Deuxième trait :: La colère

Cette jeune fille se met facilement en colère, mais elle est reste calme en extérieur. Mais dans sa tête, elle vous a déjà tuer trois fois et de différentes manières. Et de la façon la plus douloureuse. Mais ça passe rapidement quand la personne est une personne qu'elle apprécie. Quand c'est pour une personne qu'elle ne peut pas voir en peinture, c'est une autre histoire. Elle fera tout ce qu'elle peut pour la faire fuir. Et de toutes les manières possibles.

Troisième trait :: La distance entre vous et elle.

Lorsque vous rencontrez Yû-chan pour la première fois, la chose que vous pouvez remarquer, c'est qu'elle est distante. Et cela pendant un bout de temps. Elle se montre lointaine, inaccessible pour ne pas souffrir. Une de ces plus grande peur après celle de la balançoire, c'est qu'elle a peur d'aimer parce qu'elle sait trop bien qu'elle va souffrir à un moment ou à un autre.

Quatrième trait :: Les situations embarrassantes

Yûlàïe tombe toujours sur des personnes qui vont l'embarrassée. Malgré son air hautain, vous pouvez être sur qu'elle va toujours tombé la tête la première quand un groupe passe à quelques pas d'elle. Au début, on est choqué, car vous pouvez être sur que l'on va voir ces sous-vêtements. A chaque fois, si c'est pas ça. Elle trébuche et tombe sur quelqu'un, soit les fesses les premières soit c'est les seins. La dernière fois qu'elle est tombée, c'est sur un homme blond et il a eu l'empreinte de la dentelle de sa petite culotte sur le visage. Sur le coup sonnée, elle est restée où elle était. Mais quand elle a réalisé ce qu'il se passait, et bien elle est restée là, un sourcil relevé, le rouge aux joues et à lâché «  Oh m***e j'ai recommencé. » Pour finir, elle s'est quand même retiré de ce pauvre homme qui saignait du nez et qui avait une bosse. Pour s'excuser, toujours les joues rouges et elle avait filé.

Cinquième trait :: La douceur , la joie

Oui, elle peut être douce, gentille et en apparence innocente, un vrai petit ange des temps moderne. Elle ne le fait cependant qu'avec les personnes qui ont réussi à percer sa carapace. Très peu de personnes ont réussi. Sauf LUI qu'elle veut oublier...

Yûlàïe peut sourire, elle peut rire aussi. Mais elle ne le fait comme pour être câline avec la personne qui lui est chère ou les personnes qui sont présente dans sa vie. Elle va être câline avec son chat ou bien avec sa mère.

Sixième trait ::  Le reste

Yû aime la vie, elle ne fera rien de dangereux, même si elle apprécie les sports extrêmes. Elle ne se jettera pas du pont qui passe du dessus du canal juste pour savoir ce que cela fait. Elle sait très bien que tombé de haut sur une surface d'eau est égal à se prendre un mur à quatre-vingt kilomètres heures. Donc, dangereux, voir mort. Donc c'est non. Elle croque la vie à pleines dents. Malgré le fait qu'elle paraisse hautaine et inaccessible, elle a conscience que son corps peut attiré des foules et il n'est pas rare qu'elle utilise celui-ci pour se tirer de situations délicates. Elle s'est aussi se montrer rigolote, elle n'a pas peur du ridicule. Donc elle pourrait très bien se promener habiller en tutu rose et noir sans que cela lui fasse quelque chose. Elle n'est pas timide, elle est souvent familière et elle est toujours là pour mettre les autres dans l'embarras. Cependant elle aime rester seule et risque de mordre le premier venu. Elle est dangereuse aussi, elle peut très bien mettre au tapis une bande de mec louche et assez collant. Bien sûr comme elle a tendance à être embarrassée au vue de son corps, vous pouvez être sur que si elle ne les a pas tué elle même, ils sont mort d'une hémorragie.


« Sadique avec une tête d'ange, un charisme étrange. »
Niveau Scolaire : Yûlàïe a une bonne tête. Elle ne collectionne pas les A+, mais elle n'est pas un cancre non plus. Elle a une bonne mémoire, elle relit rarement ses notes.
Rêves : Elle voudrait devenir écrivain. Elle a toujours aimé écrire. C'est pour cela qu'elle a prit la filiale littérature.



BIOGRAPHIE

Passé : Yûlàïe a eu une vie normale... Aussi normale qu'être élevée comme si elle était du sexe opposée. Elle a vu le jour un 26 décembre, après avoir passer 9 mois tout pile dans le ventre de la mère, Yuri. Son père lui voulait un petit garçon pour que le nom ne se perde pas. Mais voilà, il a eu une petite fille. Le début de sa vie a été simple, normal, tout rose et violet. Son premier mot, son premier pas. Sa première chute, son premier gâteau. Tout à un goût de première fois... la première fois.  Puis Papa a décidé que sa petite fille devait savoir se défendre toute seule.

Son enfance à partir de ces 4 ans à été mouvementée,. Elle avait un emploi du temps chargé entre les cours de sport. Tous différent et un cours chaque jour. Oh mon dieu, qu'est ce qu'elle n'avait pas le temps de faire autre chose que des combats. Elle a toujours voulu que son père soit fière d'elle. Résultat, il est quand même parti quand elle avait dix ans. Mais faisons les choses dans l'ordre.

Son père Shizuka Mizuki était/est militaire de carrière. Il était /est sévère , il veut/voulait le meilleure pour sa petite fille chérie. Cela fait huit ans qu'elle ne l'a pas vu. Elle ne s'en porte pas plus mal. Disons que leur relation était tendue. Il n'a jamais été fier d'elle alors qu'elle fessait tout son possible pour qu'il le soit. Il a failli mettre une balle dans la tête de son premier petit ami [le pauvre il n'avait que 8 ans et elle 7 ]. Et elle lui a fait la gueule pendant trois semaines.

Flash Back

Je me balançais sur un des jeux de mon quartier. J'aimais bien la balançoire, maintenant rien qu'à dire le nom, ça me fait froid dans le dos. Je vis un petit garçon courir vers moi et sauté avant de me retomber dessus. Je perdis l'équilibre et tomba de la balançoire en pleurant. Je devais avoir cinq ans maximum. Ma mère avait rit tout comme mon père. Et moi depuis, je ne suis même plus capable de m'asseoir sur ce truc immonde.

Flash Back [Fin]

Sa mère Yuri Namihara était une petite femme avec un sacré caractère, aussi mauvais que celui de sa fille, c'est pour ça qu'elle est restée aussi longtemps avec son mari. Elle et Yûlàïe ont toujours été cul et chemise. Même si sa mère faisait un métier moins dangereux ce que celui de son père, compositeur. C'est moins excitant, mais Yûlàïe a prit avec le temps la même passion. Jouant d'un instrument.

Il est vrai qu'elle n'a pas été un ange toute sa vie. Pendant deux ans, elle a été chef de bande avec la devise de cassé les plus petits qu'elle.  Elle devait avoir quatorze ans, la première fois où elle a frappé quelqu'un pour le plaisir et non pour s'en sortir. Elle n'allait pas bien à cette époque. Le départ de son père datait de quatre ans et elle n'en s'était pas encore remise. Alors elle avait aligné les conneries. Elle a connu quelques commissariats, quelques cellules aussi. Les policiers n'avaient jamais vu une fille aussi en colère.

Flash Back

« Hé, Mizuki ! » s'exclama un jeune homme avec une drôle de couleur de cheveux :: Vert.
«  Quoi ? » aboya la susnommée.

J'étais vraiment de mauvais poil, papa n'avait pas répondu à mon appel et maman était trop prise avec son élève pour me répondre. Et voilà que Ash me fait du rentre dedans à chaque fois que c'est possible. Il me court sur le haricot et il trouve ça particulièrement drôle de me plaquer sur chaque surface à sa disposition. C'est en grognant de douleur que je rencontre le mur de cette fichue ruelle que je squatte avec EUX quand j'ai pas envie de rentrer à la maison.

«  Dégage » souffle -je
«  Ohhh, la princesse est en colère, c'est que ça m'excite quand elle me parle comme ça » s'époumona Ash.

Une main se fait baladeuse, un coup dans le nez qui part. Un grognement de douleur. Puis un autre coup encore et encore. Je ne me rappelle pas combien de  coups, j'ai donné, mais je me suis arrêtée seulement quand j'ai eu la face dans une flaque avec des menottes dans le dos. Ma première arrestation, ce fut pas la dernière non plus.  La rencontre avec la cellule fut sympa. L'explication un peu moins...

« Alors, depuis quand les jeunes filles comme toi, frappent un type aussi fort. » me questionna ce fichu policier
« Depuis aujourd'hui, l'avait chercher » explique-je
« Ah bon ? Et qu'a-t-il fait ? » répondit-il
«  Il m'a peloter alors que je lui avais rien demandé, ça fait des semaines que c'est comme ça. J'ai craqué » hurle-je en me levant de la chaise.

J'étais dans la merde, vraiment, quand ma mère vint me chercher le lendemain. J'y es passé la nuit, c'était obliger. Elle me fit promettre de ne pas recommencé, j'ai promis. Deux mois plus tard, je recommençais .

Flash Back [Fin]

Puis vint le premier amour. Elle avait quinze ans quand elle lui a dit ses sentiments . Il s'appelait Akihito Mori . Il était beau, grand, musclé, plus vieux qu'elle. Et c'était un beau parleur. Il était son supérieur au Kendo. La première fois où elle lui a demander de sortir avec elle, c'était dans les vestiaires. Elle avait balbutié sa demande le rouge aux joues. Et lui, il l'avait regarder comme si elle était une extra-terrestre avant de lui dire oui. Elle a failli pleurer, mais elle s'était retenue. Ensuite Yûlàïe s'était inclinée avant d'essayer de sortir, mais elle fut retenue par Akihito il l'avait tirer à lui et l'avait embrassée. Elle s'était retrouver rouge comme une tomate et le souffle coupé. Il avait sourit et lui avait lâché le bras.

Il était avec elle le jour où sa mère décéda. Il lui avait tenu la main quand on avait mit son cercueil dans la terre. Pourtant aujourd'hui il n'est plus là.

Flash back

Une journée comme les autres. J'avais arrêté depuis quelques mois, depuis que Mori est à mes côtés, toutes les conneries que j'avais alignée dans le but que mes parents ne regardent que moi. Puis j'ai compris que mon père ne voulait plus me voir et qu'il ne reviendrait pas, même si je me tailladait les veines. Un jour ensoleillé de septembre. Vous savez ces jours où on croit que rien de grave peut nous arrivé. Je rentrais à la maison après ma séance de Kendo, avec Akihito. On était inséparable à cette époque. C'est avec un sourire aux lèvres que j'avais passé la porte d'entrée en criant.

« Je suis rentrée »

Seul le silence m'avait répondu. C'était bizarre, la porte était ouverte et ma mère était toujours présente à cette heure de la journée à la maison. Ces cours ne commençaient à partir de dix-sept heures. C'est avec la peur au ventre et ma main dans celle d'Aki que j'avais avancé les quelques mètres qui me séparait du salon. C'est là, que je ne vis que du vide. Pareil pour la cuisine et la salle de bain. C'est avec horreur que je découvris ma mère étendue sur son lit, les boites de médicaments et les bouteilles d'alcool qui jonchaient le sol. Ma première réaction a été de crier, un cri qu'on est pas en possibilité de faire taire. Puis, je me rappelle d'être tombé au sol. Puis rien. Nada, nothing. Je ne me rappelle plus de ce que j'ai fais. Un trou noir. Akihito a été là pour moi les mois, l'année qui a suivit. Puis j'ai décidé de changer de vie. Et d'aller ailleurs.

Flash Back [Fin]

Elle a tout quitté pour repartir sur de bonnes bases, pour être saine. Pourtant, elle est comme elle est en ce jour.

Liens :
Mori Akihito
Akihito est le premier amour de Yûlàïe. Malgré le fait qu'ils soient séparés maintenant, elle pourrait tout lui pardonné s'il reviendrait et qu'il lui demanderai tout recommencer. Il a un an en plus qu'elle et il était son supérieur au kendo.



Yuri Nahimara
Yuri était une femme douce et tendre. Composteur interprète, elle était le contraire de son mari.Elle est décédée le dix-sept septembre.



Shizuka Mizuki
Shizuka était un homme sévère, taciturne et droit. Il voulait un garçon à la base, il a eu une fille. Il les quitté pour vivre ailleurs quand Yûlàïe avait  dix ans.





JOUEUR

Niveau de RP : Et bien, niveau moyen. Ça fait six ans que je suis dedans. D'habitude, je réponds assez vite. Pour le moyen, je vais pas très bien, mais je répondrai vite, ça me change les idées.
Comment as-tu découvert ce site ? Forumactif
Autre : Et bien, je suis belge, donc pour certains, les expressions que je risque de poster vont vous paraître bizarre. J'essayerai de faire un lexique pour ça :3




Crédits : code by Matteo Calvetti
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Calvetti
« Oh la belle paire de... »
avatar

Activité : Actif
Messages : 542
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : Si tu me le demandes c'est que tu le sais.

Carte d'identité
Capacité Active: Peut poster un message unique, même dans un RP privé, pour prévenir d'une de ses explosions.
Capacité Passive: Est capable de reconnaître une fille rien qu'en voyant sa poitrine ; ça compense sa mémoire médiocre des visages.
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a trop d'accent dans c'prénom! Merci Maman! [Finie & Non corrigée] {Membre partie}   Dim 3 Nov - 9:49

Bienvenuuue ! *3* 

Une miss boobs ! *Matteo se fait shooter par sa joueuse* Comme promis j'ai lu ta fiche dès mon réveil mais j'ai beaucoup combattu avec ma connexion internet. =w= MAIS j'ai tout lu et pour tout dire eh bien je n'ai rien à redire (ça faisait un moment tiens...) ! 8D

Alors je te félicite pour ta fiche, je te la valide, je file te mettre dans ton groupe et enregistrer tes infos et je te souhaite un bon jeu~♥

_________________


Muahah:
 

Avatars~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nofacekun.yolasite.com/
 
Il y a trop d'accent dans c'prénom! Merci Maman! [Finie & Non corrigée] {Membre partie}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trop de laxisme dans le gouvernement, selon Mgr Kébreau
» dans l'eau pour se defouler...
» Assouvir le monde. Quoique non, y a trop d'imbéciles - Feat Night Fury.
» De l'autre côté de la forêt, une petite chapelle...
» Accent Grave sur la tête des ex-militaires haitiens.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Généralités :: Inscriptions :: Rejetés-
Sauter vers: