AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Éméric "Lucyfer" Chevalier - Une guerre silencieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Éméric L. Chevalier
« À qui la faute, je suis l'un et l'autre, Double je~♫ »
avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 01/11/2013

MessageSujet: Éméric "Lucyfer" Chevalier - Une guerre silencieuse   Ven 1 Nov - 23:29


ÉMÉRIC « LUCYFER » CHEVALIER


CARTE D’IDENTITÉ


Âge : 25 ans
Sexe :
Activité : Professeur de Philosophie (Y'a que les cons qui changent pas d'avis)
Statut scolaire : Externe
Capacités:
 
Club : Aucun tant qu'on ne lui a pas demandé.
Classe et cursus : N/D




DOSSIER MÉDICAL

Groupe sanguin : AB-
Taille : 1m69 / 1m78
Poids : 65kg / 74kg (léger sous-poids)
Allergies : Aucune reconnue.
Handicaps : Anémies régulières.
Troubles : Schizophrénie.
Phobies : Éméric a de nombreuses phobies : claustrophobie (espaces clos), achluophobie (espaces sombres), cheimophobie (tempêtes et orages)... Il a aussi une peur très prononcée de tout ce qui a rapport de près ou de loin avec une quelconque forme de mafia, yakuza compris. Lucyfer quant à lui n'a pas de phobie notable même s'il compare souvent des personnes présentes à des personnes passées, pouvant se faire peur lui-même ainsi.




PORTAIT ROBOT

Description Physique : Depuis tout jeune, Éméric a toujours été chétif, et ce n'est pas en devenant adulte que cela a changé. En effet, certains élèves ont même un peu de mal à imaginer qu'il soit plus âgé qu'eux, bien qu'il ait bel et bien ses vingt-cinq ans et qu'il dépasse de plusieurs centimètres la plupart des élèves du fait de leurs origines asiatiques. D'un autre côté il passerait mal pour ce qu'il n'est pas : pâle comme un linge à en rendre malade ceux qui le regardent, les yeux verts et les cheveux roux, il n'est pourtant pas écossais mais français, même s'il ne serait pas surpris d'entendre dire que sa mère avait dans son arbre généalogique quelque écossais de passage.

Éméric a gardé ses traits d'enfant, même si son visage était encore plus rond que cela et ses yeux encore plus grands, aussi quelqu'un le connaissant depuis longtemps sera tout à fait apte à vous dire qu'il a gagné en maturité aussi bien physiquement que mentalement, même si sa peau est toujours aussi pâle et son sourire toujours aussi innocent. Il n'est pas rare qui plus est de le retrouver en pleur ou terrifié, il en faut très peu pour faire paraître sur son visage des expressions innocentes digne d'un enfant. Son expression ne gagne en maturité qu'à de rares occasions, même lorsqu'il travaille il est difficile de dire qu'il est assez sérieux pour paraître mature, mais il sait quand il doit se montrer d'un sérieux tel qu'il ne peut se permettre de ressembler à un enfant. Évidemment, s'il le pouvait, il serait ainsi tout le temps, mais il est des choses que l'on ne contrôle que quand il le faut vraiment.

Au contraire de lui, Lucyfer a une apparence bien plus noble et mature aux premiers abords. Le regard sévère, son visage d'une notable finesse a souvent une expression de colère ou de supériorité. Il semble plein d'assurance aussi bien dans sa démarche que dans ses gestes, et ne doute jamais de ce qu'il fait. Il pourra avoir des instants de réflexion, mais ceux-ci sont toujours bien courts, appuyant sur cette confiance en soi qu'il possède. Il sourit assez rarement en réalité, ou du moins ses sourires ne sont pas sincères : le plus souvent il aurait l'air agacé, contrarié, et il vaut mieux ne pas chercher plus loin, même si parfois il sourira ce sera plutôt un sourire jaune ou méprisant, voire moqueur.

Possédant de cheveux bien plus longs que Éméric et tant en bataille qu'ils lui valent souvent ce surnom qu'il déteste tant, le "punk", ses yeux ont l'impressionnante couleur de l'améthyste qui le caractérise tant, bien que l'un d'eux soit caché sous sa frange qui retombe sur le côté gauche de son visage d'une pâleur maladive. Son corps est plus long et élancé que celui d'Éméric et présente une très légère musculature complètement absente chez son réceptacle. On pourrait penser qu'il possèderai des cicatrices, mais contre toute attente non, exception faite d'une large cicatrice lui barrant le cou que l'on retrouve également chez Éméric, en réalité résultat des mésaventures vécues par ce dernier étant plus jeune.

Style Vestimentaire : En tant que professeur, Éméric essaie de s'habiller le mieux possible avec des tenues strictes mais pas trop, après tout avec ses regards gentils il ne parviendrait pas à sembler plus sérieux que Happy. Il ne porte cependant que des chemises à col montant en Été et ajoute à sa tenue en Hiver une longue écharpe violette dont il ne se sépare jamais, pas même dans ses tenues de repos : il ne supporte pas que l'on puisse voir un seul instant sa cicatrice en réalité. lorsqu'il sort, il a tendance à préférer les tenues larges mais simples, chaussures fermées et gilet toujours à porté de main avec un débardeur qu'il préfère enfouir sous ce même par-dessus, le tout souvent accompagné d'une paire de jeans sombres.

Lucyfer n'a pas de style vestimentaire bien à lui de ce fait : en effet s'il change d'apparence en prenant le dessus, il ne change pas non plus de tenue. Cependant il se permet ses quelques petits extras : en classe il retire immédiatement veste et cravate et désert au maximum le col, et quand il est en extérieur attache le gilet autour de ses hanches et l'écharpe à son poignet, préférant laisser la cicatrice à son cou visible. Il n'est pas rare également de le trouver sans chaussures aux pieds : il n'a jamais réussi à trouver cela confortable, même s'il les gardes à proximité, le plus souvent s'il n'a pas quelque part ou les ranger directement à la main, au cas où un maladroit briserai un vase ou qu'en sais-je...


Description Mentale : Bon, cette fiche n'a pas été avancée depuis une éternité, alors vous savez quoi ? Ben j'm'en fous, je vais faire mon mental au feeling et sans organisation, et s'il est court eh bien screugneugneu.

Il est bon de savoir que Éméric et Lucyfer ont, de toute évidence, des caractères très différents, mais rappelez-vous d'une chose : ils ne sont pas manichéens, la cruauté qui fait la réputation de celui qui porte le nom de Lucyfer cache des parts de lui d'une grande sagesse tandis que la faiblesse d'Éméric qui lui vaut souvent d'être dit mignon cache des réactions qui peuvent pousser à le haïr. Vous pensiez que le bien et le mal s'opposaient en eux ? Mais chacun a ses grands défauts et ses grandes qualités, et le mal n'est pas forcément celui auquel vous vous attendez...

Éméric a depuis toujours été quelqu'un d'aussi fragile physiquement que mentalement, et encore aujourd'hui il a la larme particulièrement facile. Il n'est pas difficile de le pousser à bout et donc il n'est pas rare de le voir éclater en sanglots, que ce soit en cours ou lors d'une pause, et ce pour des raisons diverses et variées comme le sentiment d'être une gêne, celui de la peur qui est très courant chez lui ou encore simplement quand il est acculé de tous côtés, ce qui arrive bien vite quand deux élèves qui ne se supportent pas sont dans la même classe. Il est même bien souvent arrivé avec d'autres élèves fragiles de le retrouver en train de pleurer en même temps que l'élève, l'élève parce qu'il ne comprenait rien au cours et lui parce qu'il voyait simplement l'autre pleurer ; en bref, il est quasiment impossible de voir Éméric sans une larme à l’œil quand une rencontre ne se passe pas comme prévu. Pourtant sur le plan de la réflexion, le professeur Chevalier est quelqu'un de très mature et réfléchi qui saura très vite répondre aux attentes d'autrui dans son métier, du moment qu'on ne le secoue pas. Il reste un homme qui a vécu des expériences particulières qui, tout en faisant de lui le pire des peureux, fait aussi de lui quelqu'un qui semble attentionné et de bon conseil.

Mais il ne fait en partie que le sembler ; c'est là ce que Lucyfer lui reprochera bien souvent lorsqu'on lui demandera son avis sur Éméric, et que trop peu de gens acceptent de croire. Vous aurez souvent reproché à un personnage de fiction ou à un ami d'avoir abandonné ceux qui lui sont chers par peur, eh bien c'est là tout le problème d'Éméric : s'il se retrouve dans une situation dans laquelle il est mis d'une façon ou d'une autre en danger et qu'il lui est proposé de trahir ses amis, il le fera sans vergogne, et ceci simplement pour être épargné. Dit comme cela, on pensera que cette situation n'arrive que lorsque le danger est présent, mais pas du tout : en tant qu'élève il était tout à fait capable d'accuser ses camarades simplement pour ne pas être puni, par crainte simplement des sanctions. Souvenez-vous bien qu'Éméric est un peureux invétéré et que pour lui les situations de danger sont plus courantes que pour une personne normale en somme. Pourtant c'est un homme souriant, doux et qui pourra s'inquiéter de la santé d'autrui... mais seulement s'il ne prend pas de risque.

Si, donc, en résumé, il ne se trouve ni en situation d'avoir peur ni en situation de danger, Éméric est un professeur doux et souriant qui apporte une grande attention à ses élèves (en cours)

Niveau Scolaire : À défaut d'être en bonne santé physique, Éméric a toujours été très bosseur et a toujours eu un assez bon niveau ; il profitait de plus des connaissances qu'un ami très proche lui apportait ce qui fait de lui un petit intellectuel. Lucyfer en contrepartie même s'il est très doué n'est pas vraiment bosseur, excepté dans ce qui lui plait c'est à dire présentement la philosophie qui semble l'amuser, mais il est bien plus doué physiquement qu'Éméric. Accessoirement, je me permet de le noter ici, je vais considérer que très peu d'élèves ont un bon niveau en philo, muahahah.

Rêves : L'un comme l'autre rêve surtout de se débarrasser de l'autre. Mais Éméric est celui qui est le moins convaincu de ce désir puisqu'il aimerait aussi devenir moins dépendant de Lucyfer avant cela : étant faible, il aimerait gagner un peu de la force de Lucyfer car le monde lui fait peur. En ce qui concerne les rêves moins durables, Éméric les a en partie réalisés en devenant professeur à Fairy Tail High School. Il ne s'est jamais posé la question de l'amour mais cherche toujours un exemple qu'il serait capable de suivre.

De l'autre côté, Lucyfer a des rêves qu'il sait quant à lui irréalisables : retrouver son amour d'antan qui était morte d'une maladie, parvenir enfin à prendre définitivement le dessus sur une personnalité forte, revenir à l'époque où faire du mal ne lui apportait pas trop de problèmes... Pour les rêves plus simples, il est en réalité un défaitiste qui n'y a jamais pensé et qui se contente de travailler ou s'amuser pour s'empêcher d'y réfléchir vraiment.



BIOGRAPHIE

Passé : Raconter l'histoire de Lucyfer serait bien longue, je vais donc tenter d'expliquer au mieux la situation. Il est à savoir que ce qui suit est ce en quoi Lucyfer croit, mais étant considéré comme le résultat d'une maladie mentale on ne lui accorde pas souvent le bénéfice du doute à propos de ce qu'il est.

Histoire de Lucyfer:
 

Bien plus tard, à notre époque, un garçon du nom d'Éméric naquit dans le doux foyer formé par Alexandre et Marianne Chevalier. Chouchouté par son père parfois trop laxiste malgré sa carrure musclé et surveillé par l’œil averti mais néanmoins tendre regard de sa mère si habile, le jeune homme avait tout pour vivre une vie douce et normale. Pour tout dire, quatorze années s'écoulèrent dans cet appartement à deux étages situé au centre d'un village de banlieue, quatorze années sans autre soucis que la difficulté pour Éméric à s'entendre avec les enfants du voisinage en dehors de la si douce Sophie qui se décortiquait pour aider le jeune homme. C'est à cette époque que la famille se heurta au lourd passé d'Alexandre et Marianne, mais ceci Éméric ne le comprendra que bien plus tard...

Ce jour-là, il était encore très tôt le matin lorsque Éméric avait été réveillé par un cri. Il avait d'abord soupçonné l'étrange animal de compagnie que son père avait réussi à se procurer - Éméric mettra beaucoup de temps à comprendre comment et à rencontrer la personne qui la lui fournira - qui s'agitait dans la pièce en criant, mais de toute évidence les cris de chauve-souris n'ont rien à voir avec le hurlement déchirant qu'il avait entendu. Descendant prudemment les escaliers après avoir rassuré la pauvre bête, craignant d'avertir le voisinage par ses cris et l'ayant caché dans l'obscurité sous son haut, il n'entendait plus un cri mais des voix qui ne lui étaient pas familières.

Reconnaissant dans l’entrebâillement de la porte la silhouette de son père, le rouquin allait le rejoindre quand il senti soudain la terrible odeur qui flottait dans l'air ambiant : le sang. Sa tentative de fuite sera bien vaine car il avait beau être faible il n'en était pas plus discret, et les deux hommes responsables du meurtre de ses parents le rattraperont bien vite. Il pensera un instant que c'était la fin, mais un appel étrange changera le destin du jeune homme. En un instant, il passera du statut de témoin d'un meurtre à éliminer à celui d'une sorte d'otage de la mafia ; Marianne et Alexandre avaient en effet fait partie de la mafia tous deux à leur manière. Marianne avait été longtemps la petite amie d'un des gros bras de la société, tandis qu'Alexandre était un homme plein de soucis qui était parvenu à rejoindre le groupe par son astuce. Leur rencontre avait déterminé l'heure de leur mort, car lorsque les regards se croisèrent ils surent qu'ils étaient fait l'un pour l'autre mais que pour que cet amour perdure il faudrait qu'ils fuient, tous les deux, la Mafia qui était présente dans tous le pays.

Ils étaient parvenus pendant de longues années par leur astuce à tous deux à échapper à la mafia, mais lorsqu'ils pensaient qu'ils ne risquaient plus rien et décidèrent donc de se poser avec Éméric sans l'épuiser de voyages incessants, la mafia leur était tombé dessus... Ainsi s'acheva la vie du couple alors que leur enfant servait à présent à soustraire de fortes sommes d'argent à son oncle, le frère d'Alexandre. Éméric en voudra très longtemps à son oncle lorsqu'il apprendra, bien plus tard, que c'était lui qui avait indiqué l'appartement de ses parents à la mafia, mais lorsqu'il apprendra que c'était ça ou la mort de se femme et ses enfants, le jeune Chevalier finira par pardonner à son oncle d'avoir fait cela. Il sera néanmoins devenu otage également par la faute de cet oncle : la mafia aura largement profité d'une petite fortune de l'oncle pour lui faire du chantage, menaçant de le faire accuser pour le meurtre de son frère et de tuer son neveu - qui lui était pourtant si précieux depuis la mort de son frère - s'il ne payait pas régulièrement de fortes sommes.

Éméric fut donc mené, enfermé dans un coffre de voiture, jusqu'à une ville voisine où se situait un bâtiment appartenant à la mafia où ceux-ci géraient divers commerces. Dans un des étages se situant au milieu de l'immeuble se trouvaient plusieurs pièces qui servaient justement à enfermer divers otages, portés disparus et oubliés passaient des jours sombres entre quatre murs dans ce bâtiment... Le rouquin se débattra comme un beau diable à sa sortie du coffre de voiture, mais face à un couteau qui laissera un belle entaille dans son cou il baissera aussitôt les bras. Le jeune Éméric Chevalier passera dix-neuf mois enfermé dans une petite pièce avec trop peu de lumière et pour seule compagnie d'une "secrétaire" qui lui apportait des repas, n'échangeant éventuellement que trois mots un peu froids au début. Il finira même par apprécier, plusieurs mois plus tard, cette compagnie lorsqu'elle se fera plus longue, la secrétaire profitant des absences de son chef pour passer plus de temps à lui donner son repas, se permettant ainsi de se plaindre de toutes choses à propos d'une vie presque normale, sauf lorsqu'elle parlait éventuellement de fusillades et échanges illégaux qui avaient tendance à donner des frissons dans le dos au rouquin.

Dix-huit mois entre quatre murs sans compagnie et certains jours sans repas, c'est suffisant pour rendre un homme fou. Même une personnalité aussi docile et conciliante que celle d'Éméric finit par ployer sous le poids des difficultés. Il en aura fini par parler tout seul, faire des crises de paniques régulière, criant et frappant comme un beau diable sur les murs à s'en blesser parfois gravement, cherchant par tous les moyens à mettre fin à ce supplice mais ce sans jamais y parvenir. Jusqu'au jour où la porte de sa chambrette s'ouvrira à une heure plutôt anormale ; en vérité, Éméric ne le remarquera pas le moins du monde, il n'avait rien sous la main qui puisse lui indiquer le temps qui passe après tout en dehors des allées et venues de la secrétaire qui finalement ne lui étaient guère plus utiles puisque par moment elle ne venait même pas. Il ne s'était donc pas redressé avant d'entre une voix d'homme, grave et presque familière, mais si lointaine dans son esprit.

En se redressant, il apercevra dans une lumière à laquelle il mettra du temps à s'adapter un homme qui lui sera dans un premier temps parfaitement inconnu mais qui en vérité était loin d'être inconnu à sa vie. Quelques minutes plus tard, il se retrouvait après avoir passé un bon moment à regarder derrière les angles de murs pour éviter d'être remarquer dans la voiture de cet homme, direction l'aéroport. Il se présentera alors à lui : il se nommait Lucas et était un très proche ami de son père, Alexandre, et lui aussi à l'origine membre de la mafia. Malgré le départ d'Alexandre et Marianne de la mafia, il n'aurait pas perdu contact avec eux et aurait continué de les aider, leur indiquant notamment les moments où ils devaient se faire discrets pour ne pas être remarqués par la mafia, leur donnant parfois un coup de pouce financier... Il avait une personnalité un peu décalée, ce qui explique peut-être la raison pour laquelle il était celui qui avait offert l'étrange chauve-souris à Alexandre des années plus tôt, ayant même récupéré l'animal après l'enlèvement de Éméric.

Le jeune homme lui reprochera un instant de ne pas l'avoir aidé plus tôt, mais durant tout le long trajet de deux heures qui les mènera à l'aéroport Lucas ne cessera presque pas de parler afin de réussir à lui exposer toutes les tentatives et les actions qu'il aura faites ces dernières années pour le retrouver et finalement le délivrer. Éméric se plongera alors dans un profond silence, se battant avec son esprit pour réussir à définir ses sentiments. Il était affaibli par ces derniers mois, aussi bien physiquement que mentalement, ne parvenant ni à parler normalement ni à se tenir correctement. Il se sentait constamment observé, parlait avec de nombreuses incohérences, ne parvenait pas à se concentrer totalement sur le discours de Lucas et même parfois répondait durement à celui-ci comme s'il le persécutait. Certes, l'homme sera fort inquiet de l'état de santé du garçon, mais ce n'était pas le moment de s'arrêter, il fallait fuir.

Il le déposa donc à l'aéroport où il lui donnera un billet pour un avion qui devait très rapidement décoller. Éméric parviendra malgré son état d'esprit assez démotivé à regagner l'engin volant, et à sa grande surprise découvrira à sa place voisine son oncle. Il ne sera pas en état de santé suffisant à cet instant pour discuter d'une quelconque façon avec lui, lui demander pour quelle raison il était là ni même s'énerver sur lui pour ne pas l'avoir recherché, et s'endormira dans l'avion dès que celui-ci décollera...

Son sommeil se fera mouvementé, il entendra une voix tout du long, parfois des discussions, parfois des remarques moqueuses à son propos. La voix familière de son oncle, parfois celle de sa tante, et souvent cette vois inconnue qui tantôt s'adressait à eux dans un discours illogique et violent, leur demandant de partir, tantôt s'adressera à lui en des mots posés et un dialecte recherché, le taquinant ou le critiquant ouvertement. Lorsqu'il ouvrira enfin les yeux, sortant de ce sommeil si dur, il découvrira l'endroit dans lequel son oncle l'avait mené : un petit appartement de fortune dans la banlieue de Tokyo, au Japon (merci captain obvious). Après la fuite d'Éméric, et afin d'échapper au chantage et à la persécution de la mafia, l'oncle du jeune homme, Sébastien Chevalier, qui avait envoyé quelques jours auparavant sa femme Crystal et ses deux filles Mylène et Jennifer au Japon, aura fait en sorte avec Lucas de se procurer deux billets pour emmener Éméric avec lui dans son appartement de la banlieue de Tokyo, espérant en ces lieux se trouver plus en sécurité.

La suite du discours de Sébastien laissera le garçon dubitatif : il se serait éveillé trois jours auparavant en vérité, le lendemain de son arrivée au Japon après avoir fait un léger malaise dans l'avion, et pendant trois jours aurait crié des choses sans le moindre sens, envoyant toutes sortes d'objets à toute personne qui osait entrer dans la pièce et leur ordonnant de sortir dans un éclair de lucidité, redoublant de colère à chaque parole d'autrui comme s'il se sentait persécuté. Comment un garçon aussi docile que le jeune Éméric pouvait se comporter ainsi ? Sébastien et Crystal jugeront que le garçon était évidemment atteint d'un traumatisme, ils ne se douteront pas en vérité de ce qui arrivait au jeune Éméric à cet instant...

Les jours qui suivirent furent à la fois doux et difficiles. Après avoir entendu les premières explications de son oncle qui lui avoua avoir dénoncé ses parents, Éméric lui en voudra énormément et refusera de longues semaines durant d'écouter la suite de ses explications. Il évitera pendant un bon moment également Crystal mais finalement c'est en nouant des liens avec cette tante qu'il n'avait jamais connue qu'il finira par accepter d'écouter les excuses de son oncle. Il se liera également d'une très forte sympathie avec ses deux cousines, Jennifer la plus âgée faisant en sorte de l'aider à s'intégrer malgré son caractère timide et la petite Mylène se démenant constamment pour faire paraître un sourire sur le visage de son si cher cousin chaque fois qu'il semblera triste. Ce sera difficile dans un premier temps pour les Chevalier de s'intégrer au Japon, mais après un combat mené avec acharnement ils finiront par se faire leur place dans le pays, chacun dans leur domaine. Mais pour Éméric, il y avait un autre combat à mener : il continuait de se sentir observé, parfois entendait une voix commenter ses actes, et de nombreuses fois se plaindra de soudaines fatigues.

Ce ne seront que deux mois plus tard qu'il comprendra ce qui lui était arrivé, lorsqu'il prendra le dessus. Ce jour-là, il aura conscience de s'être réveillé, mais tout sera noir autour de lui. Il ne pourra faire le moindre mouvement, n'entendra ni ne sentira rien de toute la journée, jusqu'à-ce qu'enfin une voix lui parvienne dans l'obscurité : c'était la voix qu'il avait entendu pendant les quelques jours qu'il avait passé, selon lui, sans connaissance après son voyage en avion. Son oncle et ses cousines, apparemment, ne remarqueront rien : ce jour-là, il se serait sentit mal pendant un instant à son réveil et aura cru se rendormir. Son oncle et ses cousines partiront respectivement au travail et à l'école et seule restera Crystal pour s'occuper du jeune homme potentiellement malade. Ce qu'elle découvrira ne manquera pas d'éveiller en elle à la fois une pointe de peur, beaucoup de surprise et un drôle d'intérêt.

En effet, après que Éméric eut cru s'être rendormi, ce fut au tour de Lucyfer de prendre le dessus, et cette fois-ci parfaitement en possession de ses moyens. Lorsque Crystal ouvrira la porte de la chambre de son neveu pour lui apporter quelques médicaments et une boisson chaude, quelle ne sera pas sa surprise de découvrir ici un jeune homme d'une apparence étrangement différente de celle d'Éméric, paraissant plus âgé, plus grand et plus rebelle et élégant que son adorable neveu. Elle prendra tout d'abord peur au grand amusement de Lucyfer qui néanmoins déchantera en découvrant un monde radicalement différent de celui auquel il s'attendait : ni guerre ni violence à tous les coins de rue, un monde violent mais d'une autre manière en quelques sortes, loin du monde un peu trop cru et honnête qu'il avait connu précédemment.

Il faudra un certain temps à Crystal et Lucyfer avant de s'adresser la parole, la jeune femme commençant à se sentir intriguée par cet étrange garçon apparu à la place de son neveu, et surtout paniquée à l'idée que Éméric ait pu éventuellement fuir. C'est dans la confusion que Lucyfer lui accordera ses informations sans broncher, lui expliquant vaguement la schizophrénie de son neveu et donc sa nature de "Folie". Plus la discussion s'allongera, et plus Lucyfer retrouvera ses esprits, se montrant tranchant, désagréable voire violent. Mais tout cela apparaîtra comme peu de chose pour une femme comme Crystal ayant subit plusieurs mois durant la violence de la mafia au jour le jour, elle ne pliera pas devant l'attitude désagréable de son invité surprise et le remettra de nombreuses fois à sa place. Lorsque la journée semblera approcher de sa fin, Lucyfer quant à lui approchera d'un état de fatigue difficilement supportable : si il était parvenu à prendre le dessus, c'était du fait de l'épuisement d'Éméric, atteint effectivement d'une fièvre qui était un peu montée avec l'éveil de Lucyfer... qui finira cloué au lit sans rien comprendre.

Sébastien, Mylène et Jennifer rentreront peu de temps après que Crystal ait mené de force le fou dans sa chambre, et à la surprise de celui-ci la tante de Éméric parviendra avec élégance à empêcher son mari et ses filles d'approcher de la chambre de son neveu de toute la soirée et la matinée suivante. Il ne ressortira de la chambre que le jour suivant, entendant Crystal qui s'attelait à une tâche ménagère pour s'occuper après avoir passé sa journée à se distraire comme elle pouvait sans déranger son malade ; vaguement remis de sa fièvre, c'est avec un grand calme qu'il acceptera de discuter plus amplement avec Crystal, chacun apprenant un peu de l'autre et du monde de l'autre et finissant par nouer une complicité certes discrète mais bien présente, Crystal plaisantant même en disant pouvoir être la mère du rejeton de la folie qu'était Lucyfer.

À la fin de la journée, enfin débarrassé de sa fièvre, Éméric finira par reprendre conscience sur le canapé du salon devant la télévision avec sa tante qui lui sourira tendrement en le voyant s'éveiller. Complètement perdu, il commencera un instant à paniquer en racontant ce qu'il pensait être un cauchemar à sa tante mais celle-ci le fera se calmer, et après un bon moment durant lequel le rouquin se reposera elle lui expliquera ce qui lui arrivait : hors de question de le laisser dans un brouillard teinté de terreur. Ils discuteront jusqu'au retour de Sébastien et des deux cousines, concluant qu'il valait mieux garder pour le moment cette petite transformation... secrète.

Éméric devra apprendre à vivre avec ces étranges pertes de consciences et Lucyfer apprendra à changer de style de vie dans ce monde différent de ceux qu'il avait connu auparavant : être en danger avait été une habitude pour lui, mais étrangement la prison l'inquiétait bien plus que la mort sur le coup. Le rouquin suivra donc des études presque calmes pendant plusieurs années ; évidemment, être schizophrène le mènera à bien des situations et des aventures mouvementées, mais peu de choses sont à retenir de tout cela selon lui, rien de bien important qui ait influé sur lui-même, en dehors peut-être de quelques rencontres qui sait.

Il faudra bien un jour, bien que ce fut de longues années plus tard, qu'une des cousines d'Éméric découvre l'existence de Lucyfer ; Mylène aidera tout d'abord Crystal à garder le secret, mais une chose en entraînant une autre Jennifer et Sébastien finiront également par découvrir le pot-aux-roses. Leur vie en sera quelque peu chamboulées, mais les années passant la famille finira par être totalement habituée à la présence de Lucyfer dans le petit appartement qu'ils partageaient tous.

Quelques années après que Mylène ait fait de même, ce fut au tour d'Éméric âgé de vingt-trois ans de quitter le nid familial pour aller s'installer dans une autre ville : passant tout d'abord deux années dans une ville quelconque où il travailla un peu dans un lycée aux élèves turbulents - il ne remerciera jamais assez Lucyfer de réussir à calmer les élèves en quelques regards meurtriers et insultes lancés sur le vif - il finira par tomber dans Magnolias en décidant de changer d'établissement, et après quelques rencontres mouvementées avec le Directeur qui fit même la rencontre de Lucyfer, le jeune homme alors devenu professeur de philosophie entra dans l'établissement Fairy Tail High School, bien décidé à y faire ses preuves et vivre une vie... presque normale. Quant à ses relations avec Lucyfer, très tourmentées au début de leur cohabitation, elles se font un peu plus douces depuis peu tandis que les deux commencent vaguement à s'accorder sur certains points. Enfin... c'est très relatif.

Liens :
Point de vue Éméric
Point de vue Lucyfer
...
« Ce gamin pleurnichard doit être un des pires réceptacles sur lesquels j'ai pu tomber. Il est même pire que l'enfant de l'époque Edwardienne que j'avais dû supporter en fuyant l'autre taré de cannibale ! Bon, je m'écarte du sujet... C'est déjà un miracle que j'ai réussi à le supporter aussi longtemps, quoique je n'ai pas le choix puisqu'il devient de plus en plus difficile de vivre comme je l'entend. Je tente bien de prendre le dessus, mais avec si peu de liberté j'aurai bien du mal. Mais cet idiot en plus se met toujours dans des situations à la con, combien de fois il va falloir encore que je repousse les idiots extérieurs à sa place ?! »
« Lucyfer est quelqu'un d'étrange, la première fois qu'il est apparu c'était après mon malaise dans l'avion, mais par la suite il ne m'a apporté que des soucis. J'ai bien du mal à définir s'il est gentil ou non... Mais son comportement est inacceptable, je n'aurai jamais pensé me retrouver avec une vie à ce point infernale par son unique faute. J'ai encore bien du mal à me débrouiller seul alors parfois ça tombe bien que Lucyfer soit là, les classes semblent plus calmes après son passage... Enfin, du moins celles qui ne sont pas pleines de trouble-faits ! Mais j'aimerai bien un jour me débrouiller par moi-même, peut-être comme ça je pourrais vraiment le faire partir, ça serait mieux pour nous deux... Surtout pour moi. »
...
« Cyrus est assez étrange... Je ne veux pas dire par là qu'il est désagréable, au contraire ! Disons qu'il est assez familier avec tout le monde, parfois même un peu embarrassant, mais il est un exemple pour moi parce qu'il sait se faire respecter, un peu comme Lucyfer. Mais il apporte certainement moins de problèmes que Lucyfer, et il est assurément plus respectueux et donc plus respectable. Enfin, je crois ? Il s'occupe principalement des classes sportives et c'est d'ailleurs un très bon sportif lui-même, j'aurai bien aimé être comme lui, mais je suis né bien trop chétif pour faire ne serait-ce que le dixième de ce qu'il fait. Je ne suis pas sûr de savoir par ailleurs pourquoi il a arrêté de faire des compétitions de haut niveau, il vaut peut-être mieux que j'évite de le lui demander, cela pourrait le blesser. »
« Cet idiot de blondinet grec qui passe son temps à courir les femmes bien roulées et tout bel homme qu'il peut apercevoir dans les environs de l'établissement ou parmi les collègues et qui a dû abandonner les compétition parce que c'est un poivrot et qu'il fume comme un pompier ? Comment décrire simplement notre relation si ce n'est un parfait sens unique des deux côtés : ce connard profite de la faiblesse de Éméric et ose me voir comme une des cibles de son tableau de chasse, tandis que pour ma part si les lois ne me retenaient pas tant de me comporter comme je le souhaite je l'aurai volontiers envoyer faire un plongeon gratuit au milieu du pacifique. Je dois m'étaler plus sur la question ? »



JOUEUR

Niveau de RP : Je me débrouille...
Comment as-tu découvert ce site ? Double-compte.
Autre : Après lui j'en fais pas d'autre U_U'




Crédits : code by Matteo Calvetti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Éméric "Lucyfer" Chevalier - Une guerre silencieuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Un honorable chevalier
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Généralités :: Inscriptions :: En cours d'admission-
Sauter vers: