AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Journée de malheur [ft. Ellyana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Journée de malheur [ft. Ellyana]   Mer 16 Oct - 16:36


Journée de malheur
ft. Ellyana

Il était bientôt 9 heures et demi, Eiko n'était toujours pas réveillée. Elle sursauta d'un coup en s'asseyant sur son lit et venait de comprendre qu'elle était en retard après avoir regarder son réveil qui n'avait pas sonné. Se levant comme une furie, s'habillant rapidement, se coiffant correctement mais rapidement, elle s'arrêta d'un coup.

« Ca ne sert à rien que j'y aille finalement ... »

Elle se laissa tomber sur son lit et soupira complètement désespérée d'elle même. Ce n'était pas la première fois qu'elle loupait son réveil et ça serait encore moins la dernière fois. Elle en avait marre de se coucher tard pour finalement louper son réveil tellement elle est fatiguée. Elle en avait marre de se faire remonter les bretelles par certains professeurs, elle décida alors cette fois de sécher ses cours du matin et peut-être même de l'après-midi ça elle ne savait pas encore, elle allait y réfléchir. Se relevant et se regardant dans le miroir, elle prit la décision d'aller faire un tour hors de sa chambre. Bien évidemment elle n'allait pas passer le reste de la matinée à être dans son lit. Terminant de s'habiller, elle ouvrit sa porte et regarda de gauche à droite pour voir si Erza n'était pas là ou encore, si un surveillant était présent. Elle sortit de sa chambre et ferma la porte derrière avant de se mettre à marcher dans le couloir tranquillement comme si de rien n'était. Après tout les surveillants ne connaissaient pas les horaires de tous les élèves par cœur alors elle n'avait pas gros chose à craindre, sauf peut-être Erza … Alias la déléguée tyrannique.

Alors qu'elle marchait dans les couloirs et qu'elle pensait, elle eu une soudaine envie d'aller aux toilettes mais là où elle se trouvait, les toilettes les plus proches étaient tout de même loin. Elle soupira de désespérance, elle n'avait vraiment pas de chance aujourd'hui. Elle savait que courir dans les couloirs était interdit et que si elle se faisait chopper, elle allait se faire engueuler et son envie d'aller au toilette serait encore plus grande. Elle regarda autour d'elle puis se remit à marcher vers les toilettes, se retenant le plus possible. Une fois arrivé là-bas, elle entra et y alla. Lorsqu'elle eut finit elle tira la chasse d'eau et voulut sortir mais le vérou de sa cabine était coincé.

« Q-Quoi ?! » S'exclama-t-elle

Elle était poisseuse aujourd'hui, ça ne lui était jamais arrivé et là il fallait évidemment que ça lui arrive. Elle tapa contre la porte, s'énervant mais se calmant rapidement. Elle savait que rare serait les personnes qui se trouveraient ici à cette heure-ci. Se laissant tomber à genoux dans la petit cabine elle regarda le plafond puis se releva en serrant le poing.

« Ok ! C'est partie ! »

Elle se prépara puis finalement défonça la porte d'un coup de pied et cassa le vérou en même temps. Sortant normalement elle remarqua que quelqu'un d'autre était finalement là.  *Mince* Pensa-t-elle en regardant la personne. C'était une élève, au long cheveux blond. Elle ne savait pas quoi dire et mit sa main derrière sa tête, gênée que quelqu'un est vu ça. Elle souffla après quelque chose de réfléxion puis la regarda en souriant.

« Désolée, j'irai prévenir le proviseur, promis. »


© Eiko Tanaka


Dernière édition par Eiko Tanaka le Mar 29 Oct - 15:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Journée de malheur [ft. Ellyana]   Dim 20 Oct - 14:48

Il est 9h17, mon cours s’achève bientôt. Mathématiques. Ma tête bourdonne sous l’avalanche de chiffre, et de diverses règles. Autant j’aime les langues, autant les sciences ne sont pas mon fort. Les mathématiques, que je suis actuellement, ne sont pas aussi terribles que les sciences humaines mais je n’y ai pas mes facilités linguistiques. J’ai souvent entendue que les pluri linguistes étaient dotés d’un esprit  pratique, qu’ils étaient douée pour résoudre des énigmes. Je dois être l’exception du lot. Je demanderais de l’aide à Dan’ il se débrouille super bien lui, du moins mieux que moi…. Ah oui c’est vrai ! Ce n’est pas possible…. Il est trop loin de moi. Je me suis isolée pour devenir plus indépendante, pour grandir. Je lève la tête en replaçant une mèche blonde derrière mon oreille droite : celle-ci me chatouillait la joue. Une joue sur laquelle, si je n’y prends garde, ne tardera pas à être l’habitat d’une petite larme. La cloche sonne, il est 9h30. Je range mes affaires, d’abords mes cahier, puis mon agenda et ma trousse. Je vérifie mon emploi du temps rapidement : je ne le connais pas encore tout à fait. Je n’ai pas cours pour le moment : les élèves ont sport mais j’ai reçu une dispense. Pourtant j’aimerais bien courir avec les autres, participer. Mais mon cœur en à décider autrement ces temps-ci, parfois mon état m’autorise à participer mais j’ai été malade très récemment et par conséquent je dois m’abstenir d’activité trop longue et forte. Je sors de cours pour aller à la toilette : j’ai un peu chaud et je compte me rafraichir avec un peu d’eau. Je longe les couloirs, ceux-ci sont pleins d’une cohorte d’élève en recherche de leur salle. Je traine un peu, lorsque les couloirs se font vides j’attends un peu avant d’entrer. Je me tourne vers le miroir et contemple mon reflet. Je suis plutôt jolie de ce que l’on me dit, et sans cervelle je rajouterais pour m’être stupidement fait avoir par le passé. Les garçons ne sont que des imbéciles, des sans-gêne, des fauteurs de troubles, à quelques exceptions près. Agacé je frappe du plat de ma main contre le lavabo, à proximité de la source d’eau. Le robinet doit être déréglé puisque de l’eau jaillit et m’atteint de plein fouet. Qu’elle poisse. Je prends dans les toilettes du papier et éponge l’évier trempé. Je jette le papier dans la poubelle puis j’entre dans une cabine pour me déshabiller et essorer mes cheveux et vêtements. J’entends une porte se fermer puis je sors à mon tour : je changerais entièrement de vêtement une fois revenue à ma chambre. Je me tourne face au miroir : je ne compte même plus le nombre de fois où je me suis retrouvé trempée ces temps-ci. Au moins, me dis-je avec un sourire feint, je suis rafraichis. Je vais pour sortir des toilettes quand quelques choses me retiens.

- « Q-Quoi ?! »

Ai-je bien entendue ? Oui, le petit cri était assez fort pour parvenir à mes oreilles. Ce que je ne suis pas sûr c’est de son origine.

- « Ok ! C'est partie ! »

Cette fois je suis sûr que les paroles ont bien pour origine une cabine de toilette. La porte de celle-ci semble fermée mais le loquet affiche ouvert. Je vais m’approcher pour demander si quelqu’un est-là  et si il y a un problème quand je vois une jeune brune apparaître devant moi, entouré d’une porte cassé et d’un reste de fermeture.

-« Désolée, j'irai prévenir le proviseur, promis. »

Je reste bouche bée un moment, j’ai la parole coupé je ne sais pas trop que dire.

- Je… Tu… Ca va bien ?

Je la fixe, je suis d’habitude polie mais là je suis trop étonnée pour réagir que je la contemple, puisque je ne la vois pas vraiment.

- Heu… que c’est-il passé…

Ma politesse se rappelle à moi.

- Heu… Je m’appelle Ellyana, je crois… Heu.. oui.

Je secoue la tête pour me remettre les idées en place : « je crois » mais bien sûr ! S’il y a bien quelque chose que je connais c’est mon prénom : Ellyana Rin Nola Hitarou, fille de Léanne Mitaoki et Aïden Hitarou.

- Désolé, je m’embrouille un petit peu… J’ai été surprise…

J’aperçois mon reflet brièvement dans la glace : oups je suis dans des vêtements froissé et humide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Journée de malheur [ft. Ellyana]   Mar 29 Oct - 15:24


Journée de malheur
ft. Ellyana

La jeune brune ne savait pas quoi faire et regarder simplement la jeune fille qui avait vu casser le verou de la porte des toilettes et attendait une réponse de sa part. Elle se demandait aussi comment la blonde allait réagir face à ce qu'elle avait vu. Eiko la regarda, elle voyait qu'elle était bouche bée pendant quelques instants puis elle prit finalement la parole.

-Je… Tu… Ca va bien ?

La sportive voulut répondre à cette question mais elle n'eut pas le temps que la blonde reprit la parole et plusieurs fois ...

- Heu… Je m’appelle Ellyana, je crois… Heu.. oui.

Elle croit ? De là à dire ça c'est que ça qu'avait fait Eiko l'avait vraiment troublé, bon ... C'est vrai que c'est rare de voir une fille défoncé la porte d'une cabine de toilette mais lorsqu'on est enfermé dedans et que tu sais que rare sont les gens qui passe par là, tu n'as pas trop le choix.

- Désolé, je m’embrouille un petit peu… J’ai été surprise…

Eiko secoua la tête pour lui dire que s'excuser ne servait à rien puisque ce n'était aucunement de sa faute. Elle croisa les bras avant de remarquer que la jeune Ellyana avait les vêtements mouillés. Étonnée, la brune décroisa les bras tout en la regardant et prit enfin la parole.

« Hum ... Tu es mouillée ... Euh ... Pardon, enchantée Ellyana, moi c'est Eiko. Désolée de t'avoir surprise comme ça mais c'était le seul moyen que j'avais en tête pour me sortir de cet cabine avec ce stupide verou bloqué ... »

Elle lâcha un soupir puis ramasse le morceau de verou qui était parterre et le regarda sans rien dire, maintenant qu'elle s'était présentée et qu'elle avait expliqué la situation, elle ne voyait pas ce qu'elle pouvait dire d'autre à Ellyana. Elle alla se poster en face du miroir et se regarda avant de regarder le morceau qu'elle gardait en main. Elle pensa quelques instants puis regarda à nouveau Ellyana hésitante puis elle se lança finalement.

« Je ... Sais que ça ne se fait pas, mais .. Pourrais-tu ne rien dire sur ce qu'il s'est passé ? Je n'ai pas très envie de me prendre des heures de colles ou quoi que ce soit ... S'il te plaît. Et si tu acceptes je te promets que je te revaudrais ça ! »

La brune sportive n'était pas de se genre là, elle acceptait d'habitude ses erreurs et les punitions qui allaient avec, mais là ... Elle n'avait vraiment pas envie d'avoir quoi que ce soit alors que ce n'était pratiquement pas de sa faute si elle était restée coincée et qu'elle avait envie de sortir. Lâchant un soupir, elle fixa Ellyana, espérant qu'elle dise oui et qu'elle oublie ce qu'il venait de se passer.


© Eiko Tanaka
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Journée de malheur [ft. Ellyana]   Sam 9 Nov - 18:54

La jeune cascadeuse brune me regarde avant de prendre la parole :

- Hum ... Tu es mouillée ... Euh ... Pardon, enchantée Ellyana, moi c'est Eiko. Désolée de t'avoir surprise comme ça mais c'était le seul moyen que j'avais en tête pour me sortir de cette cabine avec ce stupide verrou bloqué ... »

Je sens mes joues devenir rouge et chaude. C’est vrai que je ne dois pas être très classe avec mes vêtements trempé. Eiko… Voici le prénom de l’adolescente. Un verrou bloqué ? Décidemment nous ne sommes pas chanceuse ici…

- J’ai eu un petit problème avec le robinet…. Hum… Ce ne dois pas être mon jour de chance, ni le tiens, où alors ces toilettes tombent en ruine.

Je vois Eiko ramassé le petit morceau survivant de son passage et le contempler. Le tout après avoir lâché un grand soupir. Elle relève la tête avant de s’adressé à moi.

- Je ... Sais que ça ne se fait pas, mais... Pourrais-tu ne rien dire sur ce qu'il s'est passé ? Je n'ai pas très envie de me prendre des heures de colles ou quoi que ce soit ... S'il te plaît. Et si tu acceptes je te promets que je te revaudrais ça ! »

Elle me demande de passer sous silence sa petite interaction avec la porte ? Je ne pense pas qu’il y a de problème : ce n’est pas réellement de sa faute. Et puis, moi aussi j’ai eu un petit problème.

- Ne t’inquiète pas. Je ne pense pas que ce soit entièrement de ta faute. Moi j’ai eu le robinet comme petit problème : il m’a claqué dans les mains d’où le fait que je sois aspergée. Par contre mieux vaut prévenir, on pourra toujours dire pour la porte qu’on l’a remarqué en arrivant toutes les deux. Moi pour le robinet je leur dirais la vérité, j’ai appuyé près du robinet et il s’est allumé tout seul, et a totalement éclaboussé. Je compte prévenir un surveillant puis aller me changer vite fait. Hum… si tu veux bien… Euh… Si tu veux bien je pense que l’on ne risque pas d’être soupçonné de quoi que ce soit à deux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journée de malheur [ft. Ellyana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journée de malheur [ft. Ellyana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» Il ne faut jamais dire adieu, cela porte malheur.
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» [SORTIE] Fissure du Malheur [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Sujets supprimés :: Archives :: Sujets Abandonnés-
Sauter vers: