AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLe dernier numéro du journal du forum~♥

Partagez | 
 

 Une irlandaise et une chinoise : et entre les deux ? [PV Jia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une irlandaise et une chinoise : et entre les deux ? [PV Jia]   Jeu 30 Mai - 15:11

27 Mai 2013. C’est le jour d’aujourd’hui. 23h37. C’est l’heure qu’il est actuellement alors que je regarde ma montre. Ma tête est collée au hublot de l’avion qui décolle. Le départ de cet avion était à Dublin, mais je venais de Shannon. Shannon… C’est la ville ou j’ai passé ces derniers mois. Shannon ville d’Irlande. Irlande, pays qui m’a rendue la musique et le gout de profiter de la vie. Je ferme les yeux un instant et ajuste les écouteurs de mon MP3. Celui-ci est rempli de musique notamment de musique celtique et classique. La musique celtique me vient de l’Irlande, le classique de ma mère Léanne. La musique commence. Mon voyage aussi. L’avion monte et les accords résonnent. Bientôt j’atteins les nuages. C’est jolie mais je ne me sens pas très à l’aise. C’est mon tout premier vol et mes oreilles bourdonnent. Je me rappelle alors ce que Daniel m’a dit après une dernière embrassade et une dernière supplique.

Dan – Si tes oreilles te font mal lorsque tu seras en haut, prend de chewing-gum.

Je prends mon petit sac portable et en sort un chewing-gum afin de le mâcher. Incroyable, mes oreilles se débouchent. Quelle bonne idée a eu mon frère. Mon frère, mon frère qui est resté en Irlande, avec mes oncles, tantes et grands-parents paternelles. Lui et mes parents ont décidé de prolonger un peu le temps passé chez ma famille irlandaise. Il commence déjà à me manquer. Comment vais-je faire sans eux ? Toute seule dans une nouvelle école. Ils finiront par revenir au Japon, notre pays de résidence près de chez ma tante et de ma petite cousine de 9 ans Anna-Lisa, mais ils ne seront pas près de moi. Mon école est plus proche de l’aéroport que de la maison. Notre résidence japonaise est à Hyuga, près de la préfecture. Cette zone d’habitation nous est idéale car pas trop éloigné de l’hôpital de l’hôpital Chiyoda. Des larmes commencent à perler au coin de mes yeux. Je ne peux pas faire machine arrière, ça serait faire preuve de faiblesse, donner raison à l’autre, montrer à tous ceux qui me connaisse et surtout à moi-même que je ne suis qu’une petite chose manipulable et sans défense. Je me souviens de la semaine dernière lorsque j’ai annoncé la nouvelle à mes parents. Ceux-ci n’ont pas essayé de me dissuader. Je sais bien pourtant qu’il aurait préféré que je reste mais ils m’ont encouragé, félicité, ils étaient fières de moi. La situation a été plus dure à annoncer à mon frère, et à supporter d’ailleurs pour lui comme pour moi. Nous sommes très complices et il a beaucoup essayé de me retenir, pour me protéger mais je dois bien avancer ! Je ferme les yeux et pause ma tête sur l’appuie-tête. La tristesse me fatigue. Mieux vaut éviter de fatiguer ce n’est pas très bon pour les défenses immunitaires. Le trajet se passe, je mange dans l'avion et dors beaucoup. Le trajet dur 16h09 normalement.

- Veuillez vérifier vos ceintures de sécurité et rester à votre place, l’avion ne va pas tarder à atterrir.

Je profite de la descente de l’avion pour mettre en pause mon petit MP3 et enlever les cheveux qui me sont tombé devant les yeux. Il est 15h30. Je passe récupérer mon bagage, ou plutôt mes bagages en comptant mon violon qui est dans sa propre pochette. J’aurais bien voulu le récupéré avec moi mais il m’a été refusée et j’ai dû le mettre en soute. Une fois sortie de l’aéroport je rallume ma musique afin de couper le son des rues bruyante. La musique qui résonne dans mes oreilles est une bénédiction irlandaise traditionnelle. Je regarde autour de moi et emprunte le chemin indiqué pars le panneau. Je suis la rue, tout en restant silencieuse, mon violon serré contre mon cœur. La musique change quand je passe le portail, j'ai mit une demie heure, voir même plutôt 45 minutes pour faire le trajet. Cette musique, celle que j'écoute, se nomme « joie de vivre », quel joli nom pour une musique, elle est du groupe The Corrs. Je grimpe les escaliers jusqu’au premier étage, le chemin des dortoirs étaient indiqué sur le papier de confirmation d’inscription à l’école. Je suis censée dormir dans la troisième chambre. Je toque au cas où ma colocataire serait présente et en train de se changer ou autre chose du même type. Aucune réponse. J’appuie sur la poignée et pousse la porte doucement, presque timidement, avec appréhension. J’entre, referme la porte et me tourne pour faire face à la chambre. Les murs dans la chambre sont bleus-gris, c’est sobre et plutôt jolie. A droite le mur est remplie de poster de jeunes chinoises. L’autre mur est vide : je suppose que c’est ma place. Au centre traine un gros globe : c’est particulier. Je coupe mon MP3 et le range dans mon petit sac de voyage, celui que j’avais gardé sur mes genoux dans l’avion. Je pause ma valise sur mon lit et l’ouvre. Je range alors mes affaires dans mon armoire et y colle des photos de ma famille. Je pause ensuite le sac, avec quelques objets restant à l’intérieur, sous mon lit après avoir posée mon coussin trèfle sur le coussin blanc de l’académie. Je m’assoie sur le lit et laisse couler quelques larmes, la tête dans le coussin, quand j’entends un bruit. Je relève la tête sans savoir si quelqu’un est vraiment entré dans la chambre.

Moi - Bonjour…

J’ai les yeux rougie pour avoir essuyer mes larmes mais un sourire poli est fixé sur mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une irlandaise et une chinoise : et entre les deux ? [PV Jia]   Mar 4 Juin - 15:46

© made by Islande



Jia Wang vs Ellyanna Hitarou

Une irlandaise et une chinoise : et entre les deux ?




Il y a quatre jours on m'a annoncé une grande nouvelle. JE VAIS AVOIR UNE COLOCATAIRE! J'ai presque sauté de joie devant le surveillant a cette nouvelle mais j'ai essayé d'éviter un peu quand même. Je me suis demandé tout le temps quand elle viendrais précisément comme on ne m'as pas donné de date précise, j'ai juste réussi à apprendre qu'elle viendrais d'Irlande. C'est déjà une info en soit, je sais qu'il y a des chances qu'elle soit brune ou rousse plus qu'autres choses enfin je pense je n'y suis jamais allé. Je lui demanderais pleins de truc une fois que je la verrais, je me suis même fait une liste que j'ai posé sur la table. Pour savoir où elle est et ne pas avoir à trop chercher pour la retrouver. Je fredonne sur le chemin des cours.

Une nouvelle une nouvelle~~

Certains rigoles à mon passage mais je les ignore trop contente de le savoir presque en avant-première. Oui presque.... ça classe est probablement déjà au courant aussi. A cette pensé je m'arrête et regarde les nuages avancé lentement comme d'habitude.

Et elle arrive quand...?

Depuis qu'on m’a dit son apparition je l'ai attendu avec impatience mais déjà quatre jours que j’espère, et c'est long pour moi. Je reprends mon sac pour le remettre correctement et avance vers mon bâtiment et ma salle de cours a pas lents pour voir si les filles ne sont pas en retard ni en rater au passage. Je me suis trouvé une cause a milité il y a trois seconde, le port obligatoire des jupes aux profs aussi. Quoique parfois ça peut être drôle d'en faire un challenge. Même si je ne m’intéresse pas aux profs comme aux élèves il ne faut pas faire de discrimination, tous égaux dans mon album favori. Serais-je célèbre un jour? Ça pourrais être bien je pense. Tous les cours se sont passés sans embrouille. Pour les photos et des trucs techniques, je me suis appliqué et ai tout noté dans mes cahiers en n'écoutant que le prof malgré les bavardages habituels d'une bande de filles au fond. Parfois je me demande ce qu'elles fabriquent dans un lycée spécialisé celles-là ... Je suis rentré en révisant et guettant les photos possible (oui deux choses à la fois ça existes) bon ok, j'alternais... Je me suis arrêté rangé mon cahier dans mon sac sur un banc et j'ai remarqué une boulangerie au portail de l'entré. Je suis allé par pur hasard dedans, promis. Que quoi? Des petits pains au choco! Je suis déçu, le chinois me manque... Je repense a la cuisine de ma mère tristement et achète le petit pain, le boulanger a dû se dire que c'était rare une fille triste dans une boulangerie alors il m'a offert un croisant en plus.

Le croissant es en cadeau, et déprime pas la prochaine fois que tu viens!

Je lu fait un grand sourire une fois ma surprise passé. Il es vraiment gentil je devrais venir plus souvent.

Merci m'sieur!

Je lui tends la monnaie qu'il prend en vérifiant le compte puis je sors de sa boulangerie toute contente en grignotant le petit pain. Je le fini et range le croissant dans mon sac, je le garde pour plus tard celui-là et marche lentement le temps d'arrivé au dortoir. Je grimpe les marche deux a deux, je suis pressé de voir si la nouvelle irlandaise es arrivé. C'est mon petit rituel depuis quatre jours. Je pousse la porte lentement au cas elle serait là. Je regarde la pièce surprise, une jeune fille est assise sur le lit inoccupé ce matin. Je remarque peu de changement, juste un coussin posé sur le lit ou est la fille, et surtout... LA NOUVELLE! En me voyant elle relève la tête, elle semble pleurer.

Bonjour…

Je lâche mon sac. Elle pleure? Je m'attendais a voir une irlandaise joyeuse et je la retrouve entrain de pleurer. Je fronce les sourcils.

Pourquoi tu pleurniche toi?!

Je soupire... Et mon rêve d'irlandaise alors?! J'ouvre mon sac et en sort le croissant en soupirant...

Tien, prend le...

Je m'assied a côté d'elle lui tenant l'épaule pour la consolé après lui avoir mis le croissant dans son emballage papier entre les mains. Je lui ferrais mon interview plus tard l'urgence est de reconstruire mon rêve!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une irlandaise et une chinoise : et entre les deux ? [PV Jia]   Mar 18 Juin - 22:05

Qu’elle pleurnicharde suis-je ! Comment est-ce que je compte restée vivante toute seule si je pleure à la moindre contrariété ? Mes yeux doivent être tout rouge, malheureux est mon teint de blonde, d’autant plus qu’il est pale. Je lève les yeux vers la jeune fille en pressant doucement mes index sous les yeux pour les empêcher de gonfler. Elle s’installe à côté de moi et prend la parole.
 
Pourquoi tu pleurniche toi?!
 
Je me mordille la lèvre gênée et rougie légèrement : je n’ai pas l’habitude que l’on me voit comme ça, même par ma famille.
 
- Hum… Ma famille me manque pourrait-on dire, c’est la première fois que je m’en sépare. Je veux apprendre à vivre seule, à ne plus dépendre de mon frère mais je ressens comme un pincement au cœur… C’est un petit coup passager, le décalage horaire doit aussi y être pour quelque chose, je viens d’Irlande…
 
Je soupire : elle doit effectivement se croire à côté d’une pleurnicheuse geignarde, pourtant je ne suis pas comme ça d’habitude ! Celle-ci pause un petit sachet devant moi et ma tête se relève légèrement étonné.
 
Tien, prend le...
 
Je regarde le contenue du sachet et avec un grand sourire le sort délicatement, comme s’il était très fragile.
 
- Oh… Mer…Merci…
 
Je pause le croissant sur le lit et me lève pour recommencer à zéro. J’attrape un coté de ma jupe et, jambe serré pour ne pas dévoiler mes dessous, je fais une petite révérence maladroite, une révérence de petite princesse, pour rire avant de rire de ma bétise et de me présentant.

- Dia duit bhean óg, bonjour jeune demoiselle, je m’appelle Ellyana Hitarou. J’ai quinze ans et je viens de Shannon, en Irlande, ou je vivais chez mes grands-parents. Je suis en cursus scène. Je peux savoir qu’elle est ton prénom ?
 

Suite à cette question je me rassoie tout sourire.

HRP : Désolé du temps d'attente.  Je n'étais pas inspirée :/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une irlandaise et une chinoise : et entre les deux ? [PV Jia]   Jeu 20 Juin - 14:08

Je suis légèrement déçut quand même. Première impression, première impression... On en entend souvent parler. Moi je la trouve mignonne... sauf que c'est yeux son rouge mais on oublie. 


Hum… Ma famille me manque pourrait-on dire, c’est la première fois que je m’en sépare. Je veux apprendre à vivre seule, à ne plus dépendre de mon frère mais je ressens comme un pincement au cœur… C’est un petit coup passager, le décalage horaire doit aussi y être pour quelque chose, je viens d’Irlande…


Je l'écoute attentivement ce qu'elle me raconte. Mmmh, en fait elle a juste le mal du pays... Dés le premier jour? Hé bah... Je la vois soupirer a côté de moi. Je fronce les sourcils. Je conteste!

Tu devrais plutôt te dire que tu as un nouveau pays a découvrir, pleins de choses inconnues en Irlande. Une sorte d'ile au trésors si tu veux mon avis. Tu pourras toujours revoir tes parents et ta familles, mais ici tu n'y seras pas éternellement nan? 


Tien, prend le..

Elle regarde le croissant que le boulanger m'a offert en souriant. Au moins je lui ai rendu le sourire c'es déjà pas mal.

Oh… Mer…Merci…

Elle pose le croissant sur le lit et se relève en attrapant sa jupe d'un côté et me fait une révérence très mignonne. Je sourie.

Dia duit bhean óg, bonjour jeune demoiselle, je m’appelle Ellyana Hitarou. J’ai quinze ans et je viens de Shannon, en Irlande, ou je vivais chez mes grands-parents. Je suis en cursus scène. Je peux savoir qu’elle est ton prénom ?

Ohoh. Je dois prendre ça comment? Une jolie fille me fait une révérence.... Se serais une coutume irlandaise? Une demande en mariage? Je la regarde les yeux brillant et lui prend ces mains. En articulant en une fois bien fort.

Oui!

Je me repose en arrière sur le lit. Ah... je vais épouser cette fille sans me présenter... bon alors juste cette fois alors...

Je suis Jia Wang. Chinoise et tu viens de me faire une révérence pourquoi? Tu veux me demander en mariage?

Je lui sourie et la regarde avec ces jambes serré... Tsss.... comment a t'elle deviné que je voudrais prendre une photo... Je lui sourie et lui fait encore une fois une tape sur l'épaule.

Comment t'as su que j'aimais les filles toi?

Je part a quatre pattes chercher mon carnet qui a, j'ai l’impression glissé sous la table basse. Une fois récupérer je sort un stylos de ma poche et l'ouvre.

Je peu te poser des question E-Ellyanna, c'est ça?

Je lui fait un sourire, et m'assied en tailleurs, oui je m'en fiche qu'elle vois ma culottes, qu'est ce que ça changerais de toute façon hein? On es coloc♥ Qu'elle m'ai répondu ou non je commence par la fixer du regard.

Pourquoi t'es venu ici? Et surtout! Est ce que je peu te faire visiter un de ces jours?!

Je me penche vers elle a cette opportunité! Je ne l'avais pas noté, pur inspiration! Totalement improvisé et oui, ça m'arrive l'impro... cette fille semble marrante, quoique trop émotive pour moi... je vais pas l'épouser finalement... j'ai changé d'avis... mais qui sait♥ sortir avec elle♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une irlandaise et une chinoise : et entre les deux ? [PV Jia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une irlandaise et une chinoise : et entre les deux ? [PV Jia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail High School :: Sujets supprimés :: Archives :: Sujets Abandonnés-
Sauter vers: